More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Moscou Architecture Gratte-ciel staliniens les tours emblématiques

    Gratte-ciel staliniens les tours emblématiques

    Les gratte-ciel staliniens à Moscou sont sept tours de grande hauteur construites en l’honneur du 800e anniversaire de la capitale (1147-1947), personnifiant la puissance et la grandeur de l’URSS et de ses peuples (et de Staline lui-même !). La construction des gratte-ciel staliniens est devenue l’incarnation du style du classicisme monumental soviétique. Au nombre de 8 au départ, 7 furent finalement construits entre 1952 et 1955. Ces derniers sont appelés affectueusement les « Sept sœurs » (en Russe : семь сталинские сестёры)

    A noter que ce style monumental s’est par la suite bien exporté dans les pays peuples frères, à savoir en Pologne, Roumanie ou Bulgarie pour ne citer qu’eux (sur le modèle de l’université de Lomossov entre autres).

    Histoire des gratte-ciel staliniens

    La construction des gratte-ciel de Staline à Moscou a été réalisée conformément au décret du Conseil des ministres de l’URSS du 13 janvier 1947. Le 7 septembre 1947, à l’occasion du 800e anniversaire de la capitale, sept immeubles de grande hauteur ont été posés, dont le plus célèbre est le bâtiment principal de l’Université d’État de Moscou.

    La construction du huitième gratte-ciel n’a jamais été achevée. C’était un chantier sur le site du quartier délabré de Zaryadye (au cœur de Kitay-gorod), qui a été gelé après la mort de Staline, et plus tard l’hôtel « Rossiya » y a été construit. Détruit par la suite dans les années 2010 pour enfin laisser place à un magnifique parc récemment inauguré en 2018, parc portant tout simplement le même nom de Zaryadye.

    Le communisme devait donner une image grandiose, glorieuse et bien sur supérieure face au capitalisme.
    D’ailleurs ne disait-on pas à l’époque « le communisme doit rattraper et dépasser le capitalisme » ?

    blank

    Massive, pompeuse, cette architecture stalinienne ressemble étrangement aux buildings du pays où le capitalisme en est le roi, les USA. Ainsi, les buildings de Chicago ou bien de New-York (Manhattan Municipal Building en 1912) ont des airs des tours staliniennes. Ou plutôt, ce sont les « sept sœurs » qui ont des airs de familles !

    Leurs aspects sont si caractéristiques, qu’ils sont devenus un des symboles de Moscou. Leurs formes certes massives, comportent des constantes, notamment avec leurs fenêtres (même alignement), allure de boites pyramidales encastrées les unes dans les autres, sculptures minimalistes, et coiffées d’une flèche sur la tour la plus haute, d’où brille une étoile rouge.  

    L’emplacement même des tours a été pensé pour structurer l’espace urbain. (Au croisement des principaux axes de communication et boulevards).

    A l’intérieur ont été aménagés des appartements pouvant contenir jusqu’à 3500 personnes par tour. Tous les services étaient prévus : magasins, restaurants, garderies, salons de coiffure, bibliothèques…

    Plan et configuration des gratte-ciel staliniens

    Les sept soeurs de Staline sont construites sur des points stratégiques visibles de loin.

    plan Gratte-ciel staliniens

    Liste des tours staliniennes « Sept sœurs »

    Université d’État de Moscou sur Vorobyovy Gory

    • En Russe : Главное здание Московского государственного университета (МГУ)
    • Date de construction : 1953
    • Hauteur du bâtiment : 240 mètres
    • Nombre d’étage : 36
    • Catégorie : Université

    Des sept gratte-ciel staliniens de Moscou, elle est le plus grande tour. Initialement, il était prévu d’ériger sur son toit un monument à l’effigie de Mikhail Lomonosov. Le projet a été montré à Staline et les constructeurs ont laissé entendre que l’allure de la sculpture pourrait être similaire à l’apparence de celui-ci. Mais finalement le dictateur a décidé que tous les bâtiments devraient avoir une flèche.
    Aujourd’hui ce gratte-ciel abrite la faculté de mécanique et de mathématiques, de géologie et de géographie, l’administration, la bibliothèque scientifique, le musée et une salle de réunion pour 1500 personnes.

    gratte-ciel stalinien Université Moscou

    Hôtel « Ukraïna » à Moscou

    gratte-ciel hôtel ukraina
    • En Russe : Гостиница « Украина »
    • Date de construction : 1955
    • Hauteur du bâtiment : 198 mètres
    • Nombre d’étage : 34
    • Catégorie : Hôtel

    Le gratte-ciel est situé au début de Kutuzovsky Prospekt. Il y a 254 appartements dans ses bâtiments latéraux. En face de l’hôtel se trouve le bâtiment de la maison du gouvernement (En Russe Дом правительства), un peu à l’écart – Arbat, Novy Arbat et le centre d’affaires international « Moscow City ».
    En 2010, le groupe Radisson récupère la gestion de l’hôtel « Ukraine » à l’issue d’une restauration de grande ampleur.

