More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Saint Pétersbourg Espace de loisirs Jardin de Tauride et son palais

    Jardin de Tauride et son palais

    Le jardin de Tauride (en russe : Таврический сад) est l’un des premiers parcs paysagers de Saint-Pétersbourg, qui couvre une superficie de 21,1 hectares. Son nom est associé au nom de Grigory Potemkin, qui a reçu les terres du domaine, et le titre de prince de Tauride pour ses exploits militaires. Aujourd’hui, le jardin occupe la zone située entre les rues Potemkinskaya, Kirochnaya, Shpalernaya et Tavricheskaya. Dans cet article nous mettons plus en avant le jardin car le palais ne se visite que de manière très exceptionnelle.

    Histoire du jardin de Tauride

    Le boom des jardins initié dans les années 1770 par les britanniques n’a pas épargné Saint-Pétersbourg. Lorsque le prince Potemkine décida d’aménager le territoire autour du palais de Tauride, refusant les services des maîtres impériaux, il invita l’anglais William Gould. Le jardinier réussit à mettre en place de manière pittoresque des collines artificielles, des touffes d’arbres, des gazebos et un grand étang. Le jardin a été construit parallèlement à la construction du palais, et occupait à l’époque, la moitié de sa taille actuelle. Ses dimensions ont été augmentées après la mort du prince, lorsque Catherine II a élargi son territoire au nord et à l’ouest.

    À la place de la rivière Samoroika, un système d’ingénierie hydraulique est apparu, composé de deux étangs, qui étaient alimentés par l’eau du canal Ligovsky. Dans la partie sud du grand étang, deux îles ont été construites et agrémentées d’arbres. Dans la partie nord, on aménagea une haute colline avec une vue intéressante. La grande île était reliée à la côte par des ponts, dont l’un a été construit par le mécanicien Ivan Kulibin. Des esturgeons ont été lâchés dans les étangs.

    XIXème siècle

    En 1815, le premier bateau à vapeur russe «Elizaveta» fut testé dans l’étang et en 1829, le prince perse Khosrov-Mirza y relâcha un phoque de mer. Le jardin du palais de Tauride n’a été ouvert aux visiteurs qu’en 1866.

    Le parc était à l’origine entouré d’un fossé et d’une clôture en rondins. En 1863, le fossé a été comblé et en 1896, une clôture en fonte de 190 cm de haut a été installée, qui a survécu à ce jour. Elle a été fabriquée à la fonderie de fer de Saint-Pétersbourg nommée d’après San Galli d’après les dessins de l’artiste et architecte Alexander Bruni. Aujourd’hui, les vieux arbres n’ont survécu que le long des limites du jardin Tauride.

    Parc de la culture et du repos

    Dans les années 1930, le parc changa de nom et on y installa des attractions, une scène, un cinéma et un club. Près des étangs, les visiteurs pouvaient louer des bateaux et pratiquer divers jeux de ballon sur les terrains de sport.

    Pendant le blocus de Leningrad, des jardins potagers ont été aménagés dans le parc. Puis, un atelier de réparation de voitures desservant la Route de la Vie fit son apparition. On y entraina les recrues, avant d’être envoyées au front.

    En 1956, le parc fut transféré à la juridiction du département municipal de l’éducation publique et rebaptisé. La construction du stade et du club sportif Molodist remonte à cette époque. C’est alors qu’on y organisa des réunions entre les étudiants et des artistes, des écrivains, des acteurs et des musiciens de Leningrad. L’été, des camps de pionniers travaillaient sur le territoire du parc. Le nom historique du parc n’a été rendu qu’en 1985.

    L’orangerie

    Tauride Orangerie

    Depuis plus de deux siècles, la disposition générale du parc et du jardin a changé à plusieurs reprises. La serre de palmiers, située sur le site de l’actuelle, tomba en mauvais état à la fin des années 1920. Elle fut démantelée et transportée au jardin botanique, où elle se trouve encore aujourd’hui.

    En 1935, une nouvelle serre fut installée, apportée du jardinage royal de Tsarskoïe Selo (1900, architecte A. Bach).

    La serre a acquis une renommée supplémentaire grâce au cinéma: plus de vingt-cinq films y ont été tournés, dont Les Aventures de Sherlock Holmes et du Dr Watson, M. Designer et Les Mousquetaires 20 ans plus tard.

