More

    Votre guide de confiance au meilleur prix

    RussieDistrict CentralNijni Novgorod la forteresse de la Volga

    Nijni Novgorod la forteresse de la Volga

    « Comment peut-on vivre sans voir Nijni Novgorod ? » – a écrit le poète Théophile Gautier. Le célèbre Français aimait voyager et savait de quoi il parlait. Au XIXe siècle, il a visité toutes les grandes villes européennes, russes et orientales. Gautier estime que seul Paris peut être comparé à Nijni Novgorod en termes de beauté de son architecture.

    Au cours des 9 siècles qui ont suivi sa fondation, différents génies sont nés dans la ville : l’acteur soviétique Evstigneev, l’inventeur Ivan Kulibin et le mathématicien Nikolai Lobachevsky. Mais l’histoire de Nijni Novgorod est étroitement liée à Maxime Gorki. La ville a porté le nom de l’écrivain pendant 80 ans. Il y a trois musées consacrés au chanteur de la révolution, et un théâtre, où toutes les pièces de Gorki ont été jouées depuis 1901.

    Depuis la fin du XXe siècle, les anciennes églises de Nijni Novgorod, qui avaient été abandonnées pendant l’Union soviétique, ont été restaurées et la foire de Nijni Novgorod du XVIIe siècle a été rouverte. On y trouve des musées et des cafés d’art, 7 théâtres, une salle de concert de 1000 places, deux zoos, l’un des plus anciens cirques de Russie et un planétarium, équipé au niveau européen.

    Temps de lecture estimé : 22 minutes

    Histoire de Nijni Novgorod

    L’histoire de l’une des plus anciennes villes de Russie regorge d’événements importants et significatifs, non seulement pour la ville elle-même, mais aussi pour le pays tout entier. Nijni Novgorod a été fondée en 1221 sur l’ordre du prince George (Yury) Vsevolodovich. La décision de construire la forteresse entre la Volga et l’Oka a été prise après une campagne contre la Bulgarie de la Volga pour marquer les frontières.

    Les anciennes chroniques disent que le prince a ordonné la fondation de « Novgorod », d’où le nom actuel. Mais on ne sait pas avec certitude d’où vient le préfixe « inférieur ».

    Le joug mongol-tatar

    Les sources écrites de cette période (XIIIe et XIVe siècles) indiquent de nombreuses campagnes militaires des habitants de Nijni Novgorod. Cependant, après l’attaque de l’armée mongole-tatare, Nijny Novgorod est détruite et brûlée.

    Au cours de son histoire, la ville a appartenu à différents princes subissant deux douzaines d’invasions avant de devenir la capitale orthodoxe de la région de la Volga et à rivaliser pour la primauté avec Tver et Moscou.

    Minin et Pojarskiy

    Au XVe siècle, la vie à Nijni Novgorod est plus calme. Le premier Kremlin en pierre est construit sur l’emplacement des anciennes fortifications en terre.

    Au début du XVIIe siècle, la capitale de la région de la Volga se trouve à nouveau à l’épicentre des événements. La majeure partie du pays était sous l’occupation des envahisseurs lituaniens et polonais.

    Kuzma Minin, le zemstvo starosta nouvellement élu, lance le mouvement de libération, organisant la collecte de fonds pour la création d’une milice. Le prince Dmitry Pojarsky a été choisi par les habitants de Nijni Novgorod comme commandant militaire.

    L’armée rassemblée libère une à une les villes, établissant sur certains lieux le gouvernement provisoire du prince Pojarsky. En 1612, il entre à Moscou.

    La troisième capitale

    Lorsque Pierre le Grand arrive dans la ville de Nijni Novgorod, elle devient immédiatement le centre de la province. Elle sera ensuite embélie sous l’impératrice Catherine II. La rue principale (Pokrovskaya) est construite progressivement avec des bâtiments en pierre. Le premier théâtre de ville apparaît ainsi que des églises, des pharmacies, des hôpitaux et des collèges.

