More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Saint Pétersbourg Architecture Les plus beaux ponts de Saint-Pétersbourg

    Les plus beaux ponts de Saint-Pétersbourg

    Au total, 800 ponts enjambent les rivières et les canaux de la Venise du Nord. Saint-Pétersbourg est bâtie sur des îles avec plus de 300 kilomètres de voix navigable dont les eaux souterraines alimentent une centaine de réservoirs, lacs et étangs. 

    Les ponts sont l’une des principales attractions de la capitale du Nord, ils diffèrent par leur taille, leur construction, leur âge et leur conception. Les plus beaux et les plus célèbres sont intéressants pour leur histoire, leurs traditions et leurs légendes associées. Certains sont inclus dans la liste du patrimoine culturel de la Russie.

    Dans les sommaires ci-dessous nous avons noté les ponts à ne pas manquer avec une étoile (*).

    Ponts de la Forteresse Pierre et Paul

    La ville, comme vous le savez, a commencé avec la forteresse Pierre et Paul sur l’île de Hare, et presque simultanément, la construction de bâtiments résidentiels a commencé sur l’île de la ville (maintenant le côté Petrogradskaya). Le premier ferry flottant, qui a ouvert la voie entre la forteresse en construction et le village, par ordre de Pierre Ier, est apparu à cet endroit en 1703.

    Ioannovsky

    Le pont piétonnier Ioannovsky, considéré comme le plus ancien de Saint-Pétersbourg, du même âge que la ville (1703), mène à la forteresse Pierre et Paul par le détroit de Kronverksky.

    Kronversky

    Le pont routier de Kronversky a été construit relativement récemment – en 1938. La traversée est devenue une nécessité lorsque la forteresse Pierre et Paul s’est transformée en musée, et à ce jour, l’itinéraire est très populaire, car il mène à l’un des principaux sites touristiques.

    Ponts sur la Fontanka

    Dans la première moitié du XVIIIe siècle, la rivière Fontanka a servi de frontière sud de la ville. De nos jours elle borde une série de bâtiments historiques. Initialement large (jusqu’à 200 mètres) et marécageuse, la rivière Fontanka se jette dans la Neva. Fontanka est célèbre pour ses ponts d’origine.

    Blanchisserie

    blank

    Le pont de la blanchisserie est l’un des premiers en pierre de Saint-Pétersbourg. Il est situé à la source de la Fontanka. Construit en 1769, à l’époque où le classicisme a remplacé le baroque. Il nous est parvenu pratiquement inchangé.

    La Fontanka a acquis sa forme moderne à la fin du XVIIIe siècle, lorsqu’elle a été défrichée, approfondie et «habillée» de granit. Dans le même temps, l’ingénieur français Jean-Rodolphe Perronet a développé une conception typique des premiers ponts en pierre, avec un pont-levis en bois au milieu pour assurer le passage des navires le long de la Fontanka. Une caractéristique distinctive de leur décoration architecturale était les lanternes en forme d’obélisques de granit et les tours de belvédère, dans lesquelles étaient cachés les mécanismes d’ouverture des ponts.

    Dans les années 1780, sept de ces ponts identiques ont été construits : le pont Anichkov, Semenovsky, Obukhovsky, Izmailovsky, Simeonovsky (maintenant Belinsky), Staro-Kalinkin et Chernyshev (maintenant Lomonosov). Aujourd’hui, seuls les deux derniers d’entre eux ont leur aspect d’origine. Le reste des ponts a subi des changements majeurs et semble complètement différent.

    Lomonosov *

    Le pont Lomonosov est un monument exceptionnel car le seul des sept ponts qui n’a jamais changé son aspect architectural. Date de construction – 1787.

    Anichkov

    Le pont Anichkov est mondialement connu. Sa composition sculpturale « Taming of the Horse », œuvre du sculpteur P. Klodt, figure dans tous les guides. C’est l’une des curiosités les plus reconnaissables de Saint-Pétersbourg. L’ouverture du pont rénové a eu lieu en 1841.

    pont anichkov

    L’anglais

    La passerelle anglaise a été mise en service quelques années plus tard, en 1963. Elle est très similaire au pont voisin de Krasnoarmeisky dans sa construction et sa conception, ainsi que dans son but qui est similaire (un caloduc).

