More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    RussieDistrict CentralKostroma la belle sur la Volga

    Kostroma la belle sur la Volga

    Capitale de l'oblast du même nom

    Kostroma est l’une des villes du célèbre itinéraire russe de l’Anneau d’Or. Ancienne ville russe de la Volga, elle a non seulement une histoire fascinante, mais aussi une signification cruciale pour la Russie.

    Temps de lecture estimé : 13 minutes

    bannière anneau d'or

    Histoire de Kostroma

    Fondée en 1152 par le prince Iouri Dolgorouki, Kostroma tire son nom du cours d’eau éponyme qui se jette dans la Volga. Certains chercheurs pensent qu’il s’agit du nom d’un dieu païen. En 1247, Kostroma devint la capitale de la principauté de Kostroma et en 1338, elle devint une partie de la principauté de Moscou. Au XVIIe siècle, Kostroma était la demeure de la dynastie des Romanov. Au cours de leur règne, une partie importante de la ville a été incendiée puis restaurée dans un style plus européen. En 1887, elle fut reliée par chemin de fer à Iaroslavl.

    À l’époque soviétique, de nombreux bâtiments religieux et culturels ont été détruits. La ville s’est transformée en un centre industriel et s’étendit sur les deux rives de la Volga. En outre, plusieurs musées et monuments ont été construits. Aujourd’hui, de nombreuses usines ont été fermées pour laisser place au tourisme.

    Quoi voir à Kostroma ?

    De par son histoire riche et mouvementée, Kostroma regorge de curiosités. Ces monastères, que nous présenterons ci-dessous, méritent une attention toute particulière. Viennent ensuite les musées : le Musée de la noblesse, le Musée de l’architecture en bois, le Musée du lin et de l’écorce, le Musée du jouet de Pierre Ier, le Musée Romanov et le Musée de l’art de la bijouterie.

    Valent également le détour la caserne des pompiers, le pavillon d’Ostrovski, où a été filmée une partie du film « Romance cruelle » d’Eldar Riazanov, le bâtiment de l’ancien corps de garde, le vieux manoir du sénateur Borchtchov et le Théâtre dramatique de Kostroma.

    La place centrale Susanin

    C’est l’un des endroits préférés des habitants et le cœur de la ville. D’ici partent sept rues qui forment une « Poêle à frire ». La place compte de nombreux bâtiments historiques à ne pas manquer.

    kostroma

    Les galeries marchandes

    La galerie marchande de Kostroma est un immense complexe, composé de nombreux entrepôts et magasins marchands. Elle occupe une grande partie de la place Susanin et se poursuit dans les rues qui descendent vers la Volga. Les « rangées » ont été construites au XVIIe siècle, mais pendant longtemps, elles étaient en bois, et ce n’est qu’à partir du XVIIIe siècle qu’elles ont été reconstruites en pierre. Aujourd’hui, on y retrouve plein de petites boutiques sympathiques et un marché couvert. Devant les galeries, se trouve la statue d’Ivan Susanin, un célèbre paysan de la région qui a donné son nom à la place.

    kostroma

    La caserne des pompiers

    kostroma

    La tour d’incendie, située sur la place Susaninskaya est le symbole de la ville. Cet étonnant monument du classicisme a été construit sur la place centrale non seulement à des fins pratiques, mais aussi pour décorer Kostroma. Construite dans le style Empire en 1825, la tour mesure environ 35 mètres ce qui permettait de voir les départs de feu facilement. Le bâtiment a rempli pleinement sa fonction pendant une centaine d’années avant de laisser la place à l’office du tourisme et aux bureaux des musées de Kostroma.

    Manoir Borshchov

    Le manoir du lieutenant général Sergey Borshchov se distingue par sa splendeur extérieure et intérieure. C’est l’un des plus beaux bâtiments de Kostroma, de style Empire, décoré d’un portique à huit colonnes corinthiennes. Curieusement, la maison n’avait pas l’air particulièrement luxueuse lorsque le propriétaire légitime y vivait. Le manoir a été endommagé par un incendie en 1840 et a été vendu par les héritiers au représentant de la classe marchande Pervushin.