    En 1817, le village de Kunavino accueille la foire de Makariev, grâce à laquelle le commerce de Nijni Novgorod se développe encore davantage pour devenir la troisième capitale.

    Gorky

    En 1932, Nijny Novgorod a été rebaptisé Gorky. Pendant les années de guerre, elle a joué un rôle non négligeable dans la victoire sur le fascisme. 56 unités militaires étaient réparties dans toute la région. Plus de huit cent mille citoyens ont pris part aux actions militaires, dont près de la moitié ne sont pas revenus du front. L’usine automobile de Gorki a produit autant d’obus d’artillerie que toutes les entreprises allemandes.

    En 1990, Gorky reprend son nom d’origine. Aujourd’hui, la ville est le plus grand centre économique du pays, attirant d’année en année non seulement des touristes russes, mais aussi étrangers.

    Le Kremlin de Nijni Novgorod

    ATTENTION, LE KREMLIN EST ACTUELLEMENT FERME POUR RESTAURATION. VÉRIFIEZ SUR LE SITE OFFICIEL SA DATE DE RÉOUVERTURE.

    nijni novgorod

    Construit en 1515, le Kremlin a servi de principale fortification défensive de la ville. L’auteur de la construction était l’architecte italien Pietro Francesco. Le Kremlin de Nijni Novgorod du XVIe siècle était composé de 13 tours (il en reste 12 aujourd’hui). À l’époque, c’était une puissante fortification, presque imprenable – des tours de dix mètres de haut, d’où les troupes ennemies étaient visibles à une distance de 30 verstes soit une journée de voyage pour un cavalier. Depuis la plus puissante, la tour Ivanovskaya, en 1612, le corps des volontaires du peuple dirigé par Minin et Pojarsky ont avancé vers Moscou. Le bâtiment abrite désormais un musée consacré à l’exploit de Nijni Novgorod.

    Adresse
    Place Minin et Pojarskiy, Nijni Novgorod

    Horaires
    Tous les jours de 10h00 à 17h00

    Tarifs
    250 RUB l’entrée
    150 RUB le point d’observation

    Site internet
    Site officiel

    Sur le territoire du Kremlin se trouve également un obélisque en granit dédié à Minin et Pojarsky, érigé en 1828. Cet obélisque est l’un des quatre monuments en l’honneur de Minin à Nijni Novgorod. Il y a également une copie du monument de Moscou dédié à Minin et Pojarsky.

    Près de la tour Ivanovskaya se trouve une chapelle avec une cloche de 2,5 mètres de haut. La cloche a été coulée par des maîtres moscovites au XVIIe siècle. La tour de l’horloge se dresse sur le point le plus élevé de la colline, d’où l’on pouvait observer les environs jusqu’au XIXe siècle, lorsque le Kremlin a perdu son importance militaire.

    Devenir une sentinelle à l’époque était très honorable. Seuls ceux qui pouvaient voir plus de neuf étoiles dans la constellation de Stozhar avaient une chance de devenir patrouilleur.

    Ensuite, on y trouve une exposition d’équipements militaires de la Seconde Guerre mondiale, un musée d’art, un pont d’observation et la cathédrale de l’Archange Michel, qui date du XIIIe siècle.

    Selon la légende, l’ancienne bibliothèque d’Ivan le Terrible est toujours conservée dans les cachots de la forteresse. On dit qu’il est difficile de trouver la relique en raison du relief compliqué des catacombes.

    Le Kremlin fait environ 22 hectares. Ce magnifique bâtiment militaire est bien entretenu avec des fleurs plantées le long des chemins.

    Les murs des cinq tours sont unis par de larges allées – plus de 5 mètres. On peut facilement s’y promener. Les tours comportent d’anciennes meurtrières où les visiteurs peuvent voir comment la défense de la ville était organisée.