    Aujourd’hui, vous pouvez y faire une pause loin de l’agitation de la ville et du climat capricieux de Saint-Pétersbourg. Il est courant d’organiser un rendez-vous romantique, un mariage, une séance photo au milieu de la verdure tropicale, ainsi que de visiter des expositions, des concerts, des classes de maître et des soirées créatives.

    Site internet de l’orangerie : orangery-spb.ru

    Événements et festivals

    Le jardin de Tauride organise régulièrement des festivals, des conférences et des cours en plein air :

    • Tous les mardis d’été, il y a une classe ouverte pour l’école de danse écossaise.
    • Fin avril, en l’honneur de la Journée de la Santé, il y a une course de 0,5, 1, 2,5 et 5 km
    • Lorsque l’hiver prend son envol à Saint-Pétersbourg, des sentiers de randonnée à ski sont aménagés dans le jardin et une patinoire est aménagée dans le stade

    L’Orangerie du Jardin de Tauride accueille également des concerts et des conférences des universitaires européens, des festivals de musique et des expositions.

    Origine du nom : Tauride

    En 1783, après l’annexion de l’ancienne Tavrida (Crimée) à la Russie, Potemkine reçut le titre de « Prince le plus serein de Tauride ».

    Catherine II a présenté le luxueux palais à son favori en remerciement pour la capture de la forteresse turque d’Ismail. Initialement, elle s’appelait la « Maison des gardiens de chevaux » d’après le nom de la colonie dans laquelle Potemkine servait autrefois.

    Potemkine lui-même a vécu ici lors de courtes visites, car le poste de gouverneur général d’Azov, dans la province d’Arkhangelsk, ne lui permettait pas de rester longtemps.

    Le palais de Tauride a finalement reçu son nom après la mort de Potemkine par ordre de Catherine II, qui voulait perpétuer le souvenir de cette annexion.

    Palais de Tauride

    Le palais Tauride est situé au nord du jardin dans la ville de Saint-Pétersbourg, près du monastère Smolny. Ce bâtiment fut la résidence du prince Gregory Potemkine, amant de Catherine.

    palais tauride

    Histoire du palais de Tauride

    Le majestueux palais a été construit pour le prince par l’architecte Ivan Yegorovich Starov, camarade de classe de Potemkine au gymnase de l’Université de Moscou. Le palais a été érigé rue Shpalernaya sur la rive gauche de la Neva. 400 000 roubles d’or ont été dépensés pour sa construction et sa décoration.

    L’architecte construit un palais inégalé à la fois par sa conception architecturale audacieuse et par la richesse de son design intérieur. Celle-ci dura 6 ans de 1783 à 1789, bien que la décoration intérieure se soit poursuivie pendant plusieurs années.

    Après la mort de Potemkine, l’architecte Fyodor Volkov le restaura selon sa propre conception. Une église a été érigée sur le site de la Grande Salle, un portique a été ajouté à l’entrée principale suivi d’une galerie couverte dont le plafond repose sur des colonnes.

    Catherine II nostalgique passa du temps ici avant d’autoriser le commandant A. Suvorov a y vivre. L’historien Nikolai Karamzin y passa également les dernières années de sa vie.

    Le nouvel architecte a transformé la salle de concert en théâtre. A l’entrée, on creusa un canal reliant la Neva, afin que les petits navires puissent rejoindre Tauride. Sous Paul Ier, on y ajouta une arène et une caserne.

    Au début du XXe siècle, le palais est transféré à la Douma d’État . Après la Révolution d’octobre, il abrita le gouvernement provisoire. Par la suite, le Soviet des députés ouvriers de Petrograd s’y installe. Enfin, jusque dans les années 90′ on y trouve l’École supérieure du parti de Leningrad.

    Aujourd’hui, le palais est le siège de l’Assemblée interparlementaire des États membres de la CEI. C’est le siège du Conseil des législateurs, un organe consultatif spécial des deux chambres du Parlement russe.

    Caractéristiques architecturales

    L’architecte a construit le palais selon les standards de l’époque dans un style classique.

    Le bâtiment est basé sur quatre chambres : Le dôme, la grande galerie, le hall et le jardin d’hiver. Sa forme en U s’étire sur 260 mètres. En termes de dimensions, la superficie est de 65 700 m² ce qui en fait l’un des plus grands d’Europe à l’époque.

    blank

    Starov basa son projet sur le schéma traditionnel du manoir : un bâtiment principal avec des ailes reliées par des galeries. La simplicité de ce palais attira l’œil de tellement de monde qu’il fut assiégé de demandes.

