Plus
    CultureCoutumes & TraditionsSamovar l'immense théière russe

    Samovar l’immense théière russe

    Le samovar ne fait pas seulement partie des traditions gastronomiques du passé, il est devenu un phénomène culturel en Russie. Glorifié par les classiques de la littérature, illustré dans les meilleurs tableaux d’artistes, il est ancré dans l’histoire russe. Boire du thé avec un samovar a longtemps été considéré comme l’un des traits les plus frappants et révélateurs de la vie traditionnelle russe.

    Le samovar n’était pas un article ménager ordinaire, mais une sorte de personnification de la prospérité, du confort familial, du bien-être. Il était inclus dans la dot de la jeune fille, transmis par héritage. Soigneusement poli, il s’affichait à l’endroit le plus important et le plus honorable de la pièce.

    Dans de nombreuses familles, le souvenir de la consommation de thé tous ensemble réunis autour de la table avec l’ancienne génération et les vieux samovars est toujours vivace. Certaines personnes bien chanceuses gardent ces objets de famille encore aujourd’hui. Cette partie de l’histoire commune est réchauffée par la chaleur des souvenirs de ces personnes vivantes qui nous sont proches et des objets qui leur sont chers. De plus, la chaleur du samovar pouvait assez bien réchauffer la pièce. Tout cela a conduit au fait que le samovar est devenu très populaire en Russie et ce, même en dépit de son coût élevé. Soit dit en passant, son coût était déterminé en fonction de son poids, c’est-à-dire que plus l’objet était lourd, plus il était cher.

    Temps de lecture estimé : 9 minutes

    Définition du mot Samovar

    Le sens du mot « samovar », malgré son ancienneté, est encore clair pour tout le monde. Il reflète la fonctionnalité du produit – « se prépare lui-même » (« Sam » pour soi-même et « Var » du verbe « варить » infuser).

    Il a d’autres traductions selon les régions. Les habitants de Yaroslavl l’appelaient « samogar » (« se brûle lui-même »), de Vyatichi « samogrey » (« se chauffe lui-même »), de Kurchans – « samokipets » ( » boue de lui-même »). Et même dans la langue tatare, il s’appelait « snabar », c’est-à-dire « théière ». Certains chercheurs pensent d’ailleurs que c’est de ce mot que le « samovar » russe tire son étymologie.

    samovar

    Histoire du Samovar

    On a retrouvé la trace d’appareils chauffant l’eau en Azerbaïdjan et datant de 3 600 ans. La Chine et le Japon semblaient déjà utiliser ce procédé. Dans la Rome antique, l’ancêtre du samovar ornait déjà les tables les plus riches.

    Une légende dit que le samovar a été apporté en Russie par Pierre Ier, mais des documents disent qu’il est apparu un demi-siècle après sa mort.

    Le samovar doit son apparition au thé. En raison du climat plutôt froid sur la majeure partie de la Russie, les gens buvaient plusieurs tasses de thé par jour. Le thé a lui-même été importé en Russie au 17e siècle depuis l’Asie et a été utilisé comme médicament au sein de la noblesse. Celui-ci a d’abord été importé à Moscou, puis à Odessa, Poltava, Kharkov, Rostov et Astrakhan. Le commerce du thé était l’une des entreprises commerciales les plus importantes et les plus rentables à cette époque.

    C’est l’industriel Demidov qui, de passage en Oural, forge la première structure auto-chauffante avec des forgerons locaux. 77 ans après ces premières expériences, les frères Lisitsyn ouvrent la première usine de production à Tula, considéré alors comme le berceau des samovars russes.

    Beaucoup d’usines ouvrent pour « copier » le modèles des frères Lisitsyn. De brillants ingénieurs ont contribué à améliorer les samovars. Puis la guerre a fait rage dans le pays, faisant largement diminuer la production avant de repartir, mais pas de manière aussi exponentielle.

    Extérieurement, les premiers samovars étaient encore quelque peu différents des modernes. À cette époque, ils étaient principalement destinés à être utilisés dehors, de sorte qu’ils avaient une petite taille et des pieds amovibles.

    Le volume des samovars le plus courant était de 3 à 8 litres, bien que des samovars plus volumineux de 12 à 15 litres aient été produits pour quelques personnes.

    Au cours des 20 dernières années, l’intérêt pour les samovars a commencé à renaître. Un musée d’histoire a été créé à Tula et à Kasimov, il y a une exposition permanente consacrée aux traditions artisanales russes des maîtres samovar. Depuis 2005, une section fonctionne à l’usine de cartouches de Tula, où l’industrie du samovar fonctionne à nouveau. Et, bien sûr, Tula est toujours riche en artisans privés qui gardent les secrets dynastiques et les subtilités de l’ancien métier russe.

    Le samovar dans la culture et l’art

    samovar

    Élément coloré de la vie urbaine et rurale russe des XIXe et XXe siècles, le samovar est apparu plus d’une fois dans des œuvres d’art. Parfois en tant que personnage principal. Qui ne se souvient pas du célèbre tableau de Boris Kustodiev « La femme du marchand de thé » ?

