Plus
    MoscouEspace de loisirsKouskovo, le domaine d'été des Sheremetev

    Kouskovo, le domaine d’été des Sheremetev

    La résidence d'été des Sheremetev

    Le palais de Kouskovo est un monument de la culture artistique russe du XVIIIe siècle et un lieu de promenade. Cette résidence d’été fut construite sur ordre de la famille Sheremetev pour accueillir de prestigieuses réceptions, des fêtes ou encore des représentations théâtrales. Plus d’une vingtaine de monuments architecturaux ont survécu jusqu’à nos jours. En 1919, le domaine a acquis le statut de musée et a fusionné en 1938 avec le plus grand musée de céramique de Russie.

    Temps de lecture estimé : 14 minutes

    Infos pratiques

    Adresse
    Yunosti ul. 2, Moscou

    Horaires 2022
    Le palais, la grotte et la maison italienne

    Du mercredi au dimanche de 10h à 16h
    L’Orangerie, l’Ermitage et le parc
    Du mercredi au dimanche de 10h00 à 18h00

    Tarifs 2022
    50 RUB Parc
    250 RUB Palais
    150 RUB La grotte
    100 RUB l’Ermitage
    300 RUB Les expositions de la grande serre
    100 RUB Maison italienne et holandaise
    500 RUB billet combiné
    700 RUB billet complet
    Tarif préférentiel pour les étudiants, retraités, -18 ans, handicapés et vétérans.

    Site internet
    Site officiel du palais

    Histoire de Kouskovo

    Au XVIIe siècle, Kouskovo est devenu la propriété de Boris Petrovich Sheremetev (1652-1719), un maréchal russe sous le tsar Pierre le Grand, qui a dirigé l’armée russe lors de la victoire sur les Suédois à la bataille de Poltava (1707). Il y avait déjà une église en bois sur le site, une maison et plusieurs étangs.

    Le palais a été construit par son fils Petr Borisovich Sheremetev (1713-1788). Le comte Sheremetev était l’un des hommes les plus riches de Russie, proche de la cour et mécène des arts. Il a construit Kouskovo à peu près en même temps qu’un palais municipal sur les rives de la Fontanka à Saint-Pétersbourg. Lorsqu’il a décidé de construire un palais à Kouskovo, il a ordonné qu’il soit plus grand et plus beau que les domaines des autres nobles, et égal à n’importe quelle résidence de tsars. Comme il se trouvait à moins d’une journée de voyage du centre de Moscou, il n’a pas été conçu pour accueillir des invités pour la nuit, ni pour l’agriculture ou tout autre but pratique, mais purement comme un lieu de divertissement, de cérémonie et de festivités.

    La construction a été réalisée entre les années 1730 et 1790 sur un site de plus de 300 hectares. La structure la plus ancienne qui subsiste est l’église du Sauveur, sur le site de l’ancienne église en bois, construite en 1737 dans un style baroque pétrinien et décorée de statues en marbre. Le clocher néoclassique a été ajouté plus tard, en 1792.

    La Maison hollandaise a été construite entre 1749 et 1751 par l’architecte Yuri Kologrivov, qui a ensuite agrandi l’étang pour en faire un lac et aménagé le parc et les canaux. Après la mort de Kologrivov en 1754, la construction du palais a été entamée par le jeune architecte Fiodor Argunov, qui avait conçu la grotte et le belvédère près du canal dans la partie orientale du parc. Lorsque Fiodor Argunov fut occupé par la construction de la maison Sheremetev sur la Fontanka à Saint-Pétersbourg, la tâche de concevoir le palais fut confiée au célèbre architecte moscovite Karl Blank. La construction de la maison occupa les années 1760. La façade néoclassique, attribuée à l’architecte français Charles de Wailly, a été ajoutée en 1774 après que le fils du propriétaire soit revenu de Paris en 1773.

    Les vingt-six pièces du palais ont été conçues pour recevoir et impressionner les invités lors d’occasions officielles. Le comte Sheremetev recevait dans un style grandiose ; ses divertissements en plein air dans le parc attiraient jusqu’à vingt-cinq mille invités. Le domaine a été visité par l’impératrice Catherine II en 1775 ; un obélisque dans le parc marque l’événement.

    À la fin du XVIIIe siècle, le domaine est entré en déclin. Il a été gravement endommagé lors de l’invasion française en 1812. Dans les années 1830, le théâtre des serfs a été démoli. Après l’abolition du servage en 1861, les parcelles de terre ont été divisées et louées. Au XIXe siècle, une grande partie du mobilier a été transférée dans les résidences urbaines des Shermetev à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

    Après la révolution de 1917, le domaine a été nationalisé. En 1919, le palais a été transformé en un petit musée d’histoire naturelle. Dix ans plus tard, il est devenu le siège du musée d’État de la porcelaine, qui avait été fondé en 1918 à Moscou. Il abritait les collections nationalisées des collectionneurs d’art russes Morozov, Zoubalov et Botkine. En 1932, il a été rebaptisé Musée d’État de la céramique.

