Plus
    MoscouArchitectureHôtel Metropol

    Hôtel Metropol

    L’Hôtel Metropol est une bâtisse emblématique de Moscou. Situé en plein cœur de la capitale russe, sur la place de la Révolution, non loin de la Place Rouge, il fait face à l’emblématique Théâtre Bolchoï.

    Adresse :Teatralniy proezd 2
    Fin de construction :1907
    Architectes :William Walcot, Lev Kekushev, Vladimir Shukhov
    Style :Art nouveau

    Comment visiter l’hôtel Metropol ?

    En y allant

    Le plus simple est d’y entrer ! Personne ne vous dira rien, vous pouvez vous promener et jeter un coup d’œil à la somptueuse salle des petits-déjeuners avant d’aller du côté des ascenseurs prendre un café au comptoir. N’hésitez pas à réserver une table au restaurant Savva, qui est très bon.

    En louant une chambre d’hôtel

    Pour un cinq étoiles, le Metropol est abordable. Il faudra compter 16.000 RUB pour une chambre et jusqu’à 60.000 RUB pour la suite.

    Histoire de l’hôtel Metropol

    Création

    L’Hôtel Metropol a été initialement conçu par un mécène, le propriétaire du premier opéra de Russie, Savva Mamontov. Ce dernier souhaitait construire un palais des arts en plein centre de Moscou, en face du théâtre Bolchoï. Ce palais devait abriter une grande salle d’opéra pouvant accueillir trois mille spectateurs, des galeries d’art, un grand hôtel, des restaurants et même une patinoire.

    Pour son projet, Mamontov engagea l’architecte britannique d’origine russe, William Walcot ainsi que de nombreux artistes de l’époque comme le peintre Mikhail Vroubel ou le sculpteur Nikolay Andreev.

    La rumeur veut que l’entrepreneur ait construit le théâtre non seulement en raison de son intérêt pour l’art, mais aussi pour sa maîtresse, la chanteuse d’opéra Tatyana Lyubatovich. Cependant, le théâtre, la patinoire et les galeries d’art n’ont jamais vu le jour dans le Metropol.

    Une construction semée d’embûches

    Les problèmes ont commencé avec l’idée elle-même. Mamontov n’a pas pu réaliser ses propres plans en en raison de la nécessité d’investir des fonds énormes, Savva Ivanovitch a utilisé l’argent de l’État qui lui avait été remis pour la construction du chemin de fer Moscou-Yaroslavl. L’ensemble de ses problèmes financiers l’ont entrené petit à petit vers la ruine.

    La construction du Metropol, qui a débuté en 1899, a été reprise par la compagnie d’assurance de Saint-Pétersbourg. Ils ont modifié et affiné le design original. De nombreuses idées intéressantes de Mamontov ont dû être abandonnées. Le nouveau propriétaire n’avait tout simplement pas les moyens d’assumer les coûts de construction élevés, si bien que le projet d’une ampleur incroyable est devenu un peu plus petit (par exemple, l’immense théâtre prévu à l’origine s’est transformé en une salle de concert beaucoup plus modeste).

    En outre, la Société d’assurance de Saint-Pétersbourg a décidé de changer les façades du bâtiment, pour lequel il y a même eu un concours séparé et remporté à nouveau par Lev Kekushev ! Il est donc resté en fait l’architecte en chef du Metropol tout en faisant appel à William Walcott.

    Deux ans plus tard, un grave incendie s’est déclaré sur le chantier presque achevé et a détruit presque entièrement la décoration intérieure du bâtiment. La restauration du bâtiment, qui n’est pas encore achevée, a fait payer un lourd tribut au budget et à l’aspect culturel : de nombreux éléments de mobilier précieux ont été perdus, dont beaucoup n’ont jamais été reconstruits. La nouvelle construction de l’hôtel a duré trois ans : il n’a été pleinement ouvert qu’en 1905. Par conséquent, il a fallu 7 ans pour construire la Métropole, alors qu’à l’origine il était prévu de s’en tenir à 3 ans !

    Ouverture

    metropol
    Construction de l’hôtel Metropol en 1902

    L’Hôtel Metropol ouvrit finalement ses portes en 1905. Ascenseurs (et notamment le premier à avoir été installé en Russie), eau courante et eau chaude, égouts, chauffage central, ventilation, réfrigérateurs et téléphones dans les chambres, sont des choses normales aujourd’hui mais qui ont émerveillé les clients de l’époque.

    L’Hôtel Metropol et son restaurant sont rapidement devenus des lieux de rencontre pour les hommes d’affaires et les artistes, de Moscou et d’ailleurs.

    Il fut également un témoin des événements qui bouleversèrent la société russe.

    Aujourd’hui, le rez-de-chaussée du Metropol abrite le restaurant Savva, nommé en hommage à l’homme qui créa cet emblématique hôtel moscovite.

    Pendant la Première Guerre mondiale

    La Première Guerre mondiale a radicalement changé la vie de la société moscovite et de la Russie de manière générale, et par conséquent, celle de l’Hôtel Metropol. Pendant cette période, l’un des étages de l’hôtel abritait un hôpital et les serveurs du restaurant apportaient avec l’addition une tasse destinée à collecter des fonds pour l’armée.

    Le Metropol est cependant resté le centre social de Moscou : alors que le commerce de détail des boissons alcoolisées était interdit, le champagne et le cognac figuraient toujours au menu du restaurant de l’hôtel, qui appartenait à l’époque à un consortium de marchands de vin.

    hotel metropol

    Pendant la révolution

    L’Hôtel connut un autre bouleversement majeur, en 1917 : la Révolution d’Octobre. Pendant cette période, le Metropol est devenu l’un des centres de résistance contre les bolcheviks.

