Manoir-musée de Pouchkine à Zakharovo

/ / Manoir-musée de Pouchkine à Zakharovo

Les lieux où le plus grand poète russe, Alexandre Pouchkine a vécu font l’objet d’attentions particulières. Les domaines lointains de Pskov et Mikhailovskoye sont devenus des lieux de pèlerinage pour les admirateurs du talent de Pouchkine au même titre que sa sépulture dans le monastère de Svyatogorsk. Sa dernière demeure à Saint-Pétersbourg a également été transformée en appartement-musée. Peu à peu, tous les endroits où le poête passa du temps se transforment en musée. C’est le cas de Trigorskoye, Petrovskoye, Boldino, Torzhok et bien sûr Zakharovo le berceau de son enfance, près de Moscou. Le public n’a compris l’importance de Zakharovo qu’à la fin du vingtième siècle. Ce n’est qu’en 1987 que le Musée-réserve d’histoire et de littérature A.S. Pushkin (en russe: Государственный историко-литературный Музей-Заповедник А. С. Пушкина) vit le jour. Il est situé dans deux anciennes propriétés des villages de Zakharovo et de Bolchie Vyazemy, à 8km l’un de l’autre. Ces deux bâtisses mettent l’accent sur l’enfance de Pouchkine, la valeur de l’enfance en général et le rôle inestimable de l’environnement qui entourait et éduquait le futur poète.

  • Tous les jours de 10h00 à 17h00 sauf le lundi et le dernier vendredi du mois.

  • +7 (495) 598-24-04



Une journée: Istra, Zvenigorod et Zakharovo avec Alexandre de Russie

Manoir de Zakharovo

Aux XVII et XVIIIème siècles, le village de Zakharovo était la propriété des nobles Kamynins et des princes d’Urusov. Le manoir a été construit dans la seconde moitié du XVIIIème siècle par le propriétaire foncier, D.P. Savelov. En 1781, il fut acquis par le capitaine d’artillerie I.Y. Tinkov. Puis , en novembre 1804, la veuve de Tinkov le vendit 28 milles roubles à Maria Alekseevna Hannibal, «capitaine de 2ème rang d’artillerie de marine», épouse du fils de Pierre le Grand, Ibrahim-Osip Hannibal et grand-mère d’Alexandre Pouchkine. L’acte de vente de Zakharovo se trouve d’ailleurs au musée de Zvenigorod.

De 1805 à 1810 chaque été, le futur poète était amené chez sa grand-mère à Zakharovo. Comme le rappellent les parents du poète, la vie à Zakharov a littéralement changé un garçon auparavant fermé et timide. L’atmosphère rurale isolée, les jeux de plein air, la nature intacte, l’excitation de l’imagination des enfants – tout cela suscitait en lui une grande vivacité et une grande agilité. Le père et la mère de Pouchkine ne lui prêtèrent guère attention. Le propriétaire de Zakharova M. A. Hannibal a exercé une influence notable sur l’éducation de son brillant petit-fils.

Dans ces lieux, Pouchkine a découvert la beauté de la nature russe, les danses paysannes, entendu des chants folkloriques, vu la vie d’une noblesse riche et provinciale. Sa vision de la vie s’est formée ici et il a commencé à écrire ses premiers poèmes, préambule à sa célébrité. Pouchkine est également venu ici dans les périodes les plus difficiles de sa vie.

La nourrice de Pouchkine Arina Rodionovna connaissait le monde russe parfaitement et le transmettait de manière extrêmement originale via des dictons, des proverbes et des contes de fées. Arina connaissait la plupart des chansons folkloriques et des épopées de l’époque. Nous pouvons dire avec confiance qu’il doit à sa nourrice les bases de son talent.

Après le départ de Pouchkine pour le lycée Tsarskoïe Selo en 1811, le village a été vendu à un membre de sa famille, Kharitonia Ivanovna Kozlova puis, après sa mort, à A. A. Orlova. Au XXème siècle, le manoir passe de main en main et malheureusement la maison originale où Pouchkine a passé son enfance n’a pas été préservée. Cependant, la nouvelle bâtisse en bois, érigée sur les fondations de la première, reproduit très précisément les mêmes formes. À l’époque soviétique, la maison était utilisée pour divers besoins dont une école. À la fin des années 1980, le bâtiment était vide et en 1993, il a brûlé. Le manoir a été reconstruit à l’identique pour le 200ème anniversaire de la naissance de Pouchkine en 1999.

