Plus
    RussieAnneau d'orVladimir & la porte d'or

    Vladimir & la porte d’or

    La première capitale de Russie

    Vladimir (En russe : Владимир) est la porte d’entrée de l’anneau d’or et l’une des villes les plus anciennes de Russie. Elle a été fondée avant Moscou. Visiter Vladimir est une étape obligatoire sur la route des villes princières. Dans cet article, vous retrouverez tous les principaux points d’intérêt. Si vous avez un peu de temps ou si c’est votre deuxième passage, je vous mets Vladimir en dehors des sentiers battus pour que vous puissiez voir ce que les touristes de passage ne font jamais.

    Temps de lecture estimé : 20 minutes

    Un peu d’histoire sur Vladimir

    Vladimir

    L’ancienne ville de Vladimir est l’origine même des terres russes. Dans une certaine mesure, Vladimir est la patriarche des villes russes puisqu’elle est apparue avant Moscou et de nombreuses autres villes russes. Son histoire est à la fois fascinante et dramatique. Cela a commencé en 1108, lorsque le légendaire prince Vladimir Monomakh a construit une puissante forteresse pour protéger la région du sud-est.

    La nouvelle forteresse nommée d’après son fondateur devint la base de la nouvelle principauté, créée et renforcée par le fils de Vladimir Monomakh, le prince Yuri Dolgoruky. Il y construisit plusieurs nouvelles forteresses. Parmi les villes qu’il a fondées se trouvaient Moscou, Pereslavl-Zaleski, Yur’ev-Polish et Zvenigorod. Pendant ce temps, Vladimir est devenu une ville prospère, c’était la capitale de la principauté de Vladimir-Souzdal. Son apogée a eu lieu au XIIe siècle sous le prince Andrew Bogolubsky, fils de Yuri Dolgoruky, qui a déplacé la capitale de Kiev à Vladimir.

    De 1158 à 1165, la nouvelle capitale connut de grandes modifications. De nouveaux remparts encerclèrent la ville remplaçant les murs et portail en bois. Le frère cadet du prince Andrei, Vsevolod III, a prit la relève et a multiplié les splendeurs de la ville en créant la cathédrale de Saint-Dimitri, le monastère de la Nativité avec l’église blanche, le monastère de Kniaginin et le principal sanctuaire de la principauté, la cathédrale de l’Assomption.

    Cependant, l’invasion mongole au XIIIe siècle provoqua le déclin de Vladimir. La capitale a été ruinée, pillée et incendiée ; les temples, les palais et les monastères ont été endommagés. Vladimir a perdu son blason politique. Le nouveau centre a été déplacé à Moscou et Vladimir est devenue une des villes de la principauté de Moscou.

    Aujourd’hui, Vladimir est une grande ville moderne, où l’ancien et le nouveau sont intimement liés : les anciens temples jouxtent des immeubles de grande hauteur en verre et en béton, les dômes dorés des églises se reflètent dans les fenêtres des magasins et des cafés. La ville attire des millions de touristes, Vladimir est en fait, le début de votre voyage autour de l’Anneau d’Or de Russie.

    Quoi voir à Vladimir ?

    Habituellement, les bus visitant l’Anneau d’Or rejoignent l’ancien Vladimir par la célèbre Porte d’Or avant de s’arrêter sur la place principale de Sobornaya pour faire le plein de touristes devant les cathédrales de Saint Dimitri et de l’Assomption. Ils se dirigent ensuite vers la ville pittoresque de Souzdal. Mais Vladimir ne se limite pas aux célèbres églises et à certains musées qui peuvent vous en apprendre beaucoup sur l’histoire de la Russie ancienne : la ville fournit des informations intéressantes sur la vie de la province russe. Quoi qu’il en soit, ne vous limitez pas à quelques églises et musées. Pour l’architecture, visitez la ville voisine de Souzdal.

    Exposition de miniatures en laque, de cristal et de broderies

    Vladimir, patriarche des villes russes

    Étant donné que Vladimir possède un riche patrimoine en verrerie et en cristaux, il est donc logique de visiter une exposition qui présente ces beaux objets. L’exposition de miniatures et de broderies est organisée dans un musée situé près du centre-ville à l’entrée de la vieille ville. L’ensemble de l’exposition occupe trois étages et comprend également une boutique de souvenirs au niveau inférieur. Vous pouvez passer de nombreuses heures à regarder toutes les boîtes en laque, cristaux, broderies et autres objets des étonnantes collections russes.