    Panteleimonovsky

    L’histoire du pont Panteleimonovsky remonte à un aqueduc qui alimentait en eau les fontaines du Jardin d’été avant l’inondation de 1777. Le passage actuel a été construit en 1908 pour remplacer le pont suspendu datant de 1825. Elle n’a acquis son célèbre décor de style empire qu’en 1914.

    Krasnoarmeisky

    Le pont piétonnier de Krasnoarmeisky est situé à la source du canal Kryukov. Construit il n’y a pas si longtemps (1956). Le pont a des proportions parfaites, s’intègre parfaitement dans le bâtiment historique du remblai et s’harmonise parfaitement avec les ponts égyptiens et anglais voisins.

    pont égyptien

    L’égyptien *

    Le pont égyptien dans sa version moderne existe depuis 1955. Son tristement célèbre prédécesseur a été construit parmi les premiers ponts suspendus en 1826 dans le style égyptien alors en vogue. Il s’est effondré à l’hiver 1905. Les sphinx sages ont survécu et décorent encore le passage.

    Ponts sur la Moïka

    Tout comme la Fontanka, la Moika s’écoule près du Jardin d’été pour se jetter dans la Grande Néva près de son embouchure. Les nombreux et magnifiques ponts font de la Moika l’un des endroits les plus poétiques de la capitale du Nord.

    1er pont des ingénieurs

    Le 1er pont des ingénieurs a été construit en 1825 dans l’ensemble du château Saint-Michel. Il tire son nom du château, tandis que le motif de la clôture est identique au grillage du Jardin d’été, près duquel il se trouve. Le décor en fonte de l’époque de l’empire fait revivre des motifs antiques, dont la tête de la Gorgone Méduse. Ce symbole de l’attirail militaire se retrouvera plus d’une fois lors de notre voyage sur les anciens ponts.

    pont malo konyuchenny

    Malo Konyuchenny

    Depuis 1832, le pont piétonnier Malo Konyuchenny fait partie de la composition unique des Trois Ponts. Il n’existe aucun autre ouvrage d’art comme celui-ci dans le monde. La décoration architecturale dans le style du classicisme tardif met à nouveau en scène la tête de Gorgone, déjà familière. Traditionnellement, les jeunes mariés viennent ici le jour de leur mariage, des deux côtés du pont ils doivent voir leur reflet dans l’eau.

    Grande Ecurie

    Le pont de la Grande Ecurie (Bolchoy Konyuchenny), inauguré en 1828, a conservé son aspect architectural exquis à travers les siècles. Les contemporains ont remarqué l’extraordinaire soin apporté au choix des vieilles pierres dont sont faites ses fondations, dans leurs couleurs et leurs formes.

    Ermitage

    Le pont de l’Ermitage date de 1766. Il enjambe le canal d’hiver, qui relie les eaux de la Moika à la Neva. Un des meilleurs endroits pour une séance photo romantique.

    pont lanterne

    Lanterne

    Lanterne est un autre pont à proximité, dont le nom peut être trompeur. Le passage, qui existait à cet endroit au XVIIIe siècle, tire son nom de la rue adjacente et de l’établissement de boissons homonyme, qui était fréquenté par des travailleurs qui allumaient les lampadaires. Cela n’a rien à voir avec le fameux quartier des « lanternes rouges ». Le pont moderne a été érigé ici en 1973. Au début du millénaire, il était orné d’élégantes lanternes, ce qui justifiait son nom, et quelques années plus tard, il a reçu une illumination artistique.

    Les ponts colorés de la Moïka

    On pense que les ponts sur la Moika, de même type et proches les uns des autres, étaient peints de couleurs différentes pour la commodité des habitants afin d’éviter toute confusion. Aujourd’hui, il est difficile d’y croire, car les ponts ne sont pas seulement différents en couleur, chacun d’entre eux a ses propres caractéristiques et une histoire intéressante.

    Quoi qu’il en soit, les ponts colorés ajoutent des accents lumineux à l’austère paysage urbain, assaisonné du ciel couvert et des eaux troubles de la Moika. Il existe plusieurs ponts de ce type, dont certains ont subi plus d’une reconstruction et ont acquis de nouveaux noms.

