Norilsk, l’étreinte de glace

/ / Norilsk, l’étreinte de glace
  • Chaîne: France TV

  • Titre de l’épisode : Norilsk, l’étreinte de glace

  • Date de diffusion : 28/03/18 & 03/04/19

  • Durée : 1h 26min

SYNOSPSIS

Plus grande ville au Nord du monde, Norilsk est une ville impossible. Dans la cité polaire, l’hiver dure neuf mois et les températures descendent jusqu’à -60°C. Norilsk Nickel, premier producteur mondial de cuivre et de nickel, contrôle la ville depuis son émergence sur les cendres du goulag. Plus de 180 000 personnes survivent dans cette ville fermée et isolée du monde. Ancré dans leur quotidien extraordinaire, le film dresse le portrait poétique et burlesque d’une ville extrême d’où chacun cherche à s’échapper. – Un film de François-Xavier Destors

Le réalisateur
Auteur et réalisateur français, diplômé de Sciences Po Paris, François-Xavier Destors explore les enjeux de mémoire dans les sociétés totalitaires et les défis de la représentation visuelle des crimes de masse au XXe siècle. Ses recherches l’ont mené en Bosnie, au Cambodge, en Afrique du Sud et au Rwanda. Il est l’auteur du livre « Images d’Après. Cinéma et Génocide au Rwanda » et du film « Rwanda, la surface de réparation », sélectionné dans de nombreux festivals à travers le monde. Il a écrit plusieurs documentaires historiques (Les Voix de Srebrenica ; Paris, une histoire capitale ; Les années 1968). Norilsk, l’étreinte de glace est son second long-métrage documentaire en tant que réalisateur.

Note d’intention
Une terre de glace et d’os. Une terre de luttes, contre les éléments extérieurs, contre l’usure du temps, contre la folie humaine. Un spectacle post-industriel inimaginable aux confins d’un désert lunaire. A Norilsk, la ville et l’usine ne font qu’un. La ville n’existerait pas sans elle, l’usine en contrôle le quotidien et la destinée. Confondues, elles forment un territoire interdit, sous étroite surveillance, où les hommes errent et se consument dans ses nuages toxiques.

Prison de glace perdue dans l’immensité de la toundra, Norilsk semble un mirage. Elle condense pourtant dans son architecture les traces d’un lourd héritage, celle d’un des goulags les plus meurtriers de l’archipel. Nul ne sait combien ont sacrifié leur vie pour bâtir l’impossible, et leur mémoire est aujourd’hui remplacée par le souvenir de ces hordes de jeunes idéalistes qui ont rejoint les survivants dans les années 60. La ville polaire devient alors le symbole de l’utopie communiste, berceau d’un homme nouveau forgé par l’enfer flamboyant des mines et capable de conquérir un environnement hostile et indomptable.

Laboratoire de l’Homo Sovieticus, Norilsk cristallise toutes les contradictions de l’histoire russe. La privatisation de son usine, qui représente aujourd’hui un atout stratégique majeur pour la puissance énergétique nationale, entre-mêle à un fonctionnement libéral et capitaliste, une mentalité restée figée au temps du communisme. Plongés dans une sorte de schizophrénie, les habitants sont tiraillés entre la nostalgie d’hier et les incertitudes du lendemain.

Tissé autour de fragments de leur quotidien extraordinaire, le film s’interroge : comment peut-on vivre ou survivre dans cette ville impossible ? Comment s’en évader ? Pourquoi la plupart décident-ils d’y rester ? Comment comprendre cette relation ambivalente à cet enfer industriel qui les broie, à ce sol gelé qui les attire et les repousse ?

Norilsk, l'étreinte de glace
Visionner ce reportage sur France TV

Notre Avis

Ce reportage vous montre la complexité de la vie dans l’une des villes les plus inhospitalière au monde sans trop mettre l’accent sur le cliché du froid. Il n’y a pas de voix off d’un francophone qui n’a jamais vécu sur place mais simplement différents habitants qui donnent leur point de vue brut avec des sous-titre en français.

Ce documentaire est rediffusé chaque année depuis 3 ans sur France TV mais non disponible en replay. Vous pouvez trouver le DVD sur Amazon




2019-11-12T15:43:37+00:00 11 novembre 2019|Reportage|