More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Saint Pétersbourg Architecture Amirauté et son jardin

    Amirauté et son jardin

    Selon une vieille légende, le lieu où l’Amirauté fut construite a été choisi par Pierre Ier et Alexander Menchikov. Après avoir étudié les environs de la Neva, non loin de l’île Hare, Pierre Ier a choisi un endroit lui semblant convenable sur la rive gauche de la rivière.

    Histoire de l’Amirauté

    Le 5 novembre 1704, le chantier naval est ouvert, et des canaux sont creusés autour. C’est Pierre Ier qui en aurait lui-même conçu et dessiné les plans. L’Amirauté est conçue sous la forme d’un bâtiment en forme de U. Un hangar à cordes, des forgerons, un lieu pour la fabrication des mâts, des artisans de voile et de calfeutrage étaient prévus. Plus près de la Neva, se trouvaient des hangars à bateaux, sous lesquels des bateaux à voile et à rames étaient construits. Un an plus tard, la construction de ce chantier naval était terminée.

    Sortie du premier navire

    En avril 1706, un bateau avec 18 canons est lancé depuis le chantier naval. Il reçut le nom « Arcanne » qui signifie « craie rouge », une substance servant à marquer les bois lors de la construction de navires. Le navire a été construit par le Maître néerlandais Vybe Gerens. Pierre Ier l’a rencontré lors de sa mission d’ambassade en Europe occidentale.

    Ont suivi, un navire de 18 canons et trois yachts. Trois ans plus tard, a débuté la construction de navires de ligne, capables de transporter 60 à 90 canons.

    Sous le règne de Pierre Ier, 262 navires de guerre ont quitté les cales de l’Amirauté. La construction de navires s’est poursuivie jusqu’en 1844.

    amirauté

    La forteresse de l’Amirauté

    Lors de la guerre contre les Suédois, l’Amirauté était utilisée comme forteresse. Des arbres étaient disposés le long des bâtiments. Cette zone sera plus tard appelée le pré de l’Amirauté. Des remparts de terre ont été érigés autour des bâtiments, et cinq bastions ont été construits. Une flèche a été érigée sur les portes du bastion central, recouverte de fer forgé. Durant l’hiver 1705, des navires de la flotte de la Baltique arrivèrent sur le chantier naval, desquels 100 canons furent déposés et installés sur les remparts.

    Le collège de l’Amirauté

    Le bâtiment de l’Amirauté abritait également le collège de l’Amirauté. Ainsi le cycle complet était bouclé, avec la gestion de la construction de navires, de ports et de canaux. Plus tard en 1722, ce collègue était responsable de la logistique de la flotte, de l’effectif des équipages, et du chef du service de pilotage. En 1815, le Conseil de l’Amirauté est finalement transformé en ministère de la Marine.

    Architecture de l’amirauté

    En 1711, une tour surmontée d’une flèche avec un bateau a été construite au centre de la façade principale. Sous le bateau se trouvait une boule dorée, à l’intérieur de laquelle se trouvait une boîte en or contenant des échantillons de pièces de monnaie frappées à Saint-Pétersbourg. Aujourd’hui, le navire, le cavalier de bronze et le pont surélevé se trouve à la forteresse Pierre et Paul.

    Construction en pierre d’Ivan Korobov

    Les bâtiments à colombages étant délabrés, en 1727, l’amiral du Collegium a nommé l’architecte Ivan Kuzmich Korobov pour superviser la construction de nouveaux bâtiments en pierre. Tous les travaux ont été réalisés progressivement, en quatre étapes, conformément au financement alloué.

    Simultanément commençait la construction de la tour de l’Amirauté. Selon la conception de Korobov, la base de la tour avait la forme d’un grand cube. Un grand passage voûté était aménagé en son centre. En 1735, la construction s’achevait et commençait la construction de la flèche. Les travaux se sont poursuivis durant trois ans. La nouvelle flèche de la tour, mesurant 72 mètres et elle était couronnée d’un bateau. Celui-ci a nécessité 16 kg d’or.

    amirauté

    Les rénovations de l’architecte Andreyan Zakharov

    Au début du XIXe siècle, l’édifice a été reconstruit sous l’impulsion du célèbre architecte Andreyan Dmitrievich Zakharova. Le bâtiment est passé à trois étages décorés de 56 statues, 11 bas-reliefs et 350 décorations en stuc. L’idée de l’architecte était de glorifier la puissance de la flotte russe, de renforcer l’image de la Russie en tant que puissance maritime.

    Il a été confronté à des restrictions très complexes. On peut noter en autres :

    • Il fallait tenir compte du fait que l’Amirauté était devenue le centre de développement de toute la partie historique de la ville. La construction sur la rive gauche de la Neva, à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle, se déroulait selon le système des « trois rayons », selon le plan de l’architecte Yeropkin. Les principales avenues de la ville, la perspective Nevsky, la rue Gorokhovaya et la perspective Voznesensky, convergeant sur un point, la tour de l’Amirauté, formant ainsi le trident Nevsky.          
    • Les cales de l’Amirauté furent donc opérationnelles jusqu’en 1844.            
    • Pour les habitants de la ville, le bateau girouette est devenu un symbole de la ville.            
    • Les canaux entourant le chantier naval sont restés des voies importantes de communications.            

