More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Musée russe

    Le Musée russe de Saint-Pétersbourg (En russe : Государственный Русский музей) est l’un des plus prestigieux musées de Russie. Il abrite une collection de 400 000 objets. Ces œuvres représentent toutes les grandes tendances et écoles des beaux-arts russes du IXe au XXe siècle. C’est un dépositaire de valeurs artistiques uniques, un centre de travail culturel et éducatif. Dans le même temps, un énorme travail de recherche est en cours ici.

    Astuce

    Le billet combiné de tous les bâtiments qui composent le musée russe est vendu 1800 RUB. Idéal pour une journée musée par templs pluvieux.

    Composition du musée russe

    Les principales expositions sont situées dans les locaux du palais Mikhailovsky et dans l’aile Benois. Les valeurs artistiques se retrouvent également dans les palais de marbre et de Stroganov, le château Mikhailovsky et l’ensemble du jardin d’été avec le palais d’été de Pierre I et le jardin Mikhailovsky. Jusqu’à 50 expositions peuvent être organisées simultanément dans ces zones. De plus, des expositions sont déployées dans diverses villes de Russie et à l’étranger.

    Vous pouvez retrouver chacun des palais et jardins dans nos articles dédiés :

    Dans cet article nous parlerons uniquement du bâtiment principal avec les aîles Benoit, Rossi et le palais Mikhailovsky.

    Histoire du musée russe de Saint-Pétersbourg

    En 1895, l’empereur Nicolas II a signé un décret portant création du musée à la mémoire de son père Alexandre III. Et le 7 mars 1898, il a été ouvert. C’était le premier musée d’État des beaux-arts russes en Russie.

    La collection était basée sur 80 peintures de l’Ermitage, 120 de l’Académie des Arts et 200 des palais royaux de banlieue. Elle a été complétée par des collections privées, ainsi que par des oeuvres acquises aux enchères.

    Le palais Mikhailovsky a été construit entre 1819 et 1825 par l’architecte K. Rossi pour le plus jeune fils de l’empereur Paul Ier, le grand-duc Mikhail Pavlovich et sa famille. La construction du palais Mikhailovsky, un bâtiment en forme de U dans le plan avec un portique corinthien à 8 colonnes, a commencé lorsque Mikhail n’avait que 21 ans. L’architecte K.I. Rossi a tenu à intégrer le palais à l’apparence globale de Saint-Pétersbourg. Pour cela, il a pavé la rue Mikhailovskaya (rue Brodsky) et a relié le palais et la place Mikhailovskaya (place des Arts) à la perspective Nevski.

    Plus tard, le palais a été acheté et transféré au « Musée russe de l’empereur Alexandre III ». C’était son nom officiel jusqu’en 1917. L’intérieur du palais a été reconstruit par l’architecte V. Svinyin.

    En 1914, les locaux du palais Mikhailovsky n’étaient pas suffisants pour accueillir toutes les expositions. On décida d’étendre le palais via une aîle qui portera le nom de son architecte. En 1917, l’architecte Léon Benois, construit ce nouveau bâtiment sur la digue du canal Griboïedov.

    Pendant la Grande Guerre patriotique, la collection d’œuvres d’art a été envoyée à Perm, et les objets qui ne pouvaient pas être enlevés ont été conservés dans les étages inférieurs et les sous-sols du palais Mikhailovsky. Les bombardements de la guerre endommagèrent gravement les bâtisses. Après restauration, le 9 mai 1946, le Musée russe repris pleinement ses fonctions.

    Ce musée participe à des ventes aux enchères internationales pour acquérir les œuvres d’art les plus précieuses. La collection est constamment mise à jour. Elle comprend la peinture ancienne russe, l’art appliqué ancien russe, la peinture des XVIIIe et XXe siècles, la sculpture, le dessin, les aquarelles, les gravures, l’artisanat, la numismatique, l’artisanat populaire et la peinture moderne.

    Le cœur du musée est bien entendu l’art russe avec plus de 18 000 objets. En 1992, par décret du président de la Fédération de Russie, le musée a été classé comme l’un des objets les plus précieux du patrimoine culturel des peuples de Russie.

    Plan du musée russe

    Musée russe plan

    Expositions permanentes du palais Mikhailovsky

    Art russe ancien des XIIe et XVIIe siècles

    La collection de peintures anciennes russes du Musée est l’une des plus importantes. Elle comprend environ six mille icônes. L’exposition permanente, hébergée dans les quatre premières salles du palais Mikhailovsky, présente une partie de cette collection – les œuvres les plus précieuses des XIIe-XVIIe siècles, créées dans les centres d’art les plus importants de la Rus antique: Novgorod, Pskov, Vladimir, Souzdal, Moscou et Yaroslavl.

    Art russe du XVIIIe siècle

    L’exposition de la section est structurée chronologiquement et donne une idée des principales étapes et tendances du développement de l’art de cette époque. Dans la section consacrée à l’époque de Pierre Ier, une place particulière appartient aux œuvres de I.N. Nikitin et de A.M. Matveyev – les plus grands portraitistes russes, dont les noms sont associés à l’établissement d’un courant séculier dans les beaux-arts russes.