    Rouge *

    Le Pont Rouge est le seul pont parmi ses homologues en fonte depuis sa construction en 1814, et il a entièrement conservé son aspect d’origine jusqu’à aujourd’hui. En regardant les motifs de dentelle du moulage artistique de la balustrade, en admirant les lanternes à quatre faces posées sur des obélisques de granit surmontées d’orbes dorées, nous savons exactement à quoi ressemblaient tous ces ponts colorés il y a deux cents ans.

    pont rouge

    Jaune

    Spécialement construit en 1834 pour le passage des troupes, participants de la parade sur la place du Palais, le pont a été jaune pendant une courte période. En 1840, elle a été remplacée par une structure typique en fonte, et un nouveau nom est apparu, emprunté à la Chapelle des Chants située en face du pont. Le pont est célèbre pour son beau treillis, ressemblant à un éventail de dame, peint, hélas – en vert.

    pont bleu

    Bleu *

    Le pont bleu, reconstruit en 1848, présente une caractéristique paradoxale : c’est le plus large passage de la ville et, en même temps, « invisible ». En fait, il n’est pas surprenant qu’il soit si large (près de 100 mètres). Les piétons non initiés le perçoivent comme une extension de la place Saint-Isaac et ne se rendant même pas compte qu’une rivière coule sous leurs pieds.

    Coloré

    Le pont coloré est aujourd’hui appelé le pont des baisers. Une saveur romantique enveloppe cette structure banale, construite en 1816, depuis qu’il a changé de nom. Tous les couples amoureux le recherchent, car la légende veut qu’un baiser sur le pont rende l’amour éternel, et le fait de dire au revoir avant un voyage garantit un retour en toute sécurité.

    Ponts sur le canal Griboyedov

    La croissance de la population dans le district central au début du XIXe siècle a nécessité une augmentation du nombre de ponts sur les voies navigables. À cette époque, les ponts suspendus à chaînes devenaient populaires. Les ingénieurs civils européens ont calculé les avantages des ponts suspendus, qui se sont révélés beaucoup plus économiques que ceux en pierre de même longueur et de même capacité de charge.

    En 1823, un ingénieur allemand, Wilhelm Tretter, qui travaillait en Russie, a conçu et participé à la construction de cinq ponts suspendus.

    Pont de la banque *

    blank

    Le pont Bankovsky a acquis la réputation du plus mystérieux de Saint-Pétersbourg. Il apparaît en 1826 et se couvre immédiatement de superstitions. Les griffons, ou lions ailés, selon la mythologie grecque ancienne – les gardiens de l’or – étaient tous « à blâmer ». Selon la légende urbaine, ces gardiens mythiques de la traversée, sont capables de présenter la prospérité matérielle à celui qui met de l’argent sous sa patte. On peut facilement imaginer quel trésor de pièces a été découvert lors de l’enlèvement des sculptures pour leur restauration.

    Demidov

    Le pont Demidov est l’un des plus anciens. Au début du XVIIIe siècle, la route menant à la résidence du tsar (aujourd’hui la ville de Pouchkine) le traversait. Celui que vous voyez aujourd’hui a été construit en 1835. Son emplacement le rend célèbre car il relie directement les deux centres emblématiques de Saint-Pétersbourg – les places Isaakievskaya et Sennaya.

    pont lion

    Pont du Lion *

    Le Pont du Lion est l’une des plus belles passerelles ouvertes en 1826. Les figures de lions en marbre blanc, le motif léger de losanges allongés, les gracieuses lanternes au centre du pont en font un sujet de prédilection des artistes et des poètes. C’est aussi un lieu de rencontre romantique, tout aussi beau par une nuit blanche d’été à Saint-Pétersbourg que par un jour de neige en hiver.

    Ponts sur le canal de Krukov

    La création de nombreux canaux urbains avait pour but d’assécher le territoire et de le protéger des inondations. L’un des premiers canaux a été creusé pour relier la Moyka à la Neva. À la fin du XVIIIe siècle, il a été étendu à la rivière Fontanka et revêtu de granit.

