More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Moscou Autour de Moscou Le parc de la victoire - Pobedy

    Le parc de la victoire – Pobedy

    Le gigantisme soviétique

    Le Parc de la Victoire dit Pobedy (en russe: Парк Победы) est certainement l’un des plus grands sites de Russie et du monde dédié à la victoire des alliés contre l’Allemagne nazie. Situé sur le mont Poklonnaïa (en russe: Поклонная гора) à 171,5 mètres de hauteur, le parc Pobedy d’une superficie de 135 hectares, compte parmi les lieux les plus soviétiques de la capitale.

    Vous trouverez dans ce parc incroyable un musée de la grande guerre, de nombreuses œuvres commémoratives, une exposition exceptionnelle de matériel militaire mais aussi des aires de jeux pour les enfants, un cinéma, des restaurants, un skate-park et autres complexes sportifs.

    Infos pratiques

    Adresse
    Parc de la victoire, Moscou

    Horaires
    Le parc de la victoire
    Ne ferme jamais
    Musée de la grande guerre
    Toutes les jours de 10h à 20h30 sauf le lundi
    Les expositions
    Tous les jours de 10h à 18h30 sauf le lundi

    Tarifs
    L’entrée du parc est gratuite
    300 RUB le musée simple
    400 RUB le musée et les expositions
    Tarif préférentiel pour les étudiants, retraités, -18 ans, handicapés, vétérans.

    site web

    Histoire du parc de la Victoire – Pobedy

    Le mont Poklonnaya

    Situé historiquement sur l’une des principale route d’accès à la capitale, le mont Poklonnaïa tient son nom d’une ancienne tradition russe selon laquelle on devait saluer Moscou en s’inclinant devant elle en passant à cet endroit qui domine la ville (le mot russe « poklon » signifient « inclination »).

    Il est fait mention du mont Poklonnaïa pour la première fois en 1368, dans les chroniques de Bykhovets, qui relatent les relations entre les grandes principautés lituanienne et moscovite. Il y est écrit qu’à cet endroit stratégique surplombant Moscou des personnalités importantes et des ambassadeurs étrangers se sont rencontrés. Ayant connaissance de ce fait historique, c’est précisément en ce lieu que Napoléon 1er, empereur des français, attendit en vain qu’on lui remette les clés du Kremlin en septembre 1812 et vit la ville de Moscou construite de bois partir en fumée sous ses yeux.

    Décision de la construction après la guerre

    En 1942, il est proposé par l’architecte Yakov Georgievich Chernikhov d’ériger à cet endroit un monument dédié à l’héroïsme national lors de la guerre de 1812 contre les Français. Ce projet ne verra bien entendu jamais le jour en raison de la conjoncture de l’époque.

    Le 23 février 1958, après la guerre, un monument en granite est placé sur le mont Poklonnaïa sur lequel est inscrit « un monument à la victoire du peuple soviétique dans la grande guerre patriotique de 1941-1945 sera érigé ici ».

    Inauguration du complexe en 1985

    Toutefois, la construction du complexe commémoratif du Parc de la Victoire – Pobedy a seulement débuté en 1984 faisant ainsi de ce parc l’une des dernières constructions majeures de l’union soviétique à Moscou. Le chantier s’enlise et dure beaucoup plus longtemps que prévu en raison de difficultés financières engendrées par la chute de l’URSS. Néanmoins, les travaux sont finalement achevés et le complexe est inauguré fièrement le 9 mai 1985 à l’occasion du 50ème anniversaire de la victoire.

    De nos jours, le Parc de la Victoire est l’une des principales attractions de la capitale. Ce lieu magistral perpétue la mémoire de ceux qui sont morts pendant la grande guerre patriotique. En été comme en hiver, touristes et locaux aiment s’y promener et profiter de cet endroit. De nombreuses familles moscovites conservent de mémorables photos prises le jour de leur mariage dans l’allée des jeunes mariés du parc.

    L’esplanade et les allées du parc de la victoire

    La grande allée du parc Pobedy

    Quand on se rend au Parc de la Victoire, la première chose que l’on remarque est bien entendu son immense esplanade. Le ton est donné dès l’entrée avec une statue qui rend hommage aux combattants de la Première Guerre mondiale, la première de nombreuses statues et monuments commémoratifs disposés de part et d’autre du parc. À côté, un cadran de fleurs fraîches, ainsi qu’un parterre de fleurs sous la forme du mot « Moscou », ornent la pente de Poklonnaya Gora depuis juillet 2001.