    Zakharov dans sa conception intégrait les meilleures caractéristiques du classicisme.

    La façade principale mesure 406 mètres de long et s’adapte bien à la hauteur du bâtiment de 16,5 mètres, en raison de la division de la ligne de front en cinq parties. Au centre de la corniche, on retrouve un portique à douze colonnes et de part et d’autre, un portique à six colonnes.

    Tour et flèche de l’Amirauté

    Zakharov reconstruit l’ancienne tour en la réaménageant. Laissant la façade de la tour exempte de fenêtres, le passage central est formé de deux arches juxtaposées. Pour améliorer la perception visuelle, le bâtiment est rétréci à l’intérieur de la colonnade.

    La flèche est construite comme une pyramide octaédrique allongée. La base du bâtiment est en rondins de pin. Les bords de la flèche sont tapissés de feuilles de cuivre dorées.

    Sculptures de la tour principale

    amirauté

    Le bâtiment de l’Amirauté est décoré de sculptures de maîtres russes.

    • Des deux côtés de l’entrée, deux compositions représentant des femmes à l’aspect antique, tenant des boules à la main, symboles des sphères céleste et terrestre.     
    • Dans les angles du premier niveau, se trouvent des statues de quatre héros antiques.            
    • Au-dessus de la colonnade sont placés des groupes de sculptures, allégories des éléments naturels, saisons, points cardinaux, la Sainte patronne de la construction navale, la déesse Isis, le musée d’astronomie d’Uranie.            
    • La tour centrale est décorée du haut-relief « Établissement de la flotte en Russie ». Le Dieu de la mer Neptune envoie son trident à Pierre Ier. À côté du roi, la déesse de la sagesse, Minerva, veillant sur les nymphes et les tritons occupés à la construction des navires.            
    • Du côté du Palais d’Hiver, et de la place du Sénat, les frontons sont ornés de hauts reliefs des Génies.            
    • Les portiques est et ouest de la façade sont ornés de hauts reliefs de la déesse Thémis.            

    Le navire de l’amiral Letystva

    La flèche de l’amirauté possède trois décorations : une boule de pomme, une couronne et un bateau.

    Le bateau a été remplacé 3 fois :

    • Le premier bateau indiquait la direction du vent jusqu’en 1815.            
    • Le second a servi durant 71 ans puis remplacé par une copie exacte en 1886. Il se trouve maintenant au musée naval.            
    • Le bateau actuel est le troisième. Son poids est de 65 kg, sa hauteur de 158 cm, sa longueur de 192 cm et il est composé de 2 kg d’or.            
    blank

    Église de Saint-Spyridon

    L’église dédié à Saint Spyridon de Trimifuntsky a été érigé en 1821 par les architectes Gomzin et Montferrand. Elle est devenue la principale église de la flotte russe. Les navires nouvellement construits sont alors consacrés par les prêtres du temple. Chaque année, le 17 novembre, une panikhida est donnée à la cathédrale, en mémoire aux marins décédés à Sinop et Tsushima. Fermé pendant longtemps, ce temple a réouvert ses portes en 2013.

    Musée de la marine

    En 1805, le Musée maritime a ouvert ses portes dans le bâtiment de l’Amirauté, et tous les modèles et dessins de navires y ont été transférés. En 1924, il est appelé « Musée central de la marine ». Désormais, il est situé au 5 Place du Travail sur l’île de la nouvelle hollande.

    Jardin de l’Amirauté

    À une époque où l’Amirauté était principalement une fortification, l’espace devant elle ne comportait ni bâtiments ni arbres. En 1817 par ordre d’Alexandre Ier, la forteresse perdit sa fonction première. A la place des remparts et des fossés on traça un boulevard et on aménagea un jardin.

    Le jardin dans sa forme actuelle a été créé sous Alexandre II. À la fin du XXe siècle, le nom d’Alexandrovsky lui a été donné. Une fontaine a été construite en son centre, et parmi les allées ombragées, on installa les sculptures de Jukov, Glinka, Lermontov, Gogol et Przhevalsky.

    La place de l’Amirauté existait à Saint-Pétersbourg, en face du bâtiment de l’Amirauté de 1822 à 1874. Par la suite, le jardin Alexandre II a été aménagé sur la majeure partie de celle-ci.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Les collections de l’Hermitage de Saint-Petersbourg

    Réparties dans 4 bâtiments les 400 salles du musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg accueillent ses gigantesques collections.

    Nos derniers articles

    Cathédrale Smolny et son couvent

    La cathédrale Smolny est l'une des plus belles de Saint-Pétersbourg. Sa fondation est associée au nom d'Elizaveta Petrovna.

    Croiseur Aurore – Navire de guerre

    Le croiseur Aurore à Saint-Pétersbourg est un navire de guerre de 1er rang de la flotte de la Baltique, devenu l'un des symboles de la Révolution d'Octobre.

    Pulkovo – Aéroport international de Saint-Pétersbourg

    L'aéroport international Pulkovo est le seul aéroport de Saint-Pétersbourg et le plus grand port aérien de la région de la Baltique.

    Palais Alexandre et son parc à Tsarskoïe Selo

    Le palais Alexandre et son sublime parc ont été commandés par Catherine II pour le mariage de son petit-fils. Découvrons ce qu'ils renferment.

    Vous aimeriez lire également