More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    District Nord-Ouest République de Carélie Île de Kiji sur le lac Onega

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L’île de Kiji (ou Kizhi) est située au cœur de l’immense lac Onega, au nord-ouest de la Russie, en république de Carélie. Cette île longue de 7 kilomètres et large de 500 mètres est entourée d’un archipel d’environ 5 000 îlots, dont certains ne mesurent pas plus de 2 mètres de diamètre. Kiji possède plus de 80 constructions en bois ainsi que les deux trésors de la Carélie : l’église de la Transfiguration et l’église de l’Intercession. Chaque année, environ 180 000 touristes de Russie, d’Europe, d’Amérique et d’Asie viennent visiter ce patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Carélie Voyage Kiji Solovki Valaam

    L’origine du mot « Kiji »

    Il y a deux façons d’expliquer l’origine du nom de l’île de Kiji. La première explication nous apprend que le terme « Kiji » veut dire en carélien « kizhat » ou « kizhansuari », signifiant « rassemblement social » ou « île de jeux ». Dans les temps anciens, il y avait probablement un sanctuaire païen sur l’île où des sacrifices étaient organisés, accompagnés de chants, de rituels et de danses. La seconde explication, plus simple, est liée au « kiji » qui signifie « mousse d’eau » en carélien. Cette mousse ne pousse que dans le marais de la partie centrale de l’île. Dans le passé elle était largement utilisée par les paysans locaux pour isoler les bâtiments en bois.

    Histoire de l’île de Kiji

    L’influence de la cité de Novgorod sur les terres du nord russe

    Les ancêtres des habitants de l’île étaient les Slaves de Novgorod. Aux Xème siècles ils ont développé les terres du nord qui étaient déjà habitées par les tribus baltico-finlandaises de Carélie. Au cours des siècles, une fusion de cultures de langue finnoise et slave s’est formée sur les terres de Carélie. Aujourd’hui, on peut lire les noms des villages adjacents à l’île de Kiji comme Korba, Kurgenitsy, Konda ou Lakhta, vestige de l’existence de ces tribus païennes.

    L’histoire de Kiji du XIème au XVème siècle fait partie de l’histoire de la ville de Novgorod, la plus ancienne cité russe. Grand centre politique, économique et culturel des Slaves du Nord, Novgorod a contribué à la christianisation de la région du nord, où des églises et des chapelles furent érigées sur les sites d’anciens temples païens. Sous le règne d’Ivan III, en 1478 toutes les possessions novgorodiennes devinrent une partie de l’État de Moscou. Au XIVème siècle Moscou fut choisie pour abriter le siège de l’Église orthodoxe russe.

    L’essor des fonderies de Kizhi

    L’essor des fonderies sur l’île de Kiji commença au XVIIème siècle. Un entrepreneur de Novgorod, Simon Gavrilov, développa une production métallurgique. Entre 1667 et 1696 il fit construire une fonderie et trois forges (atelier où on travaille les métaux au feu et au marteau) deux à Shunga et une à Kiji. A la fin du XVIIème siècle deux usines virent le jour sur l’île de Kiji. Elles avaient initialement été construites comme fonderie de cuivre, mais en raison du manque de rentabilité elles furent transformées en fonderies de fer.

    La population paysanne locale regardait ces usines avec animosité car l’activité industrielle de Kiji ne leur plaisait pas. La plupart d’entre eux furent obligés de travailler pour ces fonderies et dans des conditions de travail peu plaisantes. Les révoltes les plus violentes furent véhiculés par les paysans de 1769 à 1771. Les meneurs des rebellions contre ces usines furent envoyés dans au bagne en Sibérie. Cependant, les fonderies n’ont pas tari la curiosité des voyageurs. Bien plus tard, au début du XXème siècle des peintres et des architectes se rendirent à Kiji pour voir les anciens villages. Le peintre Ivan Bibline s’y rendit en 1904 où il écrivit « Jamais je n’avais pu voir de constructions d’un tel élan de fantaisie que celles de Kiji. Qui étaient ces architectes qui construisirent de telles églises ? »

    Quoi voir sur l’île de Kiji ?

