Plus
    District CentralOblast de YaroslavlMaison du gouverneur de Yaroslavl

    Maison du gouverneur de Yaroslavl

    Musée de l'art russe du XVIIe au XXe siècle et de l'art étranger

    La Maison du Gouverneur de Yaroslavl fait partie des sites protégés par l’UNESCO dans la vieille ville. C’est un monument architectural d’importance fédérale qui renferme un véritable trésor. En effet l’exposition sur l’art russe propose des chef d’œuvre des plus grands peintres russes. Le joli jardin est également une petite balade bucolique au milieu des statues.

    Temps de lecture estimé : 12 minutes

    Infos pratiques

    Adresse
    Voljskaya nab. 23, Yaroslavl

    Horaire
    Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi
    Le jardin ferme à 20h

    Tarifs 2021
    400 RUB le billet complet
    50 RUB le jardin
    Entre 50 et 200 RUB les expos prises séparément
    250 RUB le musée de l’art étranger
    Gratuit pour les moins de 16 ans

    Site internet
    Site officiel du musée

    Histoire de la maison du gouverneur

    Le domaine du gouverneur a été construit en 1821 sur ordre d’Alexandre Ier. Le projet appartenait à l’architecte Pankov. La construction a été planifiée peu après l’introduction du poste de gouverneur général en 1777. Le premier était Aleksey Melgunov. Mais le gouverneur suivant, Alexandre Bezobrazov, a ordonné la construction du bâtiment. Initialement, elle était prévue sur la place Ilyinskaya, près de l’église d’Elijah le Prophète, mais elle a finalement été construite sur la rive de la Volga. Le domaine construit était un abri pour les plus hauts fonctionnaires qui visitaient la ville, ainsi qu’une résidence pour les gouverneurs de Yaroslavl.

    De 1822 à 1917, 17 gouverneurs ont vécu au manoir, ils gouvernaient les terres et y recevaient des invités d’honneur. Le dernier gouverneur de la maison était Nikolai Obolensky. Au cours du siècle, des milliers de personnes ont visité l’endroit, dont le célèbre saint Jean de Cronstadt, l’empereur Alexandre Ier, l’écrivain français Astolphe de Custine.

    En 1917, pendant la révolution, la maison a été transformée en Maison du peuple. On y tenait des rassemblements de députés de soldats et de travailleurs du Conseil municipal. Ensuite, un comité exécutif de district a été organisé en 1923 puis l’école supérieure du parti en 1936 et l’institut de technologie en 1960. Enfin en 1969, le manoir a été donné au musée d’art de Yaroslavl.

    Architecture de la maison

    Le bâtiment principal, que l’on peut voir aujourd’hui, était à l’origine accompagné de trois ailes, dont une seule a survécu, et d’un jardin s’étendant jusqu’à la place Ilyinskaya. Le bâtiment principal est de trois étages et les ailes sont de deux étages. L’entrée du bâtiment depuis le parc est formé de deux belles rampes à l’aspect inhabituel. Pourtant, l’entrée depuis la digue a un aspect très formel dans un style strict.

    Le jardin a été aménagé au printemps 1821, c’est-à-dire avant même la construction du bâtiment.

    maison du gouverneur

    Visites de la Maison du Gouverneur

    Le personnel du musée, aimable et serviable, vous dira beaucoup de choses intéressantes sur la ville, l’histoire de la Maison du Gouverneur et les objets exposés dans la galerie. Cette visite guidée plaira aux amateurs et aux connaisseurs d’art (disponible au moins en anglais). Pour découvrir les informations les plus intéressantes sur les tableaux, ne lésinez pas sur la location d’un audioguide (50 RUB) qui vous parlera également de l’époque.

    Les visites interactives surprennent toujours le visiteur avec de nouvelles idées. Un jour, vous serez accueilli par la fille du gouverneur lui-même, et le lendemain, vous pourrez assister à un bal et danser une valse.

    Quoi voir dans la maison du gouverneur ?

    La Maison du Gouverneur à Yaroslavl présente une riche exposition. Les peintures datent du 18e au 21e siècle.

