More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    Manoir de Muranovo

    Il n'a pas bougé depuis plus de 100 ans.

    Le musée-manoir de Muranovo nommé ainsi par Fiodor Tyutchev (en russe: Музей «Усадьба «Мураново» имени Ф.И. Тютчева») est un exemple architectural unique de la noblesse bourgeoise du XIXème siècle. Ce domaine est situé à 50 km de Moscou, le long de la voie ferrée qui mène à Yaroslavl. Ici, le poète Evgeny Boratynsky a vécu pendant un certain temps avec sa famille. Selon ses dessins et ses plans, ce manoir a été construit à Muranovo et a survécu jusqu’à nos jours.

    Avis d’Alexandre de Russie

    L’odeur du bois, les livres anciens en français dans la bibliothèque, la poussière sur le piano et les craquement du planché ne sont que quelques aspects de ce manoir d’époque. Sa conservation est unique.

    Muranovo un hommage aux poètes du XIXème

    L’histoire du manoir de Muranovo est l’histoire de plusieurs familles nobles. Une maison en briques rouges avec tourelles et contreforts rappelant un cottage anglais a été construite en 1842 par le célèbre poète romantique, l’ami de Pushkin, Eugène Boratynsky. Les années d’études au Page Corps n’ont pas été vaines – l’auteur connaissait bien les sciences liées à l’urbanisme, à l’architecture et à l’ingénierie.

    Architecture du manoir de Muranovo

    Il en résulte, une maison inhabituelle pour cette époque sur la colline pittoresque de Muranovo. Il n’y a pas de portique, ni de mezzanine ou d’autres signes de classicisme immobilier. La principale chose qui inquiétait le propriétaire était la commodité. Une famille nombreuse était censée vivre dans la maison: le poète avait sept enfants. 

    L’intérieur de la bâtisse

    À l’intérieur – plus de 20 pièces, chacune équipée d’un poêle ou d’une cheminée. La maison est conditionnellement divisée en trois parties. La première – un immeuble résidentiel de deux étages – a été construit selon la technologie avancée de l’époque: l’extérieur en brique, l’intérieur en bois. Grâce à l’espace entre les matériaux, la maison est restée fraîche en été et chaude en hiver.

    La deuxième partie est une extension en bois. Non sans ses délices architecturaux dans un esprit anglais romantique – contreforts décoratifs et tourelles avec des flèches. L’une des flèches s’élève au-dessus d’une lumière octogonale au centre d’un bâtiment en brique. En dessous se trouvait la classe des enfants de Boratynsky. Ils n’ont pas appelé cette salle « Tuzhilovka » par hasard – il n’y avait pas de fenêtre pour que les étudiants ne soient pas distraits pendant les cours. La lumière entrait dans la pièce par un toit de verre. Un grand salon s’étend du nord au sud de la maison, où les clients sont accueillis et où des représentations à domicile sont organisées. De là, il y avait un accès au jardin d’hiver. L’étang et la cascade sont visibles depuis les fenêtres de la maison. Un barrage a même été construit sur la rivière Talitsa d’après les dessins de Boratynsky.

    Une serre a été aménagée dans le parc où l’on cultivait des pêches et des ananas. Le propriétaire n’a vécu ici que deux ans.

    Boratynsky n’en a pas profité

    A l’âge de 44 ans, Boratynsky est décédé d’une crise cardiaque au cours d’un de ses voyages en Italie. De retour en Russie, la veuve du poète a accroché au murs des aquarelles de Carrodi, achetés par son défunt mari, qui ornent encore son ancien bureau. Ces aquarelles et le bureau en bouleau fabriqués par des artisans de Murano selon les dessins de Boratynsky sont les seules choses qui restent dans le domaine à la mémoire du poète.

    blank

    Fiodor Tyutchev poursuit l’histoire de Muranovo

    La veuve de Boratynsky ne pouvant plus supporter le souvenir de son mari à Muranovo décida de quitter les lieux et d’emporter la plupart de ses biens. Un nouveau chapitre de l’histoire du domaine, qui se poursuit encore de nos jours, est lié au nom des Tyutchev. 

    En 1869, Olga Putyata, l’héritière du domaine, la nièce de Boratynsky, épousa Ivan Tyutchev, fils du célèbre poète. À différents moments, le peintre M.V. Nesterov et le célèbre écrivain Nicolas Gogol ont séjourné dans ce manoir. L’homme de lettres et fondateur du mouvement slavophile, I.S. Aksakov venait souvent car il était marié à la fille aînée du poète, Anna Fedorovna Tiouttcheva.

    Ivan Tyutchev a exercé avec zèle les fonctions de juge de paix, a construit une école et une église et a obtenu l’autorisation de reconstruire l’ancienne étable. Pour les petits-enfants du poète, une maison d’enfants est apparue dans le parc avec un corral pour un âne et un petit jardin.

    En 1873, après la mort de Fedor Tyutchev, Ivan apporta ici tous les effets personnels de son père. Ernestine Tyutcheva a passé ici tous les étés pendant 20 ans. Spécialement pour elle, en moins de six semaines, son fils a construit une dépendance: «Une belle maison en bois sur une fondation en brique, équipée de beaux poêles et de balcons. Dans la famille, ce bâtiment a été surnommé « la grand-mère ». Pendant la révolution, les enfants d’Ivan Fedorovich ont vécu dans la dépendance, après avoir scellé la maison principale et tous ses biens. Il y avait des collections de porcelaine, des peintures, des meubles et une immense bibliothèque.

    Note

    C’est l’un des trois musées manoir de Russie où les membres de la famille d’anciens propriétaires continuent de vivre sur les lieux.

    « Ils voulaient vraiment garder intacte le manoir »

    Arrière-arrière-petite-fille du poète Anastasia Beginina

    Le domaine après la révolution

    Contrairement à de nombreux domaines laissés par les maîtres pendant la révolution et ensuite pillés, Muranovo a survécu. Il était volontairement gardé par les paysans locaux. En 1920, un musée est ouvert à Muranovo, dont le directeur devient rapidement le petit-fils du poète, Nikolai Ivanovich Tyutchev. Les descendants du poète vivent encore dans la dépendance.

    Le manoir Muranovo de nos jours

    En 2006: un incendie ravage une partie du manoir mais le personnel du musée et les membres de la famille Tyutchev ont sauvé la maison et ses environs. Grâce aux efforts des restaurateurs, après huit ans, le musée a ressuscité. Les intérieurs du premier étage ont été restaurés, notamment le hall d’entrée et le salon bleu.

    Au deuxième étage, les salles Gogolevskaya et Aksakovskaya ont rouvert leurs portes. Pour la première fois, la chambre de Nesterov et le bureau d’un collectionneur passionné, le petit-fils du poète, Nikolai Tyutchev, est accéssible. La vie du domaine continue.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Didi

    Didi est un restaurant géorgien sur le boulevard Tverskoy. Ici, la cuisine de Tbilissi est préparée et servie avec l'hospitalité géorgienne traditionnelle.

    Vous aimeriez lire également