    Petrov-Vodkin, Korovin, Mayevsky ont peint des scènes de vie où le samovar occupe une place centrale.

    La chose la plus intéressante est que cette image est tellement ancrée dans l’esprit des Russes qu’aujourd’hui encore, certains d’entre nous font revivre les traditions de boire du thé en famille avec un samovar. D’autres créent des expressions idiomatiques modernes autour de l’objet.

    Il est donc encore trop tôt pour radier le samovar de l’histoire et l’envoyer au rayon des antiquités. Il est toujours avec nous : à la fois dans la culture et dans la vie de tous les jours.

    Quelques faits intéressants

    • Les samovars fabriqués au début du siècle dernier dans les ateliers de Fabergé sont aujourd’hui reconnus comme étant les plus chers. On a utilisé de l’or et de l’argent pour leur fabrication, ainsi que des techniques uniques de ciselure, de poinçonnage, de moulage.
    • Le samovar de Tula, qui contenait 250 litres d’eau et pesait 100 kg, a été fabriqué en 1922 et offert en cadeau au président du Comité exécutif central panrusse, Kalinin. L’eau y a bouilli pendant 40 minutes et refroidie pendant deux jours. A cette époque, ce samovar était le plus grand du monde.
    • A ce jour, le record du plus grand samovar du monde appartient aux Ukrainiens. Il pèse plus de 305 kg, sa hauteur est de 1,8 m, et son volume est de 360 ​​litres ! Le samovar se situe dans le bâtiment de la gare de Kharkov et peut servir jusqu’à 10 000 personnes par jour.
    • Le plus petit samovar du monde était considéré comme un « micro samovar » de 3,5 mm crée par V. Vasyurenko, ajusteur à l’Institut d’ingénierie radio et d’électronique de l’Académie des sciences d’URSS. Il a été conçu pour faire bouillir 1 goutte d’eau. Toutefois, le record absolu a été établi par le « Russian Lefty », le maître de la microminiature Nikolai Aldunine. Le sien ne mesure que 1,2 mm de haut ! Il est en or et se compose de 12 pièces !

    Conseils utiles avant d’acheter un Samovar

    1. Lors de l’achat d’un samovar, assurez-vous de vérifier le bec verseur afin qu’aucune eau ne s’en échappe. Pour vérifier, vous pouvez verser de l’eau ou souffler dans le robinet. L’air ne doit pas passer.
    2. De plus, lors de l’achat, vous devez faire attention au matériau des poignées, il est souhaitable qu’elles soient fabriquées dans un matériau résistant à la chaleur.
    3. Le matériau à partir duquel le samovar est fabriqué est également important. Le laiton ordinaire a besoin d’être nettoyé car il ternit. Par conséquent, le nickel est considéré comme meilleur.
    4. Lors de l’achat d’un samovar électrique, sa partie chauffante doit être vérifiée.

    Où se procurer un samovar en Russie ?

    A l’usine historique de Tula

    Le doux nom de Tulskiy Samovarniy Kombinat est celui de l’usine de Tula qui fabrique encore des samovars. Vous en avez pour tous les goûts allant de 5000 RUB à plus de 200.000 RUB pour une pièce unique. Malheureusement, il n’y a pas de magasin officiel dans les grandes villes.

    A Moscou

    Le magasin en ligne Art Samovar a un showroom au métro Kievskaya (adresse : B. Dorogomilovskaya 5) avec de l’électrique, du traditionnel au bois et même des antiquités et des souvenirs.

    Vous pouvez également trouver une belle selection au magasin Samovary (adresse : Patriyniy per. 1), métro Serpukhovskaya.

    A Saint-Pétersbourg

    Dans la capitale du nord, le plus gros magasin est sans doute le Mir Samovar (adresse : Olgi Berggolts ulitsa 35A).

    Acheter un samovar en ligne

    Si vous êtes en Europe, il y a deux marques qui proposent des choses intéressantes.

    Les samovars BEEM

    Beem est le spécialiste allemand du thé et du café. Ils ont notamment développé une belle gamme de samovars éléctriques de qualité comprise entre 129€ pour le basique jusqu’à 1629€ pour un samovar de 15L.

    Samovar éléctrique Imperia Tula

    Samovar électrique en acier inoxydable au prix de 115€. Théière classique et moderne. Élément chauffant invisible avec fonction de maintien au chaud.

    blankblank
    Marque‎Olymp
    Couleur‎Inox
    Dimensions du colis‎38.7 x 27 x 27 cm; 2.49 kilogrammes
    Capacité‎10 Tasses
    Volume‎3.2 Litres
    Puissance‎2300 Watts
    Matériau‎Métal
    Fonction arrêt automatique‎Non
    Poids de l’article‎2.49 kg
    4.4/5 - (15 votes)

    1 COMMENTAIRE

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Fiodor Dostoïevski

    Dostoëvski est considéré comme l'un des plus grands romanciers russes. Il a influencé de nombreux écrivains et philosophes.

    Vous aimeriez lire également