Plus
    CultureLittératureAlexandre Pouchkine

    Alexandre Pouchkine

    Alexandre Sergueïevitch Pouchkine (en russe : Александр Сергеевич Пушкин) est un poète russe né à Moscou le 26 mai 1799 et mort à Saint-Petersbourg le 29 janvier 1837.

    Alexandre Pouchkine est un poète, romancier et dramaturge russe du début du XIXème siècle. Décédé il y a pourtant plus de 180 ans, aujourd’hui encore Alexandre Pouchkine est perçu comme un véritable héros national, considéré comme le premier grand poète russe.

    Temps de lecture estimé : 5 minutes

    L’enfance du poète

    Alexandre Pouchkine est l’arrière-petit-fils du « nègre » de Pierre le Grand : Hannibal, un prince éthiopien enlevé par les Turcs puis réduit en esclavage à Constantinople avant d’être offert en cadeau au Tsar. Doté d’une grande intelligence, Pierre le Grand l’anoblira et il se mariera avec une princesse russe.

    Pouchkine grandit dans une famille noble et intellectuelle. Fréquemment l’intelligentsia de l’époque rendait visite à ses parents. Il se forge alors une grande culture, mais élargit aussi ses connaissances des traditions et contes russes, grâce à sa nounou, Arina Rodionovna.

    Plus tard, il intègre le lycée réputé de Tsarskoé Selo où il sera publié dès l’âge de 16 ans et invité dans les cercles littéraires.

    Des exils et des œuvres

    C’est en 1820 qu’il publie Rouslan et Lioudmila, un poème imprégné de la Russie ancienne et qui n’est pas sans rappeler les contes de fées. Mais d’autres de ses œuvres jugées politiquement incorrectes par l’empereur Alexandre Ier, lui valent l’exil en Ukraine, en Crimée puis dans le Caucase.

    C’est alors qu’il découvre de nouveaux paysages bien différents de ce qu’il connait à St-Pétersbourg, et cela lui inspirera 3 poèmes : « les tsiganes », « la fontaine de Bakhtchi » et « le prisonnier du Caucase ».

    blankblank

    Ce n’est que 2 ans plus tard qu’il retourne à St-Pétersbourg mais sera exilé de nouveau, à 200 kilomètres de la capitale dans une des résidences de sa famille. Il mettra alors à profit ce temps pour approfondir sa culture de l’histoire russe.

    Ainsi, au milieu des années 1820, il commence à écrire son œuvre majeure « Eugène Onéguine » un roman en vers. Un an plus tard, il rédige « Boris Goudonov », qui deviendra une célèbre tragédie, basée sur l’histoire russe.

    À ce même moment, à St-Pétersbourg, se déroulera l’échec du soulèvement des décembristes (coup d’état pour renverser le nouveau tsar Nicolas Ier), qui créera, par la suite, une réelle fracture entre l’élite sociale et le pouvoir politique.

    blankblank

    Les années 30 seront prolifiques, il écrira beaucoup de nouvelles comme « la dame de pique » ou le recueil de nouvelles « les récits de feu Ivan Petrovitch Belkine » qui dénonce l’appareil bureaucratique inhumain alors en place à St-Pétersbourg.

    Tout au long de sa carrière, Alexandre Pouchkine écrira pour dénoncer une époque et un régime politique, après lui, les lecteurs russes attendront la même chose des autres écrivains. Ainsi après le poète, l’écriture russe est investie d’une vraie mission, celle de dénoncer, d’être en quelque sorte la voix du peuple.

    blankblank

    La légende du poète

    Le tsar Nicolas Ier gardera toujours un œil sur Pouchkine, tiraillé entre reconnaître son talent et le censurer pour ses écrits. Alors, il lui proposera un poste à la cour, pour pouvoir avoir un certain contrôle sur son travail, Pouchkine se verra obligé d’accepter pour des raisons financières.

    En 1828, Alexandre Pouchkine tombe amoureux de Natalia Gontchnova, il l’épousera 3 ans plus tard.

    Cependant, sa jeune et belle femme aime la vie mondaine et particulièrement la vie à la cour, où elle est très appréciée du Tsar, mais aussi courtisée par le Comte d’Anthès. Par amour, le poète mènera cette vie d’apparat qu’il n’apprécie guère. Puis, les rumeurs circulant sur une possible liaison entre sa femme et le comte, pousseront Pouchkine à provoquer ce dernier en duel. Le poète y sera mortellement blessé et succombera quelques heures plus tard chez lui, à Saint-Pétersbourg. Cette mort prématurée a contribué à forger sa légende.

    Il est possible de visiter cet appartement-musée, situé sur les bords de la Moïka où il est aujourd’hui encore empreint d’émotion.

    Notez ce post

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact !

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Tarte Moskva

    Moscou la grande devait avoir son gateau alors la tarte Moskva a été créée en 2015. Voici son histoire et sa recette complète.

    Vous aimeriez lire également