    L’île de Kiji est mondialement célèbre pour son enclos paroissial appelé Pogost (« погост » en russe). Entouré d’une clôture en bois, il domine l’ensemble du territoire depuis des siècles. Préservée de l’abandon, des pollutions humaines ainsi que du développement technologique, les églises paroissiales de l’île de Kiji demeurent le centre de la vie spirituelle de la région. Elles incarnent le symbole communautaire d’un vaste monde paysan uni par des liens économiques, sociaux et familiaux. Regroupés dans un seul et même lieu, la structure des villages et le paysage de l’île reflètent un système de gestion traditionnelle des terres dans l’agriculture paysanne.

    Carte de l’île Kiji

    blank
    Cliquez sur le carte pour télécharger le plan HD en PDF

    Une architecture étonnante : Le pogost de Kiji

    Le pogost de Kiji offre un exemple éminent de l’ensemble architectural caractéristique des implantations orthodoxes médiévales dans des régions peu peuplées. Il représente une étape importante dans l’établissement de l’orthodoxie dans le nord de la Russie. Le caractère exceptionnel de cet ensemble monumental lui a valu d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1990.

    Le pogost et les habitats regroupés dans le musée au sud de Kiji offrent un témoignage exceptionnel sur l’architecture en bois traditionnelle de la Carélie et de l’espace finno-scandinave de la Russie du nord. Il est le seul possédant deux églises en bois à dômes multiples conservés en Russie. Les églises de l’île de Kiji sont mentionnées pour la première fois dans des chroniques du XVIème siècle, détruites par le feu après avoir été frappées par la foudre en 1693, elles furent reconstruites à l’endroit des précédentes.

    L’église de la Transfiguration

    Kiji L'église de la Transfiguration

    L’édifice emblématique de cet ensemble unique est l’église de la Transfiguration, nommée en russe « Preobrazhenskaya », dont la construction commença le 6 juin 1714. L’église possède une hauteur de 37 mètres, et est surmontée de 22 dômes placés sur plusieurs niveaux.

    L’église de l’Intercession

    Le second édifice est l’église de l’Intercession de la Vierge nommée en russe « Pokrovskaya », il a été consacré 50 ans plus tard que Preobrazhenskaya. L’église fut fondée approximativement en 1764, elle est beaucoup plus modeste que celle de Preobrazhenskaya. Elle possède une hauteur de 27 mètres et sa structure est couronnée de neuf dômes. Plusieurs autres monuments religieux, un cimetière, un moulin à vent et des maisons en bois se trouvent à proximité de l’enclos.

    Si l’émergence de l’ensemble architectural de l’île de Kiji nous apparaît comme atypique, elle ne relève en réalité pas du hasard. Elle était due au potentiel spirituel élevé de deux cultures différentes : slaves et baltico-finlandaise. Cela se reflétait dans l’originalité du dialecte local avec une influence prononcée des particularités de la langue finnoise et dans la création d’églises et de chapelles.

    Le musée en plein air

    Un musée en plein air consacré à l’architecture en bois fut fondé par les autorités soviétiques en 1960. Сe musée occupe la première place parmi les endroits les plus visités de Carélie. Il veille à préserver le patrimoine architectural de la Carélie et s’engage dans la renaissance de l’artisanat traditionnel : tissage, perlage, dentelle aux fuseaux. Dans les traditions des paysans caréliens, il perdure des professions dans les domaines de la menuiserie, de l’agriculture, ou de l’élevage.

    Lors de la visite de la réserve-musée de Kiji il est possible d’observer les métiers à l’ouvrage. Les artisans font la démonstration aux touristes en été. Depuis 1993, le musée Kiji est inclus aux sites du patrimoine culturel particulièrement précieux des peuples de la Fédération de Russie.

    Quelques curiosités à découvrir à proximité de l’île

    kiji

    Les 500 îles de l’archipel de Kiji sont rattachées à la péninsule de Zaonejie au nord-est du lac Onega. Les plus grandes îles de la péninsule sont l’île de Grand Klimenietski, l’île de Grand Lelikovskiï et l’île des rennes. L’un des sites les plus remarquables à visiter demeure le monastère de Paleostrovskii datant du XVème siècle. Situé sur une île de la baie de Povenets du lac Onega, il est l’un des monastères les plus anciens et les plus célèbres de Zaonejie. La chapelle de l’archange Michel fut déplacée au sud de Kiji en 1961 du village Lelikozero. Enfin, pour les passionnés de nature il est possible de visiter le domaine de préservation de la faune sauvage. Elle se situe dans la réserve de Kiji.