Pouchkine a dit adieu à Zakharovo lors de son dernier passage en 1830 mais n’a jamais arrêté d’en parler dans ses poèmes.

Manoir-musée de Pouchkine
  1. Le manoir
  2. Étang
  3. Parc régulier
  4. Parc paysager
  5. Un lieu de prédilection pour les promenades du jeune Pouchkine.
  6. Les allées
  7. Les allées
  8. Monument commémoratif à l’occasion du 100ème anniversaire de sa mort
  9. Monument commémoratif à l’occasion du 150ème anniversaire de sa naissance
  10. Sculpture de Pouchkine par A.Shizhnyak, 1999, à l’occasion du 200ème anniversaire du poète
  11. Lieu des vacances annuelles de Pouchkine

Le domaine de Bolchie Vyazemy

Le nom de Vyazema apparaît pour la première fois dans des documents du XVIème siècle . Sous Ivan le Terrible, Vyazemy était la dernière station devant Moscou le long de la grande route de Smolensk. En 1584, le village fut donné par le tsar Fedor Ioannovich à son beau-frère, Boris Godunov, qui entreprit immédiatement une construction de grande envergure ici dont le clocher de type « Pskov ».

À l’époque de Godounov, il y avait aussi un tour en bois à côté de l’église Saint-Nicolas. Tous les bâtiments étaient entourés d’un mur de bois avec cinq tours. Les murs de la forteresse étaient protégés par un fossé. Aucune de ces structures, à l’exception du temple de pierre et du beffroi, n’ont survécu.

En 1694, Pierre Ier céda le domaine au prince Boris Golitsyn , qui ne considérait pas Vyazma comme son domaine principal, préférant Dubrovitsy.

Dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, Nikolai Mikhailovich Golitsyn (1729-1793), arrière-petit-fils de Boris, entreprit la construction du palais et de ses dépendances. La construction de deux ailes se termina au début des années 1770 et, en 1784, la maison du palais fut achevée. Simultanément à la construction de bâtiments, le parc fut aménagé.

En 1812, M.I. Kutuzov et plus tard Napoléon, séjournèrent dans la propriété . n mémoire de ces événements, une plaque commémorative a été installée dans le domaine. V.Y. Bryusov, Léon Tolstoï et Alexandre Pouchkine (enfant) se sont rendus plusieurs fois ici. Le frère cadet de Pushkin, Nikolenka est d’ailleurs enterré près du mur de l’église.

Avant la révolution , les Golitsin étaient propriétaires du domaine. En 1917, le manoir se trouvait dans un jardin envahi par la végétation. À l’époque soviétique, plus d’une douzaine d’institutions se sont succédé dont un refuge pour enfants des rues, une école de parachutistes, une école de chars, un institut d’élevage et une imprimerie.

À la fin des années 1980, les historiens locaux décidèrent de faire un musée folklorique avant de devenir petit à petit le lieu actuel.



Manoir-musée de Pouchkine
  1. Église de la Transfiguration de la fin du XVIème siècle
  2. Beffroi
  3. Maison du clergé
  4. La clôture autour du complexe du temple
  5. Barrage sur la rivière Vyazemka, construit par décret de Boris Godunov
  6. Pont de pierre sur la rivière Vyazemka, construit dans les années 1820.
  7. Palais et dépendances du XVIIIème siècle
  8. Parterre.
  9. Parc régulier
  10. Sculpture de Pouchkine par Yu.S. Dines et l’architecte A.V. Klimochkin, 1999, à l’occasion du 200ème anniversaire du poète
  11. Panneau commémoratif en l’honneur de l’arrêt de deux armées dans la guerre patriotique de 1812
  12. Ferme équestre des XVIII – XX siècles
  13. Cour
2019-08-20T22:33:14+00:00 20 août 2019|Autour de Moscou|