More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Moscou Architecture Les tours du Kremlin de Moscou

    Les tours du Kremlin de Moscou

    20 édifices qui entourent la plus grande forteresse de Russie.

    Le Kremlin de Moscou et plus précisément ses remparts sont composés d’une vingtaine de tours qui ont chacune des formes et des fonctions différentes.

    Sommaire
    1. Un peu d'histoire
    2. Les tours emblématiques
    3. Les tours secondaires
    4. Les autres tours 

    Un peu d’histoire sur les tours du Kremlin

    La forteresse de Moscou a vu le jour pour la première fois en 1156, lorsque le prince Youri Vladimirovitch aménagea la ville de Moscou, à l’embouchure de la Neglinna et au-dessus de la rivière Ausa. Au même moment, on érigea les premiers murs encore en bois. Puis, sous Ivan III en 1339, les murs furent remplacés par des murs en chêne. Lors de la reconstruction de la forteresse par Dmitry Donskoy en 1485, les maîtres italiens utilisèrent des pierres blanches à la place du bois.

    À l’exception de la tour Kutafa, toutes les tours existantes sont inclues dans le mur du Kremlin. En 1490, le Kremlin comptait 7 tours. Trois décennies plus tard, les tours restantes ornaient les murs du Kremlin et on pouvait en compter une vingtaine.

    Les structures d’angle ont une section transversale circulaire, les autres sont rectangulaires. La tour Kutafya est représentée par une figure complexe aux angles arrondis. Tous les bâtiments défensifs ont été reconstruits à plusieurs reprises et en particulier dans les années 1670-1680, lors de la modernisation. Les tours furent alors couvertes par des tentes.

    Au milieu du XVIIème siècle, quatre tours avaient des aigles bicéphales impériaux sur leurs flèches mais avec l’avènement du pouvoir soviétique, les emblèmes ont été remplacés par des étoiles rouges lumineuses, pesant chacune entre 1 et 1,5 tonne. En 1935, la première étoile apparut sur la tour Spasskaïa, puis sur les quatre tours suivantes, et une cinquième étoile fut ajoutée sur la tour Vodovzvodnaya.

    tours du Kremlin

    Les tours emblématiques

    Tour Spasskaya

    La Tour Spasskaïa (Спасская башня), appelée aussi en français la Tour du Saint-Sauveur, est considérée comme la tour principale du Kremlin de Moscou. Il apparaît sur la place rouge et est visible de tous les côtés. La partie principale a été construite en 1491 par l’architecte italien Solario. Ogourtsov et l’Ecossais Galloway ajoutèrent la partie supérieure et le chatior en 1625. Plus tard, en 1937, une étoile rouge, symbole du communisme, fut placée au sommet. Haute de 70 mètres, la silhouette majestueuse de la Tour Spasskaïa domine la Place Rouge. C’est la tour la plus célèbre du Kremlin, servant d’entrée d’honneur aux hôtes de marque. Son horloge donne l’heure officielle sur les chaînes de télévision de Russie et son carillon était repris par toutes les radios des pays de l’Est en URSS.

    blank

    Tour Vodovzvodnaya

    Appelée aussi la Tour de l’Eau, la Tour Vodovzvodnaya (Водовзводная башня) est une tour d’angle au sud-ouest du Kremlin; elle domine la berge donnant sur la Moskova. Elle fut édifiée en 1488 par l’architecte italien Antonio Gilardi (pour les russes: Anton Friazine, Antoine l’Italien). Au début on l’a appelée la Tour Sviblov (Свиблова башня) du nom d’une famille de boyars qui avait sa maison, à l’intérieur de l’enceinte, près de la tour. Elle fut ensuite renommée, en 1633, après qu’on y eut installé une machine à pomper l’eau (Vodovzvodnaïa peut se traduire par « de la pompe à eau »). En 1805, elle fut détruite et reconstruite. Minée par les français en 1812, elle fut restaurée en 1817-1819 par l’architecte Joseph Beauvais. Sa hauteur est de 61,85 mètres.

