Plus
    MoscouDivertissementsGalerie Tretiakov à Moscou

    Galerie Tretiakov à Moscou

    Si vous devez faire un musée d'art à Moscou c'est celui-ci.

    La galerie Tretiakov de Moscou possède l’une des plus importantes collections d’art au monde avec plus de 140 000 pièces de collection dont 15 000 tableaux. L’exposition permanente de la galerie présente les œuvres ayant appartenu à la collection privée du fondateur, Pavel Tretyakov et bien d’autre trésors tels que des icônes de l’ancienne Russie, des chefs d’œuvres des portraitistes russes du XVIIIème siècle et des tableaux historiques de grands peintres russes. A na pas confondre avec la Nouvelle Galerie Tretiakov qui expose les chefs d’oeuvre russes du XXème et XXIème siècle avec notamment des œuvres de Kandinsky et Chagall.

    Infos pratiques

    Adresse
    Lavrushinskiy pereulok 10, Moscou

    Horaire
    Ouvert le mardi, mercredi et dimanche de 10h à 18h et le jeudi, vendredi et samedi de 10h à 21h. Fermé le Lundi
    Billetterie ici

    Tarifs
    500 RUB le billet d’entrée
    350 RUB l’audioguide en russe ou anglais
    Billet remisé à 250 RUB pour les retraités, les étudiants, le vétérants, les invalides et autres
    Gratuit pour les – 18 ans

    Un peu d’histoire sur la Galerie Tretiakov

    C’est à Pavel Tretyakov que l’on doit la célèbre galerie éponyme située à Moscou. Issu d’une famille de marchands, le fils ainé de la famille s’intéresse très jeune à l’art, la musique et le théâtre. Après avoir hérité de l’entreprise familiale, il prospère dans les affaires et consacre la majeure partie de ses revenus dà l’achat de tableaux, d’abord européens, puis uniquement russe. Philanthrope, il financera également des écoles pour sourd et muet, mais aussi l’université de Moscou avec l’achat de nombreux moulages.

    De l’achat de la première toile…

    Il acquiert sa toute première toile en 1856, débute alors sa collection de peintures russes. Profane dans le domaine de la collection d’œuvres d’art, il achète ses toiles selon ses propres goûts, mais en ayant toujours à l’esprit que ses acquisitions seront destinées un jour, à être accessible au grand public.

    Son frère cadet, Sergueï Tretyakov, lui léguera à sa mort sa collection de tableaux, majoritairement des toiles d’artistes européens ; la collection de Pavel Tretyakov comprend alors plus de 1000 peintures, 500 dessins et une dizaine de sculpture. En 1892, il décide de faire don intégral de sa collection à la ville de Moscou, cette générosité lui vaudra le titre de « citoyen d’honneur ».

    …à la fondation de la galerie Tretiakov

    En 1872, après avoir acquis plus de 150 toiles, il décide d’ouvrir une galerie juxtaposée à sa demeure, qui ouvre ses portes au public 2 ans plus tard. La galerie Tretiakov connaîtra plusieurs extensions au fil des années.

    Poussé par sa passion de l’art, il commence dès 1893, à publier annuellement des ouvrages sur sa collection. Ils sont remplis d’anecdotes et de détails autour des œuvres d’art de la galerie, et sont rassemblés par Tretiakov personnellement, qui se charge de contacter les artistes, parents ou héritiers.

    En 1898, il termine l’édition la plus aboutie, avec la description minutieuse de 1635 œuvres d’art. C’est cette même année qu’il acquiert son dernier tableau : « chevaliers guerriers » ; il est, à l’heure actuelle, toujours suspendu à l’endroit exact, où Pavel Tretiakov l’avait lui-même accroché.

    Les chefs d’œuvres de la Galerie Tretiakov à ne pas manquer

    Vous trouverez dans cette galerie plusieurs chefs d’œuvres incontournables de l’art russe. Réorganisée chronologiquement après la mort de Tretiakov, le parcours débute par plusieurs salles réunissant peintures et sculptures du XVIIIe (salles 1 à 7), vous y retrouverez notamment des sculptures d’Ivan Martos, à l’origine du célèbre « monument à Minine et Karamzine ».

