More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Moscou Espace de loisirs Palais et jardin d'été de Pierre le Grand

    Palais et jardin d’été de Pierre le Grand

    Le Palais d’Été de Pierre le Grand (en russe : Летний дворец Петра I) à Saint-Pétersbourg est situé dans le Jardin d’Été. Il a été construit dans les premières années de la fondation de la ville par un grand groupe d’architectes et de jardiniers. Pierre I rêvait de créer un jardin à la Versailles. Il y a habité avec sa famille pendant l’été. Visitons ensemble ce magnifique édifice.

    Info pratique

    Adresse
    Ile jardin d’été, Saint-Pétersbourg

    Horaires
    Palais d’été
    est ouvert du 1er mai au 30 septembre. En été, compte tenu du grand nombre de visiteurs, l’achat des billets se fait uniquement pendant la première heure de la billetterie, ouverte à partir de 10h tous les jours, sauf jeudi et mardi à partir de 13h.
    Les billets sont vendus quotidiennement pour la journée en cours uniquement. La visite n’est possible que dans le cadre d’un groupe.
    Jardin d’été est ouvert du 1er mai au 30 septembre de 10h à 22h et du 1er octobre au 31 mars de 10h à 20h sauf le mardi

    Tarifs 2020
    Palais d’été

    500 RUB le billet complet
    250 RUB pour les étudiants et les retraités
    Gratuit pour les enfants de moins de 16 ans
    Jardin d’été
    Entrée gratuite

    Histoire du Palais d’Été

    La construction de bâtiments résidentiels fut lancé en même temps que celle de l’Amirauté sur la rive gauche de la Neva. Pierre le Grand choisi pour sa résidence d’été la partie de la rive de la Neva entre le Ruisseau Anonyme (Fontanka) et la rivière Mya (Moïka).

    Construction du palais d’été

    Au début, Pierre I habitait dans une maison en bois, construite en 1703 et assez différente de la résidence royale. Pierre appelait cet endroit son « palais d’été ». Le nom traversa les siècles.

    La petite île apparu après que la Moïka ait été reliée au Canal des Cygnes. Entre 1710 et 1714 on y construit le Palais d’Été. Il fut l’un des premiers palais en pierre à Saint-Pétersbourg. L’auteur du projet est l’architecte D. Trezzini. On confia les intérieurs au sculpteur et architecte allemand Andreas Schlüter. Trezzini aménagea le bâtiment de la résidence de sorte que six de ses douze fenêtres soient orientées à l’est et les six autres – strictement à l’ouest. « Notre Russie fait également face à l’Ouest et à l’Est », expliqua l’architecte, et le tsar approuva une telle expression de ses idées. Pierre le Grand adorait le Palais d’Été et il y habitait avec sa famille du printemps à la fin de l’automne.

    Premiers égouts à Saint-Pétersbourg

    Le premier système d’égouts de la ville fut construit dans la résidence du tsar. Des pompes fournissait l’eau qui était ensuite déversée dans la Fontanka. Vu que la maison était entourée d’eau, c’est le courant de Fontanka qui donnait la force motrice. Après l’inondation de 1777, la petite baie devant la maison fut comblée et le système d’égouts cessa de fonctionner.

    Le palais au XXème siècle

    En 1925, le Palais d’Été a été transféré au Musée russe et, depuis 1934, il a le statut de Musée historique et domestiqué indépendant.

    Dans les années 60, architecte Alexandre Hessen restaura de nombreux éléments originaux du Palais d’Été.

    Après la mort de Pierre I et Catherine I, presque personne n’habita la maison. À un moment donné, elle accueilli des réunions du Haut conseil secret, et plus tard des courtisans impériaux s’y reposaient. Les tsars eux-mêmes y étaient rarement.

