Le Rugby en Russie

/ / Le Rugby en Russie

Que personne ne prenne peur, partir à plus de 3000 kilomètres de la maison est conséquent, mais ce n’est pas pour ça que vous allez devoir oublier vos racines d’ovalie, loin de là ! Moscou permet à tout rugbyman de s’épanouir et même de découvrir un côté du rugby que nous ne connaissons pas en France : celui d’un sport peu commun. Il est vrai que chez nous, même si ce n’est pas aussi courant que le football, le rugby a une place très importante. Entre TOP 14 et PRO D2 très médiatisés, et un 6 Nations qui scotche la plupart des familles françaises devant les écrans pendant le mois de février, le rugby a sa place en France.

En Russie… C’est un peu différent. Le rugby est encore un sport nouveau, qui se crée, sans réelle institution, et malheureusement sans grand financement. C’est un monde beaucoup plus petit que chez nous, qui a un côté chaleureux, mais qui des fois nous emmêle les pinceaux.

Si bien que l’entraide est très courante. La plupart des clubs ne font payer des frais annuels que sur « la base du volontariat », ce qui signifie que tous les terrains ne sont pas parfaitement gazonnés (d’ailleurs la moitié de l’année vous jouerez sur de la neige), que les compétitions ont une organisation qui peut laisser à désirer et que les entraîneurs n’ont pas tous une formation parfaite. Mais cela veut aussi dire que vous pouvez assister à des matchs professionnels pour 4€ (l’équipe de l’Enisei joue au moins deux fois par an au stade Slava), que vous pouvez y croiser le directeur de la fédération, et que vous pouvez côtoyer des joueurs professionnels beaucoup plus facilement, voire entraîner avec eux quand ils reviennent dans leurs équipes de cœur.

rugby en russie

Toutes les photos de cet article sont celles de Maria Isaeva

Autre barrière qui se dresse face aux joueurs français est celle de la langue. Trouver une équipe sans parler russe se révèle être une tâche ardue. Parcourir tout internet ne ramène pas forcément de résultat, et arriver à trouver un site est assez rare. Il faut savoir que la plupart des équipes passe par VKontakte, où les informations ne sont pas toujours claires, d’autant plus en russe. De plus en plus d’équipes traduisent leur site ou leurs pages en anglais, mais cela reste tout de même exceptionnel. C’est pourquoi nous nous sommes mis au travail, et vous avons concocté une liste des équipes de la capitale et de sa région, ainsi que des principaux tournois et compétitions. Cet article concerne avant tout les compétitions et les équipes de Moscou.

Les compétitions

Les compétitions organisées ont souvent lieu sur une période plutôt courte. Il n’y a pas de championnat sur toute une saison comme en France, mais des championnats ou des ligues organisés, pouvant durer quelques mois, ou se dérouler pendant un week-end seulement. Mais ajoutés les uns aux autres, on en arrive à des matchs plus ou moins toute l’année.

La plupart des tournois présentent du rugby à 15 ou à 7 et se jouent entre mars et octobre. Mais il y a également un tournoi de « пляжное регби » (beach rugby) « снежное регби » (snow rugby), qui permettent de jouer même dans les périodes « creuses ».

En tant que capitale de la Russie, Moscou regroupe beaucoup d’universités, et donc d’équipes et de championnats étudiants. Pour ce qui est de la différence entre les équipes étudiantes et non étudiantes, la séparation n’est pas tout à fait claire en Russie. Une équipe étudiante peut contenir des joueurs qui ne sont pas étudiants, sous réserve qu’ils ne puissent participer aux championnats réservés à ces derniers. Les équipes étudiantes peuvent, en principe, participer à toutes les compétitions, mais cela dépend de leur niveau (!).

Voici un tableau non- exhaustif et récapitulatif des championnats, coupes et compétitions. Mais évidemment, tout peut toujours s’arranger. Beaucoup de matchs amicaux son également souvent organisés.

