More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Culture Cuisine Chocolat et confiserie russes

    Chocolat et confiserie russes

    Le chocolat et les confiseries sont arrivés en Russie plus tard qu’en Europe néanmoins de grands noms ont fait leur place bien avant l’arrivée des multinationales du sucre. Dans cet article, nous allons voir les plus célèbres chocolateries et confiseries de Russie. Attention à la crise de fois !

    Chocolat Babaevskiy

    Histoire de Babaevskiy

    L’histoire de l’entreprise remonte à 1804, lorsqu’un ancien serf Stepan a ouvert une confiserie. Pour son art de faire de merveilleuses friandises à partir d’abricots, il a reçu son surnom, puis son nom de famille Abrikosov. Mais son petit-fils Alexey était destiné à apporter la gloire à ce nom de famille et a transformé une petite usine de confiserie en la plus grande entreprise de Russie.

    blank

    En 1874, Alexey Ivanovich Abrikosov a transmis l’usine à ses fils aînés. Depuis 1880, l’usine est connue en Russie et à l’étranger sous le nom de « Association d’A.I. Abrikosov et Fils ». En 1899, la société a reçu le titre honorifique de « Fournisseur de la Cour de Sa Majesté Impériale ». Après la révolution d’octobre, en novembre 1918, l’usine d’Abrikosov a été nationalisée et, en 1922, elle a été nommée d’après P.A.Babaev, le chef du comité exécutif du district de Sokolniki.

    Dans les années 1930, l’usine devient le plus grand fabricant de caramel, de chocolat et de Montpensier du pays. Le début de la Seconde Guerre mondiale change la donne. L’usine soutient l’effort de guerre en produisant des bonbons à l’alcool puis de l’eau sucrée à la saccharine. Les ouvriers de l’usine ont participé activement à la lutte pour la victoire. En 1943 on forme des pompiers dans l’usine et les employés travaillent à l’hôpital pour soigner les blessés.

    Après la fin de la guerre, l’entreprise a commencé à être équipée de lignes automatiques ce qui a permis de développer de nouveaux produits.

    Gamme et fusion avec United Confectioners

    blank

    Les spécialistes de Babaevskiy ont créé à différentes époques plus de 200 nouvelles variétés de produits de confiserie, dont les plus connus sont : Babaevskiy, Inspiration, Lux, Vizit et Babaevskaya Belochka. La haute qualité des produits de confiserie est confirmée par les nombreux prix et récompenses reçus lors des concours internationnaux.

    En 2003, le groupe Babaevsky Confectionery Concern a commencé une nouvelle vie. Elle fait partie de la plus grande holding russe « United Confectioners », qui réunit les principaux confiseurs du pays. Parmi eux figurent les célèbres leaders industriels « Krasny Octyabr » et « Rot Front », ainsi que dix usines régionales. En unissant les efforts des entreprises en tenant compte de leurs particularités et de leurs avantages, la mise en œuvre du système unifié de distribution et d’achat des matières premières a permis d’augmenter considérablement la part de la holding sur le marché national de la confiserie.

    À l’heure actuelle, l’entreprise produit plus de 129 articles de confiserie originaux et recherchés. Chocolat, bonbons, caramel, coffrets cadeaux, ainsi que des cadeaux de Noël pour les enfants et les adultes. Les produits de confiserie sont vendus non seulement dans la Fédération de Russie, mais aussi dans de nombreux pays du monde entier.

    blank

    Excursion dans l’usine de chocolat

    Pendant l’excursion, vous visiterez le musée de l’histoire du chocolat et du cacao « MISHKA » , qui réuni les fonds des deux industries de confiserie légendaires « Babaevsky » et « Octobre rouge ». Vous ferez connaissance avec les principales étapes de la création du chocolat. Vous retracerez tout le chemin de l’industrie du chocolat de sa patrie historique en Amérique latine à la conquête de l’Europe et au développement de l’industrie du chocolat en Russie. Vous apprendrez comment les fèves de cacao sont cultivées, transformées et comment la recette du chocolat a changé au fil du temps.

