Plus
    MoscouAutour de MoscouCéramique de Gjel

    Céramique de Gjel

    La céramique de Gjel est un style de céramique traditionnel russe originaire du village du même nom. Célèbre pour ses ornements de peinture bleue, elle fait de ce village et de sa région, un lieu culturel incontournable.

    Temps de lecture estimé : 7 minutes

    Infos pratiques

    Adresse
    Musée dans le village de Turygino

    Horaires en 2021
    Ouvert tous les jours de 10h à 17h.
    Excursion sur réservation au +7 (906) 055-23-57

    Tarifs 2021
    200 RUB les adultes, 150 RUB les tarifs réduits et les enfants.

    Site internet
    Site officiel de l’usine principale

    La céramique de Gjel, un art typiquement russe

    La céramique de Gjel est renommée en Russie, mais également en dehors de ses frontières. Elle est reconnue comme étant un art, et fait partie intégrante du patrimoine historique culturel russe. Alors qu’elles faisaient autrefois partie de la vie quotidienne des Russes, ces céramiques sont aujourd’hui reconnues dans le monde entier et exposées dans les plus grands musées.

    gjel

    Les céramiques de Gjel sont entièrement réalisées à la main depuis de nombreuses années, et suscitent toujours l’admiration par leur qualité. Le secret de cette qualité se trouve dans sa recette de fabrication : seuls des matériaux naturels sont utilisés pour la production de la céramique de Gjel : argile, eau et peinture naturelle. 

    Ces éléments, associés au savoir-faire des artisans de Gjel, permettent d’obtenir des céramiques d’une qualité exceptionnelle. Leurs contours lisses, leurs formes bien construites et leurs motifs en font des œuvres uniques.

    L’Histoire de la céramique de Gjel

    À l’origine, Gjel était le nom d’un village situé non loin de Moscou, réputé depuis longtemps pour ses dépôts d’argile et la pratique de la poterie. Le village est situé au bord du barrage installé sur la rivière Gjelka. Cette situation géographique lui permet de disposer d’une argile de grande qualité, l’ingrédient essentiel de la célèbre céramique.

    Au fil du temps, Gjel s’est fait connaître non pas comme un village unique, mais comme une région regroupant 27 villages, située à une soixantaine de kilomètres à l’est de Moscou.

    Les habitants de Gjel fabriquaient autrefois toutes sortes de faïences, modelaient et cuisaient des poteries et des figurines.

    gjel

    La première mention du Gjel remonte au XIVe siècle dans la liste des possessions du prince de Moscou Ivan Kalita. À cette époque, les artisans de Gjel produisaient principalement de la vaisselle et diverses porcelaines pour la cour du Tsar.

    À la fin du XVIIe siècle, Gjel devint le lieu de fabrication de récipients pharmaceutiques et alchimiques sur ordre du tsar Alexeï Ier Mikhaïlovitch. Les habitants vont alors se spécialiser dans la production de poterie et de céramiques pour la cour impériale de Russie. Cette spécialisation permettra de perfectionner leurs compétences et leurs méthodes de production.

    La fabrication de la céramique Gjel devint rapidement l’occupation principale des habitants de la région et son artisanat s’est élevé au rang d’art au fil du temps.

    Dans les années 1740, le chimiste Dmitry Vinogradov crée la première porcelaine russe à partir de l’argile locale.

    La peinture bleue est apparue dans les entreprises de Gjel au début du XIXe siècle. Auparavant, les produits locaux étaient peints avec différentes peintures multicolores, mais dans les années 1800, la technologie a évolué. Les usines de Gjel ont commencé à produire de la faïence. Pour les nouveaux produits, ils ont utilisé une glaçure ainsi qu’une technique de cuisson différente. Pour peindre les articles et les statuettes, les artisans de Gjel décidèrent d’utiliser le bleu de cobalt, des pigments permettant d’obtenir une peinture bleue, plus résistante aux températures élevées. L’association du bleu de cobalt et du blanc de l’argile rendra les céramiques de Gjel uniques et facilement reconnaissables.

    Les faïences peintes en bleu étaient exportées vers le Moyen-Orient et l’Asie centrale. À cette époque, les plats de Gjel étaient déjà reconnus et réputés comme étant les meilleurs de Russie.

    gjel

    Les artisans de Gjel continuent néanmoins de produire des objets d’intérieur, comme des bassins à main et des chandeliers. Tous ces articles étaient moulés et peints uniquement à la main. Les artisans de Gjel n’avaient généralement pas fait d’études, mais il se dégage de leurs œuvres une véritable sensibilité artistique que l’on trouve dans les différents ornements. On retrouve sur les céramiques, des images de la vie des villages et des villes, ainsi que des oiseaux, des animaux et des plantes. Ils illustraient leurs céramiques avec une précision frappante, d’autant plus étonnante que le travail était entièrement réalisé à la main.

    La renaissance de la céramique

    blank

    Au XIXe siècle, la production artisanale cède peu à peu sa place à une production plus industrielle, ce qui entraîna la création de nombreuses fabriques de céramique et de porcelaine dans les villages de l’agglomération de Gjel. Ces fabriques utilisaient de nouveaux équipements pour les produire en grandes quantités. Cela eut pour conséquence la fermeture de grande majorité des petits ateliers et la perte de ce savoir-faire traditionnel. Avec la Première Guerre mondiale et la Guerre civile russe, l’artisanat de Gjel disparaît presque totalement.

    Ce n’est qu’au XXe siècle, à l’époque de l’Union Soviétique, que cet artisanat a recommencé à se développer. À cette période, l’État décida d’ouvrir une école de poterie spécialisée dans l’art de la céramique à Gjel afin de relancer les petits ateliers et ainsi de redonner à la région sa gloire passée.

    Aujourd’hui, il existe plusieurs entreprises à Gjel, qui produisent non seulement de la vaisselle et des figurines, mais aussi des cuisinières et cheminées et carreaux de céramique.

    En 1972, certaines de ces entreprises se sont regroupées pour former une association : l’Association de production de Gjel. Elle permet aux artisans de faire perdurer leurs traditions et leur savoir-faire et ainsi de préserver ce patrimoine culturel. La porcelaine d’art et les autres céramiques sont toujours étroitement liées à l’image de la Russie grâce aux efforts des artisans de Gjel et de sa région.

    Actuellement, vous pouvez admirer ces remarquables céramiques de Gjel dans les plus célèbres musées de Russie comme l’Ermitage, le Musée national Russe de Saint-Pétersbourg ou encore le Musée historique d’État de Moscou.

    Bannière N1

    Où acheter de la céramique de Gjel ?

    Sur place bien évidement à 67 km au sud-est de Moscou soit 1h30 de voiture environ.

    Autrement il y a 3 adresses à Moscou :

    • La boutique des souvenirs russes à Paveletskaya (centre commercial Kozhevniki, Kozhevnicheskaya ulitsa 7, bld. 1)
    • La maison de la porcelaine au 9 rue Neglinaya
    • La maison de la porcelaine au 36 Leninskiy prospekt
    4.6/5 - (23 votes)

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Fiodor Dostoïevski

    Dostoëvski est considéré comme l'un des plus grands romanciers russes. Il a influencé de nombreux écrivains et philosophes.

    Vous aimeriez lire également