Manoir de Marfino

/ / Manoir de Marfino

Le manoir de Marfino est situé dans un domaine d’anciens nobles à 25 km au nord de Moscou, dans le village du même nom, dans le district de Mytishchi. Entre le XVIIIème et le XXème siècles, il a appartenu à de nombreuses familles dont les Golitsin, les Saltykov, les Orlov et les Panin. Il a acquis son aspect caractéristique pseudo-gothique au milieu du XIXème siècle grâce aux efforts de la comtesse Sofya Panina et de l’architecte Mikhail Bykovsky .

Actuellement, le domaine est occupé par le sanatorium « Martinsky » du ministère de la Défense de la Fédération de Russie. Le domaine est ouvert pour des visites gratuites à des fins non commerciales.



Se rendre à Marfino avec Alexandre de Russie

L’histoire du domaine de Marfino

Les terrains de chasse situés au nord de Moscou ont appartenu successivement au Boyar Vasily Petrovich Golovin, au greffier Vasily Shchelkalov, au greffier de la Douma Semyon Zaborovsky, au maréchal Saltykov. La première mention du domaine de Marfino remonte à 1585.

Le prince Boris Alekseevich Golitsyn, après l’acquisition de Marfino en 1698, le renomma Bogorodskoye. Sur ordre de ce dernier, le maître V.I. Belozerov a érigé en 1701-1707, Eglise de la Nativité de la Vierge. Vous pouvez d’ailleurs retrouver la pierre tombale de l’architecte prêt du temple.

Le fils cadet du boyard, le prince Sergei Borisovich Golitsyn, vendit en 1728 le village de Bogorodskoye avec les chorales et le parc à un français pour payer ses dettes. Au milieu du XVIIIème siècle, le futur maréchal Pyotr Semyonovich Saltykov construit un nouveau palais de style baroque, en pierre de taille, à deux étages avec les ailes latérales.

A l’époque de Catherine, le domaine noble sous les Saltykov était exemplaire avec un chenil, des cours pour chevaux et calèches, des belvédères dans le parc et deux théâtres d’été. Des fruits étaient cultivés dans la serre au sud. En 1777, l’église d’hiver de Saint Pierre et Paul vu le jour.

En lettres d’or, l’époque du maréchal Ivan Petrovich Saltykov et de son épouse Daria Petrovna, née Chernysheva, est inscrite dans l’histoire du domaine. Ils se sont mariés sur ce domaine et chaque été, ils réunissaient toute la haute société de Moscou pour chasser et voir des représentations théâtrales. Les amusements de Marfino sont décrits dans les notes de Filipp Filippovich Wiegel qui écrivait à ses maîtresses.

Après la mort du maréchal Saltykov, les divertissements cessèrent et le domaine fut laissé à l’abandon. Pendant la guerre patriotique, il fut pillé par les Français. Après la mort du dernier comte Saltykov (1813), la succession passa à sa sœur Anna Orlova qui résidait à l’étranger, perdit Marfino au profit de son beau-père, V.G. Orlov.

Le comte Orlov a considérablement aménagé Marfino en y ajoutant une forge, une briqueterie et un atelier de menuiserie. Sa fille et héritière Sofya Vladimirovna Panina a poursuivi la restructuration du manoir et des structures du parc dans les années 1820. Initialement, les travaux ont été réalisés sous la direction de l’architecte F. Tugarov, avec lequel les bâtiments du manoir ont acquis les caractéristiques d’un style empire. Mais c’est en 1837-1839, que le domaine fut reconstruit avec un esprit « néo-gothique  » par l’architecte M.D. Bykovsky.

Les travaux à Marfino ont finalement été achevés en 1846, deux ans après le décès de la maîtresse du domaine. Le nouveau propriétaire, le comte Viktor Nikitich Panin servait à Saint-Pétersbourg et venait rarement à Moscou. Avant la Révolution d’octobre, le domaine appartenait à sa petite-fille, la comtesse S.V. Panin et à son mari A.A. Polovtsov

Marfino

Marfino de nos jours

Le domaine des Panins a été nationalisé par décret le 15 avril 1918. Deux ans plus tard, les objets de valeur et plus 15 000 livres furent transportés vers le musée d’historique.

Depuis 1944, un sanatorium militaire a été installé dans ce domaine. 356 chambres pour 550 lits et un effectif d’environ 300 personnes.