    blank
    bannière moscou

    Tour Kutafya

    La Tour Koutafia (Кутафья башня) ne fait pas partie de l’enceinte du Kremlin mais du complexe de fortifications reliée par un pont à tour de la Trinité. C’est le seul mitrailleur survivant considérée maintenant comme la vingtième tour. La tour mesure actuellement 13,5 m de haut; elle en faisait 18 lorsque la partie inférieure de la tour n’était pas couverte. Construite en 1516 sous la direction de l’architecte milanais Aloisio da Milano, pour protéger le pont sur la rivière Neglinnaya, la tour était initialement entourée par un fossé et était le seul accès à la ville grâce à son pont-levis. La tour avait deux niveaux, la partie supérieure étant munie de meurtrières et mâchicoulis. Depuis 2018, il est utilisé comme entrée principale pour les visiteurs du Kremlin.

    blank

    Tour Borovitskaya

    La Tour Borovitskaya (Боровицкая башня) comporte l’entrée pour les voitures. Elle tient son nom de la colline Borovitski, l’une des sept collines de Moscou. Elle fut édifiée en 1490, sur ordre de Vassili III à la place d’un ancien portail par l’architecte italien Pietro Antonio Solari. Le tsar Alexis Ier, en 1658, lui donna le nom de Predtetchenskaya (tour du précurseur) d’après l’église Saint Jean-Baptiste qui fut détruite pour la construction du Palais des Armures.

    En 1812, elle fut endommagée par les troupes françaises qui allaient quitter Moscou. Elle fut ensuite reconstruite en 1817-1819 par l’architecte Joseph Beauvais. Avec son étoile, cette tour fait 54,05 m de haut.

    blank

    Tour Troitskaya

    La Tour Troïtskaya (Троицкая башня) aussi appelée la tour de la Trinité est relié à la tour Kutafia par le pont de la Trinité. Elle domine le Jardin d’Alexandre. Construite en 1495-1499 par l’architecte italien Aloisio da Milano et comprenant deux étages, elle abritait une prison aux XVI et XVIIème siècles. Celle-ci possédait une horloge entre 1585 et 1812. En 1707, devant le danger d’une invasion suédoise, les meurtrières de la tour furent élargies pour s’adapter au fût des canons de gros calibre. Le pouvoir soviétique fit installer une étoile rouge, symbole du communisme, à son sommet.

    blank

    Tour du Tsar

    La plus petite tour du Kremlin de Moscou dite du Tsar (Царская башня), érigée par un architecte inconnu lors de la reconstruction de la forteresse en 1680 directement sur la muraille, pour une hauteur totale de 15 mètres.

    Elle tire son nom de la tour de bois de Spassky Nabat, où le tsar Ivan IV regardait les exécutions qui avaient lieu sur la place de la décollation, ou en général la Place Rouge lorsqu’il s’y produisait quelque événement.

    blank

    Les tours secondaires

    Tour Nikolskaya

    La Tour Nikolskaya (Никольская башня) comporte un des points d’entrée du Kremlin à partir de la Place Rouge. Elle a été construite en 1491 par l’architecte italien Pietro Antonio Solari. Il s’agit de la tour par laquelle Minine et Pojarski pénétrèrent dans le Kremlin. Elle tient son nom du monastère grec de Saint-Nicolas maintenant disparu. En 1806, elle fut reconstruite dans un style néo-gothique par l’architecte Karl Rossi avant d’être restaurée en 1816 par l’architecte Joseph Beauvais. Elle fut à nouveau sévèrement endommagée par un tir d’artillerie en 1917 et une fois de plus restaurée par Nikolaï Markovnikov. En 1935, les autorités soviétiques la firent surmonter d’une étoile rouge, symbole de communisme. Sa hauteur totale actuelle est de 70,4 m.

    blank

    Tour Beklemishevskaya

    La tour Beklemichevskaya (Беклемишевская башня) est située au coin sud-est du Kremlin, près de la Moskova et mesure 46 mètres. Elle fut construite en 1487 par l’architecte italien Marco Ruffo. Elle doit son nom au boyard Bersen-Beklemichev dont le palais se trouvait à proximité. Étant à la jonction de la Moskova et du fossé, elle était la première tour à subir les attaques de l’ennemi. Ceci explique une architecture simple, comportant en outre un espace caché dans la cave permettant de détecter le bruit d’ennemis creusant un tunnel ou disposant des explosifs. Située non loin du pont de la Moskova (Москворецкий мост), la tour est souvent appelée par les moscovites tour de la Moskova (Москворецкая башня).