    La porte d’or

    Vladimir, patriarche des villes russes

    La porte d’entrée de la ville fut construite en 1158 sur ordre du prince Andreï Bogolyubsky et faisait partie entièrement du mur de fortification, système de défense contre les envahisseurs. Le monument militaire voûté de la Porte d’or est le seul vestige des remparts et reste l’une des attractions les plus vue de Vladimir. Elle est là pour rappeler aux habitants et aux étrangers l’invasion mongole qui s’y est déroulée. Le musée du monument regorge d’artefacts historiques à découvrir.

    • Ouvert du jeudi au dimanche de 10h à 18h
    • Entrée 150 RUB

    Rue Bolchaïa Moskovskaïa

    À l’instar des autres villes du monde, Vladimir a sa propre rue historique qui attire les acheteurs, les habitants et les touristes étrangers. La rue Bolchaïa Moskovskaïa est animée et bien située près de la gare. La plupart des visiteurs devraient donc se trouver à proximité de cette rue. Le jour du Nouvel An, un marché géant prend place et propose une grande variété de stands vendant de nombreux mets et souvenirs locaux. Mais même si vous n’avez pas l’intention d’acheter quoi que ce soit, le voyage vaut le détour pour découvrir les magnifiques décorations et profiter de l’ambiance détendue des fêtes de fin d’année.

    bannière anneau d'or

    Place des cathédrales – Sobornaya

    La place Sobornaya attire des gens de toute la Russie et d’autres pays car paisible pendant les mois d’hiver et incroyablement dynamique pendant les mois d’été. La place a subi de nombreux changements au cours des différentes époques. C’est endroit idéal pour admirer la fontaine, les arbres et la cathédrale de la Dormition à proximité. Quelques baraques en bois proposent des souvenirs et des produits locaux.

    Cathédrale de la Dormition

    Vladimir, patriarche des villes russes

    La cathédrale de la Dormition de Vladimir (En russe : Успенский собор Владимир) est un édifice remarquable de l’époque pré-mongole de la Rus. Historiquement, avant la domination de Moscou, c’était la cathédrale la plus importante de la principauté de Vladimir-Souzdal. C’est dans celle-ci que furent couronnés les princes de cette principauté et de celle de la Grande-principauté de Moscou. Cet édifice du XIIe siècle servit de modèle à de nombreux autres construits plus tard, parmi lesquels la cathédrale de la Dormition de Moscou de l’architecte Aristotile Fioravanti. La cathédrale de la Dormition de Vladimir est aussi un des rares édifices dans lequel sont conservés des fresques réalisées par Andreï Roublev. 

    En 1992, la cathédrale de la Dormition est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

    • Entrée 150 roubles
    • 7h00 – 18h00 tous les jours sauf le lundi jusqu’à 10h00

    Parc Pouchkine

    Le parc Pouchkine est un espace naturel magnifique et propice à la détente. Il dispose également d’une terrasse d’observation permettant de voir Vladimir dans son ensemble. Vous pourrez y passer des heures à admirer les magnifiques arbres verdoyants et tout particulièrement en été. C’est aussi une excursion romantique pour les couples, où ils peuvent profiter de la compagnie de l’autre tout en regardant les magnifiques couchers de soleil sur la vallée.

    Monument du Prince Vladimir et de Saint Fedor

    Le monument du prince Vladimir et de saint Théodore se trouve sur la terrasse d’observation du parc Pouchkine, à 50 mètres au-dessus de la rivière Klyazma. Le monument en bronze est le prince à cheval avec une bannière et un évêque à pied sur un socle massif. Elle mesure 14 mètres de haut et est déjà clairement visible depuis le pont qui enjambe la Klyazma. Le monument a été inauguré le 28 juillet 2007.

    La cathédrale de Saint-Dimitri

    Vladimir, patriarche des villes russes

    La cathédrale de Saint-Dimitri est la plus belle de la ville. Sa modeste largeur alliée à son étonnante hauteur, lui confère une apparence plutôt unique. Cette cathédrale de calcaire blanc est un exemple flagrant de l’architecture russe du XIIe siècle. Et bien que ce bâtiment soit plutôt modeste et minimaliste, il est orné de nombreuses sculptures en pierre qui représentent des scènes de la Bible.