    Juste à côté du manoir se trouve le bâtiment du corps de garde. De style Empire, il complète le trio des bâtiments jaune et blanc de la place centrale Susaninskaya.

    Corps de garde

    Le corps de garde fait parti des musées d’état de Kostroma. Il présente une collection d’armes à feu, d’armes blanches et d’armes exotiques. L’ensemble est classé par époque. Ce musée est aussi dédié aux habitants de Kostroma qui ont combattu pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Le musée d’état de Kostroma

    Le musée d’état de Kostroma regroupe 8 bâtiments architecturaux qui proposent des expositions historiques et artistiques. Voici les principaux.

    Musée Romanov

    Le musée Romanov est l’un des joyaux de Kostroma. Il abrite une grande collection d’objets anciens consacré aux activités de la dynastie royale Romanov. Le futur tsar Mikhail Romanov a vécu au XVIIe siècle dans le monastère d’Ipatiev.

    Outre l’histoire de la Maison des Romanov, le musée raconte également la période des troubles, la famille Godunov, la vie des boyards de Kostroma, la vie quotidienne et les traditions de la communauté noble.

    Le 19 mai 1913, l’inauguration du musée a eu lieu en présence de la famille Romanov et, en particulier, de Nicolas II. L’année 1913 n’a pas été choisie par hasard, car à cette époque, toute la Russie célébrait le 300e anniversaire de la dynastie Romanov, de nouveaux bâtiments étaient construits, des places étaient aménagées, des événements étaient organisés.

    Adresse
    Prospekt Mira 5, Kostroma

    Horaires
    Ouvert tous les jours de 11h00 à 19h00.

    Tarifs
    250 RUB l’entrée
    Gratuit pour les moins de 16 ans

    Site internet
    Site officiel du musée d’état de Kostroma

    kostroma

    Musée de l’histoire de la région de Kostroma

    Ce musée est localisé dans l’ancienne maison du gouverneur. Bâtiment historique du XIXe siècle.

    blank

    Au cours de l’excursion, vous ferez connaissance avec les principaux points de repère de l’histoire de la région, depuis l’Antiquité jusqu’aux années 1970. Les premiers habitants, la colonisation slave, le lien de Kostroma avec les Godunov et les Romanov, la formation de la province de Kostroma, les événements révolutionnaires et la construction de la paix.

    Actuellement, il y a une exposition consacrée au 30e anniversaire de l’achèvement de la Perestroïka, l’époque des grands changements ambigus dans la vie du pays. La vie quotidienne des habitants de Kostroma à l’époque cruciale des années 1985-1991 est illustrée par différents objets provenant des fonds de la réserve du musée de Kostroma. Parmi eux, les visiteurs pourront voir : des périodiques locaux de tous les syndicats, des photographies (véritables témoignages des événements importants de l’époque), des articles typiques du mode de vie de la « perestroïka » (coupons alimentaires, échantillons des premiers produits importés, appareils ménagers). Les changements dans la vie politique et culturelle sont décrits dans des documents d’archives, des documents de propagande, des documents audio et vidéo.

    Adresse
    Dzerjinskogo ulitsa 9B, Kostroma

    Horaires
    Ouvert tous les jours de 11h00 à 19h00.

    Tarifs
    200 RUB l’entrée

    Site internet
    Site officiel du musée d’état de Kostroma

    kostroma

    Musée de l’architecture en bois

    Le musée de l’architecture en bois fondé en 1955 se trouve derrière le monastère Ipatiev. Ici, on y préserve des bâtiments en bois de différentes époques récupérés après la construction de la centrale hydroélectrique de Gorki sur la Volga. L’église de la Transfiguration du XVIIIe siècle provenant du village de Spas-Vezhi est l’œuvre principale.

    Bâtiment de l’assemblée des nobles

    L’exposition « Élections nobles » vous ramènera plusieurs siècles en arrière et vous fera découvrir de nombreux secrets liés au processus d’élection des chefs de la noblesse.

