Maison Musée Léon Tolstoï

/ / Maison Musée Léon Tolstoï

Il n’existe pas moins de trois musées « Tolstoï » à Moscou, sans compter sa résidence secondaire à Yasnaya Polyana (situé hors de Moscou) où chaque année il y installait ses quartiers d’été. La maison-musée Tolstoï de Moscou (en russe : Мемориальный музей-усадьба Л. Н. Толстого «Хамовники») se situe dans l’ancienne maison de l’écrivain qu’il habita avec sa famille de 1882 à 1901, anciennement rue Khamovniki (aujourd’hui au 21, rue Léon-Tolstoï).

La demeure a été construite au début du XIXème siècle. Ce musée « Tolstoï » est l’une des rares maisons en bois construites à Moscou avant l’incendie de 1812 et encore intacte. Léon Tolstoï l’acheta en juillet 1882 pour 27 000 roubles. L’écrivain fit agrandir la maison, construire trois pièces au premier étage et un escalier d’honneur.



  • mardi, jeudi de 12h à 20h,
    mercredi, vendredi, samedi, dimanche de 10h à 18h

  • 119021, Moscou, 21 rue Léon Tolstoï

  • +7 499 246-94-44

Le plus intéressant et le plus original des musées

C’est le plus intéressant et le plus original des musées consacrés à Léon Tolstoï et conserve fidèlement l’atmosphère de ce qui fut l’un des salons littéraires les plus prisés de Moscou au début du siècle. Vous pouvez visiter le bureau où l’écrivain travaillait tous les matins, voir ses affaires personnelles ainsi que les vieux bâtiments de service situés dans la cour. Ce musée possède d’inestimables enregistrements audios de la voix du grand écrivain russe et des films qui datent de 1908-1910. On peut même parfois entendre des enregistrements sonores et se replonger dans le siècle dernier.

L’écrivain y passa neuf hivers de 1882 à 1901. C’est ici que naît en 1884, sa fille Alexandra, que meurt son fils Alexis en 1886, et que naît le dernier fils Tolstoï, Vania en 1888.

Il y a écrit plus d’une centaine d’œuvres dont « La Mort d’Ivan Ilitch », « La Sonate à Kreutzer », son roman « Résurrection » et ses pièces « Le Pouvoir des ténèbres » et « Les Fruits de la science », ou encore sa nouvelle « Le Cadavre vivant ».

Sa dernière œuvre « Réponse au Saint-Synode », fut écrite en avril 1901.

La maison-musée Tolstoï fut fondé en 1920

Léon Tolstoï tombe malade à l’automne 1901 et part se soigner en Crimée jusqu’au milieu de l’été 1902 avant de retourner à sa maison d’Yasnaya Polyana, où il y restera jusqu’à sa mort. C’est l’un de ses fils, Serge qui s’installe rue Khamovniki avec sa petite famille.

Et la dernière fois que Léon Tolstoï s’y arrêta, c’est seulement en 1909 pour rendre visite à son ami Vladimir Tchertkov, éditeur et rédacteur de ses œuvres.

La maison est acquise par la ville de Moscou en 1913. Il avait été décidé de façon unanime de racheter la propriété de l’écrivain aux frais du Trésor public pour y établir un musée. Le domaine a donc été acheté pour 125 mille roubles, somme que la veuve de Tolstoï avait partagée entre les nombreux descendants.

Dans la tourmente des années révolutionnaires qui suivirent la mort de l’écrivain, son épouse réussi à sauvegarder les archives et les meubles de la maison familiale. La demeure ainsi préservée, le musée fut fondé en 1920, quelques mois après la mort de la comtesse.



Maison Musée Léon Tolstoï
2019-08-13T15:24:21+00:00 12 août 2019|Musées|