More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    District Nord-Ouest République de Carélie Île de Valaam - Son monastère et ses skites

    Île de Valaam – Son monastère et ses skites

    L’île de Valaam est situé sur le lac Ladoga en Carélie, à 22 kilomètres de la rive la plus proche. Île surtout connue pour son monastère et pour sa beauté naturelle, elle occupe une place centrale dans le vaste archipel de Valaam, composée de plus de 50 îles. Valaam est l’île centrale de l’archipel qui occupe les 2/3 de sa superficie. L’île mesure 9,6 km de long et 7,8 km de large. Elle possède ses propres lacs intérieurs et est reliée par des ponts en bois aux autres îles de l’archipel.

    Carélie Voyage

    Histoire de Valaam

    Domination suédoise

    Au XIIème siècle les îles faisaient partie intégrante de la république de Novgorod. Parmi les événements les plus marquants de l’histoire de ces îles, évoquons la conquête de ses terres par les Suédois de 1617 à 1703. En 1720 les russes reprirent les îles et restaurèrent les bâtiments du monastère détruits par les suédois par ordre de Pierre Ier. Quand le grand duché de Finlande fut établi au début du XIXème siècle, Alexandre Ier fit de Valaam une partie intégrante de cette province. En 1917, les îles devinrent une partie intégrante de la Finlande indépendante, mais furent rattachées à l’URSS après la première et seconde guerre mondiale, lors de la guerre d’hiver.

    Fondation du monastère

    Au cours de sa longue histoire, le monastère de l’île de Valaam a réussi à endurer des périodes de renouveau et de déclin complet. L’histoire du monastère remonte au moins au XIème siècle lorsque les moines grecs, Saint Germain et Saint Serge s’installèrent dans l’île. Ce sont eux qui auraient fondé le monastère de Valaam mais les moines affirment que cette fondation remonterait en réalité à l’aube de l’ère chrétienne.

    Le monastère a vécu son lot d’épreuves : incendies, attaques de vikings, tueries, pillages, épidémies… La vie des moines se stabilise tant soit peu au XIXème siècle quand de nombreuses constructions en pierre renforcent l’aménagement général. Le monastère connaît alors son second âge d’or. Les moines fuient le monastère en février 1940 lors de la guerre d’hiver et de l’annexion soviétique pour aller fonder le monastère du nouveau Vaalano en Finlande orientale.

    Après la guerre, l’ancien monastère abrite une exploitation auxiliaire d’une usine de pâtes. Puis dans les années 1950, les cellules du monastère et les ermitages accueillent un hospice d’invalides de guerre et une base militaire. Après la dislocation de l’URSS les lieux sont rendus à l’Église orthodoxe russe et le monastère est restauré. Au début du XXIe siècle, Valaam reçoit de nouveau des pèlerins et des touristes, elle est considérée comme l’un des lieux les plus sacrés de Russie.

    Plan de Valaam

    Plan de Valaam

    Les lieux d’intérêt à visiter sur l’île de Valaam

    blank

    Le monastère, les 21 chapelles et les 13 skites situés dans différentes parties de Valaam sont des lieus incontournables de l’île. Un skite est un groupe d’ermites vivant en retrait sous l’autorité d’un monastère principal.

    La cathédrale de la Transfiguration

    L’un des lieux les plus sacrés de l’île est la cathédrale de la Transfiguration du Sauveur, qui fut conçue au XIXe siècle par l’hégoumène Damascène. A l’intérieur de la cathédrale se trouvent les reliques des moines Sergius et Herman de Valaam, le moine Antipas d’Athos, ainsi que l’icône miraculeuse de la Mère de Dieu Valaam

    1. Le skite du précurseur

    Cet édifice sur une petite île à l’ouest de l’archipel n’est pas accessible aux touristes. Il faut être un homme et avoir la bénédiction de l’abbé du monastère pour espérer y aller. Vous pouvez néanmoins l’observer depuis la mer via les excursions en bateau.

    Valaam - 2. Le skite de la résurrection

    2. Le skite de la résurrection

    Le skite est situé sur la rive de la baie de Bolshaya Nikonovskaya, le port principal de Valaam, à l’endroit où, selon la tradition, Saint André le premier érigea une croix de pierre. Le plan de l’église à deux étages a été élaboré par l’architecte diocésain finlandais V.I. Barankeev (1850-1902). L’architecture du temple, construit sur une base de granit gris en briques Valaam, avec un escalier à trois volées et des colonnes en granit, combine des caractéristiques de classicisme, de style baroque et russe.