Rugby en Russie

Tous les résultats peuvent être consultés, en russe, sur la page de la fédération moscovite de rugby : (http://www.rugbymoscow.ru/game).

  • Championnat de Moscou (mai-septembre)

Championnat de rugby à 15 commence en mai et finit en septembre. Le Championnat de la première et deuxième division donne à voir du joli rugby, aller voir les matchs (gratuits) est très intéressant. Mais les jouer est encore mieux.

C’est le Championnat le plus important de l’année, avec la Coupe de Moscou. Ce championnat permet de comprendre clairement le niveau de chaque club. Ces derniers sont divisés en trois divisions, selon leur niveau :

  1. La première division regroupe les clubs avec le meilleur niveau, proche du professionnel en Russie, ou parfois anciens professionnels (qui ont été relégués) ;
  2. La deuxième division regroupe également un bon rugby, avec des clubs amateurs ayant un bon niveau. C’est la plaque tournante et la base du rugby amateur moscovite ;
  3. La troisième division regroupe les équipes avec le moins d’expérience. On y retrouve également les « équipes 2 » de certaines équipes de première division, par exemple l’équipe 2 de Torpedo, ЦСКА, Tushino et des Dragons (2017), ou quelques équipes étudiantes comme la RUDN ou l’Institut de Finances.

Chaque division est composée de 8 clubs, qui jouent tous les uns contre les autres (première phase) et établissent un classement. Celui-ci est alors divisé entre les 4 premières équipes, et les 4 dernières équipes.

Ces groupes de 4 jouent alors entre eux sur le modèle suivant : le dernier joue contre le premier, et ceux du milieu jouent entre eux. Cette phase donne un classement, nouveau ou non. Le premier de la division monte dans la division supérieure, et le dernier descend dans la division inférieure. Enfin se jouent les phases de transition de division : l’avant dernier de la division joue contre le second de la division inférieure. Depuis 2017, un système de bonus a également été mis en place.

Accéder à une division se fait selon le niveau, mais aussi parfois de façon assez mystérieuse. Quelques années, des nouveaux clubs peuvent accéder directement à la deuxième division. Mais c’est un système qui fonctionne plutôt bien.

  • Championnat de Moscou – Rugby 7 (avril)

Ce championnat a lieu pendant un weekend d’avril (cette année le week-end du 15). Du fait de moins d’équipes participant, ce tournoi permet à des équipes de tous niveaux de se rencontrer.

  • Championnat de la région de Moscou (avril-spetembre)

Ce championnat se joue entre les équipes faisant partie de la région de Moscou (Oblast). Les équipes sont réparties en deux pools, « Nord » et « Sud ». En 2017, le championnat regroupe six équipes, divisées en pools de trois.

  • Championnat hivernal étudiant (février-mars)

Championnat étudiant masculin comme féminin.

  • Coupe de Moscou (février)

Ce tournoi se joue en février, donc sous la neige. C’est un tournoi sans division, ce qui permet à des équipes de tous niveaux de se rencontrer et donner parfois des écarts de score impressionnants. Toutes les équipes de Moscou et de sa région y participent.

  • Ligue étudiante de Moscou – Rugby 15 (octobre-novembre puis avril-mai)

Championnat étudiant de rugby à 15.

  • Ligue étudiante de Moscou – Rugby 7

Principal tournoi étudiant de Moscou, masculin comme féminin. Il se déroule sur toute l’année, avec les deux premiers tours en Septembre, et les deux derniers tours en mai.
Les équipes masculines sont réparties en deux divisions selon le niveau. Les équipes féminines jouent toutes entre elles.

