Plus

    Théâtre Mariinsky

    Ecoutez Tchaïkovski au Mariinsky c'est comme rajeunir de 20 ans

    Le théâtre Mariinsky ou Mariinski (En russe : Мариинский театр), connu aussi comme théâtre Kirov avant 1992, est une célèbre salle de spectacle de Saint-Pétersbourg. Si le Mariinsky est également une compagnie prestigieuse produisant opéras et concerts, c’est avant tout son corps de ballet et ses productions chorégraphiques qui ont contribué à le rendre mondialement célèbre.

    Infos pratiques

    Adresse
    Teatralnaya ploshad 1, Saint-Petersbourg

    Horaire
    Généralement une représentation le soir à 19h

    Tarifs
    Parterre de 3150 à 4200 RUB
    1er et 2ème étage de 3150 à 4200 RUB
    Etages supérieurs de 1050 à 2250 RUB
    En fonction des représentations dans la salle principale

    site web

    Avis d’Alexandre de Russie

    Si vous n’avez pas assisté à un spéctacle au Mariinsky alors vous n’avez pas vu Saint-Petersbourg. Un must !

    Histoire d’un lieu mythique – Le Théâtre Mariinsky

    L’histoire du théâtre Mariinsky débute en 1783, lorsque s’ouvre le 5 octobre sur la place du Carrousel le théâtre Bolchoï (à ne pas confondre avec le théâtre Bolchoï de Moscou). Dans la nuit du 1er janvier 1811, le théâtre subit un terrible incendie et rouvre ses portes en 1818.

    Au fil du temps, les représentations de la compagnie sont transférées au théâtre Alexandrinsky et au théâtre dit “du cirque”, situé en face du Bolchoï. Le théâtre-cirque brûle à son tour en 1859. À sa place, débute la construction d’un nouveau théâtre, le Mariinsky. Le nom de celui-ci est un hommage à Marie Alexandrovna, femme de l’empereur Alexandre II.

    Construit par Alberto Cavos dans un style “Renaissance baroque”, le théâtre fut inauguré le 2 octobre 1860 par une représentation de l’opéra de Mikhail Glinka, Une vie pour le tsar.

    La salle a été construite sur la base du cirque préexistant. L’architecte a transformé la piste en parterre, modifié en profondeur les gradins et loges existantes, et supprimé une partie de ceux-ci pour construire une scène. Elle a de ce fait une forme très originale, qui conserve toutefois l’allure générale d’une salle à l’Italienne “en U”. Sa largeur inhabituelle – unique au monde au moment de sa construction – a profondément révolutionné les formats d’occupation scénique usités jusqu’alors par les chorégraphes.

    Théâtre Mariinsky

    Un temple de la dance

    C’est particulièrement autour de son corps de ballet que le Mariinsky bâtit sa réputation, notamment sous l’impulsion de Marius Petipa. Nommé directeur de la danse en 1869, il y créa plusieurs dizaines de chorégraphies, dont beaucoup sont encore dansées aujourd’hui.

    La fin du XIXème siècle marque l’âge d’or de la compagnie, qui invente le ballet « à la russe », caractérisé par l’aspect spectaculaire et la durée des ballets. Le Mariinsky est alors la référence mondiale de la danse.

    L’orientation très moderniste prise par Michel Fokine, directeur du théâtre au début du XXème siècle, donnera naissance aux fameux Ballets russes, nom utilisé par la troupe du Mariinski lors de ses premières tournées.

    Ces tournées, organisées par Serge Diaghilev, présentent au monde entier les talents du Mariinski de l’époque. Le triomphe des Ballets russes donne des idées d’indépendance aux vedettes de la troupe, qui quittent le corps de ballet officiel, tel Nijinsky qui fondera sa propre compagnie privée à Londres.

    Théâtre Mariinsky

    Le Mariinsky, du XXe siècle à aujourd’hui

    Après la révolution de 1917, le théâtre acquiert le statut d’auto-organisation. En 1920 il est renommé Théâtre académique d’État de l’opéra et du ballet, et en 1935, Théâtre Kirov, suite à l’assassinat de Sergueï Kirov, chef communiste de Léningrad. Le nom originel est restauré en 1992.

    Vers le début des années 1930, le Mariinsky est à l’ombre du théâtre Bolchoï de Moscou, plus apprécié des autorités communistes. Tout au long du XXe siècle, le Mariinski perd de son aura et a du mal à retenir les élèves qu’il forme, tels Rudolf Noureïev, Natalia Makarova, ou Mikhail Barychnikov. Certains rejoignent le Bolchoï, d’autres émigrent vers l’ouest.

    Le nouvel essor du Mariinski commence à la fin des années 1980. Depuis la fin du régime communiste, le Mariinsky cherche à se moderniser rapidement pour conserver son rang et empêcher la fuite de ses vedettes.

    Le directeur actuel, Valery Guerguiev, chef d’orchestre mondialement connu, se bat pour rétablir le Mariinsky parmi les meilleures scènes du monde. Il est notamment à l’origine du célèbre festival des Nuits Blanches de Saint-Pétersbourg.

    Sur le plan architectural, la dernière décennie a vu la construction de deux salles supplémentaires, Mariinsky 2 (le nouveau théâtre) et Mariinski 3 (dédiée aux concerts symphoniques).

    Prokofiev,Tchaïkovski, Petipa, Rimski-Korsakov, Balanchine, Musorgsky,…

    Le théâtre Mariinsky résonne de noms prestigieux et se positionne comme l’une des meilleures scènes au monde. L’expérience d’un ballet ou d’un opéra au Mariinsky sera sans conteste un souvenir impérissable au cours d’un séjour Pétersbourgeois.

    Réservez vos places en avance

    Pour réserver vos places dans l’une des trois salles, il vous suffit de vous rendre sur le site officiel. Vous pouvez trouver la programmation ici. Attention, site uniquement en anglais et en russe. La scène historique est indiqué en « vert » et appelée « Mariinsky Theatre ».

    Au même titre que le Bolchoï de Moscou, le théâtre est très souvent plein donc n’hésitez pas à vous y prendre en avance.

    5/5 - (1 vote)

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Fiodor Dostoïevski

    Dostoëvski est considéré comme l'un des plus grands romanciers russes. Il a influencé de nombreux écrivains et philosophes.

    Vous aimeriez lire également