    Cathédrale de Saint-Michel l’Archange

    nijni novgorod

    Construite au milieu du XVIe siècle, elle a été reconstruite en 1628-1631. Cette église est la plus ancienne structure de celles qui sont restées au Kremlin, rare monument d’architecture de tente, construit en l’honneur du saint patron de l’armée – l’Archange Michel. Ce temple a été construit sur les fondations d’églises plus anciennes, la première église en bois ayant été érigée et consacrée en 1221. Le temple a miraculeusement survécu dans les années 1930. À l’époque soviétique, elle était une branche du Musée historique, et en 1962 les restes de Kozma Minin ont été déplacés ici.

    Musée du Kremlin

    Dans la tour Dmitriev, vous pourrez voir à quoi ressemblait cette forteresse lorsqu’elle venait d’être construite et quel rôle elle a joué dans l’histoire de toute la ville. L’une des expositions est le musée des armes. Elle présente des armes de différentes époques, des cottes de mailles médiévales (une cotte de mailles pouvait peser jusqu’à 20 kg, tout le monde ne pouvait pas porter une telle chose), des flèches, des lances et des arcs, une variété d’armes à feu et des vêtements de soldats de différentes époques. D’autres types d’armes sont également présentés, depuis l’époque de la Kiev Rus jusqu’à nos jours.

    nijni novgorod

    Musée d’art de Nijni Novgorod

    Le musée d’art d’État de Nizhny Novgorod (НГХМ) est l’un des plus anciens musées de Russie, ouvert en 1896.

    Cette maison dites « du gouverneur militaire » est liée aux noms des décembristes A. Muravyev et I. Annenkov que le romancier français Alexandre Dumas a rencontré lors de son séjour dans la ville. C’est dans les années 1860, que Andreï Karelin, peintre-photographe de Nijni Novgorod, a ouvert dans la maison du gouverneur la première école d’art publique de la ville.

    Ses salles d’exposition présentent des œuvres d’artistes célèbres des XVIIIe et XXe siècles : Roerich, Makovsky, Repin, Kustodiev, Bryullov, Aivazovsky. Mais aussi des œuvres des maîtres de l’avant-garde russe: M. F. Larionov , N. S. Goncharova , O. V. Rozanova , K. S. Malevitch , V. V. Kandinsky

    Maxime Gorki a joué un rôle majeur dans la constitution de la collection du musée, en faisant don des toiles de N.K. Roerich, M.V. Nesterov, B.M. Kustodiev et V.M. Kustodiev provenant de sa collection personnelle.

    Aujourd’hui, la collection compte plus de 12 000 œuvres d’art nationales et étrangères (peinture d’icônes, graphisme, sculpture, art décoratif-appliqué et art populaire).

    Adresse
    Dans le Kremlin de Nijni Novgorod

    Horaires
    De 10h à 18h le mardi et mercredi, de 11h à 20h le jeudi et de 11h à 19h le week-end. Fermé le lundi.

    Tarifs
    200 RUB l’entrée

    Site internet
    Site officiel

    Les bâtiments emblématiques de Nijni Novgorod

    Maison Sirotkina

    L’exposition de peintures étrangères du musée d’art de Nijni Novgorod est situé dans un bâtiment unique, la maison du marchand Dmitry Vasilyevich Sirotkin. Le manoir est un monument architectural d’importance fédérale et une véritable décoration de la ville. La maison a été construite en 1916 selon le projet des frères architectes Leonid, Victor et Alexander Vesnin, en imitation du style néoclassique.

    La collection actuelle de peinture d’Europe occidentale comprend environ 200 œuvres, créées par des représentants des principales écoles d’art du XVe au début du XXe siècle : italienne, française, allemande, néerlandaise et flamande. Parmi eux, on trouve des chefs-d’œuvre de renommée mondiale tels que Lucrèce de Lucas Cranach l’Ancien, Lute Boy de Giuseppe Maria Crespi, Piazza Navona in Rome de Bernardo Belotto, Le Christ et la Samaritaine par Jacob Jordaens, la bergerie par David Teniers le Jeune, etc.

