Comment prendre le bus à Moscou ?

/ / Comment prendre le bus à Moscou ?

Moscou possède un impressionnant réseau de métro, certes, mais la ville n’en n’est pas en reste concernant les transports terrestres. Avec plus de 6 millions de passagers par jour, les transports terrestres moscovites permettent de vous emmener dans de nombreux quartiers que les lignes de métro ne desservent pas.

A Moscou, le bus est le type de transport le plus populaire et le plus utilisé après le métro. Les premiers bus sont apparus dans la ville avant la Révolution de 1917. Aujourd’hui 18 flottes de bus exploitent plus d’un millier d’itinéraires différentes, pouvant vous transporter dans toute la ville et sa banlieue. Les bus peuvent être pris à n’importe quel endroit de la ville : Moscou compte plus de 680 lignes de bus, dont 17 lignes « principales » qui relient divers quartiers au centre-ville.

Cliquez sur la carte pour télécharger le PDF.

bus de Moscou



Comment prendre le bus à Moscou ?

Pour prendre le bus, vous devez d’abord repérer votre trajet et déterminer l’arrêt de bus le plus proche de vous. Pour cela, vous pouvez utiliser l’application Yandex Transport, qui calculera pour vous l’itinéraire en bus le plus rapide. A Moscou, les transports publics fonctionnent de 5 :30 à 1 :00. Même si la fréquence des bus est satisfaisante, certaines lignes présentent un temps d’attente de plus de 15 minutes. Là encore, vous pouvez suivre en direct le temps d’attente qu’il vous reste grâce à l’application Yandex Transport.

Cela fonctionne aussi avec Yandex Map qui donne tous les itinéraires (voiture, transport, à pied et en taxi).

Vous pouvez acheter un ticket au conducteur lorsque vous entrez dans un bus, qui ne vend que des billets simples coutant 55 roubles (veillez ici à avoir de la monnaie, la carte bancaire n’est pas acceptée). Cependant, vous pouvez aussi utiliser n’importe quelle carte de transports moscovite achetée en station de métro, ou bien la carte Troïka, grâce à laquelle les voyagent sont moins chers. En clair, le billet peut être de n’importe quelle nature (billet unique, plusieurs voyages ou illimité), l’essentiel étant de voyager muni d’un titre de transport car il y a des contrôles fréquents.

Une fois le bus arrivé, vous pouvez choisir d’entrer par n’importe quelle porte, et si vous avez une poussette, prenez la porte du milieu. Les personnes à mobilité réduite peuvent demander de l’aide au chauffeur. Validez ensuite votre ticket grâce aux valideurs jaunes installés à l’arrière, au milieu et à l’avant du bus. Notez que le nombre de trajets restant s’affiche sur ces valideurs. Une fois installé, prêtez attention à la voix du bus ou bien aux bandeaux lumineux qui indiquent les prochains arrêts.

Comme dans n’importe quel bus classique, appuyez sur le bouton rouge pour signifier votre descente au chauffeur avant d’arriver à l’arrêt désiré, puis descendez par la porte du milieu ou la porte arrière.

Télécharger la carte des bus de Moscou



Le développement des transports en commun à Moscou

Jusqu’au début des années 2000, le centre de Moscou s’est développé principalement en tenant compte des intérêts des automobilistes. Pour eux, ils ont élargi les rues, construit des routes et alloué des parcs de stationnement. Le centre était automobile.

Mais si vous ne pensez qu’aux automobilistes, les piétons seront mal à l’aise: graduellement, les places et les parcs se transformeront en échangeurs et parkings, les passages deviendront souterrains, les routes se développeront et les trottoirs se rétréciront. Le centre deviendra hostile.

Dans le développement de la ville, il est important de prendre en compte les intérêts des piétons et des automobilistes: construire des échangeurs et des parkings, créer des zones piétonnes et élargir les trottoirs. Nous avons besoin d’une solution pour rendre la ville confortable pour les piétons sans paralyser le mouvement des voitures. – Les transports de Moscou

Cet citation s’est appliqués grâce à la mise en place de nombreux couloirs de bus. Pour que le transport en commun aille fréquemment et régulièrement, il a besoin de voies réservées – cela ne dépend donc pas des embouteillages.

En deux ans, 17 kilomètres de voies réservées ont été ouverts dans le centre de Moscou (plus de 320 kilomètres de voies réservées ont été aménagés à Moscou depuis 2011).

L’arrivée du numérique dans les transports en commun

A notre arrivée en Russie il y a plus de 10 ans, prendre l’autobus était totalement aléatoire. Il y avait un arrêt de bus et absolument aucune indication. Vous pouviez attendre des heures! Maintenant vous pouvez voir l’évolution avec la photo ci-contre.



L’arrivée du numérique dans les transports en commun

A notre arrivée en Russie il y a plus de 10 ans, prendre l’autobus était totalement aléatoire. Il y avait un arrêt de bus et absolument aucune indication. Vous pouviez attendre des heures! Maintenant vous pouvez voir l’évolution avec la photo ci-contre.

  1. Il y a des bornes où vous pouvez acheter vos billets par carte bancaire ou autre mode de paiement.
  2. Les arrêts de bus sont clairement définis et vous avez les itinéraires indiqués.
  3. La totalité du réseau moscovite est couvert par le wifi gratuit
  4. A chaque arrêt vous avez une borne digitale qui indique l’arrivée des prochains bus ou trolley-bus en temps réel et les itinéraires.

Plus besoin d’attendre pour rien, maintenant vous savez que vous avez le temps d’aller prendre un café à emporter car votre bus arrive dans 7 minutes.

2019-11-01T19:40:16+00:00 1 novembre 2019|Transports|