    Dans le même temps, six ponts-levis en bois identiques ont été construits sur des culées en pierre, mais seuls deux d’entre eux ont conservé leur aspect d’origine jusqu’à ce jour. Ce sont les ponts Torgovy et Matveev.

    Pont commercial

    Le pont commercial, construit en 1785, a été reconstruit plusieurs fois et ce n’est qu’après sa reconstruction en 1960 qu’il a retrouvé son aspect architectural historique, avec des rampes d’une simplicité inhabituelle, sans grilles. Il est connu pour son emplacement près du théâtre Mariinsky, entre les anciens et les nouveaux bâtiments.

    Un carrefour mystique.

    Parmi les lieux insolites de Saint-Pétersbourg, il en est un qui mérite à juste titre le nom de Venise du Nord. Ici, les eaux du canal Kryukov rencontrent le canal Griboyedov.

    Remarquable ensemble architectural composé de trois ponts se croisant à angle droit : Staro-Nikolsky, Pikalovsky et Krasnogvardeysky. Le croisement des deux canaux est considéré comme un « lieu de pouvoir », c’est-à-dire un ensemble d’énergies qui influencent les gens.

    Nikolsky

    Le vieux pont Nikolsky était l’un des passages du canal Kryukov construit en 1786. En 1906, l’ancien pont en bois a été remplacé par une version métalique.

    Pikalov

    Le pont de Pikalov, construit en 1785 selon un plan standard, a conservé son aspect historique. Il est célèbre pour sa vue époustouflante sur la « Semimostie ». Si vous voyez sept ponts à la fois et que vous faites un vœu, il se réalisera sûrement, comme le veut la légende.

    Krasnogvardeisky

    Le pont piétonnier Krasnogvardeisky complète harmonieusement la composition malgré son âge relativement jeune (ouvert en 1957) et sa fonction utilitaire (un conduit de chauffage). Il offre un étonnant panorama circulaire sur les neuf ponts-canaux.

    Les ponts-levis = carte de visite de Saint-Pétersbourg

    Pendant la navigation (d’avril à novembre), 12 ponts sont régulièrement ouverts. On sait qu’il existe six autres ponts dont les mécanismes de tirage sont encore en bon état de fonctionnement.

    Pont du palais d’hiver *

    L’ouverture du pont du Palais d’hiver sur le fond de la flèche Pierre et Paul est depuis longtemps l’un des symboles les plus reconnaissables de Saint-Pétersbourg. Il a été construit en 1912 pour relier les centres financiers et administratifs de la ville. Lorsque les festivals de cinéma d’été se tient dans la capitale culturelle, le pont se transforme en salle de cinéma, et son aile devient un écran géant en plein air.

    Pont de l’annonciation *

    Le pont de l’Annonciation a relié les rives de la Grande Neva en 1850. C’est le premier pont-levis permanent de la ville et l’un des plus longs d’Europe. Une construction d’ingénierie aussi exceptionnelle était entourée de légendes. On disait que c’était le seul pont où il était permis de fumer car les autres étaient en bois.

    Fonderie

    Le pont de la Fonderie a été construit en 1879 dans la partie la plus profonde du fleuve. De nouvelles technologies ont été nécessaires pour surmonter les difficultés liées à la construction du passage à niveau, ce qui a apporté de nouvelles idées d’ingénierie au projet. Pour la première fois, le fer a remplacé la fonte et les lanternes ont été allumées à l’électricité.

    Troitsky

    Le pont Troitsky complète le trio de tête en ce qui concerne la date de construction des ponts-levis permanents sur la Neva (1903). Il détient fermement le titre d’un des plus beaux passages de la ville. Le pont est entouré de légendes tout aussi belles, dont l’une est que le célèbre pilote soviétique Valery Chkalov a gagné le cœur et la main de sa fille bien-aimée en risquant de voler sous sa voûte.

    Bolcheokhtinsky *

    Le pont Bolcheokhtinsky, construit en 1911, est devenu une « merveille d’ingénierie » et un symbole du style Art Nouveau. Pour la première fois, la travée basculante se trouvait au milieu du chenal, à l’endroit le plus profond.