    La première moitié du XIXe est exposée dans les salles 8 à 15. Ici est accroché le légendaire portrait d’Alexandre Pouchkine d’Orest Kiprensky, acheté par la galerie en 1916, mais réalisé presque un siècle plus tôt.

    Galerie Tretiakov à Moscou

    Le cœur de l’exposition retrace la 2e moitié du XIXe siècle (salles 16 à 31). Pas moins de 17 salles sont consacrées à cette période et regorgent de chef d’œuvre. Vous pourrez contempler les fameux portraits d’Ivan Kramskoï et notamment celui de « l’inconnue », célèbre à travers le monde entier.

    Laissez-vous transporter dans une partie de la culture russe grâce au tableau d’Ivan Shishkin : « Un matin dans la forêt de pins », et redécouvrez un pan de l’histoire russe dans la sombre mais fascinante toile d’Ilia Répine : « Ivan le Terrible tue son fils ».

    Regardez le Moscou du moyen-age avec les œuvres de Vasnetsov et entrez dans les pensées troublées de Vroubel avec « Le Démon assis ». La plus chère acquisition de la galerie, fut déboursée pour la série de peintures sur le Turkestan de Vasili Vereschagin, peintre de génie mais surtout dénonciateur à travers sa peinture de guerre apocalyptique comme sa master-piece « L’Apothéose de la guerre ». 

    À la fin du XIXe siècle Pavel Tretyakov devient un collectionneur d’art très expérimenté. Ainsi, il s’offre plusieurs toiles du symboliste Mikhail Nesterov comme « La vision du jeune Bartholomée » et « L’ermite » mais également quelques-unes de l’impressionniste Valentin Serov dont ses célèbres « jeune fille aux pêches » et « jeune fille éclairée par le soleil ». Vous pourrez les retrouver dans la section sur la peinture russe du tournant entre le XIXe et le XXe (salles 38 à 48).

    Les dernières salles (56 à 62) sont consacrées à l’art de l’ancienne Russie avec notamment les icônes de très célèbre Andrey Roublev comme « La trinité »

    Plan de la galerie Tretiakov

    Pour vous orienter dans la galerie Tretiakov, vous pouvez vous servir du guide audio (en langue étrangères). Retrouvez ci-dessous les plans à télécharger. Les salles sont numérotées pour la plupart dans l’ordre chronologique. Vous trouverez au premier étage les peintures et les sculptures et au second étage une collection plus variée.

    Premier étage – salle 1 à 34

    • Salles 1 à 7: XVIIIe: peintures et sculptures
    • Salles 8 à 15: Première moitié du XIX: peintures et sculptures
    • Salles 16 à 31: Deuxième moitié du XIXe: peintures et sculptures
    • Salles 32 à 34: Du XIXe au XXe: peintures et sculptures
    Galerie Tretiakov à Moscou

    Deuxième étage – salle 35 à 62

    • Salles 35 à 37: Deuxième moitié du XIXe: peintures et sculptures
    • Salles 38 à 48: XIXe et XXe: peintures et sculptures
    • Salles 49 à 54: Du XVIIIe jusqu’au XXe: peintures, dessins, pastels (partie en rotation)
    • Salle 55: Trésor russe: joyaux, bijoux, icônes, miniatures
    • Salles 56 à 62: L’art de l’ancienne Russie du XIIe au XVIIe siècle
    Galerie Tretiakov à Moscou

    Visite guidée de la Galerie Tretiakov

    Si vous souhaitez bénéficier d’un guide expérimenté francophone avec vos billets, vous pouvez vous rendre sur le site de notre partenaire Tsar Visit et bénéficier de 5% de remise avec le code: ALEXANDRE5

    Tsar Visit

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    10 choses insolites et dingues à faire en Russie

    Compilation des activités extrêmes et des choses les plus insolites à faire en Russie. Attention, ce n'est pas pour tout le monde !

    Vous aimeriez lire également