    On y trouve des œuvres de classiques russes et d’artistes contemporains : Korovin, Shishkin, Repin, Bryullov, Kramskoi, Sokolov, Nesterov, Vereshchagin, Lentulov, Kuindzhi, Aivazovsky, Petrov, Makovsky, Grabar, Savrasov, Polenov.

    blank

    Le bâtiment peut être considéré à juste titre comme un musée d’art en raison de sa grande et précieuse collection de peintures. On y trouve des expositions telles que « le musée d’art », « le musée d’art étranger », « les chambres du métropolitain » et autres. Le musée organise régulièrement des expositions temporaires, consacrées à certains événements. Le personnel organise également des réceptions théâtrales pour les invités déguisés en personnages historiques.

    Le voyage vers les siècles passés commence dès l’entrée. Les visiteurs remarqueront immédiatement les portes en bois massif avec des ornements sculptés et des poignées en métal en forme de griffons. Les meubles de l’époque, les livres et autres bibelots intérieurs créent une impression générale du XVIIIe. Des salles spacieuses et lumineuses vous plongeront dans l’atmosphère du passé. Les visiteurs pourront se plonger dans le XIXe siècle, en ressentant ses caractéristiques. Même le bureau privé du gouverneur est reproduit ici.

    Dans une pièce séparée, vous pouvez regarder un dessin animé d’Alexander Petrov. Cet animateur, né dans la région de Yaroslavl, dessine des films uniquement à la main. L’artiste a reçu un Oscar pour son film « Le vieil homme et la mer ». Dans une autre salle, vous pouvez regarder des films sur l’histoire de la ville. Au total, une douzaine de chambres seront à la disposition des visiteurs.

    Exposition « Art russe des 18e-20e siècles »

    Plus de trois cents œuvres de grands classiques de la peinture nationale et de grands maîtres de l’avant-garde russe sont présentées dans cette exposition.

    Dans la luxueuse salle d’apparat se trouvent des peintures d’Ivan Aivazovsky, Karl Bryullov, Pyotr Shamshin et Pavel Pleshanov, diplômés et enseignants de l’Académie impériale des arts.

    La vie en Russie est représentée par les peintures des Itinérants – Ivan Kramskoy, Pyotr Vereshchagin, Vasily Perov, Ilya Repin, les frères Makovskiy, Valentin Serov, Vasily Vereshchagin. La collection du musée comprend des peintures de paysages d’Ivan Shishkin – « roi de la forêt russe », Aleksey Savrasov – le fondateur du paysage lyrique russe, Vasily Polenov – maître du paysage d’ambiance et Isaak Levitan – poète de la nature russe.

    maison du gouverneur

    Une collection unique comprend des œuvres du premier impressionniste russe Konstantin Korovin. Sa vie et son travail sont étroitement liés à la terre de Yaroslavl. Le musée abrite onze toiles réalisées par l’artiste après son départ de Russie en 1923. Il s’agit de la seule collection d’œuvres tardives de Korovin en Russie.

    La diversité des intentions des nombreuses associations artistiques de l’âge d’argent se reflète dans les peintures de Boris Kustodiev et Philipp Malyavin, Apollinariy Vasnetsov, Konstantin Bogayevskiy, Nikolay Rerikh, Alexander Golovin, Stanislav Zhukovskiy et Igor Grabar.

    Une place particulière dans l’exposition est réservée à la maquette du plus célèbre monument à Alexandre Pouchkine, créé par le grand sculpteur, originaire de la province de Yaroslavl, Alexandre Opekushin.