    Musée central

    Le bâtiment en pierre entre les cathédrales a été construit dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle sur ordre de Catherine II par l’architecte Charles Blanc. Ce bâtiment de trois étages, de style empire, abritait les institutions de l’administration provinciale. En 1797, la première imprimerie s’occupait de produire les « Bulletins provinciaux ». Le rédacteur en chef de la partie non-officielle de ce journal était Alexander Herzen. Au deuxième étage, se trouvait le tribunal de district. En 1849, la première caisse d’épargne de Vladimir vue le jour. Il abritait également le bureau du gouverneur, le conseil du gouverneur, la chambre du Trésor. Aujourd’hui, ce musée abrite des expositions, ouvertes au public de 10h à 17h.

    Forgeron de Borodins

    Il est rare de rencontrer un forgeron traditionnel, mais Vladimir a un magasin exploité par un forgeron expérimenté au 3G rue Georgiyevskaya. De plus, ce forgeron enseigne aux visiteurs locaux et étrangers les secrets de son métier. Les master-class au magasin du forgeron sont amusantes et les nouveaux étudiants créeront des souvenirs sympas à emporter chez eux.

    blank

    Le château d’eau

    Ce musée cylindrique d’aspect unique est un ancien château d’eau construit en 1860. L’exposition du musée vous montre l’atmosphère d’une ville de province à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Des citations de journaux locaux, de livres et d’autres publications permettent de voir la ville à travers le regard des contemporains. Près du sommet de la tour se trouve un pont d’observation auquel vous pouvez accéder gratuitement. La Porte d’Or et d’autres sites importants sont visibles d’ici.

    • rue Kozlov Val, 14, Vladimir
    • 150 roubles
    • Ouvert tous les jours de 10h00 à 18h00

    Itinéraire conseillé pour une visite efficace de Vladimir

    En arrivant en voiture, il est préférable de trouver une place sur la rue Letne-Perevozinskaya (Летне-Перевозинская улица). De là, vous commencez par le musée du cristal avant de vous rendre à la Porte d’Or. Montez dans celle-ci avant de prendre la rue principale Moskovskaya. Arrivé à la place Sobornaya, finissez de grimper la colline pour arriver à la cathédrale de la Dormition (fermée le lundi). Faites le tour de celle-ci et admirez le paysage. Descendez les marches à travers le parc Pouchkine pour voir la statue de Vladimir. Depuis les remparts, admirez le château d’eau en face que vous irez voir au retour. Revenez sur vos pas et passez à travers le parc Lipki pour rejoindre l’église de Saint-Dimitri et le palais.

    Si vous avez le temps, vous pouvez continuer sur la rue principale jusqu’au monastère de Bogoroditse-Rozhdestvenskiy en passant devant le musée d’histoire. Il est temps de revenir à votre voiture. Après la place des cathédrales, toujours sur la rue principale, prenez à gauche sur la rue Georgievskaya (Георгиевская улица). Vous allez passer respectivement devant le forgeron, deux autres églises et une autre statue de Vladimir pour atteindre le château d’eau. N’oubliez pas de jeter un coup d’œil au panorama qui se trouve derrière le forgeron. Après la dernière visite, descendez vers votre voiture en contrebas, mais attention ça glisse ! N’hésitez pas à faire une pause dans l’un des nombreux restaurants de Moskovskaya ulitsa.

    Si vous arrivez en train ou en bus, vous pouvez faire exactement la même visite mais en sens inverse car la gare se trouve derrière le monastère de Bogoroditse-Rozhdestvenskiy.

    Vladimir en dehors des sentiers battus

    Église de l’intercession de la vierge sur la Nerl

    vladimir Eglise de l’intercession de la vierge sur la Nerl

    L’église de l’Intercession-de-la-Vierge sur la Nerl (en russe : Церковь Покрова на Нерли, Tserkov Pokrova na Nerli) fondée en 1165, est une toute petite église en pierre blanche 13 km au nord de Vladimir. C’est un modèle remarquable de l’école architecturale de Vladimir-Souzdal et de l’architecture russe ancienne. Elle est réputée pour l’harmonie de ses dimensions. Elle est aussi un des principaux représentants de l’architecture russe pré-mongole sur la liste des édifices de l’époque pré-mongole de la Rus’ et, à ce titre, a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992, au sein des monuments de Vladimir et de Souzdal.

