Altaï – La « Suisse russe » au cœur de l’Eurasie

/ / Altaï – La « Suisse russe » au cœur de l’Eurasie

« Les Montagnes Dorées », c’est ainsi que l’Altaï est traduit des langues turciques. Et c’est un vrai trésor ! La diversité des paysages naturels, du monde animal et végétal, la richesse des ressources minérales et la nature préservée de ce vaste territoire sont simplement extraordinaire. Rare sont les endroits sur notre planète qui peuvent être comparé aux montagnes de l’Altaï en termes de ressources naturelles, de paysages étonnants et de la pureté de la nature.

La « Suisse russe » ou le « Tibet russe » sont d’autres noms populaires donnés à cet endroit, qui attire des touristes du monde entier avec sa beauté vierge, son pouvoir et sa grandeur.

Les montagnes de l’Altaï sont un système de crêtes situées sur le territoire de quatre pays frontaliers : la Russie, le Kazakhstan, la Mongolie et la Chine.

L’Altaï est considéré comme le «berceau de la civilisation», le foyer ancestral de nombreux groupes ethniques et mouvements religieux. C’est l’endroit où l’histoire millénaire a rencontré la nature magnifique : rivières de montagne, eaux cristallines, cascades déchaînées, Taïga infini et prairies alpines.

La vaste partie de la région, qui comprend le plateau de l’Oukok, des réserves naturelles de l’Altaï et de Katoun, le lac Teletskoïe et le mont Béloukha, est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO sous le nom de « Montagnes Dorées de l’Altaï ».



L’Altaï présenté par la sublime voix d’Anna Packat

Quels sont les principaux points d’intérêts des montagnes de l’Altaï ?

L’autoroute de la Tchouïa

La route de la Tchouïa est une autoroute de presque 1000 kilomètres de longueur reliant la Russie à la Mongolie et à la Chine. La route est incluse dans la liste des 10 plus belles routes du monde par National Geographic. En passant par l’autoroute de la Tchouïa, vous pourrez mieux connaitre les montagnes de l’Altaï et voir la diversité de ses paysages.

Altaï - Autoroute de la Tchouïa

Lac Teletskoïe

Le lac Teletskoïe est une vraie perle parmi les lacs nombreux de l’Altaï. Il y a tout ici : falaises abruptes, pentes de montagne escarpées, plages de galets et de sable, baies pittoresques et calmes. C’est le plus grand réservoir de montagne du sud de la Sibérie et le deuxième réservoir d’eau douce de la Russie après le lac Baïkal.

Altaï - Lac Teletskoïe

Lac de geyser

Au cœur de l’Altaï, vous trouverez un petit lac thermal appelé Secret, Argenté ou Bleu. Ce petit lac a acquis une renommée mondiale grâce à l’incroyable couleur turquoise de l’eau et à son fond bleu brillant. Les teintes sombres de la taïga qui l’entourent le font briller d’une manière surréaliste. Au fond d’un réservoir de montagne, les sources thermales modifient constamment l’image du fond bleu brillant.

Altaï - Lac de Geyser

Plateau de l’Oukok

Le plateau de l’Oukok est une zone naturelle protégée, un lieu de concentration de sépultures kurgan de différentes époques chronologiques. Pour les Altaïens ce plateau représente un lieu sacré, auquel ils font confiance dans les corps des morts. Dans de nombreux monticules, refroidis par le pergélisol, ont été trouvés des articles de grandes valeurs historiques, bien conservés. C’est là qu’on a fait une découverte scientifique de renommée mondiale : la momie de la « Princesse de l’Altaï ».

Altaï - Plateau de l’Oukok

« Mars de l’Altaï »

Ce nom a été attribué à la région de Kyzyl-Tchin, où une teneur élevée en mercure dans la roche donne aux montagnes une teinte rouge. Les paysages surréalistes de ces lieux attirent depuis longtemps les voyageurs. Tout le monde veut se promener sur les terres de la « planète rouge », et cela devient possible dans l’Altaï. La beauté de la nature ici peut facilement rivaliser avec le célèbre Grand Canyon américain.

Altaï - Mars de l'Altaï

Île Patmos de l’Altaï

L’île Patmos sur la rivière Katoun est située à la périphérie du village de Tchemal et attire de nombreux amoureux de la nature et de la culture orthodoxe. Ce nom a été donné en l’honneur de l’île grecque éponyme. À l’heure actuelle, l’église Saint-Jean-le-théologien de l’île de Patmos est un monastère féminin en activité. En même temps, tout le monde peut le visiter. Vous pouvez marcher jusqu’à l’île en empruntant un pont suspendu au-dessus de la rivière de montagne d’une beauté extraordinaire.

Altaï - Île Patmos



Comment se rendre dans l’Altaï ?

L’option la plus confortable pour se rendre à l’Altaï depuis l’Europe est de se rendre à Novossibirsk, où plusieurs vols directs sont proposés depuis les grandes villes européennes. Un service de bus réguliers relie Novossibirsk à l’Altaï. Si vous êtes déjà à Moscou ou à Saint-Pétersbourg, une option pratique est également l’aéroport de Barnaoul ou même un petit aéroport de Gorno-Altaisk, capitale de la République de l’Altaï.

Mais le moyen le plus fiable de voir les Montagnes Dorées est de confier l’organisation de votre voyage aux professionnels (qui parlent votre langue de préférence).

C’est à cette occasion que nous remercions Anna Packat pour nous avoir écrit cet article. Si vous souhaitez découvrir cette superbe région de Russie en mini-groupes avec un guide francophone ou en voyage individuel, n’hésitez pas à vous rendre sur son site pour lui poser toutes vos questions.

2019-05-28T00:13:02+00:00 28 mai 2019|Régions de Russie|