    L’une des collections les plus précieuses du musée est le portrait de Yaroslavl. Il s’agit d’œuvres créées dans le dernier quart du XVIIIe siècle et la première moitié du XIXe siècle par des artistes vivant à Yaroslavl et dans sa banlieue. Ils ont commandé des peintures pour des marchands et des familles nobles, en s’appuyant sur des exemples importés d’art professionnel et sur l’expérience des icônes hagiographiques.

    maison du gouverneur

    L’histoire de la maison et de la province est soulignée par le complexe d’exposition « Cabinet-bibliothèque du gouverneur », dont l’intérieur contient des meubles de la seconde moitié du XIXe siècle provenant de la demeure du célèbre magnat de l’amidon Ponizovkins de Yaroslavl.

    maison gouverneur

    Parmi les principales valeurs du musée d’art de Yaroslavl, il y a la collection d’art russe du 20ème siècle : des chefs-d’œuvre de l’avant-garde, des œuvres de l’art officiel et alternatif de la période soviétique à l’animation picturale.

    Il présente les œuvres des artistes qui étaient membres des célèbres groupes : Zinaida Serebryakova, Konstantin Yuon, Aristarkh Lentulov, Robert Falk, Alexander Kuprin, Ilya Mashkov, Pavel Kuznetsov, ainsi que les chefs-d’œuvre de l’avant-garde russe : Ivan Klyun, ami et associé de Kazimir Malevitch, les « Amazones de l’avant-garde russe » – Olga Rozanova, Lyubov Popova, Alexandra Exter, le cubo-futuriste Samuel Adlyvankin, Mikhail Le Dantiu, un disciple de Mikhail Larionov, qui a développé sa version du luchisme.

    Le tableau « Maison en coupe », peint par les élèves de Pavel Filonov, Tatiana Glebova et Alisa Poret, occupe une place particulière dans l’exposition. Les artistes, en montrant leur vraie maison et ses habitants, présentent un échantillon d’histoire et de culture. La polyphonie des œuvres fait référence à l’art d’avant-garde, à la littérature d’Oberiut, à la culture musicale et aux réalités de la vie dans les années 1920-1930.

    gouverneur

    La collection du musée offre aujourd’hui une image objective de l’art de la période soviétique de la première moitié du siècle. Il s’agit de toiles des maîtres du réalisme socialiste, Alexander Gerasimov, Pyotr Kotov, Sergey Luppov, Alexander Samokhvalov, ainsi que des œuvres des maîtres qui avaient leur propre position créative et n’étaient pas revendiqués par l’État – Antonina Sofronova et Mikhail Sokolov. Un complexe d’exposition distinct, constamment mis à jour, est consacré à l’art de Mikhail Sokolov, le « dernier romantique », l’un des artistes les plus importants de la première moitié du XXe siècle.

    L’exposition comprend des tableaux de maîtres de l’art soviétique : Gelia Korzhev, Vladimir Stozharov, Evsei Moiseyenko et Viktor Kalinin. Leurs contemporains, artistes de la Postavantgarde de Moscou et de Saint-Pétersbourg. Les œuvres d’Olga Bulgakova, Pavel Kondratyev, Vladimir Volkov, Anatoly Slepyshev, Natalia Nesterova et Nikolay Vechtomov attirent l’attention. Une place spéciale dans la salle appartient à nos contemporains, les académiciens de Yaroslavl, Nikolay Mukhin et Aleksandr Petrov, lauréat du prix « Oscar ».

    Exposition « Art étranger »

    Cette exposition se trouve dans une bâtisse du XIXe siècle à l’entrée du jardin du côté de l’église d’Elijah.

    Le musée d’art étranger a ouvert ses portes en 2014. On peut y voir une collection d’art occidental et oriental – peinture, graphisme, sculpture, mobilier, art décoratif et appliqué du 16e au début du 20e siècle : Pays-Bas, Italie, France, Allemagne, Japon et Chine.

    Tous les objets du musée se trouvaient autrefois en Russie : dans les maisons des aristocrates et des riches marchands avant 1917, dans les familles soviétiques, apportés d’Europe après la seconde guerre mondiale. Les dons et les acquisitions du musée de la fin des années 1960 occupent une part considérable de l’exposition. Ainsi, le musée ne se contente pas de familiariser le spectateur avec l’art étranger, mais montre également le point de vue des Russes sur son évolution, reflète les goûts de nos compatriotes.