    blank

    Tour d’angle de l’Arsenal

    La Tour d’angle de l’Arsenal (Угловая Арсенальая башня) fut construite en 1492 par l’architecte italien Pietro Antonio Solari. Elle terminait la ligne de défense du Kremlin du côté de la Place Rouge. Elle porta le nom de « Tour Sobakine » du nom d’un boyard dont la maison était adjacente puis « Tour du Nord » (Северная башня) et reçut son nom actuel après la construction de l’arsenal. Elle possède encore un puits secret. En 1707, du fait d’une menace d’invasion par les Suédois, les meurtrières ménagées dans les murs de la tour furent élargies pour s’adapter au fût de canons de fort calibre. Comme beaucoup d’autres tours, elle fut restaurée de 1816 à 1819 par l’architecte Joseph Beauvais. Elle mesure aujourd’hui plus de soixante mètres de haut.

    blank

    Tour Konstantin-Eleninskaya

    La Tour Saint-Constantin-et-Sainte-Hélène (Константино-Еленинская башня) est située sur la muraille orientale de l’enceinte ; elle domine l’esplanade pentue qui part de la Place Rouge, à hauteur de la Cathédrale Saint-Basile, vers la Moskova. Cette tour fut construite en 1490 par Pietro Antonio Solari à la place d’une entrée du précédent Kremlin en pierre. Elle tient son nom de l’ancienne église des Saints Constantin et Hélène construite à l’intérieur du Kremlin pendant la seconde moitié du XVIIème siècle et qui fut démolie par les soviétiques en 1928. La tour était initialement munie d’un portail et d’un pont levis, gardés en permanence par des militaires. Au début du XIXème siècle, le passage fut muré et le pont démoli. La tour mesure 36,8 m de hauteur.

    blank

    Les autres tours

    Tour Nabatnaya

    La tour des sourds (Набатная башня), construite en 1495, constitue la dernière des fortifications du Kremlin. Architecte inconnu.

    Situé sur une colline en face de la cathédrale Saint-Basile, elle a été utilisée jusqu’au XIXème siècle pour prévenir des incendies et des dangers. Plus tard, le réveil a été démonté et transféré à l’Arsenal.

    blank

    Tour du Sénat

    La Tour du Sénat (Сенатская башня) a été construite en 1491 par l’architecte Pietro Antonio Solari comme tour exclusivement défensive. Dans la partie centrale de la tour se trouvent trois étages de pièces voûtées. En 1860, son sommet, qui était plat, fut surmonté d’une toiture en pierre en forme de tente, elle-même support d’une girouette dorée. Sa hauteur est de 14,30 m.

    blank

    Tour Petrovskaya

    La Tour Saint-Pierre (Петровская башня) tient son nom de l’église Saint-Pierre qui était située à proximité, dans l’enceinte du Kremlin. Cette tour fut détruite au canon lors de l’invasion polonaise de 1612 et reconstruite en 1783. En 1812, les troupes napoléoniennes la firent sauter à l’explosif et elle fut à nouveau reconstruite en 1818 par l’architecte Joseph Beauvais. Sa hauteur est de 27,15 m.

    blank

    Tour de l’Annonciation

    La Tour de l’Annonciation (Благовещенская башня) fut construite en 1487-1488. Son nom provient de l’icône miraculeuse dite de l’Annonciation qui y était conservée, et rappelle aussi l’église de l’Annonciation accolée à la tour au début du XVIIIème siècle et démolie en 1932. À sa base, subsistent des restes du calcaire blanc qui servit à édifier le Kremlin au XIVème siècle.

    Pendant le règne d’Ivan le Terrible, cette tour servit de prison.

    blank

    Tour de l’Arsenal

    La Tour médiane de l’Arsenal (Средняя Арсенальная башня) a été bâtie en 1495 à l’emplacement d’une ancienne tour d’angle datant du règne du Grand Duc Dimitri Donskoï. En 1680, une terrasse d’observation surmontée d’un petit toit en pyramide lui a été ajoutée. En 1821, au moment où le jardin d’Alexandre a été organisé à l’emplacement où la rivière Neglinnaïa longeait le mur du Kremlin, une grotte a été construite au pied de la tour d’après un projet de Joseph Beauvais.

    blank

    Tour de l’Armurerie

    La Tour de l’Armurerie (Оружейная башня) fut construite en 1495 par Aleviz Fryazin.