    Ensuite, complètement équipés, vous irez vous promener dans les ateliers de l’usine pour observer le processus de fabrication et l’emballage des bonbons. A chaque étape de la production, vous dégusterez des bonbons en quantités illimitées directement depuis le convoyeur. Et, bien sûr, chaque participant de l’excursion recevra un joli cadeau.

    Chocolat Octobre rouge (Krasnyi Octyabr)

    Histoire de Krasnyi Octyabr

    blank

    La fondation de la confiserie Krasny Oktyabr remonte à la fin des années 1940. En 1846, un sujet prussien, Ferdinand Théodore Einem, arrive à Moscou. Le 6 décembre 1849, le confiseur a le « bonheur de livrer » les produits de son savoir-faire à la table de la famille impériale, et pour ces articles, il reçoit la plus haute approbation de l’impératrice et des grandes-duchesses.

    En 1851, il ouvre un petit magasin pour la production de sucre scié et de chocolat sur l’Arbat. À la fin des années 1860, la société Einem était déjà bien connue sur le marché russe de la confiserie, son chiffre d’affaires a rapidement augmenté et la construction d’une grande usine est devenue nécessaire. En 1867, l’usine sur le quai Sofiyskaïa n’employait que 20 travailleurs. Mais en 1870, une biscuiterie de trois étages fut construite sur le quai de Bersenevskaya et rapidement l’île Bolotny se développa. Après la mort d’Einem en 1876, son partenaire Julius Geiss reprend les reines de la société. À cette époque, la société Einem possédait deux usines à Moscou (sur les quais de Sofiyskaya et Bersenevskaya), un département de production de jus de fruits et de compote de fruits à Simferopol, et trois magasins dans les rues principales de Moscou.

    En 1886. Geys crée la société par actions « Association de l’usine à vapeur de chocolat, de bonbons et de biscuits au thé Einem ». Le chiffre d’affaires de la société augmente rapidement et en 1914, il atteint 7 800 000 roubles. Le nombre total d’employés passe à 2 800. Toute la production des usines était équipée des dernières technologies de l’époque dans le respect le plus parfait de l’hygiène et de la propreté. Fournissant toute la Russie avec ses produits, la société Einem possède six magasins, qui jouissent d’une grande popularité dans la capitale et sa banlieue. À l’exposition universelle de Paris en 1900, la société reçoit deux « Grand-Prix » et devient quelques années plus tard fournisseur de la Cour de sa Majesté impériale.

    Nationalisation et seconde guerre

    blank

    Le 15 novembre 1918, l’usine est nationalisée et devient l' »Usine de confiserie d’Etat n°1″. Le 13 juillet 1922, la réunion des ouvriers de l’usine décidé de changer le nom de l’usine d’État № 1 (anciennement Einem) en usine « Krasny Oktyabr ». De 1922 au 31 mai 1934, l’usine était sous la juridiction du conseil d’économie nationale de Moscou.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, 50% du matériel fut évacué à Kouïbychev,et plus de 500 personnes se sont portées volontaires pour le front. À cette époque, un nouveau chocolat « Gvardeysky » est produit sur ordre du gouvernement. En 1942, il est donné aux pilotes et l’usine lance le chocolat « Kola » pour les marins des sous-marins. En parallèle, l’usine produit du matériel militaire pour le front : pare-flammes avions, bombes fumigènes colorées pour la marine, etc.

    Développement de l’usine et Chocolat Alionka

    blank

    Après la guerre, on automatisa l’usine et depuis 1959, elle s’appelle la confiserie de Moscou « Krasny Oktyabr ». Le 8 juillet 1966, selon le décret du Présidium du Soviet suprême de l’URSS, Krasny Octyabr a reçu la plus haute distinction gouvernementale – l’Ordre de Lénine.

    Krasny Octyabr a continuellement développé ses produits. Les plus connus sont : Red Poppy, les bonbons Capital, Truffles, Southern Nut et Golden Label. En 1965, l’usine a commencé à produire le chocolat au lait Alenka, qui est ensuite devenu la marque la plus connue de l’usine.

    Actuellement, l’usine produit plus de 240 articles de confiserie sous les marques « Alenka », « Mishka kosolapyy », « Krasnaya kapochka » et autres.

