Plus
    MoscouArchitectureStation de métro Kievskaya - ligne circulaire

    Station de métro Kievskaya – ligne circulaire

    à la gloire de l’amitié russo-ukrainienne

    Avec ses 90 000 passagers quotidiens, la station de métro Kievskaya, située sur la ligne circulaire (5), est l’une des plus visitées de Moscou. Son emplacement, à proximité de la Gare de Kiev et de l’immense centre commercial Evropeysky (18 000 mètres carrés de commerces !), explique en grande partie cette fréquentation. Mais la station charrie aussi son lot de touristes, venus spécialement visiter ce petit bijou d’architecture souterraine.

    Station de métro Kievskaya
    Sommaire
    1. Un peu d'histoire
    2. Kievskaya, à la gloire de l'amitié russo-ukrainienne
    3. Petite anecdote sur la station Kievskaya

    Un peu d’histoire

    Le projet est né de la volonté de Nikita Khrouchtchev d’ériger une station de métro à la gloire de l’amitié russo-ukrainienne. Un concours fut organisé et remporté par l’architecte Evgeny Katonin, connu pour avoir dessiné la Place du duel, à Saint-Pétersbourg, à l’emplacement où Pouchkine fut tué. Il réalisa les travaux avec une équipe composée presque exclusivement d’ouvriers ukrainien.

    Plusieurs stations de métro sont construites simultanément au début des années 1950. Les architectes échangent, partagent leurs idées, discutent des différentes innovations de leur temps, ce qui peut expliquer certaines similitudes. Ici, la voûte parabolique rappelle celle de la station Arbastkaya (ligne bleue) et l’ornementation des arches fait penser à celle de la station Novosloboskaya.

    blank

    Kievskaya à la gloire de l’amitié russo-ukrainienne

    La station Kievskaya s’enfonce jusqu’à 53 mètres de profondeur. Le hall central est pavé de dalles de granit gris, et base des piliers est recouverte de marbre. Les arches pour accéder aux quais sont ornées de frises en stuc, rappelant l’architecture ukrainienne du XVIIème siècle.

    Mais ce sont évidement les vingt quatre panneaux de mosaïque qui attirent avant tout l’œil. Ils illustrent les relations entre la Russie et l’Ukraine, à travers différentes scènes tirées de l’histoire ou de la vie quotidienne. Les amateurs d’art et d’histoire pourront s’amuser à y chercher les figures de Pierre Le Grand, de Trotski ou Pouchkine.

    Petite anecdote sur la station Kievskaya

    Dans le fond du hall trône enfin une mosaïque de Lénine, ainsi qu’une plaque commémorative dont les mots résonnent bien étrangement aujourd’hui :

    « L’amitié éternelle entres russes et ukrainiens est un gage d’indépendance, de liberté et d’épanouissement, pour le peuple ukrainien comme pour tous les peuples de l’Union soviétique »

    Lénine
    Station de métro Kievskaya

    Dans le hall sud, prés des escalators, le vestibule est lui aussi remarquable. Huit colonnes de marbre soutiennent un grand dôme. Et une frise de mosaïque intitulée « Le triomphe de l’Ukraine soviétique » court tout autour des murs. Le réalisme soviétique rejoint ici une esthétique classique, très « grécquisante ».

    Station de métro Kievskaya

    L’une Des Mosaïques Du Hall Met En Scène Un Personnage Utilisant Deux Objets Qui Ressemblent À S’y Méprendre À Un Smartphone Et À Un Ordinateur Portable. Il s’agit En Fait d’un Vieux Téléphone Allemand Utilisé Pendant La Première Guerre Mondiale.

    A son inauguration en 1954, la station était celle qui comptait le plus de portraits de Staline, représenté en buste ou sur les panneaux de mosaïques. Après le processus de déstalinisation entamé par Khrouchtchev, toutes ces figures ont été effacées. Seule une ou deux mosaïques en portent encore la trace.

    Notez ce post

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Vallée de Karakol

    La vallée de Karakol est un site authentiques de l'Altaï qui constitue l’un des épicentres ethnographiques, historiques de la République et un lieu véritablement sacré que les habitants défendent activement contre toute influence pouvant en altérer sa pureté.

    Vous aimeriez lire également