Rugby des plages
Rugby des neiges

S’entraîner en hiver

Eh oui, pas d’entraînement en salle en hiver en Russie (sauf si vous avez de la chance). Alors évidemment, s’entraîner en hiver dans la capitale russe implique un certain nombre de contraintes : neige, verglas, froid, et beaucoup de couches de vêtement. Mais tout ceci ne fait qu’approfondir votre amour pour le sport du ballon ovale, et vous rapproche de votre équipe (parce qu’avoir les pieds entiers gelés à 15, c’est mieux que tout seul). Pendant la période hivernale, la plupart des terrains sont complètement recouverts de neige, tout comme vous, à la fin de l’entraînement ou du match.

guide rugby russie

Les clubs de Moscou et sa région

Même si la Russie n’est pas amoureuse du rugby, la liste des clubs de la capitale reste longue et en offre une palette large, tant amateurs que professionnels, même pour les équipes féminines. Que vous soyez étudiants, joueur de rugby depuis des décennies ou novice, vous trouverez chaussure à votre pied. Ci-dessous se trouve un tableau récapitulatif des équipes et des informations pouvant vous aider à faire votre choix. Certaines équipes peuvent échapper à cette liste pour deux raisons ; soit elle n’a tout simplement pas répondu à nos questions, soit on l’a tout simplement oubliée. Les équipes sont classées selon les divisions pour le tableau de rugby à 15, sans être classées par niveau. Pour les autres catégories, le classement est aléatoire. Nous vous invitons donc à lire l’intégralité des tableaux afin de trouver l’équipe qui vous correspond. La liste reste longue, vous pouvez choisir votre équipe en fonction de là où vous vivez, de votre niveau, si vous êtes prêts à payer ou si vous préférez que ce soit gratuit, etc.

Si vous connaissez une équipe/faites partie d’une équipe ne figurant pas dans la liste, n’hésitez pas à vous manifester !

rugby moscou club
Recevoir la liste complète par email

RUGBY A 15 MASCULIN

guide rugby russie

RUGBY A 7 MASCULIN

Les équipes de rugby à 7 sont, le plus souvent, des équipes étudiantes. Elles jouent majoritairement dans des championnats de leur catégorie, mais aussi dans les compétitions amateurs ouvertes à tous. Dans les championnats étudiants, il y a possibilité de jouer en tant que « légionnaire », entendez étudiant d’une autre université. Si des joueurs non étudiants jouent dans une équipe étudiante ils ne pourront pas disputer les tournois exclusivement étudiants. En général, les règles des tournois font que seulement deux « légionnaires » peuvent se trouver sur le terrain en même temps. Mais les règles dépendent des tournois, et l’application des règles dépend de la sévérité des surveillants.

guide rugby russie

RUGBY FÉMININ

Même si trouver une équipe féminine à Moscou semble être un pari impossible, la capitale russe regroupe en réalité de nombreuses équipes. Des matchs amicaux sont souvent organisés, à défaut de championnats, encore rares pour les équipes féminines. Les niveaux, même s’ils varient d’une équipe à l’autre, restent tout à fait satisfaisants. Le rugby féminin a d’ailleurs tendance à se démocratiser en Russie, notamment avec les très bons résultats de l’équipe féminine nationale de rugby à 7 au cours des compétitions internationales.

guide rugby russie

TÉMOIGNAGE : L’EQUIPE DE LA МГУ

Alors qu’est-ce qui ça fait, de jouer au rugby en Russie ? Pour ce qui est de mon expérience personnelle, j’ai joué pendant presque un an dans l’équipe de la МГУ. Je ne parlais pas un mot de russe en arrivant, et trouver une équipe a été très compliqué. La plupart des informations étaient en russe, et la fonction Google traduction laissait à désirer. Au bout d’un mois, j’ai trouvé l’équipe féminine de la МГУ, encore toute jeune. Il a donc fallu la construire, et voir son évolution a été intéressant. L’équipe masculine est plus construite, et joue depuis longtemps dans la plupart des championnats de Moscou. Les joueurs du club sont très proches, se soutiennent pendant les matchs, et organisent des événements ensemble. On s’entraine également ensemble, trois fois par semaine. Tradition oblige, à la fin de chaque match, on se retrouve tous dans un bar pour débriefer les meilleurs et les moins bons moments.

