Abramtsevo un domaine culturel et artistique

/ , Musées / Abramtsevo un domaine culturel et artistique

Un point d’histoire sur Abramstsevo

Parmi les domaines de la région de Moscou qui ont survécu, le plus célèbre est sans doute Abramtsevo, situé à environ 30 km au nord-est de Moscou, sur le chemin de Serguiev Posad. Abramtsevo n’est pas connu pour ses structures palatiales, mais pour la beauté de son cadre forestier et ses liens profonds avec la culture russe.

En 1870, Abramtsevo fut vendu à Savva Mamontov, fils de l’industriel pionnier moscovite Ivan Mamontov. Comme son père, Savva est devenu un important développeur de chemins de fer russes, mais il s’est également découvert un intérêt pour les arts et la culture russes traditionnels. Avec l’achat d’Abramtsevo, alors dans un état de délabrement avancé, Mamontov et son épouse Élisabeth eurent non seulement une retraite bucolique non loin de Moscou, mais aussi un cadre propice à la constitution d’un groupe dédié à la renaissance de l’art et de l’artisanat russes. Bien qu’Abramtsevo soit l’équivalent du centre artistique du domaine Talashkino de la princesse Maria Tenisheva, le groupe de Mamontov était unique par la diversité de ses intérêts artistiques et par son influence sur l’architecture et le design du début du siècle. Le domaine a été acquit par une figure majeure du groupe intellectuel des Slavophiles, Sergei Aksakov. Au milieu du XIXe siècle, l’hospitalité légendaire d’Aksakov fut étendue à un certain nombre de personnalités culturelles, notamment les écrivains Nikolai Gogol et Ivan Tourgueniev. La maison principale est une longue structure en rondins recouverte de bardeaux de planches qui a conservé sa forme originale. L’intérieur se compose de nombreuses expositions consacrées à la vie du domaine.



Le Studio

Parmi les premiers artistes à avoir travaillé à Abramtsevo au début des années 1870, on compte Viktor Hartmann et Ivan Ropet, principaux défenseurs du style architectural «Renaissance russe». Avant sa mort en 1873, Hartmann construisit l’atelier Abramtsevo avec des décorations en bois richement sculptées typiques du renouveau de l’artisanat. Aujourd’hui, le studio sert de musée aux motifs céramiques créés à Abramtsevo.

Le Pavillon de bain d’Abramtsevo

À proximité se trouve le pavillon de bain en rondins de Ropet, en forme de structure de conte de fées russe connue sous le nom de «teremok», qui réunissait des éléments décoratifs asymétriques qui deviendraient un trait caractéristique de l’architecture innovante du début du XXe siècle.

Une des participantes les plus actives du groupe Abramtsevo était Elena Polenova, soeur du peintre Vasily Polenov. En 1882, elle crée le magasin de meubles et de menuiserie, qui utilise les traditions de l’artisanat paysan et encourage la poursuite de ces traditions dans l’éducation des enfants du village.

La célèbre céramique d’Abramtsevo

L’entreprise la plus productive de Polenova est toutefois l’atelier de céramique, qui commence modestement mais devient une force remarquable du design et de l’architecture à Moscou après 1889. Par exemple, Polenova puise dans le talent de l’artiste visionnaire Mikhail Vroubel, dont les motifs sont conservés dans des poêles en faïence à l’intérieur du domaine à Abramtsevo, ainsi que dans l’atelier Hartmann. À proximité, sous un auvent en verre, se trouve un banc en céramique dans lequel Vrubel associe des motifs mythiques dans un design fantastique.

La petite église du sauveur

Ces éléments créatifs variés ont été réunis lors de la conception et de la construction d’une petite église sur le domaine d’Abramtsevo. Bien que le monastère de Khotkov soit à moins de trois kilomètres, de fréquentes inondations ont convaincu Mamontov de construire une église sur le domaine. L’effort dans la construction de l’église est devenu légendaire dans l’histoire de l’art russe.