    Alexandre Nevsky

    Le pont Alexander Nevsky a été mis en service en 1965. Il surpasse ses homologues en longueur et en hauteur. Il poursuit la ligne de l’avenue éponyme jusqu’à la rive droite. Pour la première fois, des câbles ont été utilisés dans sa construction, et bien qu’ils soient cachés à l’intérieur, il y a encore des raisons de le considérer comme le précurseur des ponts à haubans modernes.

    Tuchkov

    Le pont de Tuchkov a commencé comme un passage en bois, construit en 1858 à l’initiative d’entrepreneurs locaux. Le pont moderne en béton armé a été ouvert en 1965 pour permettre le passage de grands navires. Il est intéressant de noter que sous le pont a été aménagé un tunnel souterrain pour les piétons, équipé d’une passerelle, qui se déplace comme un escalier roulant. On peut s’y rendre depuis la station de métro Sportivnaya.

    Ponts du XXIe siècle

    Au cours de notre millénaire, des ponts fixes traversant la Neva ont commencé à apparaître à Saint-Pétersbourg. De grande envergure, à haubans, ils ne créent pas d’obstacles à la navigation, ils sont l’incarnation du développement de l’ingénieurie et du design moderne.

    Bolchoï Obukhovsky

    pont Bolchoï Obukhovsky

    Le pont Bolchoï Obukhovsky, construit en 2001-2007 dans le cadre du périphérique, a pris la pole position pour :

    • le premier pont à haubans
    • le plus long
    • le premier fixé sur la Neva

    Le musée du pont à haubans, également unique en son genre, a ouvert la veille de l’achèvement de la première étape et a d’abord accueilli les visiteurs sur le chantier. Pour la première fois, les habitants de la ville ont participé au choix du nom de la traversée.

    Lazarevsky

    Le pont Lazarevsky sur Malaya Nevka a été ouvert en 2009. Une structure à haubans à une travée avec un pylône original à deux arches qui facilite le franchissement du chemin menant au stade de Saint-Pétersbourg.

    blank

    Embouchure de la petite Neva

    Le pont sur l’embouchure de la Malaya Neva à travers le chenal Petrovsky se distingue par la disposition inhabituelle de ses pylônes. La tige du pylône semble s’enfiler sur la chaussée du pont, la coupant exactement au milieu de la bande de séparation. L’entrelacement complexe des câbles forme des plans séparés et donne de la légèreté à toute l’apparence de la structure. La date d’ouverture est 2016.

    Ponts dans la banlieue de Saint-Pétersbourg

    En parlant des plus beaux ponts il ne faut pas manquer ceux situés dans les résidances princières de Tsarskoe Selo, Peterhof et Gatchina. Ce sont de véritables œuvres d’art.

    Pont à bosse

    Pont à bosse dans la réserve-musée de Gatchina. Situé sur le territoire du Parc du Palais, le pont traverse le chenal du Lac Blanc et relie ses deux îles. Grâce à son design inhabituel, c’est une excellente plateforme d’observation. Il a été mentionné pour la première fois en 1880.

    Pont de marbre

    Le Pont de marbre (Palladiev) sur le territoire de Tsarskoe Selo. Construit en 1774, c’est une copie d’un autre pont situé dans le domaine anglais des comtes de Pembroke, qui a été construit au XVIe siècle par le célèbre architecte italien Andrea Palladio. Celui-ci est situé dans la partie paysagère du parc Catherine, il relie les étangs Bolchoï et Swan.

    Makarovsky

    Le pont Makarovsky à Cronstadt. Construit en 1913 presque simultanément avec l’achèvement de la cathédrale navale de Saint-Nicolas. Il permit à l’empereur Nicolas II de se rendre à la cathédrale du côté de la jetée Petrovskaya de Cronstadt.

    Chinois

    De petits ponts chinois sont également situés dans la réserve-musée Tsarskoïe Selo – dans le parc Alexandre.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Les collections de l’Hermitage de Saint-Petersbourg

    Réparties dans 4 bâtiments les 400 salles du musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg accueillent ses gigantesques collections.

    Nos derniers articles

    Repino un manoir appelé « Les Pénates »

    Le domaine des pénates est situé dans le village de Repino à 50 km au nord de Saint-Pétersbourg. Il est célèbre grâce à son propriétaire, le célèbre peintre Ilya Repine.

    Vous aimeriez lire également