    Ministère des Affaires étrangères

    • En Russe : Министерство иностранных дел России (МИД)
    • Date de construction : 1953
    • Hauteur du bâtiment : 171 mètres
    • Nombre d’étage : 27
    • Catégorie : Administratif

    Une caractéristique de la tour est le blason de l’Union soviétique, fait de béton armé et installé à une hauteur de 114 mètres. Au départ, le projet n’impliquait pas de flèche, mais sur les instructions personnelles de Staline, une flèche (en tôle d’acier) fut néanmoins installée sur le toit.

    gratte-ciel MID

    Immeuble résidentiel sur la place Kudrinskaya

    • En Russe : Жилой дом на Кудринской площади
    • Date de construction : 1954
    • Hauteur du bâtiment : 160 mètres
    • Nombre d’étage : 24
    • Catégorie : Résidentiel

    Cette maison est souvent appelée le gratte-ciel de Staline sur la place du Soulèvement, car la place s’appelait auparavant ainsi. La maison a deux bâtiments latéraux de 18 étages, avec un total de 452 appartements.

    Le rez-de-chaussée et le sous-sol de la tour étaient à l’origine occupés par des magasins et un cinéma. Une partie du sous-sol a été reconstruite en casino, qui a cessé ses activités en 2004. Actuellement, il est remplacé par un club de bowling.

    Le sous-sol du gratte-ciel est relié au système d’installations souterraines, en particulier à l’abri anti-bombe, qui s’étend bien au-delà de la partie hors sol de la tour.

    Immeuble résidentiel sur le quai de Kotelnicheskaya

    gratte-ciel stalinien
    • En Russe : Жилой дом на Котельнической набережной
    • Date de construction : 1952
    • Hauteur du bâtiment : 176 mètres
    • Nombre d’étage : 32
    • Catégorie : Résidentiel

    La maison compte 700 appartements et le musée-appartement « Galina Ulanova », un bureau de poste et des magasins, ainsi que le cinéma Illusion. Beria a participé activement au choix de l’emplacement pour sa construction. Vous avez une belle vue sur ce gratte-ciel depuis la place Loubianka et sur le toit du Dietsky Mir.

    Tour du ministère de l’industrie lourde

    • En Russe : Административно-жилое здание
    • Date de construction : 1953
    • Hauteur du bâtiment : 133 mètres
    • Nombre d’étage : 24
    • Catégorie : Administratif et résidentiel

    À l’époque soviétique se trouvait ici le ministère de la Construction des transports. Aujourd’hui on y trouve la société « Transstroy ». Les ailes sont résidentielles.

    Hôtel Hilton Leningrad

    • En Russe : Гостиница « Ленинградская »
    • Date de construction : 1953
    • Hauteur du bâtiment : 136 mètres
    • Nombre d’étage : 17
    • Catégorie : Hôtel

    Le gratte-ciel est situé sur la place Komsomolskaya à côté de trois gares de la capitale (Leningradsky, Yaroslavsky et Kazansky), et il est le plus petit des « sept sœurs ». Son intérieur est réalisé dans l’esprit du baroque de Moscou. Motifs russes anciens, habilement entrelacés dans les stucs, mosaïques, lustres, rappelant les lustres d’église. Le lustre-guirlande central, qui occupe 4 étages à lui tout seul, ait même entré dans le livre Guinness des records ! Depuis 2018 l’hôtel a été acquis par le propriétaire de la célèbre chaîne d’hôtels Hilton.

    Y a-t-il une huitième tour ?

    La huitième tour aurait pu se trouver à la place du parc Zaryadye ou être le méga projet appelé « Palais des soviets ». Il n’en fut rien. À la place, on construit en 2007 le palais du triomphe qui pourrait faire office de huitième tour. Malgré cela, de nombreux projets ont vu le jour dans les pays communistes de l’est. Les deux tours les plus ressemblantes se trouvent en Pologne et en Lettonie. Néanmoins, on en retrouve aussi en République tchèque, Bulgarie, Roumanie, et même en Chine.