    Météo et température à Kiji

    L’été est la période la plus confortable pour visiter Kizhi, bien que la température moyenne ne soit que de +17 °С. De Mai à Juin, il y a les nuits blanches : le soleil ne se couche que 4h par nuit. Il est recommandé de mettre une crème solaire.

    En été, les touristes ont plus d’opportunités que les autres saisons: tous les monuments sont ouverts, des programmes thématiques complémentaires fonctionnent. Vous pouvez louer des vélos et des charrettes tirées par des chevaux, et réserver des excursions nautiques.

    La température moyenne en automne est de +6 °С. En novembre, il y a des gelées et il fait jusqu’à -8 °С. Il pleut rarement, mais un vent froid et perçant souffle régulièrement.

    En hiver, les gelées les plus sévères ont lieu en janvier et février. La température peut descendre jusqu’à -38 °C, mais ce froid est rare. La plupart des hivers de l’île sont doux, avec une moyenne de -10 ° С. Le soleil se lève bas au-dessus de l’horizon, une journée d’hiver ne dure que 5 à 7 heures. En cette période seules l’église de l’Intercession de la Vierge et l’une des maisons paysannes sont ouvertes à la visite.

    Le printemps arrive en avril. À Kizhi, il fait plus chaud que dans d’autres régions de Carélie: l’air se réchauffe jusqu’à +20 °С. Mais le temps sur l’île est variable. La glace sur le lac Onega disparaît généralement à la fin avril.

    Comment se rendre sur l’île Kiji ?

    On peut se rendre sur l’île de Kiji pendant la période de navigation de Mai à Septembre. Des hydroptères à grande vitesse vont de la station fluviale de Petrozavodsk à l’île de Kiji. Liaisons tous les jours de 8h à 13h en fonction dé la météo (1h15 de trajet pour 2950 RUB aller-retour). En outre, l’île est régulièrement visitée par des navires de croisière.

    Pour accéder à l’île en hiver chaque année une route est posée sur la glace du lac Onega, du village de Yamka à Velikaya Guba et Sibovo. L’hélicoptère est également une option. Départ le lundi de l’aéroport de Busovets. Prix: 1120 RUB, 20 personnes maximum.

    Aller à Petrozavodsk

    Petrozavosk est à 426km de Saint-Pétersbourg et 1026km de Moscou soit respectivement 5h et 12h de trajet. Les bus Ecolines font la liaison de Saint-Pétersbourg. Comptez entre 500 et 1200 RUB le billet.

    En avion. Les avions Pobeda volent de Moscou à Petrozavodsk trois fois par semaine. Un billet coûte à partir de 1249 RUB.

    En train. De Moscou – Leningradsky à Petrozavodsk.

    • Le plus rapide – Train № 18 «Карелия», 10h45 de trajet pour un minimum de 2000 RUB
    • Train № 160, 20h30 de trajet, entre 1800 et 2000 RUB en fonction de la classe
    • Train № 16 «Арктика», 16h18 de trajet, de 2500 à plus de 4500 RUB pour les classes luxes

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Îles Solovki et le Monastère Solovetski

    Les îles Solovki en Carélie constituent un archipel unique, patrimoine mondial de l’UNESCO, nature immaculée et tristement célèbre pour son goulag.

    Nos derniers articles

    Jardin de Tauride et son palais

    Le jardin de Tauride est l'un des premiers parcs paysagers de Saint-Pétersbourg. Le palais appartenait à Potemkine l'amant de Catherine II.

    Île de Valaam – Son monastère et ses skites

    Valaam est une île du lac Ladoga connue pour son monastère et ses nombreux skites. Venez découvrir ce charmant archipel avec nous.

    Permis de séjour temporaire (RVP)

    Informations sur le permis de séjour temporaire russe (RVP). Qui en bénéficie? Comment l'obtenir? Procédure et conseil pour ne pas se noyer dans la paperasse.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Vous aimeriez lire également