    De l’extérieur, le palais est assez simple : il n’y a pas de cadres sur les fenêtres ni de sculptures. Cela lui donne un look strict, classique, presque ascétique, dépourvu de décorations inutiles.

    Le hall et le dôme

    La décoration intérieure et le mobilier correspondent pleinement à la sophistication et à la richesse de la vie de Potemkine. L’entrée se distingue par une double colonnade qui mène à un hall spacieux. 

    Les portes d’entrée sont situées dans la salle du Dôme, qui est décorée de colonnes d’origine et de poêles en faïence dorées. On y trouve également un petit orgue.

    Cette salle somptueusement vous prépare aux dimensions colossales de la salle Catherine et du jardin d’hiver.

    La reconquête loupée

    En 1791, Potemkine décida d’organiser un bal gigantesque pour reconquérir le cœur de Catherine II. Ce fut une soirée extraordinaire et l’impératrice fut ravie. Elle déclara que l’évènement fut le parfait cadeau d’adieu. Potemkine attrapa une fièvre et mourut la même année à l’âge de 52 ans.

    Palais Tauride grande galerie

    Grande galerie (Catherine Hall)

    La salle Catherine est la prémisse centrale de l’ensemble du palais Tauride. L’architecte a introduit des éléments d’architecture antique dans sa structure – monumentalité, sévérité et grâce des proportions. C’est une salle immense de 75 mètres de long pour 15 mètres de largeur. Elle peut accueillir jusqu’à 5000 personnes.

    Le plafond est richement peint. Pour le soutenir, on a placé 6 arbres recouverts d’estampes populaires en forme de cocotiers avec des feuilles d’étain peintes. Les cheminées, les poêles la peinture fantaisiste des plafonds et des murs créent une atmosphère unique.

    La double colonnade ajourée la sépare du jardin d’hiver. Cela crée l’illusion de l’infini des chambres du palais. Au centre même, sur un piédestal, se dresse une statue de Catherine II du sculpteur russe F.I. Shubin.

    jardin d'hiver tauride

    Jardin d’hiver

    Toute les décorations du jardin sont conçues pour rappeler la grandeur et la beauté du monde environnant. Une variété de paysages ruraux sur les murs du jardin renforce l’impression de distances infinies.

    Pour garder une bonne température on cacha des poêles derrière de nombreux miroirs de même taille, procurant ainsi une chaleur vivifiante.

    De grandes boules de verre remplies d’eau étaient visibles dans les hautes herbes luxuriantes. On pouvait y distinguer des poissons d’or et d’argent entourés de plantes exotiques rares.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Offres d’emploi en Russie pour francophones

    Toutes les offres d’emploi qu’Alexandre de Russie a reçu et trouvé sur les différentes plateformes. Elles sont toutes destinées à des francophones.

    Permis de séjour permanent (VNJ)

    Le permis de séjour permanent VNJ vous permet de rester d'une manière indéfinie en Russie mais pour cela il faut remplir les conditions d'obtention et surtout en faire la demande. Alexandre de Russie vous aide dans ses démarches administratives.

    Île de Kiji sur le lac Onega

    L'île de Kiji située sur le lac Onega est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et donc à visiter sans attendre. Nous vous expliquons comment faire.

    Les collections de l’Hermitage de Saint-Petersbourg

    Réparties dans 4 bâtiments les 400 salles du musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg accueillent ses gigantesques collections.

    Nos derniers articles

    Cathédrale Smolny et son couvent

    La cathédrale Smolny est l'une des plus belles de Saint-Pétersbourg. Sa fondation est associée au nom d'Elizaveta Petrovna.

    Croiseur Aurore – Navire de guerre

    Le croiseur Aurore à Saint-Pétersbourg est un navire de guerre de 1er rang de la flotte de la Baltique, devenu l'un des symboles de la Révolution d'Octobre.

    Pulkovo – Aéroport international de Saint-Pétersbourg

    L'aéroport international Pulkovo est le seul aéroport de Saint-Pétersbourg et le plus grand port aérien de la région de la Baltique.

    Palais Alexandre et son parc à Tsarskoïe Selo

    Le palais Alexandre et son sublime parc ont été commandés par Catherine II pour le mariage de son petit-fils. Découvrons ce qu'ils renferment.

    Vous aimeriez lire également