Métro Prospekt Mira

/ / Métro Prospekt Mira
Métro Prospekt Mira

La station Prospekt Mira (en russe : проспект мира) est une discrète mais charmante station, située sur la ligne cinq (marron). Son nom de Prospekt Mira (Rue de la Paix) ne lui fut donné qu’en 1966, elle était auparavant baptisée Botanichesky Sad (Jardin botanique) et le thème de la nature transparaît dans toute sa décoration. Sa conception est l’œuvre de Vladimir Gelfreich, l’architecte qui conçut les plans du Palais des Soviets, ce chimérique monument de 415 mètres de haut qui ne vit finalement jamais le jour.

Métro Prospekt Mira



Prospekt Mira, hymne à la nature

La station descend à quarante mètres de profondeur. Dans le hall principal, la voûte est soutenue par des pylônes tapissés de marbre crème. Sur le chapiteau de chaque pilier court une frise en céramique, ornée de feuilles de vigne et d’acanthe. De petits médaillons sont également sculptés en bas-relief dans la céramique : ils mettent en scène « la Transformation de la nature et le triomphe de l’agriculture en URSS ». Des ingénieurs agronomes armés de leur microscope y côtoient des fillettes à arrosoirs, ou de saisonniers procédant aux vendanges, dans la pure tradition iconographique soviétique. On doit ces médaillons à Georgy Motovilov, dont les sculptures se retrouvent sur les murs de nombreuses autres stations de la capitale (Novokuznetskaya, Elektrozavodskaya, etc.)

Le plafond, assez sobre, est décoré d’un réseau de losanges en stuc. De jolis lustres en bronze éclairent la salle et les quais. Le sol est de granit gris et noir en damier. Les décorateurs ont poussé le détail jusqu’à orner les bouches d’aération avec l’habituel symbole de la faucille et du marteau. Contrairement aux autres stations moscovites, les murs de la voie, longés par les rames, sont également recouvert d’un marbre précieux de l’Oural.

Après les escalators, dans le hall d’entrée on peut admirer un panneau en mosaïque d’Andrei Nikolaevich Kuznetsov, intitulé « Les mères du monde ». Trois femmes de type asiatique, africain et européen y sont représentées avec leurs enfants. Cette œuvre a pris la place d’un ancien portrait de Staline, démantelé comme souvent dans les années 1950. À noter également dans ce vestibule, les remarquables colonnes d’un style égyptisant, tapissées de majolique verte et de haut-relief dorés.

A l’extérieur, la façade qui donne sur la rue Mira impressionne par ses deux monumentales portes en bois. Entre elles se dresse une statue de l’Abondance, représentée tenant un panier de fruit plein, toujours du sculpteur Georgy Motovilov. Au-dessus de portes se trouve l’horloge d’origine, installée lors de la mise en service de la station, en 1952. Fait assez exceptionnel, la façade et l’entrée du métro sont aujourd’hui encore enchâssées dans un immeuble résidentiel.

Selon la légende, chacune de douze stations de la ligne 5 est associée à un signe du zodiac. La station Prospekt serait placée sous le signe du Verseau.



2019-08-04T23:38:55+00:00 4 août 2019|Transports|