Les plus beaux points d’observation du lac Baïkal

/ / Les plus beaux points d’observation du lac Baïkal

Vous avez toujours rêvé d’admirer de vos propres yeux l’incontournable lac Baïkal, mais vous ne savez pas où vous rendre pour l’observer sous son meilleur angle ?

Cet article est fait pour vous. Découvrez avec nous les quatre plus beaux points d’observation du plus grand lac d’eau douce au monde.

La baie de Sable (бухта Песчаная)

On ne peut parler du Baïkal sans mentionner la baie de Sable. En effet, c’est là que sont prises une grande partie des photos du lac. L’endroit est si beau et si insolite qu’il a été déclaré monument naturel. On y trouve notamment la riviera du Baïkal, un coin charmant constitué de sable blanc et d’eau limpide. Les vieux mélèzes « sur pilotis » sont la principale curiosité touristique de la baie. De nombreuses années d’érosion ont dénudé leurs racines, ce qui leur a valu leur surnom d’« arbres sur échasses ». Deux autres petites baies pittoresques – la baie de la Grand-mère (бухта Бабушка) et la baie de la Petite-fille (бухта Внучка), séparées par le cap du Grand-père (мыс Дед), jouxtent la baie de Sable. Vous pouvez en outre vous promener près des grottes et admirer le rocher des Cormorans (Бакланья скала) situé au large de la côte. En été, une vaste colonie de goélands vit sur ce rocher, qui doit son nom à ses précédents occupants.



Lac Baïkal

Comment s’y rendre : Il existe différents moyens d’accéder à la baie. En été (jusqu’en août), il est possible de s’y rendre en 3h30 en prenant le bateau « Bargouzine » depuis Irkoutsk. Il est également possible de prendre un taxi ou un bus jusqu’au village de Bolchoïe Golooustnoïe, qui se trouve à 37 km de la baie de Sable. À partir de là, vous pouvez, si vous le souhaitez, poursuivre le chemin à pied en empruntant le célèbre Sentier de grande randonnée du lac Baïkal, qui longe les rives du lac. Toutefois, après accord des résidents locaux, cette distance peut désormais être parcourue par bateau l’été, et en voiture l’hiver, grâce à la route de glace.



Lac Baïkal

Le vieux village d’Angasolka

Ce petit village des rives du Baïkal est connu pour abriter la maison-musée du peintre Nicolas Roerich ainsi que pour ses anciens tunnels ferroviaires et viaducs. Ces derniers sont si pittoresques qu’ils ne laissent pas même ceux qui n’ont que peu d’intérêt pour les installations techniques indifférents. Angasolka est apparu au début du siècle dernier en raison de la construction de la ligne ferroviaire Circumbaïkal. On peut encore y contempler un magnifique pont de chemin de fer en pierre traversant une petite rivière, un viaduc de plus de 80m de long ainsi que les célèbres tunnels de Khabartouï. À 10 kilomètres de là, on peut également y admirer un monument naturel étonnant – le « marché aux oiseaux » – une falaise abrupte habitée par des goélands.

Dans le village même, vous pourrez visiter un centre culturel consacré à l’œuvre de Nicolas Roerich, qui a lui-même visité les lieux en 1926. Malheureusement, sa maison a fait l’objet d’un violent incendie et se trouve pour le moment en rénovation. Des expositions sont toutefois organisées régulièrement au centre, où il vous sera possible d’admirer les œuvres picturales d’artistes d’Irkoutsk consacrées à la nature du Baïkal.

Comment s’y rendre : Le moyen le plus simple pour se rendre à Angasolka est de marcher depuis la gare ferroviaire de Tiomnaïa pad. Vous y serez en moins d’une heure et pourrez profiter de paysages à couper le souffle. Des trains de banlieue relient Irkoust à Tiomnaïa pad en 3 heures.

Source photo : https://mishka.travel/blog/index/node/id/3940-10-mest-kotorie-stoit-posetit-na-baikale/

Lac Baïkal

Le village Khoujir sur l’île d’Olkhon

Pour comprendre pourquoi le Baïkal est souvent apparenté à une mer, il faut le traverser. Rendez-vous sur la plus grande île du lac – Olkhon, qui est séparée de la rive occidentale par la Petite mer (« Narin Dalaï », en bouriate). Vous verrez que Khoujir n’est pas un simple village, mais une véritable capitale, où vivent la majorité des habitants d’Olkhon. L’attraction principale de cette immense île est le rocher du Chaman, situé à la pointe du cap Bourkhan. Il est vénéré par tous les habitants de la région du Baïkal, en particulier par les bouddhistes. Non loin de là, vous pourrez admirer les 13 piliers sacrés de l’île. Khoujir possède en outre un petit musée d’histoire locale et un village ethnographique, situé à 4 km du centre ; il vous sera possible d’y contempler des maisons traditionnelles bouriates et d’y déguster des plats typiques de la région.

Comment s’y rendre : En été, il est possible de rejoindre l’île depuis Irkoutsk en bateau. Le trajet prend entre 6h30 et 9h. Il est également possible de s’y rendre en bus ou en voiture et de prendre le ferry jusqu’à Olkhon. Le trajet prend alors de 6 à 7h. En hiver, les usagers empruntent la route de glace pour traverser le détroit.

Source photo : https://unsplash.com/photos/hP2WgUgVi7o

Source photo : http://proboating.ru/articles/traveling/island-olhon-baikal/

Les plus beaux points d’observation du lac Baïkal

Bolchie koty

Ce petit village, situé à près de 20 km de Listvianka, vaut incontestablement le détour. Si Bolchie koty possédait autrefois des mines d’or et même sa propre usine de verre, dont on peut aujourd’hui admirer les vestiges, son attraction touristique principale reste l’escalade du sommet de Skriper. Cette falaise escarpée qui surplombe le lac Baïkal constitue un véritable monument paysager. Des chercheurs y ont même découvert une grotte qui aurait été habitée dans les temps anciens.

Comment s’y rendre : le village est accessible en bateau « Voskhod » depuis Irkoustk en 1h30. Il est également possible de rejoindre Bolchie koty depuis Listvianka, en petit bateau à moteur l’été, ou en motoneige ou en voiture l’hiver en empruntant la route de glace.

Source photo : https://fanatbaikala.livejournal.com/2381.html



Les plus beaux points d’observation du lac Baïkal

Slyudyanka et le sommet Chersky

La ville sur la rive ouest du lac Baïkal est connu de tous les amateurs de minéralogie et en particulier des géologues professionnels. Cela est dû au fait qu’ils ont trouvé environ trois cents minéraux différents dans les environs de Slyudyanka. La ville a créé un riche musée géologique appelé «Les joyaux de la Russie» et se situe au numéro 36 de la rue Slyudyanskaya. 

La ville elle-même est également connue pour le fait qu’elle a été construite à côté du cap Shamansky, dans lequel des scientifiques ont découvert des ustensiles ménagers et des pétroglyphes appartenant à l’époque néolithique. C’est-à-dire que les gens vivaient dans ces endroits et faisaient leur économie aux IV-III siècles avant JC. Malheureusement, les peintures rupestres uniques ont été partiellement perdues en raison de la montée du niveau des eaux du Baïkal, au moment de la mise en service de la centrale hydroélectrique d’Irkoutsk. De Slyudyanka, l’escalade au sommet du pic Chersky (2090 m) est également très populaire.

Comment s’y rendre : des bus et des trains de banlieue vont d’Irkoutsk à Séouloudianka. La route prend 2-3 heures.



2019-06-05T13:54:09+00:00 29 mai 2019|Régions de Russie|