    L’aspect extérieur du Palais n’a guère changé depuis trois siècles. Cela s’explique par le fait que même pendant la vie de l’empereur, de nouvelles résidences étaient aménagées. Après la construction du Grand Palais d’Été d’Élisabeth I sur une rive de la Moïka (à la place actuelle du château Saint-Michel), l’ancien palais de Pierre le Grand fut abandonné.

    Cela l’a sauvé des modifications et il a conservé son apparence initiale. Le Bureau vert, la salle à manger et les pièces où vivaient les demoiselles d’honneur de Catherine I ont conservé leur aspect initial. Les objets personnels de Pierre et Catherine sont restés et sont devenus un peu plus tard les principales pièces du musée.

    blank
    Bureau vert

    Décoration extérieure du Palais d’Été de Pierre I

    Le bâtiment a été construit dans le style baroque. On voit des proportions précises et de nombreuses fenêtres, ainsi que des bas-reliefs et une frise en stuc sous le toit.

    Palais et jardin d'été de Pierre le Grand

    Le palais n’a pas été prévu pour les cérémonies, mais comme une habitation pour le tsar et sa famille.

    Le bâtiment a un aspect strict. Le toit est haut avec au quatre versants, des gouttières en forme de dragons ailés. Les façades sont décorées d’une frise de vingt-neuf bas-reliefs divisant les étages. Les images des bas-reliefs racontent les succès militaires de la Russie. D’ailleurs on reconnaît Pierre I sous les traits de Persée. Le bas-relief au-dessus de l’entrée principale nous présente Minerve – la déesse de la sagesse, la patronne des sciences et de l’artisanat – entourée de bannières et de trophées.

    Intérieur du Palais d’Été

    Il y a sept petites chambres à chaque étage du palais. Il n’y a pas de grandes salles ici. Le hall est décoré de panneaux en chêne sculptés, divisés par des pilastres ioniques. L’image en bas-relief de Minerve a été réalisée par le sculpteur N. Pineau.

    Deux petit étage

    Les chambres du tsar se trouvaient au rez-de-chaussée tandis que les chambres de sa femme Catherine et de ses enfants se trouvaient au premier. Dans la salle de réception, il recevait des demandes et des plaintes écrites et orales. De plus, une cellule disciplinaire pour des coupables fut installée à côté de cette salle.

    Au premier étage on trouve le vestiaire, la chambre des demoiselles d’honneur, une salle du trône, une chambre à coucher et une chambre d’enfants, ainsi qu’une salle de danse.

    Décoration intérieur

    Le Cabinet vert est particulièrement attrayant, étant décoré d’inserts, de moulures et de dorures pittoresques. Le bureau de l’empereur et la cuisine sont décorés de carreaux hollandais uniques. Les plafonds du cabinet sont pittoresquement réalisés par maître G. Gsell.

    Les intérieurs du bâtiment sous la forme d’une allégorie glorifient la victoire des armes russes dans Grande guerre du Nord.

    Les peintres russes A. Zakharov, I. Zavarzin et F. Matveïev ont participé à la décoration des salles. Les salons ont conservé la même atmosphère qu’auparavant. De nombreuses chambres sont revêtues de carrelage et de bois sculpté fabriqués dans les temps anciens.

    On y voit également des toiles représentant des navires, des batailles, des portraits rares et des paysages. Parmi les raretés du musée, on trouve un instrument à vent apporté de Dresde. Une girouette représentant Georges de Lydda, installée sur le toit, fait marcher le mécanisme de cet appareil.

    La maison de Pierre le Grand conserve toujours une atmosphère familiale chaleureuse.

    Jardin d’été

    Le Jardin d’Été a reouvert à Saint-Pétersbourg après sa reconstruction le 27 mai 2012, le jour de la Fête de la ville. Les travaux ont duré environ trois ans et les restaurateurs ont fait tout leur possible pour que les visiteurs voient le Jardin d’Été tel qu’il était au XVIIIe siècle. Après avoir visité cette île verte en plein centre de la capitale du Nord, vous comprendrez mieux ce qui a inspiré tant de poète.

