Monastère Novospasskiy

/ / Monastère Novospasskiy

Situé sur les rives de la Moskova, le monastère Novospassky (en russe: Новоспасский монастырь) est un lieu incontournable de l’histoire moscovite, abritant – entre autres – le sanctuaire familial des Romanov.



Fondation du monastère de Novospasskiy

L’histoire du monastère commence en 1330. Situé dans le Kremlin de Moscou, celui-ci était alors dénommé Spassky et abritait les moines du couvent de Saint Danilov (Daniel en français). Suite à la reconstruction du Kremlin initiée à la fin du XVème siècle, le monastère est transféré en 1491 sur la colline Kroutitsky, et renommé Novospassky (Nouveau Sauveur).

Une fonction défensive

Le monastère fortifié défendait la route de Kolomna, l’une des plus anciennes villes de l’Anneau d’Or située à une centaine de kilomètres au sud-est. En 1571 et 1591, la citadelle de bois résista aux assauts des Tatars de Crimée. L’enceinte composée de six tours et longue de près de huit cents mètres fut par la suite rebâtie en pierre dans les années 1640.

Monastère Novospasskiy

Photo du monastère au début du XXème siècle

Un ensemble architectural singulier

La première Cathédrale de la Transfiguration fut érigée en 1491-1497. L’ensemble des bâtiments visibles aujourd’hui date du XVIIème siècle – à l’exception du campanile achevé en 1785.La nouvelle Cathédrale de la Transfiguration fut construite entre 1645 et 1649.On trouve également dans l’enceinte l’église de l’Intercession de la Vierge, une maison à pain, un réfectoire, un hôpital, et les quartiers des moines.

Sépulture de la famille impériale

Au moment de l’accession des Romanov sur le trône moscovite, Michel Ier de Russie, rebâtit entièrement le sanctuaire de la famille. La sépulture, située dans la crypte de la Cathédrale de la Transfiguration, conserve les restes de la famille des Romanov et de plusieurs parents des familles princières.

Monastère Novospasskiy

Objet patrimonial culturel de Russie

Au sein de la Cathédrale de la Transfiguration se trouve un ensemble de fresques particulièrement notable reproduisant l’arbre généalogique de la première dynastie régnante des Rurik. Tous les souverains, du Grand Prince Vladimir jusqu’au dernier fils d’Ivan le Terrible, le prince Daniel, y sont représentés de plein pied, auréolés.

Le monastère au XXème siècle

En 1918, le monastère est désacralisé et devient un camp de concentration. Durant la période soviétique, le lieu devient successivement un centre correctionnel pour femmes, puis une colonie pour enfants. Menacé de démolition au début des années 1940 – projet stoppé par le début de la Grande Guerre Patriotique – le monastère se dégrade. L’ensemble fut finalement restitué à l’Eglise russe orthodoxe en 1991.

Peu fréquenté par les touristes, le monastère est un lieu de pèlerinage typique, véritable havre de paix. Situé à une dizaine de minutes à pied des stations de métro Proletarskaya et Krestyanskaya Zastava, le monastère est ouvert tous les jours de 7h à 20h, en accès libre.

Monastère Novospasskiy



2019-09-16T21:48:37+00:00 12 septembre 2019|Religion|