More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Moscou Divertissements Les immanquables de la Place rouge

    Les immanquables de la Place rouge

    Patrimoine mondial de l'UNESCO

    Voyons ensemble ce qui se trouve sur la place rouge en entrant par le nord c’est-à-dire par la porte de la résurrection en descendant de la rue Tverskaya. Nous nous baladerons dans le sens des aiguilles d’une montre pour ressortir au niveau de la tour Nikolskaya à l’entrée du jardin d’Alexandre.

    Sommaire
    1. La statue du Maréchal Joukov
    2. Le kilomètre zéro
    3. La porte de la résurrection
    4. Le musée d’histoire
    5. Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan
    6. Le GUM
    7. Place Lobnoe
    8. Le monument dédié à Minine et Pojarsky
    9. Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux
    10. Le mur et les tours du Kremlin
    11. La nécropole du Kremlin et le mausolée de Lénine
    La statue du Maréchal Joukov

    La statue du Maréchal Joukov

    Le monument au maréchal Joukov se trouve devant le musée d’histoire, au milieu dans l’axe des deux entrées nord de la place rouge. Il a été créé le 8 mai 1995, interprété par le sculpteur Vyacheslav Klykov avec l’architecte Yuri Grigoryev dans l’esprit du réalisme socialiste.

    La statue équestre du maréchal Joukov est réalisée dans le style du réalisme socialiste. Comme le sculpteur l’a lui-même noté, il a commencé à travailler sur une maquette du monument de sa propre initiative sans ordre préalable. Mettant Zhukov sur un pied d’égalité avec les princes Alexander Nevsky et Dmitry Donskoy, Klykov espérait poursuivre le thème de la sainteté et de l’héroïsme russes. Le commandant est photographié à califourchon sur son étalon, piétinant les symboles de l’Allemagne nazie

    Le kilomètre zéro à l’entrée de la place rouge

    Le kilomètre zéro (en russe: Нулевой километр) est le point de départ pour le calcul des distances routières. Il a été créé en 1996 selon le projet de l’architecte I.N. Voskresensky , avec l’aide du sculpteur A.I. Rukavishnikov. La tradition veut que les passants jettent une pièce par dessus l’épaule gauche au centre du cercle afin que les plus pauvres puissent en bénéficier. Ce geste un hommage à Saint Basil qui a toujours refusé l’aumône.

    Le kilomètre zéro devant la place rouge

    La porte de la résurrection

    blank

    Il est plus facile d’étudier la Place Rouge en entrant du côté depuis la place Manège par la porte Voskresenskie (Résurection). Au XVIIe siècle, deux élégantes tours ont été construites sur le passage. La porte de la résurrection était traditionnellement la porte principale de Moscou car elle menait de la rue principale de la ville – Tverskaya à la Place Rouge. Des troupes victorieuses y passèrent solennellement et des ambassadeurs étrangers y entrèrent. La chapelle Iverskaya, érigée en 1781, a été construite pour l’icône de la Théotokos Iverskaya, l’un des sanctuaires les plus vénérés de Russie.

    En 1931 la porte et sa chapelle furent démolies pour faciliter l’accès à la place Rouge des véhicules militaires lourds lors des parades.

    En 1994-1996 l’ensemble fut reconstruit et une nouvelle icône, peinte sur le mont Athos a repris sa place dans la chapelle. Il a été décidé de garder les aigles tsaristes sur la porte de la résurrection pour contrebalancer le fait d’avoir garder les étoiles rouges sur les tours du Kremlin.

    Le musée d’histoire

    À droite de la porte se trouve le Musée historique de l’État. Il a été construit dans les années 70-80 du XIXe siècle par l’architecte V.O. Sherwood dans un style pseudo-russe inhabituel, qui s’harmonise avec l’apparence du Kremlin et de l’église Saint-Basile. Le bâtiment s’est avéré grand, élégant, ses flèches et ses tours font écho aux formes des tours du Kremlin. Le musée historique limite la zone du côté nord.

    Plus d’information sur le musée d’histoire dans notre article dédié ici.

    Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

    Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan sur la place rouge

    À gauche du musée se trouve la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan. Bien que son apparence récemment recréée soulève quelques questions chez les historiens de l’architecture, la cathédrale de Kazan est un monument phare de Moscou. Il a été construit au XVIIe siècle sur l’argent du premier tsar de la famille Romanov – Fedor Mikhailovich – pour commémorer la libération de Moscou des envahisseurs polonais. Elle a eu lieu le 4 novembre, jour de la vénération de l’icône de Kazan de la Mère de Dieu. Aujourd’hui, cette date est devenue un jour férié en Russie – le Jour de l’unité nationale. La cathédrale de Kazan a un aspect caractéristique de son époque : c’est un temple sans piliers (c’est-à-dire qu’il n’y a pas de support à l’intérieur) avec un seul chapiteau et de nombreux éléments décoratifs répétitifs : cocons, filets et bandeaux.

    Le GUM domine l’est de la place rouge

    La cathédrale de Kazan est suivie du GUM, le magasin central d’État. La Place Rouge est depuis longtemps un lieu de commerce. A l’époque d’Ivan le Terrible, c’était un lieu de commerce avec des baraques en bois. Dans la première moitié du XIXe siècle, après l’incendie de 1812, l’architecte Osip Bove a reconstruit l’espace de la place : le fossé près du mur du Kremlin a été comblé et un grand bâtiment de commerce dans le style classique fut construit.

    À la fin du XIXe siècle, le bâtiment de Bove était délabré et avait besoin d’une reconstruction radicale. En 1890, de nouveaux quartiers commerciaux ont été construits selon le projet d’A.Pomerantsev dans un style éclectique. Pomerantsev a créé plusieurs rues élégantes avec des petites boutiques sur trois étages avec des voûtes de verre conçu par l’ingénieur V. Choukhov. Ce nouveau bâtiment fut nommé GUM pour Magasin universel d’état.

    Plus d’information sur le GUM dans notre article dédié ici.

    Place Lobnoe

    La plus ancienne structure de la Place Rouge, qui existe encore aujourd’hui, est la place Lobnoe (en russe: Лобное место), qui est située en face de la tour du Kremlin de Spasskaya. La première mention en est faite dans des documents de 1547. Cette plate-forme circulaire permettait d’annoncer les décrets royaux (Oukaz). Plus tard, en 1597-1598, la plate-forme en bois a été remplacée par une plate-forme en pierre que vous voyez actuellement.

    La place Lobnoe existe sous sa forme actuelle depuis 1786, après avoir été reconstruite selon les plans de l’architecte M.F. Kazakov. Il s’agit d’une élévation en pierre ronde avec une plate-forme entourée d’un parapet et d’un escalier.

    Le monument dédié à Minine et Pojarsky

    Le monument dédié à Minine et Pojarsky

    Ne montrez pas du doigt le leader de la révolution!

    C’est en 1812 que le célèbre monument de Minin et Pozharsky (en russe: Па́мятник Ми́нину и Пожа́рскому), réalisé par Ivan Martos, fit son apparition. Il se dresse aujourd’hui devant l’église Saint-Basile alors qu’il était à l’origine situé sur l’axe central. En effet, Kouzma Minine, qui appelait à la lutte contre les envahisseurs, pointait directement sur le mausolée de Lénine. En 1931, les soviétiques décidèrent de le déplacer.

    Signification du monument

    Le sculpteur Martos crée l’image de deux héros – les chefs de la milice nationale Kouzma Minine et le prince Dmitri Pozharsky. Malgré la différence de leurs origines, ils sont présentés comme des acteurs égaux unis par un même souffle face au danger. L’érection de cette statue intervient juste après la guerre napoléonienne de 1812 ironiquement pour fêter les 200 ans de la victoire sur les Polonais.

    Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux

    La cathédrale de l’intercession sur les douves, ou église Saint-Basile (en russe: Собор Покрова Пресвятой Богородицы), complète la perspective de la Place Rouge. Cet étonnant monument architectural du XVIe siècle est devenu le symbole de Moscou. Il attire le regard, forme l’espace et sert de toile de fond étonnante pour les défilés et les concerts. Cette cathédrale est dédiée à l’importante victoire militaire de la Russie médiévale : la prise de Kazan par les troupes d’Ivan le Terrible.

    Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux sur la place rouge

    Il est à noter que le temple est composé neuf églises indépendantes reposant sur une base commune et réunies dans une composition commune – ainsi l’auteur du projet, l’architecte russe Barma Postnik, a accompli sa tâche de concevoir un temple avec neuf trônes. Les églises sont en l’honneur des fêtes et en mémoire des saints, dont les jours de célébration et de mémoire coïncident avec les jours d’événements importants de la campagne militaire contre Kazan.

    Aujourd’hui, la cathédrale fonctionne comme un musée, mais l’église Saint-Basile organise régulièrement des services divins. En visitant l’église, soyez attentifs aux belles icônes des XVI-XVII siècles, conservées dans ses églises, ainsi que sur les peintures de sa galerie.

    Le mur et les tours du Kremlin

    La tour Spasskaya est sans aucun doute l’un des bâtiments les plus lumineux et les plus emblématiques de la Place Rouge. Terminée au XVIIe siècle, c’est la tour qui domine l’espace et qui relie la place au Kremlin. Traditionnellement, la porte Spassky du Kremlin est considérée comme une porte royale et sacrée, et autrefois, tous ceux qui la franchissaient devaient enlever leur chapeau. Le carillons de la tour, l’un des plus grands au monde donne l’heure exacte de la Russie. C’est avec lui en fond que le président souhaite la nouvelle année. Aujourd’hui, l’icône orthodoxe et l’étoile à cinq branches qui a remplacé l’aigle à deux têtes (l’emblème de la Russie tsariste) dans les années 1930 coexistent paradoxalement sur une même tour. C’est aussi une sorte d’œuvre d’art et un symbole de son temps.

    La tour Nikolskaya (Saint Nicolas) de l’autre coté de la place est de style gothique. Construite en 1491 elle fut quasiment détruite 3 fois mais toujours restaurée.

    Plus d’information sur les tours du Kremlin dans notre article dédié ici.

    La nécropole du Kremlin et le mausolée de Lénine

    En face du GUM, près du mur du Kremlin, se trouvent des sépultures commémoratives de personnages de l’époque soviétique. Staline, Budenniy, Vorochilov, Joukov, Brejnev y sont enterrés… Le centre de la nécropole est le mausolée de V.I. Lénine construit dans les années 20 du XXe siècle selon le projet d’A.V. Chchisev. L’architecte n’a pas suivi la voie de Sherwood et Pomerantsev, il était étranger au style de l’historicisme. Malgré ses formes absolument modernes pour l’époque, le bâtiment du mausolée s’est fondu dans l’ensemble de la place. Placé dans l’axe GUM – Tour du Sénat, il obéit à cette composition, la complétant, et non la détruisant.

    Plus d’information sur la nécropole du Kremlin dans notre article dédié ici.

    Plus d’information sur le mausolée de Lénine dans notre article dédié ici.

    blank
    Alexandrehttps://alexandrederussie.com/
    Premier portail francophone de Russie créé en 2013 par Sébastien et François, deux amoureux de la Russie après d’innombrables soirées dans leur auberge espagnole de la Place Pouchkine.

    Vous avez aimé cet article ?

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles et de nos bons plans.

    LAISSER UNE REPONSE

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Les fontaines de Peterhof

    Tous les jours à 11 heures du matin, 12 personnes mettent en marche les 176 fontaines de Peterhof afin que la magie puisse opérée.

    Îles Solovki et son Monastère Solovetski

    Les îles Solovki en Carélie constituent un archipel unique, patrimoine mondial de l’UNESCO, nature immaculée et tristement célèbre pour son goulag.

    Nos derniers articles

    Cours de russe intensif avec Ania

    Ania vous propose des cours de russe intensif à travers sa méthode en "mixed-learning". Vidéo, podcast, visuel, exercice et corrigé.

    Le parc de Kolomenskoye

    Kolomenskoye est un immense domaine avec un parc, un palais, des musées et des édifices classés par l'UNESCO. Une visite s'impose!

    Dates des jours fériés et vacances scolaires en Russie

    La Russie compte 9 périodes officielles de jours fériés accordées aux travailleurs chaque années. Nous vous précisons ici les dates de ces vacances.

    VDNH – Parc et complexe d’exposition

    Le VDNH est le plus grand complexe d'exposition, de musée et de loisirs au monde et l'un des espaces publics les plus populaires de la capitale russe avec chaque année plus de 25 millions de visiteurs.

    Articles similaires