    Confiserie de Voronej

    Au XIXe siècle, la fabrication du sucre a commencé à se répandre rapidement dans la région de Tchernozem. Une puissante vague de construction de raffineries de sucre a balayé la province de Voronej.

    blank

    En 1879, le prince Alexandre Petrovitch et sa femme, la princesse Eugène Oldenburgski s’installe au domaine de Ramon.

    La princesse, elle-même grande amoureuse des sucreries, se lance alors dans la reconstruction d’une confiserie en 1900. En quelques années, on y a produit jusqu’à 400 sortes de bonbons et de chocolats. L’activité de l’usine monte en flèche : médailles aux expositions étrangères, reconnaissance des grands commerçants de « produits sucrés »…

    Les informations exactes sur sa localisation n’existent malheureusement pas. Mais nous savons qu’en 1934, l’entreprise a déménagé dans les locaux d’une levurerie, rue Koltsovskaya. L’usine se trouve toujours là aujourd’hui. C’est précisément pour cette raison que la date officielle de fondation est considérée comme étant 1934.

    blank

    Au départ, l’usine ne produisait que deux types de produits – le caramel et les gâteaux d’épices – et presque toutes les opérations étaient effectuées manuellement. Pendant la seconde guerre mondiale, la fabrique produit des explosifs pour le front mais celle-ci est détruite à la libération. En 1947 la production reprend et au cours des 50 années suivantes, elle sera mécanisée et de nouvelles lignes de production de guimauves, gaufres, bonbons gaufrés, pralines et biscuits seront lancées.

    Les produits de l’usine de Voronezh sont connus pour leur grande qualité et leur richesse de goût. Les sucreries de marque sont très demandées : « Chansons de Koltsov », « Voronejskie », « Lait d’oiseau » ; caramel : « Solnyshko », « Snezhok », « Soroka Beloboka » ; gaufrettes « Avtogonki », « Pokrunya-Strakoza ». La production de confiseries sans sucre est devenue la marque de fabrique de l’usine : « Dobry Sovet » et « Sans sucre ».

    blank

    Confiserie Samoylovoy (ex George Borman)

    L’histoire de la fabrique commence en 1862, lorsque Georgiy Nikolayevich Borman fonde une entreprise de fabrication de chocolat sur la perspective Nevsky. À l’époque, il était difficile de croire qu’un petit magasin équipé d’une machine manuelle à fabriquer du chocolat allait donner naissance à une entreprise célèbre.

    La production s’est développée assez rapidement et une seconde fabrique voit le jour en 1872. Georgy Borman a été l’un des premiers hommes d’affaires en Russie à comprendre que sans rééquipement technique, le succès commercial est impossible ! Il a alors été décidé de construire un grand bâtiment de production dans l’usine, ce qui a permis d’augmenter considérablement la capacité de production et de fabriquer jusqu’à 90 cacahuètes de chocolat par jour (1 cacahuète = 16,4 kg). L’assortiment de produits de confiserie sous la marque Georges Borman comprenait plus de 200 articles. Quatre ans après son ouverture, l’usine a reçu le titre honorifique de « Fournisseur de la Cour de Sa Majesté Impériale » avec le droit d’apposer l’emblème de l’État sur ses étiquettes.

    L’entreprise de Borman a été la première en Russie à utiliser un distributeur automatique pour la vente de chocolat fabriqué par son usine. Il a été installé en 1888 à l’angle de la perspective Nevsky et de la rue Nadezhdinskaya. Pour une pièce de 15 kopecks, vous pouvez acheter une tablette de chocolat. Une grande foule de spectateurs s’est rassemblée pour assister à cette merveille technologique.

    blank
    Intérieur du magasin début du XXème siècle

    L’année 1889 a été une année phare pour Georgiy Borman et sa « création ». Le volume de production a atteint 2 400 000 kg : chocolat, marmelade et guimauve, caramel, sucettes et sucreries. La même année, la fabrique reçoit deux médailles d’or lors d’une exposition à Paris, et en 1893 – un diplôme honorable avec une médaille lors d’une exposition à Chicago. Les bonbons colorés ont gagné en popularité dans le monde entier et dans les villes russes, des boutiques portant le monogramme familier ZHB ont commencé à apparaître.

    blank

    L’année 1917 a détruit le doux empire de Georges Borman. L’usine a été nationalisée. En 1922, elle a reçu un nouveau nom – « La première confiserie et chocolaterie d’État nommée d’après la révolutionnaire Concordia Samoilova ». Pendant l’époque soviétique, l’usine a continué à être le leader de la production de confiseries.