    L’ensemble architectural de Kouskovo

    La réalisation des plans pour la construction du domaine fut grandement favorisée par le mariage du comte avec la seule héritière des immenses domaines du chancelier Alexis Tcherkasskiy : le village voisin de Tcherkasskiy – Veshnyakovo fut inclus dans le domaine de Kuskovo. Le vaste territoire du domaine se composait de trois parties.

    La partie « centrale » est la mieux conservée du domaine avec les principaux monuments de l’architecture.

    Le plus ancien bâtiment du manoir est l’église, dans le style du « baroque Anninsky ». Le clocher, en revanche, est le dernier des manoirs du XVIIIe siècle. Avec le Palais, construit sous la direction du célèbre architecte moscovite Karl Blank, et l’aile des cuisines, ces bâtiments forment l’ensemble de la Cour d’honneur, située sur les rives du Grand Étang. Le seul parc régulier à la française de Moscou avec des sculptures en marbre et des obélisques, avec un système hydraulique complexe composé d’étangs, de canaux et de ponts, a conservé de nombreux pavillons.

    Sur l’axe central, se trouvent symétriquement les pavillons de l’Ermitage et la volière. En face du Palais on trouve la Grande Serre de pierre. Le petit ensemble composé de la maison hollandaise et italienne est situé dans les parties ouest et est du domaine.

    L’apogée du domaine de Kouskovo se situe à la fin du XVIIIe siècle quand il accueillait jusqu’à 30.000 invités. Le programme des fêtes comprenait des rituels religieux, des spectacles folkloriques, des promenades en bateau pour assister au chant du chœur, des feux d’artifice, des orchestres de cors, des défilés maritimes, des jeux et des manèges. Les scénarios de vacances comprenaient également des bals, des divertissements et des représentations dans les deux théâtres fermés et à ciel ouvert. Ses somptueuses réceptions ont vu des invités célèbres comme Catherine II, le roi de Pologne Stanislaw Poniatowski et l’empereur d’Autriche Joseph II.

    Après la campagne de Russie où le maréchal Ney occupe Kuskovo, le domaine est abandonné. Il sera nationalisé à la révolution et transformé en musée.

    Réservez votre excursion avec un guide francophone

    Ci-dessous, j’ai sélectionné pour vous 3 options sur la plateforme Viator. La première visite peut-être faite en français mais il faudra compter dans les 280€ par personne. La seconde est moins chere, à 95€ par personnne mais ne sera qu’en anglais.

    Le palais de Kouskovo

    Le bâtiment principal du domaine de Kouskovo a été construit en 1769 sous la direction de l’architecte moscovite Karl Blank. Il était destiné à la réception solennelle des invités en été. C’est un exemple rare de maison de campagne noble qui a conservé intégralement son architecture et ses éléments intérieurs : planchers de bois, poêles et cheminées, peintures décoratives, sculptures sur bois et moulures en papier mâché, miroirs et luminaires. L’architecture du manoir, construite dans le style du classicisme russe précoce, est cependant typique des palais de pierre de la seconde moitié du XVIIIe siècle.

    blank

    Le portique à six colonnes à l’avant de la maison a été conçu avec une rampe pour que les carrosses puissent venir directement à la porte d’entrée. Lorsque le carrosse arrivait, les serviteurs se précipitaient par les portes d’entrée et retenaient les chevaux pendant que les invités descendaient.

    À l’intérieur du palais, à l’extrémité ouest du bâtiment, se trouvaient douze grandes salles d’apparat et deux ensembles plus petits de pièces à usage résidentiel.

    • Le vestibule de l’entrée principale était muré de plâtre peint pour ressembler à du marbre, avec des vases dans des niches conçues par Johannes Justus.
    • La salle de réception comportait à la fois une cheminée ornée, typique de l’Europe occidentale, et un four décoré de carreaux colorés, traditionnels en Europe de l’Est (dont la Russie) et du Nord, illustrant les deux traditions artistiques de la Russie de l’époque.
    • La salle des tapisseries était la deuxième salle de réception. Elle était décorée de tapisseries flamandes du XVIIe siècle représentant des parcs et des jardins. Entre les tapisseries, les fenêtres donnaient sur le lac et le jardin du domaine.
    • La chambre à coucher d’apparat, bien qu’elle dispose d’un lit, la chambre à coucher d’apparat n’a jamais été utilisée comme telle, mais plutôt comme une salle de réception formelle, pour impressionner les invités.
    • Le cabinet-bureau était le bureau personnel du comte, décoré de lambris de chêne de style hollandais avec des motifs d’images sculptées, dans le style de Pierre le Grand.
    • La chambre à coucher quotidienne était conçue pour le repos. Elle possédait une cheminée en marbre avec des peintures insérées d’artistes français et des portraits de la famille Sheremetev.
    • La salle de danse ou salle des miroirs était la pièce la plus grande et la plus décorée de la maison, avec un plafond peint et des murs recouverts de miroirs en blanc et or.
    • La salle de billard présente une grande table de billard fabriquée en Angleterre au XVIIIe siècle.
    • La salle à manger dont les peintures et la décoration soulignent la longue histoire et la gloire de la famille Sheremetev.

