Plus
    MoscouVie couranteL'authentique marché de Preobrajenskiy

    L’authentique marché de Preobrajenskiy

    Le marché Preobrajenskiy est l’un des rares marchés de Moscou où les éléments authentiques d’un marché sont encore préservés. Il résiste obstinément non seulement aux tentatives de destruction, mais aussi, contrairement à ses « frères » des autres quartiers, aux innovations urbaines cardinales. Ici il n’y a pas de food court mais encore des fermiers qui viennent vendre leur production.

    A 3km d’Izmaïlovo c’est une petite balade dépaysante.

    Estimation du temps de lecture : 6 minutes

    Infos pratiques

    Adresse
    Preobrajenskiy val ul. 17, Moscou

    Horaire
    Ouvert du mardi au dimanche 8h à 19h et jusqu’à 20h l’été

    Histoire du marché Preobrajenskiy

    Le Marché Preobrajenskiy a été fondé en 1932 sur le site des cellules démolies du Monastère de la Transfiguration du Vieux Croyant. En raison de prix raisonnables et de produits de haute qualité, ils ont toujours attiré non seulement les résidents des zones voisines, mais aussi des personnes de toute la ville. Pendant la seconde guerre mondiale, la possibilité d’échanger des effets personnels contre de la nourriture a sauvé de nombreux Moscovites de la faim.

    À l’époque soviétique, le marché a peu changé, représentant de nombreux centres commerciaux et pavillons couverts de légumes et de fruits de saison. Depuis les années 90, elle a continué à fonctionner comme une entreprise unitaire d’État. Néanmoins, ici, comme dans de nombreuses zones commerçantes de Moscou, il y avait un problème avec le crime organisé. En février 1997, le directeur du marché, Anatoly Kuzmin, qui le dirigeait depuis 1988, fut assasiné.

    Preobrajenskiy

    Au cours des années 2000, la question de la fermeture du marché Preobrajenskiy a été soulevée à plusieurs reprises. Le commerce illégal battait son plein.

    Deux incendies et de nombreux déboires ont presque réussi à fermer le marché, mais les habitants du quartier ont réussi à garder le marché Preobrajenskiy en justice.

    Même en 2017 les développeurs immobiliers n’ont pas réussi à recuperer le terrain.

    Depuis le marché Preobrazhensky continue son travail. Il vend des produits alimentaires (viande et poisson frais, légumes de saison, fruits, baies, champignons), des produits ménagers, de la vaisselle, des fleurs et un marché aux puces le week-end. Contrairement aux marchés Dorogomilovskiy, Usachevskiy ou Danilovskiy, il n’a pas été converti en un espace urbain multifonctionnel avec des aires de restauration et des événements publics. La popularité parmi les citadins est soutenue par des prix bas.

    Promenade dans le marché

    Au début du marché lui-même, il n’y a rien de particulièrement intéressant : culotte, chaussons, pain et graines. Sur la gauche, cependant, il y a un chariot avec du kvas Sergiev Posad et de la limonade. Une étiquette de prix se lit comme suit: « Le kvas de pain est bon pour tout le monde, buvez-le pour votre santé ! »

    Un peu plus loin, également à gauche, des galeries marchandes ouvertes commencent sous des auvents. Les tout premiers sont les baies et les champignons. À la fin des rangées sur la gauche se trouve la partie fleur. Le pic de son activité tombe, bien sûr, au début du mois de mars, puis s’enchaine avec les tulipes multicolores et le mimosa. Mais les fleurs sont demandées sur le marché toute l’année en raison de la proximité du cimetière.

    preobrajenskiy

    Revenons à la première moitié et jetons un œil au pavillon de viande, qui se transforme en douceur et imperceptiblement en un pavillon de lait. Ils vendent du bon agneau et du bœuf, des lapins, des canards et des poulets ici. Il y a une vitrine réfrigérée avec une douzaine de types de saindoux pour tous les goûts.

    À la sortie de l’abondance de viande et de produits laitiers, à l’entrée de l’un des deux pavillons commerciaux centraux, il y a des vendeurs animés de divers légumes verts: coriandre, épinards, piments forts, persil, divers basilic, oignons verts, laitue, etc.

    De l’autre côté des rangées, il y a un coin traditionnellement géorgien, deux points avec un assortiment presque identique: tkemali rouge et vert, satsebeli, adjika, suluguni ordinaire et fumé, feuilles de vigne en bocaux, pastille en plastique, saucisses churchkhela colorées et des balais de millet.

    A 180° il y aura une boutique de produits kazakhs « Baursak », un étal d’un monastère de la région d’Ivanovo avec du pain, du lait, du fromage cottage et du fromage (pas toujours ouvert) et un point avec des fruits secs.

    Derrière l’étal arménien, il y a des rangées de légumes et de fruits avec une prédominance de fruits, mais les tomates et les concombres doivent également être achetés ici car généralement moins cher. À l’autre bout, il y a surtout des pommes, et en saison, c’est juste une étendue de pommes. Des dizaines de variétés, des pommes (et des poires aussi) des régions de Lipetsk, Oryol, Koursk, faites confiance aux vendeurs dans l’origine du fruit.

    Preobrajenskiy

    Quelques bons magasins de Preobrajenskiy

    Le premier est la « Maison de thé », qui a non seulement une grande sélection de thé, mais aussi beaucoup de café. La seconde est une boulangerie avec un tandoor décoré de mosaïques. Vous y trouverez des tartes, des tortillas, des petits pains et d’excellents gâteaux de shoti et kutabchiki.

    blank

    Le troisième est « Halal » avec de l’agneaux et du boeuf jusqu’au plafond mais aussi des étagères avec de la viande, des confitures arméniennes (coing, abricot, figues, aubergines, cerises) et des conserves de légumes (légumes frits, courges). Les réfrigérateurs contiennent des fractales de boulettes, de canard et de poulet, de bœuf et d’agneau, ainsi qu’une montagne de poulets prêts à l’emploi. Les tapis Namaz et les calottes tchétchènes sont en stock.

    Le quatrième est un autre bon magasin de poisson. Devant l’entrée, il y a une annonce: « Tous les jeudis du poisson frais de Mourmansk », mais il y a beaucoup d’arrivage de la mer d’Azov et d’autres régionss. On y trouve du poisson-chat, de la carpe, de l’aspe, du carassin, du mulet, du sandre, de l’omble, de l’éperlan, du nelma et même du kutum. Et le foie de morue de Mourmansk dans des bocaux en verre pour 750 roubles.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Valenki les bottes feutrées russes

    Symbole de la Russie les valenki russes sont des chaussures d'hiver traditionnelles. Inutile de vous dire que leur fonctionnalité est indispensable quand la température devient critique.

    Vous aimeriez lire également