Faire partie d’une équipe est un moyen de s’intégrer, de côtoyer des Russes, et de progresser dans la langue. Les premiers entrainements sont un peu incompréhensibles mais tous les joueurs vous accueillent comme il faut, et vous vous sentez très vite chez vous. Enormément d’étrangers sont passés par l’équipe de la МГУ, dont pas mal de Français (cinq ne serait-ce que les deux dernières années), mais aussi une Espagnole, une Anglaise, un Allemand, un Georgien et un Argentin. La МГУ est une des meilleures universités du pays, donc même si tous ne parlent pas anglais parfaitement – il faut s’y attendre, c’est le cas de beaucoup de monde en Russie – la plupart peuvent quand même communiquer avec vous et vous expliquer les consignes. Ce qui est indispensable si vous êtes encore novice en Russe.
C’est une équipe très chaleureuse, mêlant étudiants et non étudiants, où l’ambiance est conviviale. Les troisièmes mi-temps russes sont dignes des françaises et les joueurs aiment vraiment le rugby. L’équipe se retrouve souvent pour aller voir des matchs dans les rares pubs qui diffusent du rugby.

rugby russie témoignages

Pour chaque 6 Nations, l’équipe a une tradition du Club d’Analystes (Клуб аналитиков) où chaque joueur du club participe. Le but est de deviner les scores de chaque match, et celui ayant été le plus proche pendant tout le tournoi reçoit des cadeaux, ainsi que le titre d’Analyste de l’année. Autre tradition, autour de la fin du mois d’Octobre ou du début du mois de Novembre, est l’anniversaire du club. Cela se passe pendant toute une journée, où se jouent plusieurs matchs ainsi que des touchés pour les moins expérimentés. Le match le plus important est celui de l’équipe masculine pour un match Humanitaires contre Mécaniques. Ce sont les deux grosses branches de facultés de la МГУ. La branche Humanitaire regroupe les étudiants des Sciences Humaines (Histoire, Politique, Philologie, Littérature, etc.), la branche Mécanique représente les Sciences exactes. Ce thème est un des thèmes principaux de la journée, les jeux dans le bar respectant cette rivalité. C’est un peu comme un Stade Français-Racing 92 toute la journée. C’est une des journées phare dans la vie du club qui lie anciens et nouveaux joueurs.

Pour ce qui est des événements plus importants, il faut absolument mentionner le « varsity » organisé entre l’université d’Etat de Moscou et l’université d’Etat de Saint Pétersbourg (МГУ и СПБГУ). Chaque année, une des deux équipes se rend chez l’autre. Cette année, nous sommes allés à Saint Pétersbourg en train. Ce varsity a lieu en général mi-avril, et soude toute les équipes, masculine, étudiante et féminine. Un match de rugby à 7 féminin, de rugby à 7 masculin, et un match de rugby à 15 pour l’équipe masculine sont organisés. Le dernier match est, bien-sûr, le plus important.  Le voyage en équipe permet de mieux se connaitre, même si on est déjà tous familiers. Chaque voyage a un thème, celui de cette année était le centenaire de la révolution d’Octobre. Nous avons donc fait tout le trajet en train, habillés selon le thème, ayant appris les chansons nécessaires. Cette année, c’est Saint Pétersbourg qui a remporté la coupe.

L’été, l’équipe organise un « touché » avec une équipe amateur japonaise. Loin d’être un match sérieux, c’est plutôt une rencontre qui se met en place tous les ans et qui permet aux anciens et moins anciens de se retrouver. L’aspect collectif est assez présent dans l’équipe, et les joueurs sont plus que de simples coéquipiers. On regarde les matchs diffusés tous ensemble, on s’invite aux mariages des différents joueurs ou aux anniversaires. L’équipe garde contact avec tous les étrangers passés dans l’équipe, leur rendent visite quand c’est possible. Sur Instagram, nous avons une rubrique spéciale « voyage », pour suivre ceux qui ne sont pas actuellement en Russie.

C’est un côté familial sans pour autant être invasif. Que vous soyez investi à 100%, ou juste là quand vous le voulez et le pouvez, vous aurez votre place dans l’effectif.