    Art russe de la première moitié du XIXe siècle

    L’exposition présente des œuvres représentant une variété de tendances de l’art russe de cette époque. On parle de classicisme, de romantisme et de réalisme qui émergeaient dans le deuxième tiers du XIXe siècle. Le travail des maîtres de l’école académique est largement et globalement représenté avec les œuvres de K.P. Bryullov et des peintures historiques réalisées par G.I. Ugryumov, A.I. Ivanov, A.E. Egorov ou F.I. Bruni.

    Art russe de la seconde moitié du XIXe siècle

    L’exposition est constitutée principalement de peintures historiques, de portraits et de paysages par les maîtres du réalisme itinérant. Ce phénomène prend son envol dans l’art russe des années 1870-1880. Une section spéciale est consacrée aux œuvres des représentants de l’académisme dans la peinture et la sculpture de cette époque.

    Parmi les œuvres les plus significatives figurent :

    • « The Last Supper » et « Peter I interrogates Tsarevich Alexei » de N.N. Ge;
    • « Mowers » par G.G. Myasoedova; 
    • « Le Christ et le pécheur » de V.I. Polenov; 
    • « La conquête de la Sibérie par Yermak », « Suvorov’s Crossing the Alps », « Taking the Snow Town » et « Stepan Razin » de V.I. Surikov; 
    • « Moonlit Night on the Dnieper » par A.I. Kuindzhi; 
    • « Les transporteurs de barges sur la Volga », « Les cosaques écrivent une lettre au sultan turc », « Réunion solennelle du Conseil d’État du 7 mai 1901 » de Ilya Repin.

    Art populaire russe des XVIIe-XXIe siècles

    L’exposition permanente de l’art populaire russe des XVIIe et XXIe siècles se trouve dans l’aile Rossi. Elle comprend environ 1 500 objets classés par ordre chronologique et illustrant l’histoire du développement de l’art paysan et des centres locaux d’artisanat d’art dans tous les types et genres majeurs.

    Après cette partie vous passez à l’aile Benois en suivant simplement le parcours.

    musée russe

    L’aile Benois

    L’aile Benois dispose d’une entrée séparée. Cela vous permet d’aller voir les expositions temporaires sans avoir à faire tout le parcours dans le palais Mikhailovsky. D’ailleurs, celles-ci valent vraiment le détour, car elles sont de très grandes qualités. À tel point, qu’il fallait faire la queue 30 minutes sous la neige pour pouvoir apprécier la retrospetive sur Ilya Repine.

    Art russe de la fin du XIXe – début du XXe siècles

    L’exposition présente une image à grande échelle et vivante des modes de développement des beaux-arts russes au tournant des XIXe et XXe siècles. Marqués par l’émergence de nouvelles tendances et de nouveaux courants, cette période reflétaient la perception compliquée du monde qui nous entoure.

    Visiter le musée russe

    Le palais Mikhailovsky et les ailes comptent plus de 100 salles. Il faut bien compter 2 heures pour un tour complet et pas moins de 4 heures pour un tour approfondi.

    Notre partenaire vous propose un tour guidé en français en 2 h pour aller à l’essentiel et ne rien louper (billet d’entrée inclus). En plus, vous pouvez bénéficier de 5% de remise avec le code ALEXANDRE5. Cliquez sur la bannière ci-dessous.

    tsar visite guidée

    Comment se rendre au musée russe ?

    Les stations de métro les plus proches sont Nevsky Prospekt et Gostiny Dvor. Il y a deux entrées au musée russe:

    • L’entrée principale se situe sur la place des Arts;
    • L’entrée du bâtiment Benois est du côté du canal Griboïedov.


    Les deux entrées sont à 2-3 minutes à pied du métro. Mais l’entrée centrale est plus proche de la station de métro « Gostiny Dvor » (sortie rue Mikhailovskaya), et l’entrée du bâtiment Benois est plus proche de la station de métro « Nevsky Prospekt » (sortie du canal Griboïedov).

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Les collections de l’Hermitage de Saint-Petersbourg

    Réparties dans 4 bâtiments les 400 salles du musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg accueillent ses gigantesques collections.

    Nos derniers articles

    Ruskeala le parc de montagne de marbre

    Le parc Ruskeala est la principale fierté de la Carélie. C'est une combinaison étonnante de montagnes de marbre, de lacs turquoise et de verdure luxuriante.

    Zefir la guimauve russe

    Le zefir ou Zephyr est une délicatesse russe qui n'est autre qu'une guimauve que l'on peut trouver sous différentes formes.

    Secrets d’Histoire sur la Russie

    Secrets d'Histoire est sans nul doute l'une des émissions les plus regardées en France. Retrouvez ici tous les épisodes consacrés à la Russie.

    Les plus beaux ponts de Saint-Pétersbourg

    Voici notre selection des plus beaux ponts de Saint-Pétersbourg à ne pas manquer lors de votre visite de la capitale culturelle de la Russie.

    Vous aimeriez lire également