Le jardin botanique de l’académie des sciences de Russie

/ / Le jardin botanique de l’académie des sciences de Russie

Главный ботанический сад

Le jardin botanique « principal », créé en 1945, est l’un des plus grands jardins botaniques d’Europe. Il est devenu un symbole de la victoire du peuple soviétique lors de la Grande Guerre patriotique. En 1991, le jardin a été nommé en l’honneur de l’académicien Nikolaï Vasilyevich Tsitsin (1898-1980), botaniste, généticien et éleveur, deux fois héros du travail socialiste, lauréat des prix Lénine et d’État.




Jardin botanique de l'académie des sciences de Russie

Quelques informations

  • L’entrée principale se trouve sur la rue Botanicheskaya au 4/13 à côté de la station de métro Vladykino (Владыкино) mais vous pouvez aussi accéder au jardin en partant de VDnKh ou Ostankina. Deux tours blanches encadrent des portes ajourées laissant entrevoir l’allée principale du jardin. Non loin de l’entrée se trouvent une cascade et trois petits étangs entourés de saules et de bouleaux.

  • Ce parc n’a pas de site internet et il n’est pas facile de trouver de l’information dessus.

  • Le jardin couvre une superficie d’à peu près 331 hectares et référence plus de 18 000 plantes, ce qui constitue un trésor national pour la Russie. Le jardin (ou son abréviation GBS RAN (ГБС РАН) est une institution scientifique des plus unique. En tant que centre de recherches, ce jardin botanique mène des études fondamentales dans le domaine de la botanique et de la protection de l’environnement incluant une grande partie de recherches pratiques. Le GBS RAN est aussi un centre éducatif majeur qui révèle la richesse et la diversité du monde végétal de la Russie et de notre planète.

Carte du Jardin Botanique en Russe

Jardin botanique de l'académie des sciences de Russie



Un promenade au frais des grands arbres

La balade sur les chemins de l’Arboretum vous fera voyager à travers le monde ! Vous y trouverez des thuyas d’Amérique du nord, des aralias d’Extrême-Orient, des ifs de race blanche et des épinettes canadiennes.
Il y a, au centre du jardin, une idée intéressante provenant des concepteurs: une réserve dans la réserve. En effet, ces derniers ont voulu conserver une parcelle de forêt primale, territoire de l’ancienne forêt d’Ostankino. Les chênes font office de clôture. Normalement seul le personnel de jardinage pouvait pénétrer sur son territoire. Malheureusement, le financement insuffisant n’a pas permis de maintenir cette distinction entre la nature sauvage, ancienne et l’homme. De nombreux endroits sont dénués de barrière et seul le manque de chemins et la vue inaccessible sur la forêt arrêtent les passants.

Il est autorisé de

Marcher sur les routes en asphalte et en terre battue seulement
Apporter votre panoplie de dessin pour faire des croquis
Réaliser des photos et vidéos amateurs

Les interdits

Endommager, creuser, déchirer et ramasser des plantes, des fleurs, des fruits, des baies et des champignons
Jouer et bronzer sur les pelouses du jardin
Pécher, nager dans les étangs et promener des animaux domestiques
Allumer des feux, laisser les ordures, polluer l’eau et les pelouses
Utiliser des amplificateurs sonores

2019-06-15T12:57:31+00:00 12 juin 2019|Parcs|