    Les élections sont un événement important, et pas seulement du point de vue de la gestion. Elles avaient lieu pendant les congrès dans les villes de province et tous les représentants de cette classe avaient une grande opportunité de faire des connaissances, de trouver des partenaires pour le développement de l’entreprise familiale, de trouver un époux pour leur fille. La vie à Kostroma au moment de l’élection était en ébullition ; la ville était animée par une succession de dîners de gala, de visites et d’autres événements.

    Pour pouvoir participer aux congrès, un noble devait répondre à un certain nombre de critères, et vous découvrirez certainement lesquels lors de l’exposition.

    Les autres musées de Kostroma

    Musée de la Bijouterie

    Le musée de l’art de la joaillerie est situé à Kostroma pour une bonne raison. Après tout, cette ville est officieusement considérée comme le centre de la joaillerie du pays. Actuellement, les usines de Kostroma et de sa banlieue produisent plus d’un tiers de tous les bijoux russes en or et en argent. C’est l’occasion de faire quelques emplettes.

    Musée du jouet Petrovskaya

    Le musée du jouet est situé au cœur de la ville, non loin des commerces. Il attire ses visiteurs par l’atmosphère convivial et enfantin qui y règne. Il est destiné aux enfants de tous les ages et propose des masterclass.

    Musee du lin

    Le musée du lin et de l’écorce de bouleau est l’un des musées les plus insolites de Kostroma. L’écorce de bouleau et le lin ont joué un rôle énorme pour les ancêtres, qui portaient principalement des vêtements en lin et enfilaient des souliers en écorce de bouleau.

    Monastères et églises de Kostroma

    Kostroma

    Monastère Ipatiev

    Le monastère Ipatiev (En russe : Свято-Троицкий Ипатьевский мужской монастырь) de Kostroma fait partie du patrimoine culturel de la Russie. Il est considéré comme le « berceau » de la dynastie Romanov. Chaque nouvel héritier du trône devenant souverain offrait de véritables cadeaux royaux au monastère Ipatiev. Ainsi, les Romanov ont présenté au monastère non seulement de l’or et de l’argent, mais également des livres rares, des icônes et des objets d’art.

    Église de la Résurrection de la Debra

    Kostroma

    Cette église est l’une des attractions les plus visitées de la Haute Volga. L’église de la résurrection de Debra (En russe : Церковь Воскресения Христова на Дебре) est la seule église du XVIIe siècle à Kostroma. Ce monument d’architecture et de culture nationales unique de plus de 400 ans a été construit grâce aux dons des résidents locaux. La plus grande contribution a été apportée par le riche marchand, Cyril Grigoriev, fils Isakov, qui vivait à proximité. Le temple a été construit par des artisans de Yaroslavl et du Grand Ustyug. Vraisemblablement, les peintures databt de 1650 ont été faites par des maîtres de l’artel Vasily Zapokrovsky

    Adresse : Nijnyaya Debrya ulitsa 37, Kostroma

    Monastère de l’Épiphanie-Anastasin

    Kostroma

    Le monastère de l’Épiphanie-Anastasin (en russe : Богоявленско-Анастасиин женский монастырь) est un emblème de Kostroma. Ce monastère de femmes est connu non seulement pour son architecture charmante, mais également pour l’histoire qu’il renferme. On peut notamment y admirer l’icône Théodore de la Mère de Dieu, considérée comme miraculeuse. Cette icône relativement rare protège la famille et les enfants ; les personnes qui prient devant elle lui demandent le plus souvent de guérir leurs maux.

    Adresse : Simanovskovo ulitsa 26, Kostroma

    Église Saint-Alexis

    L’Église orthodoxe de Saint-Alexis (En russe : Храм Святого Преподобного Алексея Человека Божия), érigée dans la ville en 1762, est considérée comme un monument du patrimoine historique et culturel au niveau fédéral. Au 17e siècle, le faubourg Gacheev était situé à cet endroit. Cet espace a par la suite été transformé en cour pour les vaches et rattaché au monastère de femmes d’Anastasin qui a choisi d’y faire construire l’église orthodoxe que l’on connaît aujourd’hui.