    Elle reçut ce nom au XIXème siècle après la construction du Palais des Armures.

    Auparavant, on la désignait par Tour Koniouchennaïa (Конюшенная башня), eu égard aux écuries royales qui étaient derrière elle.

    blank

    Tour du Secret

    La Tour du Secret (Тайницкая башня) est située sur le flanc sud du Kremlin, celui qui longe la Moskova. Elle fut construite en 1485 par Antonio Gilardi à la place d’une poterne donnant accès à la forteresse de pierre blanche. Elle possédait un puits et un passage secrets vers la rivière, d’où son nom car taïnitskaïa signifie « secrète ». En 1770, cette tour fut démolie à cause de la construction du Grand Palais du Kremlin par Vassili Bajenov, puis reconstruite. En 1930-1933, les Soviétiques ont muré le tunnel secret et comblé le puits. Cette tour mesure 38,4 m de hauteur.

    blank

    Tour du Commandant

    La Tour du Commandant (Комендантская башня) fut construite en 1495. Elle était jadis appelée Kolymajnaïa (Колымажная башня), du nom du terrain du Kremlin où étaient parqués les chevaux et garées les voitures. On lui donna son nom actuel lorsque, au XIXème siècle, le commandant militaire de Moscou installa sa résidence dans le Palais des Menus Plaisirs. Comme les autres tours du Kremlin, elle fut surmontée d’un guet et d’un toit en forme de tente en 1676-1686. Sa hauteur mesurée depuis le Jardin d’Alexandre est de 41,25 m.

    blank

    Première Tour sans nom

    La première tour sans nom (Первая Безымянная башня) fut construite dans les années 1480 et avait des fonctions purement défensives.

    En 1547, la tour fut détruite par l’explosion d’une réserve de poudre et reconstruite. En 1770, on la démolit pour faciliter les travaux de construction du Grand Palais. Après la fin de ces travaux, elle fut reconstruite en 1783. Tout comme la tour Petrovskaïa, elle fut détruite par les troupes françaises en 1812 puis reconstruite à l’identique par Joseph Beauvais. Sa hauteur est de 34,15 m.

    blank

    Deuxième Tour sans nom

    C’est la Deuxième Tour sans nom (Вторая Безымянная башня). Elle fut bâtie au milieu du XVème siècle et a une fonction purement défensive. En 1680, une structure quadrangulaire et un grand toit pyramidal en forme de tente ont été ajoutés à son sommet. Elle est surmontée d’une coupole à base octogonale avec une girouette.

    blank

    LAISSEZ UNE RÉPONSE, PARTAGEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Îles Solovki et son Monastère Solovetski

    Les îles Solovki en Carélie constituent un archipel unique, patrimoine mondial de l’UNESCO, nature immaculée et tristement célèbre pour son goulag.

    Les fontaines de Peterhof

    Tous les jours à 11 heures du matin, 12 personnes mettent en marche les 176 fontaines de Peterhof afin que la magie puisse opérée.

    Nos derniers articles

    Comment prendre le bus à Moscou ?

    A Moscou, le bus est le type de transport le plus populaire et le plus utilisé après le métro. Les premiers bus sont apparus dans la ville avant la Révolution de 1917. Aujourd’hui 18 flottes de bus exploitent plus d’un millier d’itinéraires différents, pouvant vous transporter dans toute la ville et sa banlieue.

    Turandot le palais panasiatique

    Andrey Dellos a conçu le Turandot comme un palais du XVIIIème. Cuisine subtile panasiatique dans un cadre aristocratique unique.

    Bolchoï

    Le restaurant Bolchoï est un classique du groupe Novikov qui a toutes ses chances pour rester au même endroit les 20 prochaines années.

    Mini-série: Comment je suis devenu russe

    Cette série c'est l'histoire d'un américain qui raconte comment il est devenu russe de cœur. Stéréotypes russe accentués d'une manière grotesque hilarante.

    Articles similaires