    La peinture d’Europe occidentale est représentée dans l’exposition du musée par des œuvres d’artistes néerlandais et flamands du XVIIe siècle, l' »âge d’or » de l’art néerlandais. Parmi eux : « Nature morte avec fruits, bol et huîtres » par le pinceau de Joris van Son – le maître des compositions luxueuses de natures mortes, « Paysage forestier » par Rainier Megan, la « carte de visite » de la peinture hollandaise – des toiles exécutées sur des sujets quotidiens : « Mariage rural » par Ferdinand van Apschoven Jr. et « Charlatan de rue sur une place romaine » par Alexander van Bredal.

    Parmi les œuvres d’artistes français des XVIIIe et XIXe siècles, on remarque un portrait de toute une vie de l’homme politique et savant américain Benjamin Franklin, réalisé par Anne Rosalie Fiel.

    La salle d’art italien est ornée de grandes toiles du célèbre Guercino, d’œuvres de Cesare Auguste Detti et d’Adolfo Bacci. L’art virtuose des sculpteurs italiens est représenté par des œuvres de Ferdinando Vici, Luigi Pampaloni et Adolfo Cipriani.

    blank

    Les meubles artistiques de la collection du célèbre homme d’État V. P. Kochubey, entrés au musée de Yaroslavl en 1918, sont particulièrement précieux. Parmi eux, les coffres-casson de mariage florentins du XVIe siècle réalisés d’après une esquisse de Bernardo Buontalenti, élève de Michel-Ange, des armoires et commodes françaises, une table avec plateau en mosaïque florentine du XVIIIe siècle.

    L’exposition consacrée à l’art oriental comprend des exemples d’estampes japonaises ukiye-e du XIXe siècle, de porcelaines et de céramiques des XVIIIe et XXe siècles, d’articles ménagers du Japon et de la Chine des XVIIIe et XXe siècles, qui, dans leurs meilleurs exemples, sont de véritables œuvres d’art. Parmi ces œuvres d’art, citons des vases uniques en ivoire avec des sculptures virtuoses de Kojika, une épopée mythologique et héroïque japonaise.

    Les pièces rares exposées comprennent des articles du costume de la cour chinoise de la dynastie Qing (1644-1912). Ils sont fabriqués en soie avec des broderies à la main sous forme de symboles de santé, de bien-être et de richesse.

    blank

    Le jardin

    Le jardin du gouverneur est l’un des plus beaux endroits de Yaroslavl. Les jours habituels, le jardin était destiné à la récréation du gouverneur et de sa famille. Lors, de visites d’importantes personnes, de magnifiques dîners y étaient servis.

    Le jardin du gourveneur a gardé sa disposition d’origine, combinant les principes du jardinage régulier et paysager. Le parterre classique avec une fontaine devant, auquel on accède par une large avenue centrale, est réalisé dans le style français, qui suggère la régularité géométrique du tracé et la symétrie de la composition. Les parties sud et nord du parc sont de style anglais, fondé sur la création de l’illusion de compositions paysagères naturelles.

    Environ 70 arbres historiques ont été préservés dans le jardin : chênes, tilleuls, ormes et frênes. Certains de ces chênes ont été témoins de presque toute l’histoire du parc du Gouverneur – ils ont plus de 150 ans.

    Dans le jardin du gouverneur, il y a une exposition « Sculpture en plein air » – un musée en plein air, où vous pouvez voir les œuvres des sculpteurs russes Nikolay Silis, Mikhail Dronov, Viktor Korneev, Alexander Moleev, Iosif Dashevsky et Zurab Tsereteli.

    Le jardin vaut la peine d’être visité pour admirer les belles sculptures et prendre des photos inoubliables. Il est tout simplement agréable de s’y promener par une journée ensoleillée. C’est du côté du parc que la maison du gouverneur a l’air le plus exquis.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Valenki les bottes feutrées russes

    Symbole de la Russie les valenki russes sont des chaussures d'hiver traditionnelles. Inutile de vous dire que leur fonctionnalité est indispensable quand la température devient critique.

    Vous aimeriez lire également