More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Moscou Architecture Couvent de Novodievitchi à Moscou

    Couvent de Novodievitchi à Moscou

    L'un des plus ancien monastère de Moscou

    Le couvent Novodievitchi (en russe Новоде́вичий монасты́рь) est également appelé monastère Bogoroditse-Smolenski, (Богоро́дице-Смоле́нский монасты́рь). Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2004 c’est l’un des plus célèbres monastères de Moscou, et bien qu’il ne soit pas le plus ancien, il est le mieux conservé. Le couvent est à dix minutes à pied de la station de métro Sportivnaya, près du de la rivière Moskva.

    Sommaire
    1. Construction et premier siècle du monastère
    2. Une vraie forteresse religieuse
    3. Napoléon voulu faire brûler Novodievitchi
    4. Période soviétique à nos jours
    5. Le cimetière du Monastère de Novodievitchi

    Adresse
    Novodievitchi proezd 1, Moscou

    Horaires
    Ouvert tous les jours de 7h à 19h et les édifices de 10h à 17h. Les liturgies sont quotidiennes. Habituellement, le matin à 7h40 et le soir à 17h. Les dimanches et les jours de grandes célébrations à 6h20 et à 8h40.

    Tarifs
    Entrée libre mais priez de respecter les lieux.
    300 RUB les expositions
    100 RUB la cathédrale de Smolensk
    300 RUB le cimetière

    Instagram
    site web

    Construction et premier siècle du monastère de Novodievitchi

    Le couvent de Novodievitchi du nom de l’icône de la Mère de Dieu à Smolensk (l’ancien monastère Devichi au Kremlin était appelé le monastère de l’Ascension) a été fondé en 1524 – 1525 par le Grand Prince Vassily III de Moscou à l’occasion du 10ème anniversaire de la conquête de Smolensk. Une cathédrale à cinq dômes y a été érigée, sur le modèle de la cathédrale de la Dormition au Kremlin.

    La première abbesse du monastère fut Elena Devochkina de Suzdal, qui fut plus tard canonisée. Seules les femmes nobles, représentantes des familles royales ou nobles, prononçaient leurs vœux dans le monastère. A leur entrée, elles faisaient des dons considérables au monastère. Tsarevna Tatyana, la fille du tsar Mikhail Fedorovich, la veuve du tsar Fiodor Ioannovich, Irina Godounov, les sœurs de Pierre le Grand, Catherine et d’Eudocia ont prononcé leurs vœux ici. La première femme de Pierre le Grand, Eudocia Lopukhina, y a également été enterrée. Pour beaucoup d’entre elles, Novodevichy est devenu une prison.

    En 1610, le couvent de Novodievitchi tomba aux mains des polonais. Une fois repris, le Tsar décida d’y affecter des gardes permanents dont le nombre ne fit qu’augmenter au fil des années tant la place était importante pour la défense de la ville. Plus de 100 soldats y était affectés en 1616, pour 400 en 1618. Le nombre de paysans affectés s’est lui aussi multiplié passant d’une centaine de paysans dans les années 1530 à plus de 14 000 en 1740.

    L’apogée de la construction du couvent de Novodevichy se situe dans les années 1680, sous le règne de la tsarine Sophia Alekseevna, de nouvelles constructions ont vu le jour. Presque tout l’ensemble du monastère, à l’exception de la vieille cathédrale, des murs et des chambres d’Irina, est réalisé dans le nouveau style baroque moscovite de l’époque. En très peu de temps, un haut clocher (attribué à l’architecte Yakov Boukhvostov), des églises-portes sur les portes nord et sud, un réfectoire proche de l’église de la Dormition, et de nouveaux remparts à créneaux sont apparus. Après le renversement, la tsarine Sophia y fut également emprisonnée et y mourut en 1704. L’apparence du monastère n’a pratiquement pas changé depuis.

     En 1724, un centre d’accueil pour jeunes filles trouvées a été ouvert au monastère pour 250 personnes.

    Couvent de Novodievitchi à Moscou
    Cliquez sur l’image pour ouvrir l’image en haute résolution.

    Une vraie forteresse religieuse

    La cathédrale est le point central de l’ensemble monastique qui comprend également de très nombreux autres édifices important. Ses fresques sont parmi les plus raffinées, elles évoquent des épisodes de l’Ancien et du Nouveau Testament. Une iconostase dorée fut installée en 1683. Ses cinq loges contiennent certaines des icônes réalisées par les plus grands peintre russes du XVIIe siècle, dont Simon Ouchakov et Constantin Zoubov.

    La majeur partie des bâtiments furent construits dans les années 1680, lorsque le couvent fut rénové sous l’impulsion de la régente Sophie. Les impressionnantes murailles de briques rouges et les 12 tours montrent bien l’aspect défensif du monastère. Deux églises surplombant les portes, le réfectoire et les quartiers résidentiels sont tous construits dans le pur style baroque moscovite. Mais le bâtiment le plus impressionnant reste probablement le clocher d’une hauteur de 72 mètres. C’était l’édifice le plus élevé après le clocher d’Ivan le Grand.