    Nizhny Novgorod Ostrog

    blank

    Construit dans le style d’une forteresse médiévale, l’Ostrog a été en fonction directe pendant 90 ans : de 1824 à 1914. Les prisonniers politiques et les condamnés, qui attendaient d’être envoyés en convoi en Sibérie, étaient emprisonnés ici. À différentes époques, les prisonniers comprenaient : Maxim Gorky, Felix Dzerzhinsky, Vladimir Korolenko, Nikolai Semashko. Pendant la première guerre mondiale, des prisonniers de guerre y étaient gardés. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la prison a servi d’hôpital. Aujourd’hui, il y a des bureaux dans le bâtiment.

    Il se situe au 2 de la place de la liberté mais ne se visite pas.

    Manoir Rukavishnikov

    La maison la plus chère de la ville abrite l’ancienne demeure du marchand Sergey Rukavishnikov qui a construit le manoir en 1877, en engageant les meilleurs artisans russes. Pendant l’Union soviétique, la maison abritait un musée d’histoire locale. En 2010, le bâtiment a été restauré comme une maison de marchand du XIXe siècle. Il y a des salons, des chambres, une cuisine et une salle de bal.

    blank

    Adresse
    Verkhniy Voljskaya nab. 7, Nijni Novgorod

    Horaires
    De 10h à 17h du mardi au jeudi et de 12h à 19h le le week-end. Fermé le lundi.

    Tarifs
    250 RUB l’entrée

    Site internet
    Site officiel

    Maison de la banque d’état

    Le bâtiment de la banque, qui ressemble à la fois à une tour russe et à une tour de conte de fées, est apparu dans la ville en 1913. Cette construction architecturale complexe a été érigée en deux ans seulement – le gouvernement russe prévoyait l’éclatement de la guerre et a décidé de déplacer les principales valeurs des villes frontalières vers le centre du pays. Les meilleures usines russes ont participé à la construction.

    nijni novgorod

    Le bâtiment n’a jamais changé de fonction. La succursale de la Banque centrale s’y trouve encore aujourd’hui. La façade du bâtiment est décorée de trois armoiries : URSS, Russie et Nijni Novgorod. À l’intérieur, il y a une petite exposition avec de vieux billets de banque, des pièces et des billets. Les murs et les plafonds du bâtiment sont encore peints au début du XXe siècle. La salle de réception dispose d’une cheminée depuis l’ouverture de la banque.

    Un peu à l’écart du bâtiment principal se trouve une tour d’horloge. Selon la légende, la tour de l’horloge a été construite en une nuit. Nicolas II était attendu à l’ouverture de la banque, et dans la maison d’en face, sur le balcon, un homme nu aimait boire du thé. La nouvelle construction a caché le vis-à-vis.

    La foire de Nijni Novgorod

    La foire de Nijni Novgorod (Ancien nom — Foire de Saint-Macaire, Makarievo) (Russe : Нижегородская ярмарка) est une foire autrefois célèbre dans toute l’Europe qui se tenait en Russie chaque année en juillet à Nijni Novgorod. Cette foire a d’abord eu lieu près du monastère Saint-Macaire sur la rive gauche de la Volga à partir du milieu du XVIe siècle, jusqu’en 1816, date à laquelle un immense incendie a détruit l’endroit. La foire a donc été déplacée à côté à Nijni Novgorod, gardant pendant quelques décennies son nom de « foire de Saint-Macaire ». Cette foire attirait des marchands venus de toute l’Europe, mais aussi des Indes, de Perse, d’Asie centrale et même de Chine (pour le thé).