    3. Skite Gethsémani

    Situé au pied du Mont des Oliviers, le skite de Gethsémani comprend l’église de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie et au sommet de la montagne, deux chapelles et une maison pour les moines. L’église construite en bois et bordée de planches est un exemple typique de l’architecture en bois de l’église russe.

    Valaam - Le skite de Gethsémani

    4. Le skite Konevsky

    Le skite Konevsky fut fondé par l’abbé le plus célèbre du monastère – l’abbé Damaskin. Il est nommé en l’honneur de l’icône Konevsky de la Mère de Dieu. Ce skite est situé dans la forêt, au bord des lacs Igumen. Les touristes sont autorisés à visiter le territoire du skite, mais il est interdit d’y entrer.

    5. L’ermitage de Smolensk

    La construction de l’église a été réalisée en 1915 par le grand-duc Peter Nikolaevich dans le style des anciennes églises de Pskov et de Novgorod. Le temple austère est couronné de deux chapitres en forme de casque. Le 24 juin 1917, l’archevêque Sergius la consacra au nom de l’icône Smolensk de la Mère de Dieu.

    6. Le skite blanc de la toussaint

    Le skite de tous les saints aussi appelé skite blanc est situé sur l’île Skitsky. C’est le tout premier et le plus grand ermitage en pierre construit ici à la fin du XVIIIème siècle. Le Skite blanc est également considéré comme une forteresse stricte du monastère de Valaam. Inaccessible pour les touristes ; les femmes ne sont autorisées ici qu’une fois par an, pendant la procession de la Toussaint.

    valaam le faiseur de miracles

    7. Le faiseur de miracles

    Le skite de Nicolas le faiseur de miracles est dédié à l’un des saints les plus vénérés de Russie. Situé sur l’île Nikolaevsky, non loin de l’entrée de la baie du monastère, il comprend l’église de Saint-Nicolas et l’église de la maison de John Damascene, théologien chrétien d’origine syriaque ayant vécu au VIIIème siècle. Alexandre Dumas, qui a visité Valaam en 1858, a écrit que « cette église est un véritable trésor, à la fois dans sa valeur artistique et dans sa richesse.

    8. Skite Alexandre Svirsky

    Les rives rocheuses et presque abruptes de l’île sainte s’élèvent à une hauteur de 30 mètres à environ un kilomètre de la pointe nord-est de l’île de Valaam. La tradition considère l’île sainte comme le lieu des exploits de Saint Alexander Svirsky (1448-1533) qui vécu ici dans une grotte. Ce lieu a été découvert par le voyageur Mordvinov en 1777. La chapelle en bois et la croix gravée de la date « 1759 » sont les plus anciens monuments de Valaam.

    Autres curiosités de Valaam

    Autre curiosité de l’île, le pont Vladimirsky, qui constitue un lieu attractif pour les visiteurs de l’île, et qui est relié avec la deuxième plus grande île – Skitsky.

    En plus de l’architecture, il existe d’autres endroits insolites qui font le charme de cette île. Parmi eux figurent les célèbres jardins de Valaam, où les moines cultivèrent des fruits. Il y a trois jardins sur Valaam établis sur trois niveaux différents. De vieux pommiers poussent toujours dans les vergers de ces jardins dont l’âge a déjà dépassé les 150 ans. Ils continuent de donner des fruits. Si vous vous trouvez sur Valaam au printemps, lors de la floraison des pommiers, assurez-vous de visiter au moins un de ces jardins.

    En plus des nombreux lieux saints qui attirent les pèlerins de partout, Valaam est également populaire auprès des amateurs de plongée, qui peuvent trouver de nombreux artefacts de l’époque de la guerre finlandaise et de la seconde guerre mondiale. Les eaux du lac Ladoga, terre d’eau douce répertoriée par l’UNESCO est alimentée par 58 rivières. Le meilleur moment pour plonger reste le début de l’automne, où la température de l’eau atteint les 7 degrés car en hiver et au printemps le lac est gelée et l’eau est plus trouble.

    A la découverte de la nature de Valaam

    L’île de Valaam est une réserve naturelle unique avec des falaises abruptes, des baies, des lacs intérieurs et une forêt de conifères âgés de plus de 300 ans. De nombreuses espèces végétales poussent sur Valaam et plus de 200 espèces d’oiseaux nichent sur l’île, dont beaucoup sont répertoriées dans le Livre rouge de la Russie.

