Musée d’Archéologie

/ / Musée d’Archéologie

Le musée d’archéologie de Moscou, situé dans un pavillon souterrain à 7 mètres de profondeur dans le centre historique de la ville au pied de l’hôtel Four season, directement sur le site des grandes fouilles archéologiques de 1993-1996, donne une idée de la capitale médiévale et de l’histoire du développement de la place du Manège. Ouvert en 1997, le musée présente des objets retrouvés du Paléolithique au XIXème siècle. L’exposition repose sur les fondations du pont Voskresensky des XVIIème au XVIIIème siècles découvert lors de fouilles qui reliaient autrefois les deux rives de la rivière Neglinnaya.

Avis d’Alexandre de Russie
Un audioguide en anglais qui explique une vingtaine de points. L’ancien pont trône majestueusement au milieu de la pièce et il est intéressant de s’immerger dans le Moscou du XVIIème siècle et avant. Bonne petite balade de 30 à 60 minutes.



Un peu d’histoire sur le Musée d’Archéologie

La création du musée a été précédée de fouilles à grande échelle menées par le Centre de recherches archéologiques de la ville de Moscou sous la direction de l’archéologue Alexander Veksler de 1993 à 1997. Au cours des travaux, une couche culturelle profonde a été découverte , atteignant plus de sept mètres et saturée de découvertes relatives à différentes périodes de l’histoire de la ville. Les objets trouvés comprenaient de l’argile et de la verrerie, des pièces de cuivre et d’argent, des armes, des bijoux, des jouets pour enfants, des tissus, des poêle et bien d’autres.

Au cours des fouilles, les archéologues ont découvert les fondations des bâtiments en pierre des XVIIIème et XIXème siècles, des trottoirs en bois, des maisons en rondins et des puits, ainsi que des tuyaux du système de drainage des XVIème et XVIIème siècles . Les découvertes révélées ont permis de recréer le tracé de Zaneglimenya , un ancien district de Moscou situé sur les rives de la rivière Neglinnaya.

L’une des principales découvertes concerne les fondations en pierre du pont Voskresensky du XVIIème au XVIIIème siècle. Le pont a été construit en 1740 par le projet de l’architecte Peter Heyden. Les fondations de la structure étaient en brique et la doublure en pierre blanche. Après l’ incendie de Moscou en 1812, le plan de reconstruction de l’ancienne capitale a été lancé. Dans le cadre de ce projet, la rivière Neglinnaya fut enterrée via des canaux et le pont Voskresensky, partiellement effondré, fut recouvert de terre. Dans les années 80′, environ un quart du volume total du pont a été découvert, grâce aux recherches archéologiques effectuées en 1988 par l’ Institut d’archéologie de l’Académie des sciences de l’URSS sous la direction de Sergei Chernov.

En janvier 1996, il fut décidé de construire un musée archéologique souterrain sur la place Manezhnaya. Au même moment, les architectes Viktor Korshunov et Inessa Kazakevich ont effectué de nombreux travaux afin d’étudier, de réparer et de conserver les fragments conservés du pont de la résurrection.

L’ouverture du musée a eu lieu en 1997 en tant que branche du musée de Moscou. Elle a été programmée pour le 850ème anniversaire de la fondation de la capitale.

L’exposition

En 2019, la collection compte plus de deux mille articles. Le musée expose des pièces de la période paléolithique, mésolithique et néolithique. Les objets les plus célèbres incluent des personnages néolithiques en silex trouvés lors des fouilles du site de Voymezhnoye, ainsi que des objets de la culture de Diakovo du début de l’âge du fer. Des vitrines séparées sont dédiées à des trésors trouvés à différentes époques dans le Vieux Gostiny Dvor et dans la voie Ipatievsky de Kitaï-gorod. Ce dernier est constitué de 3397 pièces en argent appartenant au règne de Philippe II et de Philippe IV. La collection comprend également des articles en verre et en porcelaine: flacons de pharmacie, vases, verres à vin, coutellerie et outils de travail, jeux des XVIIIème et XIXème siècles: sifflets, hochets, boules, céramiques, ainsi que des carreaux de cuisinière et de façade.

Des expositions thématiques consacrées à l’archéologie de Moscou sont organisées dans une salle séparée. Ainsi, en 2015, les agendas des archéologues et les outils utilisés lors des expéditions ont été présentés dans le cadre de l’exposition «Les éclaireurs du pays de Moscou». En 2016, le musée a inauguré une exposition temporaire «Moscou aux Moscovites», consacrée à la culture archéologique de Diakovo, et en 2017 l’exposition «Horizons de l’histoire. Fouilles sur la place du Manège 1993-1997. « . Plus de 550 objets du quotidien ont été présentés à l’exposition «La beauté de la vie quotidienne», organisée en 2018.

Le Pont Voskresensky

Au centre de l’exposition se trouvent les fondations du pont Voskresensky du XVIIIème siècle, découvert lors des fouilles. Le pont a été construit sur la rivière Neglinnaya au niveau de la porte de la résurrection sur la route de Tver. Construit à l’époque de Boris Godounov et bombardé après l’incendie de 1812, le pont de la Résurrection témoigne de plusieurs siècles de vie de la ville. Le musée autour du pont possède des installations multimédias modernes montrant l’histoire de cette partie de la ville. En outre, des jumelles interactives donne un rendu 3D du passé en vous montrant le voisinage du pont à différentes époques. Les systèmes de réalité augmentée permettent aux visiteurs de voir le pont de la Résurrection à différents moments de l’histoire.

Afin de profiter pleinement de la visite, nous vous conseillons de prendre un audio-guide surtout si vous ne parlez pas russe.



2019-09-30T11:01:42+00:00 25 septembre 2019|Musées|