MoscouDivertissementsTop 5 des meilleurs banias de Moscou

Top 5 des meilleurs banias de Moscou

La tradition la plus russe qui soit !

Veuillez à vous assurer de visiter au moins un bania (En russe : баня) russe dans votre vie. Le bain russe public est une tradition ancestrale dans cette partie du monde. Les hommes plus que les femmes russes fréquentes de manière hebdomadaire ces lieux de rencontre. L’histoire dit que les plus gros contrats ont été signés après s’être fait fouetter par des branches séchées de bouleau ou de chêne apportées par le fameux client.

La procédure est facile. On jette de l’eau sur le poêle en brique afin d’augmenter la température du bain russe qui peut s’élever de 65 °C à 120 °C. Les banias n’étant pas mixtes, on entre dans le sauna russe vêtu de son plus simple appareil. On commence alors à suer. Le but est de tenir 10-15 minutes avant de sortir pour se verser 10 litres d’eau glacée d’un coup sec sur tout le corps ou de se rouler dans la neige.

Pour le plus courageux, il y a carrément la piscine d’eau glacée voir le lac gelé. Attention à ne pas rester immergé plus de quelques secondes. Pour prolonger ce plaisir sadique, il faut le réitérer plusieurs fois et se munir d’un « balai » appelé venik (веник) afin de se fouetter ou de se faire fouetter le corps dans le sauna.

Mais pourquoi faire ça !? C’est bon pour la santé, ça rend vigoureux et ça fait bien dormir. Ça permet aussi de signer des contrats et de renforcer les liens d’amitié. Plus sérieusement, quand vous êtes dans le sauna la chaleur ouvre les ports de votre peau. Le venik permet de nettoyer et d’assouplir la peau, d’activer la sudation et la circulation du sang. L’eau glacée permet de les refermer rapidement pour les garder propres. L’opération répétée 2 ou 3 fois suffit avant de prendre un bon thé chaud dans la salle de repos.  Je vous garantis qu’après un bania vous aurez un sommeil de plomb.

Le bania russe est une institution. Ce bain vaporeux est généralement composé de deux pièces : l’une dans laquelle on pose les victuailles autour de la table, façon auberge espagnole et où l’on se déshabille (pas de chichis chez les Russes, tout le monde à poil et c’est comme ça qu’on l’aime), l’autre pièce est celle où l’on transpire toutes les eaux, vodkas et autres bières ingurgitées dans la pièce précédente. C’est dans cette seconde salle que s’utilisent les viénikis, des brindilles de bouleau ou de mélèze selon les régions, mouillées et attachées en un bouquet. Debout sur les marches de la salle, on se fouette avec les viénikis toutes les parties du corps pour – dixit les russes – ouvrir les pores de la peau et ainsi mieux évacuer les toxines du corps. Tout se termine généralement dans la rivière la plus proche ou dans la neige selon la saison.

extrait du livre DAVAÏ! sur les chemins de l’Eurasie
Retour
Suivant

Bania Varshavskie

Construit en 1938, les bains de Varshavskie sont l’un des plus anciens complexes de bain de Moscou. Il se dit que c’est le second meilleur complexe de la ville avec 4 étages de plaisir y compris un restaurant et un Spa. Il est intéressant de noter qu’il est possible de louer des banias entiers mixtes séparés du complexe principal. Les prix sont attractifs. Petit bémol, il n’y a pas de piscine.

Bania Varshavskie
Retour
Suivant

SOUTENEZ NOUS, METTEZ DES ETOILES, PARTAGEZ L'ARTICLE ET DONNEZ VOTRE AVIS

Veuillez écrire votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Restons en contact !

Recevez toutes les semaines un condensé de nos meilleurs articles.

À LIRE

Mes derniers articles

Jean-Michel Cosnuau la légende des clubs moscovites

Jean-Michel Cosnuau, publicitaire, conseiller de Jack Lang au ministère de la culture et créateur de clubs et restaurants à Moscou depuis les années 1990, revient sur sa vie dans Froid devant !

Vous aimeriez lire également