    Il s’ensuit une grande allée principale bordée d’un côté par une colonnade de 15 stèles commémoratives symbolisant la contribution à la victoire de différents fronts de guerre. De l’autre côté de l’allée, se trouvent cinq fontaines dédiées aux cinq années de guerre qui se veulent toutes resplendissantes et rafraîchissantes lorsqu’elles fonctionnent en été.

    A gauche de l’allée, se trouve la statue du soldat sans tombe et l’église du grand martyre George le victorieux. Il faut préciser qu’on trouve également dans le parc une mosquée et une synagogue, respectivement ouvertes en 1997 et 1998 pour symboliser la diversité des combattants de l’union soviétique.

    L’obélisque du parc de la victoire

    Enfin, au bout de l’allée centrale, se trouve le monument central du parc de la victoire, un immense obélisque de 142 mètres de hauteur qui soulève fièrement une statue colossale de la déesse grecque Niké qui n’est ni plus ni moins que la déesse du triomphe.

    Au pied de l’obélisque, se tient une œuvre colossale du sculpteur soviétique Zourab Tsereteli représentant le chevalier Saint-Georges (symbole de Moscou) terrassant le serpent nazi. Vous trouverez ici aussi la symbolique flamme éternelle allumée en 2010 à partir de la flamme du soldat inconnu.

    Les bosquets du parc Pobedy

    Enfin, derrière le musée de la grande guerre patriotique, se trouve un bosquet parsemé d’allées aux noms symboliques comme l’allée des partisans ou encore l’allée des héros de guerre.

    On y trouve aussi un bon nombre d’imposants monuments commémoratifs comme un monument dédié aux pays de la coalition anti-hitlérienne inauguré en 2005, un monument dédié aux « Défenseurs de la terre russe », un monument dédié à la lutte contre le fascisme, la plaque « Esprit d’Elbe », un monument dédié aux volontaires espagnols ou de manière plus surprenante un monument dédié aux personnes ayant participé au lendemain de la catastrophe de Tchernobyl. A noter que si vous devez en voir qu’un seul, le plus impressionnant reste le monument nommé « La tragédie des peuples ». Il est fait pour que vous pussiez toucher et marcher aux côtés des personnes attendant la mort.

    Le musée de la grande guerre patriotique

    Situé au centre du complexe commémoratif, la visite du musée dédié à la victoire des alliés fait partie des incontournables du parc. Réparti sur quatre étages, ce musée très complet ne laissera personne indifférent. Il abrite une impressionnante collection de matériel militaire qui appartenait aux différentes armées du conflit.

    On y trouve armes, costumes, matériel de communication, canons mais aussi des films et de très nombreux documents consacrés à cette tragédie qui vit disparaître 28 millions de soviétiques. Il faut préciser que bon nombre d’informations sont traduites en anglais, ce qui facilite la bonne compréhension des visiteurs non russophones.

    Lors de la visite, on parcourt différentes salles où des scènes des principales batailles (Leningrad, Moscou, Kiev…) ont été reproduites en 3D avec de véritables machines de guerre et des bandes son effrayantes, permettant au public de mesurer l’ampleur du chaos. Ainsi, on peut même se promener dans une petite reconstitution du centre-ville de Berlin et pénétrer dans un appartement berlinois dévasté par les combats, le réalisme est impressionnant.

    blank

    Enfin, la salle la plus imposante et la plus impressionnante du musée est sans nul doute le mémorial du hall de la gloire. Cette gigantesque et solennelle pièce circulaire, située sous l’immense dôme du bâtiment est dédiée aux héros de cette grande guerre. Elle abrite en son centre une colossale statue d’un héros de guerre soviétique et le nom de chaque personne ayant obtenu cette haute distinction est gravé à jamais sur ses murs. Notez que l’on y trouve même quelques noms français.

    L’exposition en plein air du matériel militaire 

    Vous trouverez également au Parc de la Victoire une conséquente collection d’engins militaires originaux de la 2de guerre mondiale exposés en plein air, qui suscitera l’intérêt de tous et ravira les plus experts d’entre nous en la matière.