    Aujourd’hui c’est le plus grand centre d’exposition de la région. On y trouve également un musée interactif sur l’histoire de la Russie.

    blank

    Les principaux musées de Nijni Novgorod

    Musée de l’histoire de GAZ

    Et non on ne va pas parler de gaz, mais bien de GAZ, la marque de voiture soviétique. Plus de deux mille objets d’exposition sur l’industrie automobile russe et l’usine automobile de Gorki sont installés sur deux étages du centre de formation GAZ. Les expositions du musée sont divisées selon des intervalles de temps :

    • 1929-1941 avec des objets personnels des premiers ouvriers de l’usine
    • 1941-1945, les objets de la collection se rapportent à la période de guerre : objets ménagers, fragments de bombes largués sur la ville, cartes de rationnement des employés de l’usine
    • 1945-1960, l’exposition est consacrée à l’apogée de l’industrie automobile en URSS, on y trouve des modèles de la Volga, de la Tchaïka et de la GAZ-52, qui a reçu le Grand Prix à l’exposition de Bruxelles.
    blank

    Plus de 30 pièces du musée sont des véhicules GAZ réparés de différentes époques. Dans les halls se trouvent : un véhicule blindé de transport de troupes BTR-80, une voiture expérimentale Volga GAZ-3111 de classe affaires, un phaéton militaire GAZ-14-05. Il y a eu des moments tragiques dans l’histoire de l’usine, quand dans les années 80 l’équipement pour la production de ces voitures a été détruit sous les auspices de la lutte contre les privilèges. L’usine a conservé les seuls modèles de la classe de luxe, car il était impossible d’en produire davantage.

    Adresse
    Prospekt Lenina 95, Nijni Novgorod

    Horaires
    De 9h à 18h du lundi au jeudi et de 9h à 17h le le week-end. Fermé le dimanche.

    Tarifs
    200 RUB l’entrée

    Site internet
    Site officiel

    Musée de la locomotive à vapeur

    L’exposition est assez petite, 15 locomotives à vapeur. La plupart d’entre eux sont fabriqués à Kharkov et Lugansk, quelques-uns à Bryansk. Mais il y a aussi des raretés fabriquées en Suède. L’une des locomotives à vapeur est célèbre pour avoir transporté la princesse Diana de Moscou à Tula en 1995.

    Hutte Shelkovskiy – Musée des peuples de la Volga

    Les objets exposés sont collectés depuis plus de 50 ans, et la hutte Shchelkovsky a été ouverte en 2014, dans une forêt au milieu de trois lacs. Sur le territoire du musée, se trouvent maintenant des monuments architecturaux des XVIII et XIX siècles, apportés de toutes les régions bordant la Volga : cabanes de paysans avec décoration intérieure : berceaux, rouets, traîneaux, coffres, granges, église et moulin. Vous pouvez vous promener le long des allées ombragées et observer les manières et la vie des gens qui vivaient dans les différentes régions de la Volga. Les maisons ont conservé des intérieurs authentiques, reproduisant les décorations, les sculptures et tous les ustensiles.

    Musée de la litérature

    Le musée est installé dans le manoir du marchand Burmistrov, dont l’intérieur du XIXe siècle a été préservé. Le domaine a été décrit par Alexandre Rukavishnikov dans son roman « The Damned Kin ». Les expositions du musée reflètent la vie des habitants de Nijni Novgorod au XIXe et au début du XXe siècle. Ils sont liées aux célébrités qui ont vécu dans la ville : les écrivains Gorki, Korolenko et Melnikov et les poètes Grave et Rukavishnikov. Des effets personnels et des photos de personnes célèbres y sont conservés.

    Musée de l’artisanat de la région de Nijni Novgorod

    Les collections du fonds ont commencé à se former dès les années 1850. La première exposition a eu lieu en 1895, mais la date d’ouverture du musée est considérée comme étant 1896. Les salles locales abritent environ 4 000 objets liés à l’artisanat populaire : serrures et couteaux de Pavlovka, dentelles, jouets et vaisselle.