    Église de Ioann Zlatoust

    L’église de Ioann Zlatoust (en russe : Церковь Святителя Иоанна Златоуста) se situe au cœur de Kostroma. Même à l’ère du pouvoir soviétique, elle n’a jamais été fermée et a continué d’être la principale église du diocèse local.

    L’église du Sauveur Zaproudnenski

    L’église de deux étages, située sur les berges de la rivière Zaproudnia (En russe : Спасо-Запрудненская церковь) , a été construite au milieu du XVIIIe siècle. Le monastère éponyme qui se trouvait autrefois à sa place doit sa fondation au prince Vassili Iaroslavovitch, qui a découvert précisément à cet endroit une relique sacrée, à savoir l’icône Fiodorovskaïa de la Mère de Dieu. L’église construite au XIIIe siècle était en bois et relativement modeste. Quelques siècles plus tard, sur le territoire du monastère, fut construite une grande église en pierre qui se distingue par sa simplicité et son élégance.

    Autres bâtiments historiques

    Théâtre dramatique. A. N. Ostrovsky

    Le théâtre dramatique Alexandre Ostrovsky est l’un des plus anciens théâtres de Russie. Les œuvres de ce dramaturge ont été jouées ici plus tôt que dans les autres théâtres de Russie. Le bâtiment, construit en 1863, est un exemple de l’architecture classique du XIXe siècle, qui a survécu à ce jour presque inchangé.

    Où manger et boire un verre à Kostroma ?

    La cuisine de Kostroma est connue pour être très fidèle aux traditions. Les restaurants locaux proposent des menus très variés : les visiteurs peuvent y savourer de délicieuses tartes, du koulitch (gâteau traditionnel de Pâques), des plats à base de poisson, de viande et de champignons, toutes sortes d’aliments saumurés ainsi que des friandises et des boissons traditionnelles.

    Le restaurant Slavianski est un des grands classiques de la ville avec son menu traditionnel tandis que le bar « Chérie, je rentre tard » (En russe : Бар «Дорогая, буду поздно») est une bonne adresse pour une soirée animée voir mouvementée.

    Pour une soirée qui s’enchaine sans encombre, vous pouvez faire le restaurant « Ogni » au 4 Prospekt Mira et vous enchainez au club « Prospekt » de l’autre coté du bâtiment.

    Autres points d’intérêts atypiques :

    • Goûter du lait d’élan à la ferme de Soumarokovo.
    • Profiter des banias (bains publics traditionnels russes).
    • Goûter les champignons sauvages à la smetana du restaurant « Berendeevka ».
    • Expérimenter la vie nocturne locale au club « Poligon ».
    • Suivre l’itinéraire emprunté par le héros national russe Soussanine.

    Comment se rendre à Kostroma ?

    Kostroma se trouve à 86 km de Iaroslavl et à 350 km de Moscou. Vous pouvez rejoindre la ville en bus, en train, en voiture et même en avion. De Moscou, des vols réguliers partent de l’aéroport « Vnukovo », des trains partent de la gare de Yaroslavl, et des bus de la gare routière de Shchelkovo. De Yaroslavl, vous pouvez vous rendre en bus ou en train. En été, vous pouvez faire une excursion en bateau depuis Yaroslavl, Nijni Novgorod et Plios. En voiture depuis Moscou il faut compter presque 7 heures.

    2 COMMENTAIRES

    1. Peut etre ajouter une carte de situation geographique, et quelques photos supplementaires, pour donner encore plus envie.

      • Bonjour Alain, j’ai cherché une bonne carte partout et je n’ai pas trouvé malheureusement. La faire me prendrait trop de temps. Ok pour les photos je vais voir.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Oranienbaum ou la naissance des montagnes russes

    Oranienbaum est le lieu de naissance des montagnes russes mais aussi un superbe parc avec des pavillons et un immense palais.

    Vous aimeriez lire également