Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

/ , Saint-Pétersbourg / Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

La cathédrale de Kazan (en russe: Казанский кафедральный собор) a été construite à Saint-Pétersbourg en 1811. Elle est devenue un véritable décor de la perspective Nevski et, pendant près d’un demi-siècle, la plus grande église de Saint-Pétersbourg.

Tsar visit

De chapelle à cathédrale

En 1710, une chapelle fut construite sur la perspective Nevski. Plus tard, on a construit à cet endroit l’église en bois de Notre-Dame de Kazan. Le nouveau bâtiment de pierre, établi par décret de l’impératrice Anna Ioannovna, fut construit en septembre 1733. Cette avant-dernière version de l’église fut construite selon les plans de Mikhaïl Zemtsov et s’appelait alors « Église de la Nativité de la Vierge Marie ». La majestueuse cathédrale que nous connaissons aujourd’hui a été construite sur le site de cette même église, abîmée par le temps. Au début du XIXème siècle, la cathédrale de Kazan était le plus grand édifice religieux de la ville avec 71,6 mètres de hauteur.

Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

Une façade pour les figures historiques

Quatre sculptures en bronze sont visibles sur la façade nord du temple : le prince Vladimir, André le Premier appelé, Jean le Baptiste et Alexandre Nevksi. Les portes d’entrée en bronze sur le côté nord du bâtiment sont une copie des portes du Baptistère Saint-Jean de Florence.

Des matériaux locaux

La cathédrale de Kazan est parfois appelée « musée de la pierre naturelle russe ». Le principal matériau de décoration est le travertin calcaire, exploité dans la région de Gatchina. Cette pierre est proche du travertin italien, à l’origine de la construction de la basilique Saint-Pierre.

Colonnade de la cathédrale de Kazan à Saint-Pétersbourg

A.N. Voronikhin a résolu le problème des entrées de ce gigantesque temple en créant une colonnade grandiose de 96 colonnes de 13 mètres de haut, en forme de demi-cercle devant la façade nord. La partie nord du temple, faisant face à la perspective Nevski, est alors devenue la porte d’entrée, décorant ainsi le principal axe de la ville.



Une cathédrale pleine d’Histoire

Tous les événements importants de l’histoire de la Russie ont été associés à cet édifice. C’est de là, après une prière solennelle, que le maréchal Mikhaïl Koutouzov est parti à l’armée. Et c’est ici, en Juin 1813, que les cendres de ce grand commandant ont été ramenées. Le corps du maréchal a été enterré dans une crypte construite dans l’aile nord du temple. Des bannières de guerres et les clés des villes qui se sont rendues à l’armée russe ont été placées à proximité.

Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

Un lieu de culte important

Depuis 1991, la cathédrale de Kazan est à nouveau ouverte au culte. L’icône de la Mère de Dieu de Kazan retourne au temple et, plus tard, une croix en or est de nouveau installée sur le dôme. À l’occasion du 300ème anniversaire de Saint-Pétersbourg, en 2003, les maîtres de l’usine baltique ont fabriqué la plus grande cloche de la cathédrale, pesant quatre tonnes et faisant plus de deux mètres de haut. Elle accueille régulièrement des services religieux avec la participation des plus hauts rangs de la hiérarchie orthodoxe. Chaque année, le 12 Septembre, des processions religieuses sont organisées en l’honneur du prince, le saint patron de la ville, Alexandre Nevksi.

5% de remise sur cette visite avec le code ALEXANDRE5
Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan

Cet article vous est proposé par Clémentine Aubry-Dubourg

2019-09-05T14:36:16+00:00 1 septembre 2019|Religion, Saint-Pétersbourg|