Les ateliers Abramtsevo en faisaient partie, chaque métier contribuant à l’ameublement et à la décoration de l’église. Les carreaux de céramique, à l’intérieur (sur le poêle traditionnel russe) et à l’extérieur, en bandes décoratives sous la coupole, sont particulièrement remarquables. Dix ans après la construction de l’église, Vasnetsov ajouta une chapelle funéraire sur la façade nord. Savva Mamontov a été enterré là-bas en 1918.

abramtsevo banc en céramique



Cette renaissance culturelle a favorisé une interrelation entre les arts caractéristiques de nombreuses activités d’Abramtsevo – non seulement l’artisanat, les arts visuels et l’architecture, mais également le théâtre, la musique et la scénographie. Parmi les participants aux productions amateurs du domaine figuraient par exemple le célèbre chanteur d’opéra Fyodor Chaliapin et le réalisateur Konstantin Stanislavsky. L’un des événements culturels les plus remarquables à Abramtsevo s’est produit en 1886, lors de l’opéra «The Snow Maiden» de Nikolai Rimsky-Korsakov.

En plus des bâtiments centraux, les visiteurs du domaine peuvent également voir des fantasmes architecturaux tels que la «Hutte sur des cuisses de poulet», créée par Viktor Vasnetsov en 1883, ainsi que la datcha de Polenov. Tout cela se déroule dans un paysage forestier idyllique surplombant la petite rivière Vorya. Malgré la modestie attrayante de son ampleur, l’ensemble du musée sur le domaine rappelle l’héritage persistant d’Abramtsevo dans la culture artistique russe.

abramtsevo polenova
  • Musée ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 18h
    Parc ouvert toute la semaine
  • Kooperativnaya ulitsa 23, Khotkovo, District de Sergiev Posad, Région de Moscou, 141 370

  • +7 (496) 543-07-67

  • Le manoir : 300 Adultes – 150 Enfants
    Billet combiné Eglise du Sauveur, Bain, studio, cuisine et exhibition : 400 RUB
    Exhibition dans la Datcha de Polenov seul: 250 RUB
    Parc seul: 60 RUB
    Photos/vidéos: 200 RUB

abramtsevo carte

1. Entrée du domaine, 2. Caisses, 3. Population (années 1870, reconstruction): excursions, souvenirs, 4. Cuisine (1870): une collection d’œuvres d’art populaire, 5. «Banc de Vubel» (début du XXe siècle), 6. Atelier (d’après le projet de V. A. Hartman, 1873), 7. Manoir (fin du XVIIIe siècle, reconstruit au XIXe siècle): exposition « La famille Aksakov et son environnement » et « Le cercle de l’art Mamontov », 8. Bania (du projet de I. P. Ropeta, 1877-1878): produits de l’atelier de menuiserie Abramtsevo, 9. «Cabane sur des cuisses de poulet» (selon le projet de V.M. Vasnetsov, 1883), 10.Eglise du Sauveur sans armes (d’après le projet de V.M. Vasnetsov et V.D. Polenov, 1881-1882), 11. Dacha Polenovskaya (1882): expositions, 12. Exposition “Artistes russes du XXe siècle à Abramtsevo”: recueil d’œuvres du XXe siècle, 13. Bâtiments administratifs, 14. Toilettes, 15. Étang supérieur (Polenovsky), 16. Étang inférieur, 17. La rivière Vorya



Comment se rendre à Abramstsevo

En train

Depuis la gare de Yaroslavsky (gare de Komsomolskaïa sur Metrorail), prenez le train électrique Sergiev Posad ou Alexandrov jusqu’à la gare d’Abramtsevo (vérifiez les arrêts du train). Le trajet en train dure environ une heure et demie. Descendre à Abramtsevo, traverser les voies ferrées. Derrière la voûte en forme de tente au milieu de la plate-forme, vous trouverez un escalier qui mène à un sentier boisé. Cet itinéraire vous mènera jusqu’au musée.

En voiture

Empruntez l’autoroute Yaroslavl, tournez à Leshkovo et Radonezh, suivez la route principale qui mène à Khotkovo, puis à Abramtsevo et suivez la route principale qui mène au musé

Nous écrire pour visiter Abramtsevo dans un circuit combiné
2019-06-09T23:38:15+00:00 23 novembre 2018|Anneau d'or, Musées|