    Les trois rues à ne pas manquer

    Bolchaya Pokrovskaya ulitsa

    La rue centrale de Nijni Novgorod s’étend sur plus de 2 kilomètres, dont la moitié est une zone piétonne. La construction de bâtiments en pierre dans la rue Bolshaya Pokrovskaya a commencé à la fin du XVIIIe siècle. La noblesse locale s’y est installée : familles princières, marchands et fonctionnaires de la ville. Parsemées de-ci de-là vous trouverez des petites sculptures : chats, pigeons en bronze, cireur de chaussures et un policier.

    nijni novgorod

    Les principales curiosités de la rue Bolshaya Pokrovskaya :

    • Place avec un monument à Gorki et un objet d’art « J’aime Nijni Novgorod »
    • Compositions sculpturales : facteur, fashionista, aubergiste, polovoy, dame avec un enfant, jeune violoniste, chèvre joyeuse
    • Monument à Evgeny Evstigneev
    • Théâtre de marionnettes de 1912
    • Musée de l’artisanat local
    • Musée de Sverdlov
    • « Maison du géant »
    • Théâtre dramatique
    • Eglise Vvedenskaya

    Dans les bâtiments de la rue Bolshaya Pokrovskaya, il y a des magasins, des boutiques de souvenirs et des cafés, avec quelques musiciens.

    Rojdestvenskaya ulitsa

    La rue relie la place de l’Unité du peuple et le monastère de l’Annonciation. Rozhdestvenskaya est l’un des rares endroits de la région de la Volga où des monuments historiques ont été préservés depuis le XVIIe siècle.

    Le lieux à ne pas manquer :

    • Église de la Nativité du XVIIe siècle
    • L’ancien silo à grains
    • Le logement du « Passage Blinovsky »
    • Maison du marchand Pyatov avec huit colonnes
    • Maison Stroganoff, qui appartenait à la princesse Golitsyna, inspirée par Pouchkine dans sa « Dame de pique »
    • La maison à trois étages de la marchande Panina
    • Le bâtiment de la compagnie de navigation Volga
    • L’attraction « Vitamines électriques », qui mesure la force des sentiments des amoureux
    • Le « Vélo électrique » qui lorsque les pédales du mécanisme sont actionnées, les guirlandes s’illuminent.

    Verkhny-Voljskaya Naberejnaya

    Le remblai a été aménagé en 1834 par décret de Nicolas Ier. À l’époque, le tsar a visité la ville et n’était pas satisfait de la pollution de cet endroit magnifique. Les anciens bâtiments situés sur la digue ont été démolis et remplacés par des bâtiments en pierre, qui ont survécu jusqu’à aujourd’hui. Plus tard, la mairie amenagea le jardin Alexandre, où seuls les citoyens aisés de Nizhniy Novgorod étaient autorisés à se promener.

    Lieux intéressants de la digue moderne :

    • l’église de 1896
    • la société de navigation à vapeur « Mercury » des années 1930
    • Monument à Peter Nesterov et une maquette de l’avion « Newpor » sur lequel le célèbre pilote a été le premier au monde à faire une « boucle morte »
    • Manoir de Sirotkin de 1916
    • L’escalier Chkalov de 560 marches.

    Eglises et monastères

    Monastère Pechersky

    Le premier monastère de Pechersky a été construit dans la ville en 1219. La cathédrale est restée debout pendant plus de 300 ans, mais en 1598, elle a été détruite par un glissement de terrain. Le complexe du monastère a été reconstruit un peu en amont. Dans les murs de l’église, en 1612, l’archimandrite Feodosy a béni Dmitri Pozharsky.

    L’ensemble du monastère se compose des constructions des XVII-XVIII siècles :

    • Cathédrale de l’Ascension de 1632
    • L’église de l’Intercession de la Sainte Vierge de 1765
    • Deux églises de 1645-1648.

    Adresse : Приволжская слобода, 108

    blank

    Les principales reliques sacrées du monastère : la Chronique laurentienne du XVIIe siècle et l’icône de Notre-Dame de Pechersk, sauvée du glissement de terrain en 1598.

