Plus
    District CentralOblast de MoscouL’histoire de Sergiev Posad

    L’histoire de Sergiev Posad

    Le Vatican de l'orthodoxie

    Sergiev Posad est une bourgade au nord-est de Moscou qui abrite la Laure de Saint Serge. Celle-ci a donné son nom à la ville. Première grande ville de l’anneau d’or à la sortie de Moscou, elle attire de nombreux touristes, mais peu connaissent son histoire que nous allons vous raconter. N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous souhaitez la visiter dans une excursion à la journée.

    Temps de lecture estimé : 6 minutes

    bannière anneau d'or

    Fondation du monastère de Sergiev Posad

    L’histoire de Sergiev Posad commence en 1347 quand les frères Bartholomé et Stefan construisent une cellule monastique et une petite église du nom de la Trinité dans la forêt de Radonezh sur la colline de Makovets près de la rivière Konchura. Les ascètes croyaient que le seul but de leur vie était de servir Dieu et que la campagne déserte de la région de Moscou était la meilleure solution pour cela. Un jour, Stefan en a eu assez des forêts sourdes et des privations monastiques constantes. Laissant son frère, il s’installa au monastère de l’Épiphanie de Moscou. Bartholomé a prononcé ses vœux monastiques sous le nom de Sergius et a commencé à vivre comme un ermite.

    Sergiev Posad - Serge de Radonège
    Serge de Radonège

    Au fil du temps, des moines des terres voisines ont commencé à venir s’installer à Sergius. Ils ont fondé le monastère de la Trinité autour de l’église qui, de par son apparence, ressemblait à une petite ville entourée d’une clôture en bois. 

    Serge de Radonège interdit aux novices d’accepter l’aumône des étrangers et leur a ordonné de gagner leur vie par leur propre travail. Ainsi, le monastère se transforma peu à peu en un riche centre de production artisanale. Les paysans et les artisans commencèrent à construire leurs maisons autour de celui-ci. Les Sloboda se sont progressivement formés à partir de ces colonies. De plus, les membres du clergé présidaient la noblesse russe, la dotant de divers privilèges dont les féodaux.

    Le rôle du monastère dans la victoire de Kulikovo

    L’histoire de Sergiev Posad est étroitement liée au nom du grand-duc Dmitry Donskoy, qui a sauvé les terres russes du joug mongol-tatare. À en croire les sources, c’est en 1380, à la veille de la bataille de Koulikovo que le souverain des terres russes, accompagné de sa suite, est arrivé au monastère pour recevoir la bénédiction de Sergius.

    Sergiev Posad - Dmitry Donskoy
    Dmitry Donskoy

    Le révérend père a non seulement soutenu spirituellement les guerriers, mais leur a également apporté l’aide grâce à deux de ses moines (Alexander Peresvet et Rodion Oslyabya), qui savaient manipuler les armes. Après avoir reçu le soutien de Sergius, Dmitry Donskoy et son équipe se sont rendus sur le terrain de Koulikovo pour se battre avec les troupes de la Horde d’Or.

    Selon la légende, les braves moines Oslyabya et Peresvet se sont battus avec désespoir contre l’ennemi et sont morts au combat. La victoire de l’équipe de Dmitry Donskoï  sur les tatars-mongols marque le début de la libération de la Russie.

    Mort du fondateur de la ville

    Le révérend père meurt en 1392 et est enterré sur le territoire du monastère qu’il a fondé. Sergius est devenu célèbre en tant que grand faiseur de miracles auprès des paysans mais aussi des nobles. 30 ans après sa mort, Sergius fut canonisé pour devenir Saint Serge. En l’honneur de cet événement, une cathédrale de pierre de la Trinité a été érigée sur le lieu de sa sépulture, construit aux dépens du fils de Dmitry Donskoï, le prince Yury.

    La destruction du monastère de Sergiev Posad

    L’histoire de Sergiev Posad n’est pas toute blanche, elle a aussi ses côtés sombres. Bien que les troupes de la Horde d’Or aient subi une défaite écrasante à la suite de la bataille de Koulikovo, elles ont quand même continué à attaquer les terres russes. En 1408, les Tatars lancent une offensive contre Moscou. Lorsque le magnifique monastère Saint-Serge de la Trinité est apparu sur leur chemin, Khan Edigai a ordonné à son armée de le brûler.

    Sergiev Posad

    Retrouvez notre guide complet sur Sergiev Posad ici.

    Renaissance et prospérité

    Trois ans après la tragédie, de nouveaux édifices religieux apparaissent. Le monastère est restauré et, grâce au soutien des princes, commence à se développer rapidement. Il possède de vastes terres arables, des prairies, des fermes paysannes et des lieux de pêche.

    Le tsar Ivan le Terrible a toujours écouté l’opinion du haut clergé trinitaire. En 1561, il reçut du clergé monastique l’approbation de sa politique, inscrite dans l’histoire sous le nom d’Oprichnina. Le soutien du souverain a amené les moines à acquérir de nouvelles terres et à reconstituer la trésorerie au détriment des citoyens.

    Au milieu du XVIème siècle, Ivan le Terrible ordonna d’ériger des murs de pierre avec 11 tours autour du terrain appartenant au monastère, ce qui en fit une forteresse imprenable. Pierre Ier, après être monté sur le trône, contribua également à la prospérité du monastère.

    En 1782, de nombreuses colonies entourant le monastère sont réunies dans une ville appelée Sergiev Posad. Des maisons de campagne, des magasins, des hôtels monastiques sont érigés et des usines avec une imprimerie sont ouverts. Peu à peu, la ville devient un centre important de production de jouets, sa marque de fabrique étant la matriochka russe.

    En 1865, des lignes de chemin de fer sont posées entre Sergiev Posad et Moscou ce qui attire un grand nombre de pèlerins.

    La politique bolchevique

    La prospérité de la Lauré de la Trinité-Saint-Serge et de ses terres a pris fin lorsque les bolchéviques sont arrivés au pouvoir en Russie. Toutes les institutions religieuses de la ville ont été fermées. En 1919, un musée a été fondé sur le territoire du monastère. Les moines ont été persécutés et réprimés. Le nom « Sergiev Posad » a disparu des cartes au profit de Zagorsk en hommage au révolutionnaire Vladimir Zagorsky.

    Au temps de l’URSS, la ville a considérablement changé. De nouvelles usines et fabriques furent construites sur son territoire dont l’Institut de recherches en jouets en 1932. La Seconde Guerre mondiale apporta aussi son lot de modifications. Beaucoup d’habitants partirent au front mais seulement 14 survécurent. Depuis 1946, la vie religieuse à Sergiev Posad renaît progressivement.

    En 1980, le musée du jouet a ouvert ses portes et en 1988, un monument à la mémoire de son fondateur, Sergius de Radonezh, a été inauguré solennellement près du village, non loin de l’église de la Transfiguration. L’ancien nom, Sergiev Posad, fut restauré après un référendum local tenu en 1991.

    Une ville moderne

    Sergiev Posad est aujourd’hui l’un des principaux centres religieux, culturels, historiques et administratifs de la région de Moscou. Depuis 1993, le site est inscrit sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Non seulement les croyants lui rendent visite, mais aussi tous ceux qui s’intéressent à la brève histoire de Sergius de Radonezh.

    5/5 - (2 votes)

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Vallée de Karakol

    La vallée de Karakol est un site authentiques de l'Altaï qui constitue l’un des épicentres ethnographiques, historiques de la République et un lieu véritablement sacré que les habitants défendent activement contre toute influence pouvant en altérer sa pureté.

    Vous aimeriez lire également