    Les dépendances du palais de Kuskovo

    Les cuisines

    Construites en 1755 par l’architecte Fedor Argunov, la remise (En russe: Кухонный флигель) abritait la cuisine russe et française. Le bâtiment a été construit dans le même style que le reste de l’ensemble du domaine, ses façades nord et sud sont décorées d’une colonnade, de hautes fenêtres en arc.

    kouskovo

    L’Hermitage

    Dans la partie sud-ouest du parc régulier de Kuskovo se trouve le pavillon de l’Hermitage (en russe Эрмитаж). Il servait à recevoir des invités, et son nom soulignait la vocation du pavillon, qui était destiné à l’amusement et au divertissement dans un cercle restreint de la société. Sa conception originale permettait de s’isoler des domestiques.

    Aujourd’hui, il n’existe que trois bâtiments de ce type en Russie : à Peterhof, à Tsarskoye Selo et à Kouskovo. L’Hermitage a été construit en 1765 par Karl Blank. La particularité de ce bâtiment est l’imbrication étroite de plusieurs styles. Sur les formes lisses et arrondies des façades, on trouve un système d’ordre strict et précis de classicisme, mais aussi des éléments baroques, comme les bustes en albâtre des Césars romains situés dans des niches spéciales sous les avant-toits.

    kuskovo

    La grande orangerie

    En 1763, la Grande Orangerie de pierre (En russe : Большая каменная оранжерея) a été construite selon le projet de l’architecte Fedor Argunov. En plus de sa fonction principale, la serre pouvait recevoir des invités pour danser avec des chœurs et des musiciens. Les resalîtes latérales contenaient des salles de jeux et un abri de jardinier. Aujourd’hui, les salles du conservatoire accueillent les expositions du Musée national de la céramique.

    La maison italienne

    Il a été construit dans le style italien par l’architecte Kologrivov, qui a reçu sa formation architecturale à Rome, en Italie. Cela s’est donc reflété dans le style du bâtiment. En général, il s’agissait d’un palais destiné aux « petites réceptions », qui servait, entre autres, à stocker diverses œuvres d’art rares. À l’époque, c’était déjà une sorte de musée.

    kouskovo

    La maison hollandaise

    kouskovo maison hollandaise

    Le nom indique clairement que la maison a été construite dans le style hollandais du XVIIe siècle, avec la cuisine au rez-de-chaussée et la chambre au rez-de-chaussée. Il a été conçu pour ressembler à un quartier résidentiel sur les rives d’un lac.

    Le manoir a été utilisé pour divers événements de divertissement. Le pavillon est actuellement utilisé pour diverses expositions.

    La grotte de Kouskovo

    grotte kouskovo

    La grotte a été construite entre 1755 et 1761 par l’architecte Fiodor Argunov, et devait représenter le palais du roi des mers. Elle était placée à côté d’un grand étang, qui reflétait son imposante façade et sa coupole. À l’intérieur, des rangées de niches étaient remplies de statues de Vénus, Diane, Cérès, Flore, Junon et Jupiter. Les fenêtres étaient recouvertes de grilles en fer forgées par des artisans serfs ressemblant à des brins d’algues. L’espace intérieur, sous la coupole, est censé être la salle du trône de Neptune, incrusté de coquillages de 24 types des mers tropicales (méditerranée, mer Noire, océan Indien, Atlantique et Pacifique). La grotte est l’une des rares grottes du XVIIIe siècle à avoir conservé sa décoration originale.

    Ici, Catherine II déjeuna avec le compte Sheremetev. Après des années de restauration, le pavillon de la grotte s’ouvre de nouveau.

    kouskovo

    Les collections du musée

    La collection du musée de Kouskovo comprend plus de 50 000 pièces dont 6000 œuvres dont des peintures, des sculptures, du mobilier et de l’art décoratif et appliqué des XVIe et XIXe siècles. C’est également la plus grande collection de porcelaine, de céramique et de verre de Russie et d’Europe occidentale.

    5/5 - (3 votes)

    1 COMMENTAIRE

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact !

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Point sur la situation en Russie

    Je vais essayer du mieux que je peux d'ajouter dans cet article toutes les informations nécessaires pour comprendre la situation en Russie d'un point de vue pratique comme je l'ai toujours fait.

    Vous aimeriez lire également