More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Moscou Vie courante Lycée français Alexandre Dumas de Moscou

    Lycée français Alexandre Dumas de Moscou

    Le Lycée français Alexandre Dumas de Moscou accueille les élèves de la maternelle (3 ans) à la terminale (ES, S, et L) repartis sur les 3 sites en fonction des classes. Les classes de Petite Section sur le site de Nikitskaya, l’école maternelle et l’école élémentaire jusqu’au CE2 sur le site de l’Immeuble de France à côté de l’ambassade de France et l’autre partie des CE2 jusqu’à la terminale sur le site de du lycée à Milioutinskiy.

    Sommaire
    1. L'histoire du lycée français de Moscou
    2. Ecole primaire, classes maternelles et élémentaires
    3. Collège et Lycée

    site web

    L’histoire du lycée français de Moscou

    La bâtisse de brique rouge sur Milioutinskiy a été un établissement d’enseignement depuis sa construction jusqu’à aujourd’hui. Son sort n’est cependant pas aussi simple qu’il n’y paraît à première vue.

    Une heureuse donatrice

    Ecole Saint Philippe de Néri

    Sa naissance est déterminée au milieu du XIXème siècle, lorsqu’une femme catholique, Madame Destouches de la famille Despres, décida de se faire none. Elle donna une partie de sa fortune à l’église de Saint-Louis pour construire une véritable école pour hommes.

    Les Despres étaient des négociants en vins célèbres, et ils avaient un nom générique – Philippe. Madame Destouches souhaita donner le nom de Saint Philippe de Néry à l’école. Dans la même décennie, un autre catholique, le commerçant Jean Villoing, donna 50.000 RUB à la paroisse de l’église pour la construction de la section des filles, Sainte Catherine.

    En 1897-1899, l’architecte O.F. Didio a construit deux écoles françaises. La partie droite était destinée aux hommes tandis que la partie gauche, construite en premier, était destinée aux femmes. Ils sont réunis par l’entrée centrale en forme de niche arquée.

    C’est en lisant les livres anciens qu’on fait les meilleurs articles

    « Le 2 novembre 1869, Monsieur Jean Villoing, riche marchand de Moscou, donna à l’école paroissiale de St. Philippe de Néri une somme de cinquante mille roubles, en vue de compléter et de développer cette école, et de faciliter l’établissement d’une section pour les jeunes filles françaises et belges.

    Le conseil ne perdit pas de temps: il mit à l’étude le projet de construction de la maison d’école de St. Philippe de Néri, à l’édification de laquelle contribuèrent encore de leurs deniers les plus généreuses familles de la colonie française. Il appela à la direction de l’école des garçons des hommes d’intelligence et de dévouement, qui continuent encore aujourd’hui à lui prodiguer leur infatigable activité et leur longue expérience. […] D’une autre part, un conseil de dames dévouées entreprit de réaliser, puis de développer l’école des filles ; et il a été assez heureux, grâces surtout à l’excellent choix des maîtresses, pour être à même de recevoir annuellement environ cent-soixante-dix jeunes filles, dont cent-dix pensionnaires et soixante demi-pensionnaires.

    L’exemple de Madame Destouches et de Monsieur Villoing a provoqué des imitateurs, dont la générosité entretient et développe les deux écoles si justement chères à la colonie, mais en même temps si exigeantes et si dispendieuses. […] L’école des filles, par suite de l’ingérence inintelligente de quelques personnes à prévention, a été placée dans un local appartenant à l’église des Saint Pierre et Paul, et s’est trouvée transformée en école paroissiale d’une nationalité étrangère, bien que fondée avec des fonds français et par des personnes françaises. L’église Saint Louis a pu, dans le courant de l’année 1887, réparer cette perte, en ouvrant sur son terrain, à titre d’école paroissiale, la nouvelle école Sainte Catherine. »

    Extrait de La paroisse Saint-Louis des français de Moscou, publié à Moscou en 1891.

    De sa mort à sa renaissance

    En 1917, les écoles furent fermées. Dans les années 1930, plusieurs écoles soviétiques se succédèrent. À cette époque, tout le monde avait oublié les écoles françaises.

    Dans les années 1990, un des employés de l’ambassade de France est tombé accidentellement sur une carte postale pré-révolutionnaire avec l’image d’un bâtiment en briques et l’inscription : « Ecole à l’église française ». Ce constat marque le début de la renaissance d’un morceau de France dans cette rue.

    En 1997, un accord a été conclu entre la Russie et la France, en vertu duquel le bâtiment a été loué à l’État français pour 49 ans. Le président français Jacques Chirac vint en personne poser la plaque commémorative. La reconstruction dura plusieurs années. La façade a été restaurée selon le projet original de O.F. Didio.

    En 2005, le Lycée, nommé d’après Alexandre Dumas fut officiellement inauguré. Actuellement, il y a environ un millier d’enfants qui étudient ici, l’enseignement est en français.

    Ecole primaire, classes maternelles et élémentaires,

    L’école primaire, classes maternelles et élémentaires, fait partie du Lycée français de Moscou. L’école regroupe 28 classes, soit près de 700 élèves, répartis sur deux sites, l’Immeuble de France et l’école Ivan Bounine, qui dispensent la même offre pédagogique.

    Plus d’information sur le site du lycée

    blank

    Collège et Lycée

    Le collège et le lycée Alexandre Dumas de MOSCOU est le seul établissement de ce type à Moscou.

    Les effectifs représentent un ensemble de 23 classes, qui regroupent 553 élèves, de la 6ème à la Terminale. Si de très nombreuses nationalités se côtoient, les Français représentent près de 55 % des effectifs et les Russes environ 28 %.

    Plus d’information sur le site du lycée

    blank
    Alexandrehttps://alexandrederussie.com/
    Premier portail francophone de Russie créé en 2013 par Sébastien et François, deux amoureux de la Russie après d’innombrables soirées dans leur auberge espagnole de la Place Pouchkine.

    Vous avez aimé cet article ?

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles et de nos bons plans.

    LAISSER UNE REPONSE

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Les fontaines de Peterhof

    Tous les jours à 11 heures du matin, 12 personnes mettent en marche les 176 fontaines de Peterhof afin que la magie puisse opérée.

    Îles Solovki et son Monastère Solovetski

    Les îles Solovki en Carélie constituent un archipel unique, patrimoine mondial de l’UNESCO, nature immaculée et tristement célèbre pour son goulag.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Les derniers articles

    Le parc de Kolomenskoye

    Kolomenskoye est un immense domaine avec un parc, un palais, des musées et des édifices classés par l'UNESCO. Une visite s'impose!

    Dates des jours fériés et vacances scolaires en Russie

    La Russie compte 9 périodes officielles de jours fériés accordées aux travailleurs chaque années. Nous vous précisons ici les dates de ces vacances.

    VDNH – Parc et complexe d’exposition

    Le VDNH est le plus grand complexe d'exposition, de musée et de loisirs au monde et l'un des espaces publics les plus populaires de la capitale russe avec chaque année plus de 25 millions de visiteurs.

    Articles similaires