    Création du Jardin d’Été à Saint-Pétersbourg

    Palais et jardin d'été de Pierre le Grand
    L’orangerie

    La construction a été lancée en 1704 par le maître Ivan Ugryumov sous la direction de Pierre le Grand. Le tsar a rêvé de son propre Versailles et a dessiné lui-même le plan initial. Il prévoyait de créer un parc architectural classique avec un aménagement clair et des allées droites, des arbres et des arbustes bien taillés. Pour renforcer le sol, on amena une énorme quantité de terres. Régulièrement des arbres étaient plantés. D’éminents architectes et maîtres jardiniers ont participé à la création du parc. Le parc était censé devenir un lieu de repos, combinant les caractéristiques d’une habitation urbaine et rurale.

    Architecture du jardin d’été

    Le Jardin d’Été est entouré d’eau de chaque côté. Les rivières Neva et Fontanka sont devenues la frontière naturelle du parc des côtés nord et est tandis que la Moïka et le Canal des Cygnes couvrent le sud et l’ouest.

    Trois allées droites parallèles mènent de la Neva à l’intérieur du territoire, elles sont traversées par des chemins perpendiculaires.

    La galerie centrale, la plus décoré, est ornée de douze colonnes de marbre. Le chemin est recouvert de dalles en marbre blanc et noir. Une statue antique de Vénus, plus tard appelée Vénus de Tauris, trônait au milieu et maintenant conservée au Musée de l’Ermitage.

    Palais et jardin d'été de Pierre le Grand

    Les fontaines du Jardin d’Été

    Ces fontaines sont les premières en Russie. Pour qu’elles fonctionnent, une machine à vapeur pompait l’eau de la Fontanka. Bien évidemment, ces fontaines étaient plus modestes que celles de Peterhof, mais elles ont réussi à animer le parc. Une grave inondation en 1777 les a malheureusement détruites. Lors de la reconstruction du parc, les ingénieurs ont restauré le système d’alimentation en eau selon les anciens dessins et redémarrés les reproductions des fontaines d’origine.

    Grotte et labyrinthe

    La grotte elle-aussi a été endommagée lors de l’inondation de 1777 puis partiellement démantelée en 1801. À sa place se trouve maintenant la Maison de café, créé par l’architecte C. Rossi. Ici vous pouvez faire une pause.

    Dans la deuxième partie du jardin, un labyrinthe et ses sculptures illustrent des sujets des fables d’Esope. Pour ceux qui n’ont pas lu les fables, il y a des panneaux avec des explications près des fontaines.

    Sculptures du Jardin d’Été

    Pierre le Grand a apporté des sculptures pour le Jardin d’Été d’Italie. Au XVIIIe siècle, on comptait plus de deux cents sculptures, mais beaucoup d’entre elles ont été détruites lors de l’inondation ou ont été déplacées dans les résidences royales. Environ quatre-vingt dix statues et bustes en marbre de la collection ont été conservés. Ils ont été réalisés par les maîtres de l’école vénitienne P. Baratta, G. Bonazza, A. Tarsia et G. Zorzoni.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Îles Solovki et le Monastère Solovetski

    Les îles Solovki en Carélie constituent un archipel unique, patrimoine mondial de l’UNESCO, nature immaculée et tristement célèbre pour son goulag.

    Nos derniers articles

    Jardin de Tauride et son palais

    Le jardin de Tauride est l'un des premiers parcs paysagers de Saint-Pétersbourg. Le palais appartenait à Potemkine l'amant de Catherine II.

    Île de Valaam – Son monastère et ses skites

    Valaam est une île du lac Ladoga connue pour son monastère et ses nombreux skites. Venez découvrir ce charmant archipel avec nous.

    Permis de séjour temporaire (RVP)

    Informations sur le permis de séjour temporaire russe (RVP). Qui en bénéficie? Comment l'obtenir? Procédure et conseil pour ne pas se noyer dans la paperasse.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Vous aimeriez lire également