    Église de la Nativité (Stroganovsky)

    blank

    L’église (en russe : Рождественская (Строгановская) церковь) a été fondée par le marchand Stroganov à la fin du XVIIe siècle. En 1722, l’église a été fermée par décret de Pierre le Grand. Selon la légende, l’autocrate était irrité par le fait que le personnage représenté dans l’icône du Sauveur tout-puissant ressemblait trop à Stroganov, que le tsar n’appréciait guère. Après la mort de Pierre le Grand, les services divins ont repris dans l’église.

    Dans les années 1930, il a été décidé de démolir le bâtiment. L’église a été sauvée par le recteur Sergei Veysov, qui a suggéré d’ouvrir un musée de l’athéisme dans le bâtiment. L’église est à nouveau ouverte depuis les années 1990. Le beffroi local, dont la cloche pèse 80 kg, est orné d’une horloge allemande à 4 cadrans, fabriquée en 1879.

    Adresse : ул. Рождественская, 34А

    La cathédrale d’Alexandre Nevski

    nijni novgorod

    La cathédrale (en russe : Собор Александра Невского) a été érigée en 1864 lorsque le besoin d’une deuxième église sur le territoire de la foire de Nizhny Novgorod s’est fait sentir. La construction a été mal financée et l’architecte ingénieux Lev Dahl a conçu une église « ouverte » qui pouvait être achevée à tout moment sans endommager l’extérieur. En 1940, un incendie s’est déclaré dans l’église et la cathédrale n’a été reconstruite qu’en 1984. Les murs ont été repeints, et l’iconostase a été restaurée. La principale relique de la cathédrale est une image avec des fragments des reliques de Saint Alexandre Nevsky.

    Adresse : ул. Стрелка, 3А

    Cathédrale Spassky

    La cathédrale Spassky (en russe : Спасский Староярмарочный собор) a été érigée en 1822 par l’architecte français Auguste Montferrand. Les habitants de Nijni Novgorod étaient gênés de prier devant des icônes créées par un maître européen. Plus tard, les images sacrées ont été complétées par un peintre russe, Vasily Stasov. La cathédrale de 40 mètres contient des icônes avec des parties des reliques du Prince George, de Seraphim de Sarov, de Pierre et Fevronia et d’Alexandre Nevsky.

    Adresse : пр. Ярмарочный, 10

    Comment se rendre à Nijni Novgorod ?

    Le plus simple est de nous faire confiance via une excursion organisée ici.

    La ville est située dans la partie centrale du pays et est considérée comme un important centre de transport à part entière. Elle est donc facilement accessible par presque tous les moyens de transport depuis la capitale et les autres grands centres régionaux.

    En avion

    L’un des moyens les plus rapides de se rendre à Nijni Novgorod, mais aussi le plus cher si vous achetez votre billet peu de temps avant le départ. Les prix sont également fortement influencés par le moment du voyage. L’augmentation des prix est sensible pendant les mois d’été et les fêtes de fin d’année.

    Le principal port aérien de Nijni Novgorod est l’aéroport de Strigino. Des vols directs des compagnies aériennes de Moscou, Saint-Pétersbourg, Ekaterinbourg, Samara et Surgut. Comptez 4500 RUB pour un aller simple.

    Les destinations les plus populaires sont les vols en provenance de Moscou et de Saint-Pétersbourg. Les tarifs pour ces vols commencent à 4500 roubles.

    En train

    Pour ceux qui accordent de l’importance au temps et à l’argent, l’option la plus appropriée est de se rendre à Nijni Novgorod en prenant les trains à grande vitesse « Lastochka », « Sapsan » ou « Strizh ».

    Ils partent régulièrement de la gare de Kursk à Moscou et de la gare Moskovsky à Saint-Petersbourg. Duré approximative de 3,5 à 4 heures pour un prix du billet à partir de 1500 roubles.

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Oranienbaum ou la naissance des montagnes russes

    Oranienbaum est le lieu de naissance des montagnes russes mais aussi un superbe parc avec des pavillons et un immense palais.

    Vous aimeriez lire également