Plus
    MoscouDivertissementsNouvelle Galerie Tretyakov à Moscou

    Nouvelle Galerie Tretyakov à Moscou

    L'art russe du XXème siècle à nos jours

    La Nouvelle Galerie Tretyakov (en russe : Новая Третьяковка) est la branche de la maison mère dédiée à l’art russe du XXème et XXIème siècle. Elle couvre donc les principaux artistes de la période pré-révolutionnaire, révolutionnaire et soviétique. Le bâtiment est tellement grand qu’il accueille de nombreuses expositions temporaires.

    Retrouvez notre article sur la Galerie Tretiakov ici.

    Infos pratiques

    Adresse
    Krymsky Val, 10, Moscou

    Horaire
    Ouvert le mardi, mercredi et dimanche de 10h à 18h et le jeudi, vendredi et samedi de 10h à 21h. Fermé le Lundi.
    Billetterie ici

    Tarifs
    500 RUB le billet d’entrée
    350 RUB l’audioguide en russe ou anglais
    Billet remisé à 250 RUB pour les retraités, les étudiants, le vétérans, les invalides et autres.
    Gratuit pour les – 18 ans

    Avis d’Alexandre de Russie

    Focus intéressant sur une période difficile. On voit clairement la différence entre les deux galeries Tretyakov ce qui en fait un très bon complément pour comprendre les russes et la Russie.

    Un peu d’histoire sur la Nouvelle Galerie Tretyakov

    La nouvelle galerie Tretyakov est située à quelques encablures de la galerie originelle, dans le parc Museon, sur les rives de la Moskova. Ce lieu aurait dû abriter différents projets, une foire agricole, un palais des arts ou encore un centre scientifique.

    En 1956, pour célébrer le centenaire de la galerie Tretyakov, il est décidé de construire un bâtiment flambant neuf pour exposer l’immense collection de la galerie. Mais 3 ans plus tard, le lieu est finalement dédié à la nouvelle galerie d’État d’URSS ; sa construction débute en 1965, et ne s’achève qu’en 1983.

    La fermeture de la galerie Tretyakov pendant près de 10 ans, fera de ce nouvel endroit, l’un des centres d’exposition à Moscou. Aujourd’hui, c’est une véritable extension de la galerie Tretyakov, en effet, dans une continuité artistique, la nouvelle galerie expose des chefs d’œuvres de l’art russe du XXe et XXIe siècles.

    blank

    Les chefs d’œuvres à ne pas manquer

    Le bâtiment s’étend sur 4 niveaux ; le 1er abritant différents points de vente et information, les 2e et 3e étages sont quant à eux réservés aux expositions temporaires, c’est donc au 4e niveau qu’est exposée la collection d’art moderne et contemporain russe. Ce dernier étage est divisé en 4 parties qui, à l’instar de la galerie Tretyakov, retrace chronologiquement l’histoire de l’art du XX et XXIe siècle.

    Début du XXème siècle

    Ainsi, les premières salles exposent peintures et sculptures russes de 1910 jusqu’à 1920. Ce début de siècle est un tournant dans l’art, avec notamment, l’apparition de l’avant-garde. Parmi les figures les plus notables issues de cette période et exposées dans le monde entier, vous retrouverez Kandinsky. Sa « composition VII » exposée ici, est considérée comme son œuvre majeure. Mais également, le tout aussi renommé Malevitch, initiateur du suprématisme russe, représenté dans son chef-d’œuvre abstrait « carré noir sur fond blanc ».

    Vous y retrouverez quelques-unes des célèbres peintures de l’illustre couple Natalia Gontcharova et Mikhail Larionov, devenus Nathalie Gontcharoff et Michel Larionov après leur naturalisation Française. Les deux époux font partie des fondateurs du rayonnisme, un mouvement d’art abstrait qui tend à retranscrire les énergies et vibrations des objets, en peignant les rayons qu’ils émettent.

    Constructivisme et art soviétique

    Autre mouvement né en Russie et connu dans le monde entier, le constructivisme, qui deviendra l’art de la révolution russe. Vous pourrez vous plonger dans les jeux d’équilibres géométriques de Tatline et d’Ivan Klioune.

    Les salles suivantes exposent l’art soviétique entre 1920 et 1980. La naissance du réalisme soviétique deviendra caractéristique de cette époque. Les couleurs, les sujets, doivent représenter cette nouvelle société, idéale. Le tableau de Youri Pimenov « À nous l’industrie lourde » exprime cette glorification à travers ces corps aussi dévoués qu’imposants.

    L’art deviendra, dès 1929, un outil de propagande, comme avec les œuvres d’Alexandre Guerassinov, le peintre favori de Staline, qui réalisera « Staline et Vorochilov au kremlin ».

    En totale opposition avec cette pensée unique, l’art « non-officiel » ou « underground » émerge parallèlement en Russie. Vous retrouverez différentes peintures, installations et objets de cette période dans les salles suivantes. Enfin, en véritable vivier de l’art contemporain, la nouvelle galerie accueille également des expositions temporaires, mais organise aussi des concerts, conférences, master-classes et colloques.

    5/5 - (2 votes)

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Vallée de Karakol

    La vallée de Karakol est un site authentiques de l'Altaï qui constitue l’un des épicentres ethnographiques, historiques de la République et un lieu véritablement sacré que les habitants défendent activement contre toute influence pouvant en altérer sa pureté.

    Vous aimeriez lire également