Bunker 42 de Taganskaya

/ / Bunker 42 de Taganskaya

Le Bunker 42 est une installation souterraine située en plein centre de Moscou

Pour les visiteurs aventureux et amateurs de sensations fortes, Moscou possède un musée vraiment unique en son genre : Le « Bunker 42 », également connu sous le nom du « Musée de la guerre froide ». Situé près de la station Taganskaya, à plus de 60 mètres de profondeur, en plein centre-ville, le Bunker 42, est un ancien centre stratégique de commandement et de communication militaire transformé en musée de la Guerre Froide.

tsar visit bunker 42

Shhhh… Cela ne sert à rien de crier, personne ne vous entendra…

Quatre « blocs » reliés par des couloirs souterrains …

Au sein de quatre « blocs » reliés par des couloirs souterrains interminables et séparés par des portes massives, plus de 2 000 personnes y travaillaient pendant l’époque soviétique. L’accès à ce complexe secret de 7 000 mètres carrés s’effectuait dans la plus grande discrétion depuis un petit bâtiment ordinaire situé dans une rue calme. Derrière ces murs s’élève un dôme en béton de six mètres d’épaisseur qui recouvre le bunker.

Une des entrées du bunker mène à la station de métro Taganskaya, le personnel qui travaillait dans ce complexe militaire empruntait des trains spéciaux circulant de nuit. Le ravitaillement en arme, matériel et nourriture se faisait également par convoi ferroviaire.

La visite de ce musée hors norme commence par une descente dans les entrailles du complexe via un petit escalier de 310 marches. Sensations et immersion garantie !

Bunker 42

Histoire du Bunker 42

Juste après que les États-Unis aient mis au point une nouvelle arme de destruction massive – « la bombe nucléaire », le gouvernement de l’URSS a décidé de s’en protéger en créant non seulement un bunker, mais aussi en développant sa propre bombe. Joseph Staline était assez clair et précis dans ses idées. Les scientifiques de l’URSS ont reçu l’injonction de développer une bombe et de mettre au point des mesures de protection contre une guerre nucléaire.

En 1950, la société « SMU Mosmetrostroy » entama les travaux de construction du Bunker 42. D’après les résultats d’un essai nucléaire effectué en 1949, les scientifiques de l’URSS, estimèrent la profondeur idéale du bunker à 65 mètres au minimum afin de protéger les dirigeants du pays. À l’automne 1949, le bureau d’étude « Metroproekt » présente le projet « Bunker sur Taganka », baptisé « Object 02 » (ChZ-293). Quant au choix de l’emplacement du complexe, celui-ci devait impérativement se situer à proximité du Kremlin. Staline et les autres membres du gouvernement pourraient ainsi se rendre plus rapidement au bunker en cas d’attaque nucléaire.

Les travailleurs chargés de la mise en œuvre du projet ont eu une tâche doublement difficile : construire cette immense installation souterraine au centre-ville de Moscou sans endommager les systèmes de communication urbains existants, et en opérant dans le plus grand secret.

En effet, le site de construction devait se tenir à l’abri du regard des habitants et des services de renseignements étrangers.

Le Bunker a été construit avec une rapidité sans précédent et par les meilleurs spécialistes de la société « Metrostroy ». Le sol a été excavé à travers quatre mines de construction, les mêmes qui ont été utilisées pour la construction des stations de métro de Moscou.



Rénové et transformé en Musée de la guerre froide

Staline est mort en 1953, bien avant la mise en service officielle du bunker (1956).

À partir d’avril 1954, les premiers opérateurs de communication militaires et civils ont commencé à travailler au sein du complexe. La construction « définitive » du bunker 42 a été achevée en 1986.

Et jusqu’à cette année, le bunker servait de centre opérationnel de communication et de commandement des bombardiers stratégiques à long rayon d’actions capables de transporter des bombes nucléaires à l’autre bout du globe.

Cependant, le bunker, qui a été construit dans les années 50, ne pouvait plus résister aux armes modernes. Ce bunker devenu ainsi obsolète a été déclassifié en 2000 et vendu aux enchères en 2006 à une entreprise privée pour la somme de 65 millions de roubles.

Rénové et transformé en Musée de la guerre froide pour accueillir du public, seules les portes blindées massives et les revêtements en acier des murs ont gardés le cachet d’époque.

La visite se termine dans un couloir, où une animation vous plonge au cœur d’une simulation d’attaque nucléaire : extinction des lumières, fumée, feux rouges d’urgence… Au risque de « spoiler » votre visite, je n’en dirais pas plus.

Cette visite vous permettra donc de vous faire une idée de l’atmosphère tendue qui régnait à Moscou pendant la guerre froide.

Et si la faim vous prend avant la remontée en surface, un restaurant est à votre disposition dans le bunker.

Le Bunker 42 vous propose également d’organiser de jeu de rôle grandeur nature par équipe, idéal pour vos fêtes d’entreprise.

Les enfants auront aussi la possibilité de s’amuser au sein du complexe dans le cadre de fêtes ou d’anniversaires.

Il est interdit de fumer, de boire de l’alcool, d’utiliser un briquet ou tout autre objet inflammable
Fortement déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes sans condition physique et celles atteintes de claustrophobie



2019-09-03T18:12:46+00:00 27 juillet 2019|Musées|