En février 1990, un complexe de bâtiments résidentiels modernes destinés aux vacanciers a été construit sur le territoire du sanatorium. De 1990 à 2009, sous la direction du chef Eduard Maev, une restauration complète du domaine a été réalisée, un centre de remise en forme a été construit et une piscine intérieure fut ouverte. Au cours de la reconstruction, les couleurs des bâtiments du manoir ont été modifiées: au lieu du rose pâle mentionnée dans les descriptions historiques, les bâtiments ont reçu une nuance en terre cuite qui ne leur était pas propre.

En 2016, à la suite d’une directive présidentielle, visant à élargir la sphère du tourisme intérieur, le ministère de la Défense a ouvert le jardin et l’ensemble du parc à tous les visiteurs.

Marfino

L’architecture du domaine de Marfino

Le noyau de l’ensemble est une maison principale de deux étages dans un style néo-gothique (années 1760–1780, reconstruction en 1830). Deux dépendances jouxtant le manoir du nord ont été construites dans les années 1820 selon le projet de l’architecte Tugarov puis reconstruites dans les années 1830 selon le projet de M.D. Bykovsky. Près de la maison, il y a des portes d’accès richement décorées d’éléments néogothiques auxquels est attachée une tour de guet. Un rôle important dans la composition de l’ensemble est joué par deux bâtiments résidentiels à deux étages du XVIIIème siècle – ornés de portiques à huit colonnes de l’ ordre toscanchenils fermant le principal axe de composition de l’ensemble du nord. Les autres bâtiments de l’époque de Catherine – la cour des chevaux et calèches – ont été mal conservés. La structure de la cour, érigée au XVIIIème siècle fut reconstruite dans les années 1830. Ce bâtiment est en ruine, suite à un incendie en 2005 où il a perdu son toit. Le décor de la façade est similaire à la décoration des murs de la maison principale, mais construit sous des formes plus sobres.

Dans la partie sud-ouest du domaine, il y a deux temples, l’église d’été de la Nativité de la Vierge et l’église d’hiver de Pierre et Paul. L’église de la Nativité de la Vierge a été construite en 1701-1707 selon le projet de l’architecte V.I. Belozerov. Ce plan en croix centré est couronné d’un large tambour léger; le dernier se termine par un dôme avec une petite tête. La conception du temple mêle les caractéristiques de la variante Golitsyn du baroque de Moscou et plus tard du baroque de Peter. Le bâtiment est décoré de pilastres corinthiens aux chapiteaux sculptés en pierre blanche. Les fenêtres sont décorées de plateaux rigoureux en pierre blanche. Quatre pylônes massifs soutenant un tambour léger donnent une expressivité particulière à l’intérieur du temple. La peinture ornementale des arches a été réalisée dans les années 1840. La petite église de Pierre et Paul, construite dans les années 1770 dans le style du classicisme, fait référence à un type de temple rare pour son époque. Le volume principal du temple, en forme de rotonde, est bloqué par un tambour léger muni d’un dôme. Les cloches ont été placées dans le tambour octogonal du temple. Le décor en pierre blanche de l’église, conçu par M.D. Bykovsky, porte les traits de la renaissance. L’intérieur a conservé une touche classique; 8 colonnes doriques soutiennent les chœurs clôturés par un balustre.

Le vaste parc avec ses étangs a été préservé. Une tonnelle superposée d’une demi-tonne a été construite au XVIIIème siècle par les Saltykovs. Son niveau inférieur rustiqué a une forme octogonale. Au deuxième étage – une tonnelle à huit colonnes romaines où se trouve une statue d’Apollon. Au bout d’une des allées du parc des tilleuls se trouve une tonnelle à demi-rotonde, également construite par les Saltykovs et qui a probablement servi de pavillon de musique. C’est une colonnade toscane bloquée par la moitié d’un dôme sphérique. Un pont pseudo-gothique à double voûte, construit dans les années 1770 permet le passage sur l’un des étangs .

Un escalier en pierre blanche avec des figures de griffons décoré par Bykovsky, descend du manoir principal vers l’étan. Sur le niveau supérieur se trouve un belvédère ouvert et au pied de l’escalier, une fontaine.



2019-08-18T15:43:16+00:00 17 août 2019|Autour de Moscou|