    Napoléon voulu faire brûler Novodievitchi

    Pendant cette période, le couvent atteignit une telle renommée que des religieuses de toute l’Europe orthodoxe venaient y trouver refuge. Le monastère était une place forte de Moscou, il abritait un hôpital militaire, un orphelinat pour jeunes filles et bien entendu l’immense complexe religieux.

    En 1812, tous les biens de valeur du monastère, de la sacristie et de l’église (y compris l’icône de Smolensk de la Mère de Dieu) ont été évacués à Vologda. Le 8 septembre, les Français occupent le monastère : dans les cellules se trouve le logement du maréchal Davout. Le 25 septembre, Napoléon visite le monastère de Novodevichi. Sur son ordre, l’église de la décollation de Saint Jean-Baptiste, située sur le côté est du monastère, a été dynamitée. Plus tard, en mémoire de ce temple, l’église des Saints Pères du Septième Concile œcuménique sera construite puis détruite à nouveau dans les années 1930.

    excursion moscou

    En quittant Moscou, les Français ont essayé de faire sauter le monastère lui-même, mais selon la légende, la plupart des mèches, qui menaient aux barils avec de la poudre à canon, ont été mouillées par la pluie, et le reste fut éteint par les moniales. Ainsi, le monastère a été sauvé d’une mort imminente.

    En 1871, fut établi à l’intérieur du monastère une école pour orphelins d’origine non-noble ainsi que deux hospices. Le couvent a aussi inspiré de grands auteurs de la littérature russe tel que Léon Tolstoï, qui imaginait certains de ses personnages passant un moment important de leurs vies près ou à l’intérieur du monastère (Guerre et Paix et Anna Karénine)

    Couvent de Novodievitchi à Moscou

    Période soviétique à nos jours

    Couvent de Novodievitchi à Moscou

    Le cimetière du couvent de Novodievitchi fut gravement endommagé pendant l’ère soviétique, la plupart des pierres tombales ont été détruites, mais les tombes des soldats de la guerre de 1812 sont restées pour la plupart intactes. Le couvent de Novodievitchi a été préservé pendant les années soviétiques. Il a tout d’abord été occupé par le « Musée de la femme libérée », et ensuite par une partie du Musée historique d’Etat. Au milieu du XXe siècle, des cours de théologie ont été dispensés et les églises de la Transfiguration et de la Dormition ont été restaurés pour les services divins. L’ensemble du complexe a été rendu à l’Église orthodoxe russe. Un musée du diocèse de Moscou se trouve aujourd’hui dans le monastère.

    La communauté monastique a recommencé à fonctionner en 1994, et en 2010, le monastère fut transféré au diocèse de Moscou. L’entrée du monastère est gratuite. Il y a un musée qui conserve des pièces de l’art russe ancien. En 2004, l’ensemble architectural du couvent de Novodievitchi a été inscrit sur la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. L’ancien monastère est l’un des sites touristiques les plus visités de Moscou. En été, la cathédrale Smolensky est ouverte aux visiteurs. De nouvelles expositions sont en cours de préparation, ainsi que des travaux de restauration.

    Le cimetière du Monastère de Novodievitchi

    Comme d’autres monastères moscovites (le monastère de Danilov ou le monastère de Donskoï), le couvent de Novodievitchi fut choisi par la noblesse russe comme lieu de sépulture. Dans le cimetière, sont enterrés les écrivains Nicolas Gogol, Anton Tchekhov, Vladimir Maïakovski, Léon Tolstoï, le metteur en scène de théâtre Stanislavski, le cinéaste Eisenstein, les compositeurs Scriabine et Prokofiev et aussi Khrouchtchev.
    À l’époque soviétique, les plus hautes personnalités de l’État, telles que Pierre Kropotkine, Nikita Khrouchtchev, Serge Prokofiev, Dmitri Chostakovitch, Constantin Stanislavski, Fédor Chaliapine y ont été inhumées. Le cimetière vaut une visite, vous y trouverez des statues typiques de l’ère soviétique ainsi que les représentations des personnes enterrées.

    Liste des personnes enterrées au cimetière de Novodievitchi: www.novodevichye.com

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Les collections de l’Hermitage de Saint-Petersbourg

    Réparties dans 4 bâtiments les 400 salles du musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg accueillent ses gigantesques collections.

    Nos derniers articles

    Cathédrale Smolny et son couvent

    La cathédrale Smolny est l'une des plus belles de Saint-Pétersbourg. Sa fondation est associée au nom d'Elizaveta Petrovna.

    Croiseur Aurore – Navire de guerre

    Le croiseur Aurore à Saint-Pétersbourg est un navire de guerre de 1er rang de la flotte de la Baltique, devenu l'un des symboles de la Révolution d'Octobre.

    Pulkovo – Aéroport international de Saint-Pétersbourg

    L'aéroport international Pulkovo est le seul aéroport de Saint-Pétersbourg et le plus grand port aérien de la région de la Baltique.

    Palais Alexandre et son parc à Tsarskoïe Selo

    Le palais Alexandre et son sublime parc ont été commandés par Catherine II pour le mariage de son petit-fils. Découvrons ce qu'ils renferment.

    Vous aimeriez lire également