    Monastère masculin de la Nativité de la Vierge

    Le monastère de la Nativité de Theotokos est l’un des plus anciens monastères de la terre russe. Il a été fondé au XIIème siècle par le Grand-Duc Vsevolod, qui lui a donné une place élevée au-dessus de la rivière Klyazma. Le monastère a été témoin d’événements tels que l’invasion des Tatar-mongols, la mort du grand-duc Alexandre Nevski, dont les reliques sacrées reposèrent pendant plusieurs siècles dans la cathédrale principale.. Le monastère a nourri spirituellement de nombreux hiérarques de l’Église russe. C’était le plus grand centre de vie monastique du nord-est de la Russie et c’est dans ses murs que la chronique Lavrentievsky a été créée et stockée.

    Au XXe siècle, pendant les persécutions soviétiques, le monastère a été dévasté et fermé aux croyants, mais en 1991, les travaux de l’évêque Eulogius ont permis sa réouverture. À l’heure actuelle, une vie monastique tranquille coule dans le monastère. Les services ont lieu quotidiennement dans les églises et les frères, sous la supervision de l’abbé, le Père Supérieur Cyril, passent du temps dans les travaux et les prières.

    À l’intérieur de ce monastère (en russe : Богородице-Рождественский мужской монастырь) se trouvent pas moins de deux cathédrales, deux églises et deux chapelles.

    blank
    • Cathédrale de la Nativité (Собор Рождества Христова)
    • Cathédrale de la Nativité de la Vierge (Собор Рождества Богородицы)
    • Eglise d’Alexandre Nevski (Храм Александра Невского)
    • Eglise de la nativité de jean baptiste (Храм Рождества Иоанна Крестителя)
    • Chapelle imaginaire en l’honneur de la mère de dieu « Iverskaya » (Притвор-часовня в честь иконы Божией Матери «Иверская»)
    • Chapelle en l’honneur de Saint-Nicolas le Wonderworker (Часовня в честь Святителя Николая Чудотворца)

    Musée d’histoire de Vladimir

    À quelques pas après le parc Lipki sur la rue Moskovskaya, se trouve un bâtiment en brique rouge, semblable au terem de l’ancien boyard russe. Il a été construit au début du XXe siècle grâce à de généreuses donations de mécènes selon le projet de l’architecte provincial Petr Begen dans le style pseudo-russe : brique figurée, tuiles multicolores du XVIIe siècle de Gorokhovts, cocons élégants, porche d’entrée, toit haut décoré de dentelle métallique. Depuis plus de 100 ans, le Musée historique de Vladimir y est installé.

    vladimir

    Le musée présente aux visiteurs l’histoire de la région de Vladimir depuis l’Antiquité jusqu’aux événements du début du XXe siècle. Le XIIème siècle est la période de formation et d’épanouissement de la principauté de Vladimir-Suzdal, interrompue par l’invasion mongole. La maquette de l’exposition du musée, réalisée sur la base d’informations archéologiques et annalistiques, permet d’imaginer à quoi ressemblait la ville médiévale. Vladimir devient la capitale du Nord-Est de la Russie, un centre spirituel, un lieu où l’artisanat et le commerce se sont développés.

    La perle de l’exposition, consacrée à cette période de l’histoire de la principauté de Vladimir-Souzdal, est devenue un trésor unique d’ornements en argent et de reliques d’églises, caché lors de la conquête de la ville par les troupes tatares-mongoles en 1238 et retrouvé par les archéologues en 1993. La victoire dans le domaine de Koulikovo est associée à la renaissance des terres russes, à la formation d’un seul État centralisé. Des événements de différentes époques sont représentés par des pièces de musée : la politique d’élargissement des frontières de l’État sous Ivan le Terrible, le Temps des Troubles, la milice populaire de Minine et de Pozharsky, les réformes de Pierre Ier et d’Alexandre II, les années de règne de Nicolas II, la Première Guerre mondiale, les événements révolutionnaires…

    • Bolchaya Moskovskaya ul. 64
    • Ouvert tous les jours de 10h à 17h
    • Entrée 150 RUB

    Musée de la nature

    Au 19, rue Mira, on trouve le musée de la nature. Il commence par des blocs de calcaire, à partir desquels sont construites les cathédrales en pierre blanche du pays de Vladimir-Suzdal. Il y a plusieurs centaines d’objets exposés, dont de grands animaux empaillés : élan, ours, sanglier, loup, lynx. L’exposition présente des « coins » de forêt, d’étang, de prairie, de champs – avec des plantes et des animaux typiques de la région.

