Plus
    Avant le départLivresLes français de Moscou en 1812 de Sophie Hasquenoph

    Les français de Moscou en 1812 de Sophie Hasquenoph

    Publié en Septembre 2012 aux éditions Du Rocher. 248 pages.

    Présentation du livre par l’éditeur Du Rocher

    Qui aujourd’hui, évoquant l’année 1812, ne garde en mémoire une image dramatique de l’épopée napoléonienne : la ville de Moscou tout entière en flammes, une armée épuisée et affamée, affrontant avec courage le froid du grand hiver russe. Les écrivains d’hier et d’aujourd’hui ont surtout pris appui sur les témoignages des soldats de la Grande Armée; des officiers ont saisi leur plume pour justifier, expliquer et mieux faire comprendre. Avec la célébration du bicentenaire de 1812, nous découvrons le point de vue de la colonie française de Moscou, en privilégiant quatre témoins : un ecclésiastique, deux artistes de théâtre, un aristocrate lancé dans les affaires. Ce récit présente un nouvel éclairage sur la vie des Français emportés dans la tourmente de l’Histoire, celle de Napoléon, de la France et de l’Europe.

    Sophie Hasquenov est née en 1962. Docteur en histoire moderne, agrégée, elle est maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Lille III.

    Les français de Moscou en 1812 de Sophie Hasquenoph

    Ce livre se lit avec passion surtout quand on est français vivant à Moscou 🙂

    Alexandre de Russie

    Article « Les Français de Moscou en 1812 » de Maria Tchobanov pour le site Russia Behond the headlines publié le 27 septembre 2012

    L’auteur retourne 200 ans en arrière sur les pas de ses compatriotes, emportés bien malgré eux dans la campagne de Moscou de Napoléon. La colonie française, existante depuis la seconde moitié de XVIIIe siècle, est au moment de la guerre une colonie étrangère active et possède depuis 1789 une paroisse catholique. Ces événements ont profondément marqués les membres de la colonie, vivant jusqu’à là paisiblement dans cette grande cité d’affaires.

    En décrivant l’épopée napoléonienne de 1812, les auteurs se sont toujours appuyé sur les témoignages des soldats et des officiers de la Grande Armée. Sophie Hasquenoph préfère nous faire découvrir le point de vue de la colonie française de Moscou, en privilégiant quatre témoins: un ecclésiastique, deux artistes de théâtre et un aristocrate lancé dans les affaires.

    Ils ont laissé des témoignages écrits et peu connus sur la période napoléonienne de Moscou depuis l’arrivée en septembre 1812 de l’Empereur des Français jusqu’à la fameuse retraite de la Russie, en passant par l’incendie de la ville et l’occupation de Napoléon.

    Ces quatre civils ont raconté les faits tels qu’ils les ont vu, resenti et subi, car il se sont trouvés aux premières loges des évènements. Nous apprenons entre autre que le curé de la paroisse St-Louis des Français se mobilise avec une énergie extraordinaire face à l’incendie de Moscou et au pillage de la ville, à tel point, que le seul quartier sauvé des flammes est le quartier français.

    Tous ces témoins offrent une vision originale, profondément humaine, sensible, et complètent ainsi le récit militaire si souvent rapporté.

    Notez ce post
    SourceRBTH

    SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

    Veuillez écrire votre commentaire!
    Veuillez entrer votre nom ici

    Restons en contact !

    Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

    Envie d'aventure ?

    Venez découvrir la Russie grâce à nos excursions avec un guide privé

    À LIRE

    Nos derniers articles

    Tarte Moskva

    Moscou la grande devait avoir son gateau alors la tarte Moskva a été créée en 2015. Voici son histoire et sa recette complète.

    Vous aimeriez lire également