    En 1998, la holding United Confectioners prend le contrôle de la confiserie et entame une nouvelle étape de son histoire. De nouvelles technologies de fabrication de produits de confiserie sont introduites, l’équipement est mis à jour et les conditions de travail sont améliorées.

    blank

    Aujourd’hui, l’usine fabrique plus de 70 sortes de produits de confiserie, produisant environ 8 500 tonnes de produits sucrés par an. Elle fabrique des produits sous les marques Korovka, ALENA, Bodrost Utro, Krepysh et Sladkaya Karusel.

    Les caramels « Korovka » (vache en russe) sont ceux qu’on vous offre dans les restaurants russes « Mu-mu » et « Varenichnaya No. 1 ».

    Autres noms connus

    La confiserie de Penza ouvre ses portes en 1925. L’atelier produisait des caramel de qualité moyenne- « Pioneer » et « Punshevaya ». Celle-ci se modernise en 1936 pour devenir le leader dans la région. Elle finit par être privatisée par les employés en 1992.

    La confiserie Sormovskaya a vu le jour à Nijni-Novgorod en 1937. C’est l’une des rares à avoir passée les années de guerre sans trop de perte. Aujourd’hui, « Sormovskaya Confectionery Factory » est la seule entreprise de la région de Nizhny Novgorod à faire la transformation primaire des fèves de cacao.

    Où acheter des chocolats russes ?

    La chaîne de magasin Alenka (Алёнка) vend toutes les marques de la holding des confiseurs unis.

    Moscou

    Adresses dans le centre :

    • Quartier Tversakay : Strasnoy boulevard 2
    • Quartier Arbat : Arbat ulitsa 1
    • Quartier Zamoskvorechie : Ordynskiy Tupik 4A

    Saint-Pétersbourg

    Vous trouverez aussi quelques adresses à Saint-Pétersbourg :

    • Quartier central : Nevskiy Prospekt 79
    • Ile Vassilievskiy : au 64/39 de la 13ème ligne

    5 COMMENTAIRES

    1. Excellent article sur les origines du chocolat et confiserie russes. L’auteur de cet avis a effectué une étude d’implantation industrielle d’une unité industrielle de confiserie Mars, au début des années 90

    2. Alexandre bonjour,

      Tres bel article, bien structuré et documenté. Les infos donnees semblent pertinentes. C’est du beau boulot.

      Cela encourage a en lire d’autres !

      Jetez un oeil sur mon blog : « culture-russe.com »

    3. Alexandre bonjour,

      Bel article, bien structuré et documenté. Vous vous étes déplacé chez eux et ca fait la différence !

      Cela encourage a en lire d’autres !

      Jetez un oeil sur mon blog « culture-russe.com », vos commentaires bienvenus.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Les collections de l’Hermitage de Saint-Petersbourg

    Réparties dans 4 bâtiments les 400 salles du musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg accueillent ses gigantesques collections.

    Nos derniers articles

    Ruskeala le parc de montagne de marbre

    Le parc Ruskeala est la principale fierté de la Carélie. C'est une combinaison étonnante de montagnes de marbre, de lacs turquoise et de verdure luxuriante.

    Zefir la guimauve russe

    Le zefir ou Zephyr est une délicatesse russe qui n'est autre qu'une guimauve que l'on peut trouver sous différentes formes.

    Secrets d’Histoire sur la Russie

    Secrets d'Histoire est sans nul doute l'une des émissions les plus regardées en France. Retrouvez ici tous les épisodes consacrés à la Russie.

    Les plus beaux ponts de Saint-Pétersbourg

    Voici notre selection des plus beaux ponts de Saint-Pétersbourg à ne pas manquer lors de votre visite de la capitale culturelle de la Russie.

    Vous aimeriez lire également