En tant qu’équipe de la МГУ, les joueurs participent aussi à la vie de l’université et à différents événements. Cette année, nous avons participé à la 67ème course relais de l’Université, avons fini 11ème et avons pu prendre une photo avec le Recteur ! Même si le rugby reste un sport encore méconnu, l’équipe a de plus en plus sa place dans l’université. Le club de rugby figure parmi les meilleures activités de l’Universiada et participe aux expositions des clubs sportifs.

Pour ce qui est de l’équipe féminine en particulier, l’année partait plutôt lentement. Avec seulement quelques joueuses, les débuts de saison ont été difficiles. Nous avons choisi de participer à la Ligue étudiante de Moscou – Rugby 7, au Championnat hivernal étudiant et au Championnat de Moscou, soit tous les championnats et compétitions ouverts au rugby féminin amateur. Les premiers championnats ont été difficiles, car nous n’avions pas de composition stable. C’est vers le mois de mars que l’équipe a réellement commencé à se former. Après un hiver très rude et des entraînements tout aussi épuisants, notre collectif avait finalement une composition plus ou moins régulière, ce qu’on appelle en Russie l’основа, la base. Mais le niveau était encore débutant, nous ne jouions pas suffisamment ensemble pour connaître le jeu de chacune. Le voyage à Saint Pétersbourg et le match contre leur université a été notre premier match satisfaisant, où nous avons réellement commencé à montrer un jeu d’équipe intelligent. On a alors dépassé le stade de simplement courir avec un ballon dans les mains et rentrer dans l’adversaire. Après « Peter », nous nous sommes encore entraînées pour la Ligue et le Championnat à Moscou. Nous avons décroché la quatrième place de la Ligue – car nous n’avions pas suffisamment de joueuses pour participer aux deux premiers tours en automne, sans quoi nous aurions eu la troisième place. Le Championnat de Moscou a été très intéressant pour nous, car nous avons affronté des équipes avec un bon niveau, ce qui nous a forcé à montrer du vrai rugby. Nous avons reçu la quatrième place. Notre équipe représente un magnifique exemple de persévérance. Pour voir des résultats, il faut s’entrainer régulièrement. Les matchs se jouent pendant les entraînements. Notre entraîneur a fait preuve de beaucoup de patience, et a plutôt bien travaillé, considérant que l’équipe actuelle n’est vieille que d’un an – voire moins. Petit plus, il parle anglais et un peu français, avec un magnifique accent russe.

Nous avons aussi participé au championnat de Moscou de Beach Rugby, où nous avons dû affronter en pool une équipe professionnelle et semi-professionnelle. Mais notre but était principalement de jouer et de profiter du beau temps. Et nous avons aussi pu inaugurer les nouveaux maillots de notre équipe féminine, longuement attendus ! Nous avons décroché la cinquième place et avons célébré cette semi-victoire au champagne russe.

Nous nous focalisons maintenant sur la saison à venir, et continuons à nous entraîner, malgré les examens. L’équipe voit son effectif diminuer au début de la saison prochaine, car beaucoup d’étrangers rentrent chez eux. Mais de nouveaux étudiants vont arriver, et pourrons s’entrainer dans une équipe plus mûre qu’elle ne l’était, comprenant ce qu’est jouer au rugby. C’est pourquoi l’équipe de la МГУ est prête à vous accueillir, que vous soyez étudiant.e ou non. Vous pourrez agrandir la famille des étrangers passés par l’équipe, et faire un peu plus découvrir le rugby français à nos homologues russes. Приходите!!

Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter aux adresses suivantes :
Vkontakte:
https://vk.com/ameliareynaert
Facebook :
https://www.facebook.com/amelia.reynaert.77
Mail: amelia.reynaert@gmail.com

Alexandre de Russie tient à remercier tout particulièrement Amélia Reynaert pour la rédaction de cet article très complet sur le Rugby en Russie. Спасибо!




2018-01-21T14:51:25+00:00 12 juillet 2017|Sport|