Plus
    MoscouArchitectureHôtel Sovietsky & son restaurant Yar

    Hôtel Sovietsky & son restaurant Yar

    Découvrez l’histoire de l’Hôtel Sovietsky et du restaurant Yar, établissements emblématiques de la capitale russe.

    Adresse :Leningradsky prospekt 32
    Fin de construction :1910
    Architectes :Adolf Erichson
    Style :Classique stalinien

    Présentation de l’hôtel Sovietsky ?

    Le Légendaire Sovietsky, hôtel de luxe quatre étoiles, se trouve au nord-ouest de Moscou, sur la Perspective Leningrad, dans le même bâtiment où se trouvent le célèbre restaurant Yar et le théâtre tsigane Romen. 

    L’hôtel est situé dans un quartier animé qui compte de nombreux restaurants, théâtres et musées. Toutefois, les principaux sites touristiques sont un peu plus éloignés. Il faut compter environ une demi-heure de métro pour se rendre sur la Place Rouge, mais là encore, prendre le métro de Moscou est un voyage dans le temps en soi. 

    Le bâtiment, qui abrite aujourd’hui l’Hôtel Sovietsky à Moscou, accueillait des délégations gouvernementales sous Staline. Il fut transformé en hôtel en 1952 puis il fut rénové dans les années 1990 afin de devenir un luxueux hôtel 4 étoiles dont le décor s’inspire de l’histoire du bâtiment. 

    L’hôtel a partiellement conservé ses intérieurs historiques de l’époque soviétique et la décoration des chambres s’inspire de l’esthétique des années 1950 : simple et confortable, mais élégante. 

    blank
    L’entrée

    Pour y séjourner, il faudra compter autour des 300€ pour une chambre et plusieurs milliers d’euro pour une suite.

    Histoire de l’hôtel Sovietsky

    L’Hôtel Sovietsky propose une véritable immersion dans l’histoire de la Russie et de l’Union Soviétique. Il a toujours été un lieu impressionnant et important. Ses salles ont accueilli le Soviet suprême, la plus haute institution législative de l’URSS, ainsi que le Conseil des ministres.

    Le bâtiment où se trouvent aujourd’hui le restaurant Yar et l’Hôtel Sovietsky, a connu une histoire mouvementée. Il fut vendu et reconstruit plusieurs fois et a successivement abrité un cinéma, un gymnase pour les soldats de l’Armée rouge, un hôpital, et même l’Institut national du cinéma.

    L’Hôtel Sovietsky fut construit sous les ordres du fils de Joseph Staline, Vassili, et fut ouvert en 1952. Le bâtiment a été reconstruit dans le style dit du classicisme stalinien avec une préservation partielle des anciens bâtiments. L’Hôtel Sovietsky a été ajouté dans l’aile annexe, le long de la rue Raskova. 

    L’hôtel accueillait des délégations du gouvernement et des dignitaires étrangers et on dit qu’il contient de nombreuses pièces cachées utilisées à des fins d’espionnage.

    Vassili Staline a fait de cet hôtel sa résidence permanente. Il vivait dans la chambre la plus chère de l’hôtel, la chambre 301, qui se nomme aujourd’hui « la suite Staline ».

    L’Hôtel Sovietsky a également accueilli des chefs d’État étrangers et des membres de la famille royale. De Margaret Thatcher au roi Juan Carlos Ier d’Espagne en passant par des célébrités comme Arnold Schwarzenegger, Chuck Norris et Jean-Claude Van Damme.

    Architecture de l’Hôtel Sovietsky

    Le bâtiment abritant le restaurant Yar ainsi que l’Hôtel Sovietsky fut initialement construit en 1910 par l’architecte Adolf Erichson dans le style Art nouveau, en vogue à l’époque, avec des fenêtres cintrées et un intérieur luxueux. 

    En 1952, Joseph Staline fit reconstruire le bâtiment dans le style impérial stalinien aussi appelé classicisme stalinien, architecture en vogue sous l’Union Soviétique et initiée par l’architecte Boris Iofane et son projet pour le Palais des Soviets. 

    Ce style architectural confère à l’Hôtel Sovietsky une atmosphère historique unique, typique de la période de l’Union Soviétique. On remarque cette atmosphère dès le grand hall d’entrée de l’hôtel, avec ses murs en marbre, ses imposantes colonnes en marbre, ses stucs dorés aux plafonds, ses tapis rouges et autres éléments caractéristiques du style impérial stalinien. 

    À l’instar d’autres hôtels construits à cette époque, comme le Hilton Moscow Leningradskaya et l’Hôtel Ukraine (Radisson Royal Hotel), l’Hôtel Sovietsky a été conçu pour impressionner et mettre en valeur la puissance de l’Union soviétique. 