    Ce sont des tétras des bois, une famille de castors au bord du lac, une tanière de loup, une tanière d’ours, une famille d’élans, des plantes à fleurs : iris, lys et une rare cruche blanche de nos jours. Une section distincte de l’exposition est consacrée aux plantes et aux animaux en danger. La tâche principale de cette section est de susciter l’inquiétude des visiteurs sur le sort des plantes et des animaux rares, de comprendre les raisons de la réduction de leur nombre, de connaître les mesures de conservation des animaux, des oiseaux et des plantes rares. L’exposition est rythmée par le chant des oiseaux et les cris des animaux.

    • Ouvert tous les jours de 10h à 17h
    • Entrée 150 RUB

    Monastère de Bogolyubovo à côté de Vladimir

    À 10 km de Vladimir, de 1158 à 1165, un palais en pierre blanche avec l’église de la Nativité, une forteresse avec des remparts en terre et des murs en pierre ont été construits à Bogoliubov. Aujourd’hui, l’ancienne résidence princière abrite un couvent en état de fonctionnement, où sont conservés des fragments des brillants bâtiments d’Andreï Bogolyubski.

    Andreï Bogolyubski a passé dix-sept ans dans sa résidence de campagne, où, sur son ordre, un complexe de bâtiments de palais a été érigé. Le centre de l’ensemble était l’église de la Nativité de la Sainte Vierge Marie, qui était attenante des deux côtés par des galeries à deux étages – les passages avec des tours d’escalier. La galerie nord conduisait à un palais princier d’habitation. Les deux ailes ont été complétées par des tours de combat intégrées dans le système défensif de la ville de Bogolyubovo.

    A l’entrée du temple, il y avait un énorme bol d’eau bénite sous une tente à 8 colonnes. Cette tente – ciborium – formait une ombre au-dessus de la coupe d’eau sanctifiée, où un voyageur pouvait étancher sa soif et se rafraîchir le visage. La place devant le palais était bordée de dalles de pierre blanche avec des gouttières et des égouts. Ainsi, une ville prospère en pierre blanche a été construite à Bogolyubovo.

    Ici, dans sa résidence, la nuit du 29 juin 1174, le prince André mourut en martyr aux mains des boyards Kuchkovitch, opposants au pouvoir princier. La tour avec son escalier en colimaçon et la galerie qui lui est attenante ont survécu jusqu’à ce jour.

    Une exposition dans la cathédrale de la Nativité raconte l’histoire du prince Andrey lui-même, un brillant ensemble architectural créé grâce à ses efforts.

    Comment se rendre à Vladimir ?

    Train

    De nombreux trains relient Moscou à Vladimir, même si nombre d’entre eux arrivent à Vladimir à des moments inopportuns. Ces trains partent habituellement de la gare de Moscou Yaroslavsky (Ярославский) – Station de métro Komsomolskaya (Комсомольская) bien que certains partent également de la gare Kursky  (Курский) – Station de métro Kurskaya (Курская).

    Trois trains à grande vitesse circulent également entre les gares de Kursky et de Vladimir: les trains Sapsan , Burevestnik et Lastochka. Tous les trois se rendent à Nizhny Novgorod et mettent entre 1h30 et 2 heures pour se rendre à Vladimir depuis Moscou. Le Sapsan et le Burevestnik sont plus pratiques pour les excursions d’une journée, le Burevestnik étant moins cher que le Sapsan.

    Bus 

    Les bus à destination de Vladimir depuis la gare de Kursky partent presque toutes les heures de la place à côté de la gare. Des bus partant de la gare routière Schyolkovskaya se rendent à Vladimir et à proximité de Suzdal toutes les 1 ou 2 heures. Cela prend environ 4 heures. Nous vous conseillons d’acheter des billets à l’avance. Les bus en provenance de Moscou arrivent sur la place en face de la gare de Vladimir.

    Voiture

    En voiture il faut compter 3 heures en prenant la M7.

    5/5 - (3 votes)

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact !

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Tarte Moskva

    Moscou la grande devait avoir son gateau alors la tarte Moskva a été créée en 2015. Voici son histoire et sa recette complète.

    Vous aimeriez lire également