    Promenade à pied ou à vélo

    À Valaam, comme dans d’autres réserves de Carélie, la cueillette de champignons et de baies, ainsi que les feux de camps en dehors des zones spécialement désignées ne sont pas autorisées. Pour les âmes amoureuses de la nature il est possible de louer des vélos (600 RUB) pour faire le tour de l’île. On peut avoir un aperçu de sa dimension et du lac qui la borde d’un bout à l’autre. En revanche, pour découvrir la variété des paysages de l’île rien de mieux qu’une randonnée pédestre. L’excursion commence à partir de la baie de Bolshaya Nikonovka, où l’on peut se promener le long des côtes. Il vaut mieux prévoir des chaussures confortables car il faudra marcher plusieurs kilomètres pour explorer cette belle région de Carélie.

    Pour ceux qui n’aiment pas la randonnée pédestre, on peut opter pour une excursion en bateau le long du périmètre de l’île. Il faut compter 400 RUB pour un bateau à rames et 2500 RUB pour un bateau à moteur.

    L’île de Valaam se préserve des pollutions pouvant nuire à son équilibre naturel et spirituel. C’est son authenticité et l’aspect sauvage de ses paysages qui font sa spécificité. Valaam attire de nombreux touristes qui souhaitent se reposer, se recueillir, ou simplement se promener sur ses terres.

    Chants liturgiques

    Les âmes curieuses prendront le temps d’écouter les chants liturgiques du monastère de Valaam (disponible sur Youtube ou Spotify). En décembre 2009, l’ancien couvent de Valaam célébrait les 20 ans du renouvellement de la vie monastique. Cet album fut enregistré à cette occasion. Les hymnes liturgiques proposées appartiennent à des époques et des cultures musicales variées. Cependant toutes puisent dans la tradition vivante des chants « znamenny », tradition vocale de l’Église orthodoxe russe et byzantine. Elles sont le reflet de l’office et de la prière propres au monastère de Valaam aujourd’hui.

    Comment se rendre sur l’île de Valaam ?

    La ville la plus proche de Valaam est Sortavala. Il y a un train de Saint-Pétersbourg tous les trois jours. Pour 400 RUB le billet, cela vous prendra 5h30 pour arriver à destination.

    Des bus municipaux relient Petrozavodsk à Sortavala ; plus d’une douzaine par jour. Comptez 600 RUB le billet au départ de la capitale de la Carélie pour un trajet de 4 à 7 heures.

    Par temps chaud, vous pouvez vous rendre sur l’île depuis la ville de Sortavala en hydroglisseur « météore », le trajet prendra environ une heure et vous coutera 900 RUB. Mais n’oubliez pas le billet de retour, car les places y sont limitées. Vous pouvez également naviguer vers l’île depuis la ville de Priozersk, d’où partent également les «météores». Départ tous les jours à 9h30 et 11h.

    En ce qui concerne l’hébergement, pour les touristes, il y a un hôtel nommé « Igumenskaya », situé dans le domaine central. Il comprend une chambre simple et 19 chambres doubles. En moyenne, le coût d’une chambre est de 3500 à 4000 RUB par jour. Le petit-déjeuner coûte en moyenne 300 roubles.

    2 COMMENTAIRES

    1. Merci pour ce guide pratique qui incite au voyage. Je ne manquerai pas de le partager avec mes nombreux amis de la Russie.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Les collections de l’Hermitage de Saint-Petersbourg

    Réparties dans 4 bâtiments les 400 salles du musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg accueillent ses gigantesques collections.

    Nos derniers articles

    Cathédrale Smolny et son couvent

    La cathédrale Smolny est l'une des plus belles de Saint-Pétersbourg. Sa fondation est associée au nom d'Elizaveta Petrovna.

    Croiseur Aurore – Navire de guerre

    Le croiseur Aurore à Saint-Pétersbourg est un navire de guerre de 1er rang de la flotte de la Baltique, devenu l'un des symboles de la Révolution d'Octobre.

    Pulkovo – Aéroport international de Saint-Pétersbourg

    L'aéroport international Pulkovo est le seul aéroport de Saint-Pétersbourg et le plus grand port aérien de la région de la Baltique.

    Palais Alexandre et son parc à Tsarskoïe Selo

    Le palais Alexandre et son sublime parc ont été commandés par Catherine II pour le mariage de son petit-fils. Découvrons ce qu'ils renferment.

    Vous aimeriez lire également