    Le restaurant a été rénové en 1998, redonnant à Yar son ancienne gloire. L’intérieur du restaurant a été restauré dans son style pré-révolutionnaire : le plafond et les fresques murales du début du siècle ont été restaurés. Son lustre, datant de 1912, et ses luminaires datant de 1952 ont été restaurés et fonctionnent encore parfaitement aujourd’hui. La fontaine de la cour a, quant à elle, été recréée sur la base du modèle de la fontaine du Théâtre Bolchoï.

    L’Hôtel Sovietsky et le restaurant Yar ont fait de ce bâtiment, un lieu emblématique de Moscou, véritable témoin de l’Histoire de la Russie.

    Le restaurant Yar

    Il est impossible de présenter l’Hôtel Sovietsky sans évoquer le célèbre restaurant Yar

    Ce restaurant fut créé en 1826 par un Français, Tranquille Yard, qui donna son nom à l’établissement. Le restaurant se trouvait initialement dans la rue Kuznetsky Most, en plein cœur de Moscou, mais fut déplacé plus tard sur Leningradsky Prospekt.

    yar

    Le Yar était un restaurant et un théâtre du XIXe. Il était notamment connu pour accueillir la célèbre chorale tzigane d’Ilya Sokolov. Le lieu était fréquenté par de nombreux écrivains et artistes russes comme Alexandre Pouchkine, Léon Tolstoï, Anton Tchekhov et Maxim Gorki.

    Le restaurant proposait, à son ouverture, toutes sortes de vins et de liqueurs, des desserts, du café et du thé, à des prix très raisonnables pour la capitale. 

    À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, le restaurant était également le seul endroit où l’on pouvait écouter des chants tsiganes, et selon la loi de l’époque, les Tsiganes n’étaient pas autorisés à se rendre dans d’autres endroits de la ville.

    restaurant yar
    Alexey Sudakov au milieu en 1875 avant le rachat du restaurant

    En juillet 1896, Alexey Akimovich Sudakov, un ancien serveur, originaire de la province de Yaroslavl, rachète le Yar. En 1910, sur sa commande, l’architecte suédois Adolf Erichson a construit un nouveau bâtiment dans le style Art nouveau, avec de grandes coupoles à facettes, des fenêtres cintrées et des lampes métalliques monumentales sur la façade. À l’intérieur, la grande salle, la petite salle, la loge impériale et les chambres ont été aménagées, dont l’une a été nommée « Pouchkine » en hommage au célèbre poète russe.

    Avec ses immenses salles majestueuses, ses impressionnants balcons et sa cuisine gastronomique, le Yar était considéré comme le restaurant numéro un en Russie et en Europe. Le Yar était également réputé dans toute la Russie pour satisfaire absolument tous les désirs et caprices de ses hôtes.

    Le restaurant est devenu très populaire parmi l’élite russe. Il disposait également d’une loge impériale. Le Tsar Nicolas ne l’a pas fréquentée, mais le célèbre Grigori Raspoutine l’a visitée plus d’une fois, tout comme son prétendu assassin, le prince Félix Ioussoupov.

    Après la révolution le Yar est fermé. Son propriétaire, Alexei Sudakov, est arrêté et déporté dans son village natal de la province de Yaroslavl. Sudakov est revenu à ses racines. Tour à tour il est passé de paysan, à serveur, puis millionnaire propriétaire d’un restaurant avant de redevenir paysan.

    Pendant les années de la NEP, Yar a brièvement rouvert ses portes aux visiteurs, mais, bien sûr, il n’y a plus la frénésie pré-révolutionnaire. En 1925, une école technique de cinéma était déjà située dans le bâtiment du restaurant et, de 1930 à 1939, VGIK s’y trouvait.

    sovietsky yar

    En 1952, le bâtiment a été entièrement reconstruit en hôtel « soviétique » dans le style de l’empire stalinien. L’hôtel avait également un restaurant très populaire.

    Depuis 1969, une partie des locaux de l’hôtel et le bâtiment voisin sont occupés par le Théâtre Romen, conçu par Erichson. 

    Depuis 1998, l’hôtel-restaurant s’appelle à nouveau Yar, et des fragments de l’intérieur du restaurant de 1910 ont été restaurés dans le bâtiment. Le restaurant est toujours somptueusement décoré, avec de hauts plafonds, des colonnes de marbre et des ornements en or. Chaque soir, les clients peuvent déguster des plats gastronomiques, typiques de la cuisine russe, tout en regardant un spectacle de cabaret.

    4.8/5 - (24 votes)

    1 COMMENTAIRE

    1. Merci pour cet historique ! J’ai eu le plaisir de découvrir le restaurant Yar au mariage d’un cousin il y a qq années ; un établissement étonnant ! Qui contraste avec l’hôtel (dont j’avais parcouru quelques couloirs et étages, fuyant le niveau sonore excessif de la noce!)… dont je garde un souvenir très blanc !

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact !

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Russie – Le retour de la puissance

    David TEURTRIE, Docteur en géographie, spécialiste de la géoécononomie et de la géopolitique russes et eurasiatiques, est actuellement coordinateur de l’université franco-géorgienne

    Vous aimeriez lire également