    Palais des soviets

    Le concours architectural de 1931-1933 fut remporté par Boris Iofane avec un projet aux accents néoclassiques. S’il avait été construit celui-ci serait devenu la plus haute structure jamais construite à l’époque. Le chantier débuta en 1937 et fut interrompu par l’invasion allemande de 1941. Entre 1941 et 1942, sa charpente en acier est démantelée et utilisée pour des fortifications et des ponts.

    gratte-ciel Palais des soviets

    Pour faire place à la construction du Palais des Soviets, la magnifique cathédrale d’antan du Christ Sauveur fut sacrifiée et complètement détruite. Mais ce palais n’a finalement jamais vu le jour, du a l’énorme investissement d’après-guerre qu’il aurait fallu fournir. Ce palais en effet devait être le plus haut (420 m), posséder 100 étages, et être couronné d’une statue géante de Lénine. Rien que ça ! En 1964, une piscine en plein air du nom de « Moscou » a été installée à sa place. Elle fut la plus grande piscine à ciel ouvert d’Europe. Aujourd’hui, cette piscine n’est plus, et c’est bel et bien une nouvelle version de la cathédrale du Christ Sauveur qui trône en lieu et place….Près de 70 ans plus tard !)

    Palais du triomphe

    Palais du triomphe
    • En Russe : Триумф-Палас
    • Date de construction : 2007
    • Hauteur du bâtiment : 264 mètres
    • Nombre d’étage : 57
    • Catégorie : Résidentiel

    50 ans plus tard, en 2006, la société Don-Stroy a construit un immeuble de grande hauteur représentant le style architectural stalinien classique des années 50, qui peut également être dénommé « gratte-ciel » stalinien. Construit à partir de 2001, ce bâtiment de 57 étages comprend environ 1 000 appartements. Avec une hauteur de 264,1 mètres, c’est le cinquième gratte-ciel le plus haut d’Europe en 2013.

    Palais de la culture et de la science de Varsovie

    • Date de construction : 1955
    • Hauteur du bâtiment : 188 mètres
    • Nombre d’étage : 42
    • Catégorie : Administratif

    Devenu le symbole de Varsovie, le PKiN abrite plusieurs musées, salles de concerts et de congrès, trois cinémas, deux théâtres d’une capacité de 6 000 places et un petit restaurant panoramique (au 30e étage).

    Palais de la culture et de la science de Riga

    • Date de construction : 1955
    • Hauteur du bâtiment : 108 mètres
    • Nombre d’étage : 21
    • Catégorie : Université

    Sa construction est décidée en février 1951 par le Parti communiste letton et le gouvernement soviétique de l’époque pour devenir un Palais du Peuple Paysan avec des fonctions d’enseignement, de rencontres et d’hôtellerie, au moment où se met en place la collectivisation des terres. Le bâtiment est inauguré en 1958, mais les problèmes financiers rencontrés conduisent l’Académie des sciences de la République Socialiste Soviétique de Lettonie à prendre en charge la dernière tranche des travaux (1958-1960) et à occuper le gratte-ciel jusqu’à aujourd’hui.

    Panorama et accès aux gratte-ciel staliniens

    Vous l’avez compris l’accès aux tours est limité à celle qui sont publiques.

    L’hôtel Ukraina a organisé un restaurant italien au 29e étage de son gratte-ciel qui ouvre à 12h. Il vous offre une des plus belles vues de Moscou à 360°. Au-dessus du restaurant il y a un bar qui ouvre à 18h. Au rez-de-chaussée vous trouverez un superbe Diorama multilangue sur le centre de Moscou. N’hésitez pas à vous promener dans ce superbe bâtiment.

    L’hôtel Leningrad quant à lui se visite via des excursions vers sa plateforme d’observation sur la place des gares. Vous pouvez également prendre un café dans le lobby pour voir la décoration et l’immense hauteur sous plafond.

    Les étudiants du MGU auront la chance d’accéder à la plateforme d’observation de l’université. Les niveaux supérieur sont réservés à l’administration.

    Enfin dernier point et non des moindres, vous pouvez louer un appartement via AirBnb dans l’une des tours résidentiels.

    2 COMMENTAIRES

    1. Bonjour a tous,
      J’allais me feliciter de la meilleure ortographe que precedement.
      Mais, non, pas possible, derniere phrase de l’article, la legende de la photo, et des jeunes qui ne font qu’un!

      Arnaud

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Les collections de l’Hermitage de Saint-Petersbourg

    Réparties dans 4 bâtiments les 400 salles du musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg accueillent ses gigantesques collections.

    Nos derniers articles

    Ruskeala le parc de montagne de marbre

    Le parc Ruskeala est la principale fierté de la Carélie. C'est une combinaison étonnante de montagnes de marbre, de lacs turquoise et de verdure luxuriante.

    Zefir la guimauve russe

    Le zefir ou Zephyr est une délicatesse russe qui n'est autre qu'une guimauve que l'on peut trouver sous différentes formes.

    Secrets d’Histoire sur la Russie

    Secrets d'Histoire est sans nul doute l'une des émissions les plus regardées en France. Retrouvez ici tous les épisodes consacrés à la Russie.

    Les plus beaux ponts de Saint-Pétersbourg

    Voici notre selection des plus beaux ponts de Saint-Pétersbourg à ne pas manquer lors de votre visite de la capitale culturelle de la Russie.

    Vous aimeriez lire également