Cathédrale du Christ Saint-Sauveur

/ / Cathédrale du Christ Saint-Sauveur

A Moscou, le 31 décembre 1999, à la veille du 2000ème anniversaire de la Nativité du Christ, les portes de la cathédrale du Christ Saint-Sauveur (en russe Храм Христа Спасителя) se sont ré-ouvertes.

La cathédrale du Christ Saint-Sauveur est la plus grande cathédrale de l’église orthodoxe russe. Elle peut accueillir jusqu’à 10 000 personnes sur une place horizontale qui ressemble à une croix de plus de 85 mètres de large. La hauteur du bloc inférieur est d’environ 37 mètres, la hauteur du tambour est de 28 mètres, la hauteur du dôme avec sa croix est de 35 mètres. La hauteur totale du bâtiment est de 103 mètres, l’espace intérieur est de 79 mètres, l’épaisseur des murs peut atteindre 3,2 mètres et le volume du bâtiment est de 524 000 mètres cubes. Impressionnant vous ne trouvez pas?

La cathédrale du Christ Sauveur a été conçue comme un monument de reconnaissance de la part des religieux, témoignant de l’intercession divine de la Russie pendant la guerre patriotique de 1812 et, en même temps, comme monument historique. Par conséquent, sur les quatre murs du temple, des images rappellent les événements de la guerre de 1812, des personnages des saints de la terre russe et certains des diffuseurs nationaux de la foi orthodoxe, ainsi que des princes russes qui ont donné leur vie pour la liberté et l’intégrité des terres russes.



  • Lundi 13h00 – 19h00
    Mardi à dimanche 9h00 – 19h00

  • Ulitsa Volkhonka, 15Moscou 119019, Russie

  • +7 495 637-12-76

Un peu d’histoire

L’un des édifices les plus imposants et controversés de Russie, la cathédrale du Christ Saint-Sauveur (Храм Христа Спасителя en russe) a connu une histoire courte mais mouvementée. A l’origine, elle a été commandé après la retraite de Napoléon, mais sa construction n’a commencé qu’en 1839. Conçue par le grand architecte de Saint-Pétersbourg, Konstantin Ton, également responsable du palais du Grand Kremlin et du manège militaire du Kremlin, de style néo-byzantin, la cathédrale a été érigée dans le but de surplomber le quai à quelques minutes à pied du Kremlin. Malheureusement, cela a entraîné la destruction du couvent médiéval Alekseevskiy, une série d’événements qui confère une ironie intrigante au destin de la cathédrale.

L’énorme cathédrale, extrêmement coûteuse, a finalement été achevé en 1883 avec ses vastes dômes de cuivre dominant la ligne d’horizon de Moscou. Cependant, la cathédrale avait pris presque autant de temps à construire et à décorer qu’elle resterait dans son incarnation originale. Pour des raisons assez évidentes, le gouvernement soviétique a choisi de la détruire pour faire place à un projet titanesque nommé le palais des Soviets en 1931. La conception approuvée par Staline aurait atteint 400 mètres de haut, avec une immense statue de Lénine à son apogée, et bien qu’il n’ait jamais été construit, le plan était néanmoins l’ancêtre des magnifiques gratte-ciel staliniens qui se dressent aujourd’hui à Moscou. En 1937, seules les fondations avaient été posées lorsque la Seconde Guerre mondiale mis fin brusquement à ce projet ambitieux. Le successeur de Staline, Nikita Khruschev n’ayant que faire de cette démonstration d’orgueil abandonna le projet et le site fut transformé en une piscine chauffée en plein air, la plus grande au monde, maintenue à une température de 27 ° C toute l’année. Le résultat fut un épais brouillard permanente en hiver.

La signification symbolique du site a été réaffirmée après la chute de l’Union soviétique, lorsque le maire de Moscou, Yuri Loujkov, s’est associé à l’église orthodoxe pour ressusciter la cathédrale dans le cadre d’un projet de reconstruction de 360 millions de dollars. Achevée en 2000, la nouvelle cathédrale est inspirée des conceptions originales de Ton, mais construite avec des matériaux de construction plus récents et équipée de tout le confort moderne, y compris la climatisation, des installations de télécommunication, des ascenseurs et un parking souterrain.

Que voir dans la cathédrale du Christ Saint-Sauveur et ses alentours ?

Le complexe moderne de la cathédrale du Christ Saint-Sauveur comprend un temple supérieur et inférieur.

Le temple supérieur est la cathédrale du Christ Saint-Sauveur. Il a trois autels: le principal, consacré à la naissance de Jésus, le sud est dédié à Saint-Nicolas et le nord est dédié au prince Alexandre Nevsky.

Le temple inférieur est l’église de la Transfiguration érigée à la mémoire du couvent Alekseevsky qui se trouvait à cet endroit. Il a également trois autels: le principal est consacré à la Transfiguration et les plus petits à Saint-Alexius et à Theotokos de Tikhvine.

La partie stylobate de la cathédrale contient un musée, la salle du Synode, la salle du conseil suprême de l’église, des réfectoires et des salles de service.

Le passage inférieur de la cathédrale est un mémorial de la guerre napoléonienne de 1812. Vous pouvez trouver les textes du plus haut manifeste de l’armée française franchissant les frontières de la Russie et la proclamation dédiée au peuple russe sur la gauche de l’entrée ouest de la cathédrale. À côté d’eux se trouvent des dalles de marbre décrivant 71 batailles ayant eu lieu sur le territoire russe en 1812, notamment le nom de la bataille, la date, les troupes participantes, les noms des officiers tués et blessés et le nombre total de soldats. La rangée des plaques commémoratives se termine sur le mur Est de la cathédrale avec un Manifeste d’expulsion de Napoléon hors de la Russie le 25 décembre 1812.

Il y a deux musées au rez-de-chaussée de la cathédrale. Le musée de la cathédrale du Christ Saint-Sauveur présentant l’histoire de la cathédrale, sa création, sa démolition et sa reconstruction.

Et, l’exposition d’art du musée du patriarche de l’église comprend des icônes des XIVème et XXème siècles.

Vous pouvez également visiter les ponts d’observation et profiter de la charmante vue sur Moscou depuis ses 40 mètres.

Les reliques de la cathédrale prennent en compte une partie de la robe sans couture de Jésus, une partie de la robe de Theotokos, une relique de Saint André l’apôtre et bien d’autres encore.

Le pont du patriarche à côté de la cathédrale du Christ Sauveur est un beau pont piétonnier ouvert en 2004. Il est situé en face de la cathédrale et relie les deux rives de la rivière Moskva.

Cathédrale christ saint-sauveur

Excursions et point d’observation

La cathédrale propose 6 excursions thématiques

  • «Histoire de l’iconographie» – Itinéraire: Musée patriarcal d’art religieux
  • «Histoire de l’Église œcuménique et russe» – Itinéraire: Temple supérieur, chorales
  • «Histoire de la cathédrale du Christ Sauveur» – Itinéraire: Musée, Plate-forme d’observation
  • «Proverbes et miracles du Seigneur» – Itinéraire: Galeries du Temple inférieur
  • « Guerre patriotique de 1812. Chronique » – l’itinéraire: Le Temple supérieur, Plate-forme d’observation
  • « Cloches et cloches » – itinéraire: Plate-forme d’observation

Il faut compter en 500 et 1300 RUB par personne pour une excursion en fonction des endroits que vous souhaitez voir.



2019-07-30T16:05:25+00:00 25 juin 2019|Religion|