    Un an plus tard, en 1918, les bolcheviks firent de Moscou la nouvelle capitale de la Russie, remplaçant Saint-Pétersbourg, la cité des Tsars. Ils décidèrent alors d’installer l’une des Maisons des Soviets dans l’Hôtel Metropol et c’est également dans l’hôtel que fut rédigée, la même année, la première Constitution soviétique.   

    Dès les années 1920, les autorités soviétiques ont changé leurs priorités : le pays avait besoin de devises fortes et ils ont décidé de les attirer aussi par le tourisme. Le seul problème est qu’il n’y avait nulle part où loger les touristes étrangers. C’est ainsi que l’Hôtel Metropol retrouva naturellement son statut pré-révolutionnaire de meilleur hôtel de Moscou.

    metropol
    Photo tirée de The Village

    L’Hôtel Metropol a accueilli, au fil des années, de nombreux hôtes célèbres. De nombreux monarques, hommes politiques, stars d’Hollywood et écrivains y ont séjourné. Dans le restaurant sous le dôme, Fiodor Chaliapine a chanté « Dubinushka » dans la joie après la signature du Manifeste des libertés par le tsar en 1905. Les poètes Andrei Bely et Igor Severyanin ont participé à des banquets pré-révolutionnaires et, à l’époque soviétique, Osip Mandelstam est devenu l’un des résidents de l’auberge.

    En 1950, Staline y a organisé une cérémonie de réception officielle pour Mao Zedong, alors dirigeant de la République populaire de Chine, afin de commémorer la signature du traité sino-soviétique.

    Des années 90′ à nos jours

    Le Metropol a commencé à sortir de son passé soviétique dans les années 1990. De 1986 à 1991, l’hôtel a été largement rénové. Avant le début des travaux, des études historiques et architecturales approfondies ont été réalisées et les meilleurs restaurateurs du pays ont été engagés. Cette restauration a permis de moderniser l’hôtel tout en conservant son caractère unique. Cela lui a permis de devenir le premier hôtel de Russie à recevoir un statut cinq étoiles et de faire partie des hôtels les plus prestigieux du monde.

    Le Metropol appartient aujourd’hui au milliardaire Alexander Klyachin, qui a récemment lancé un autre hôtel, sous le même nom, à Gelendzhik, sur les rives de la Mer Noire, non loin de la ville de Krasnodar.

    Architecture de l’Hôtel Metropol

    L’apparence du Metropol est dictée par le style principal du début du siècle : l’Art Nouveau, un style moderne et combinant différents styles architecturaux et époques.

    Le Metropol présente à la fois des tours gothiques à ses angles, et des panneaux néo-russes en majolique de Mikhaïl Vrubel et Alexander Golovin, ainsi que des bas-reliefs classiques de Nikolay Andreev.

    Panneau en majolique par Vroubel

    La principale décoration du Metropol est une version en majolique du tableau de Vroubel, La Princesse Lointaine, basé sur l’intrigue de la pièce de l’écrivain Edmond Rostand, très populaire en Russie à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Cette œuvre montre un jeune chevalier mourant et une princesse penchée sur lui.

    Le tableau a été peint pour la foire de Nijni Novgorod. Exposé là-bas dans un pavillon spécialement construit par Savva Mamontov il a été mal accueilli par le public. En guise d’avertissement aux ignorants, Savva decide d’en faire un replique en majolique dans les ateliers d’Abramtsevo et de l’exposé au public sur la façade de l’hôtel.

    panneau metropol

    Encore plus de mosaïque et de frise

    La façade du Metropol présente une autre douzaine d’œuvres en mosaïque et céramique, de couleurs et de tailles différentes. La plupart de ces œuvres ont été créées par Alexander Golovin et Sergey Chekhonin. Des carreaux de majolique forment également une citation du philosophe allemand Friedrich Nietzsche, qui orne, encore aujourd’hui, la façade de l’hôtel.

    Au niveau du quatrième étage, le bâtiment est entouré de la frise « Saisons », créée par le sculpteur Nikolai Andreev.

    Ces œuvres uniques font de l’Hôtel Metropol un lieu culturel incontournable de Moscou et l’un des plus beaux hôtels historiques de Russie avec l’Hôtel National.

    5/5 - (12 votes)

    5 COMMENTAIRES

    1. Bonjour, merci pour vos articles enrichissants qui me font découvrir entre autres les merveilles de Moscou. Je connais un peu St Pétersbourg et Yourga en Sibérie.
      J’attends avec impatience de pouvoir de nouveau visiter ce beau pays et profiter des beaux sites que vous recommandez.
      Heureux que votre situation s’améliore. Bon courage !

      Bien cordialement

    2. Bonjour,
      Merci beaucoup pour cet article. Je ne connaissais pas l’histoire cet hotel alors que j’y passe chaque jour devant)))).
      J’aprécie vos reportages et vos articles dans leur integralité et vous souhaite une belle continuation.

      Impatient de decouvrir le prochain reportage

      Bien cordialement !

    3. quel bonheur de vous retrouver !
      vos articles sont toujours intéressants et nous donnent envie de revenir en Russie, un pays passionnant.
      nous espérons que la situation s’améliore
      bon courage à vous et bonne continuation

    4. Un autre regard,
      toujours aussi passionnant par les temps qui courent de voyager dans notre imaginaire.
      au plaisir de vous lire

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact !

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Point sur la situation en Russie

    Je vais essayer du mieux que je peux d'ajouter dans cet article toutes les informations nécessaires pour comprendre la situation en Russie d'un point de vue pratique comme je l'ai toujours fait.

    Vous aimeriez lire également