    Cette exposition est divisée en onze secteurs qui traitent chacun d’un thème différent. On peut y observer un grand nombre de chars russes comme le mythique T34 mais aussi la plupart des chars allemands, par exemple le SMK-18 UI et son canon antiaérien.

    Vous découvrirez également entre autres l’intéressante section de la marine avec sous-marins et bateau blindé disposé dans un petit canal. La section dédiée aux forces aériennes et ses divers avions russes, britanniques et allemands n’est pas en reste non plus. Vous trouverez aussi quelques engins de guerre japonais ainsi que divers bunkers et reconstitutions de tranchées. Il est bien entendu déconseillé de faire la visite par jour de pluie.

    blank

    L’arc de triomphe russe

    L’Arc de Triomphe néo-classique (en russe Триумфальные ворота) construit de 1829 à 1834 par l’architecte Ossip Bové commémore la victoire russe contre l’armée napoléonienne mais surtout la conquête de Paris. Le modèle est bien entendu l’Arc de Triomphe de Paris. L’arc a été démantelé en 1936 dans le cadre de la reconstruction du centre-ville par Staline et reconstruit à l’identique après la Seconde Guerre mondiale.

    Métro Park Pobedy

    La station de métro aussi est un lieu à visiter, c’est la station la plus profonde de Moscou (84 mètres de profondeur) avec un escalator interminable de 125 mètres de long! Arrivé en bas, vous pourrez admirer des peintures murales symbolisant les victoires russes ainsi qu’un sol en marbre de toute beauté.

    blank

    Les activités du parc de la victoire

    Comme il est coutume dans de nombreux parcs de la capitale, il est proposé diverses activités au parc de la victoire. Il est toutefois important de préciser que bon nombre d’entre elles ne sont accessibles qu’en période estivale.

    Attractions pour les enfants

    On trouve donc sur le site un parc à corde qui se compose de 60 obstacles sur différents niveaux de difficultés. Le parc Pobedy possède également un cinéma et un petit parc d’attraction de 15 manèges sur le thème de la guerre. Par exemple il y a une attraction « bataille aérienne » ou encore un attraction « train blindé ». Les enfants trouveront une aire de jeux très fournie et même une petite école de peinture.

    Installations sportives

    Le parc Pobedy dispose aussi d’un terrain de sport multifonctionnel (football/volley-ball/basket-ball), de trois courts de tennis, de tables de ping-pong, d’un espace « fitness » ainsi qu’un skate-park. La vaste étendue du parc est bien sûr propice à la pratique du jogging mais aussi aux promenades en vélo. Il est d’ailleurs possible de louer sur place différents types de moyen de transport ludique comme des vélos, trottinettes, rollers, scooters électriques et même des overboards.

    Enfin, manger sur place n’est pas un problème, si vous n’avez pas prévu de pique-nique, vous trouverez sur le site une dizaine de cafés snacks et restaurants. Pour finir, de nombreux événements, manifestations, concours et expositions éphémères sont bien sûr organisés tout au long de l’année.

    En conclusion le Parc de la Victoire commémore solennellement cette période sombre que fut la seconde guerre mondiale au peuple soviétique et rend un bel hommage à tous ceux qui ont participé à la grande victoire de l’union et des alliés. Mais ce parc est également un endroit paisible propice à la pratique de nombreuses activités seul, entre amis ou en famille et où se passent bon nombre d’événements divers et variés.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Les collections de l’Hermitage de Saint-Petersbourg

    Réparties dans 4 bâtiments les 400 salles du musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg accueillent ses gigantesques collections.

    Nos derniers articles

    Cathédrale Smolny et son couvent

    La cathédrale Smolny est l'une des plus belles de Saint-Pétersbourg. Sa fondation est associée au nom d'Elizaveta Petrovna.

    Croiseur Aurore – Navire de guerre

    Le croiseur Aurore à Saint-Pétersbourg est un navire de guerre de 1er rang de la flotte de la Baltique, devenu l'un des symboles de la Révolution d'Octobre.

    Pulkovo – Aéroport international de Saint-Pétersbourg

    L'aéroport international Pulkovo est le seul aéroport de Saint-Pétersbourg et le plus grand port aérien de la région de la Baltique.

    Palais Alexandre et son parc à Tsarskoïe Selo

    Le palais Alexandre et son sublime parc ont été commandés par Catherine II pour le mariage de son petit-fils. Découvrons ce qu'ils renferment.

    Vous aimeriez lire également