Kostroma la belle sur la Volga

/ / Kostroma la belle sur la Volga

Kostroma est l’une des villes du célèbre itinéraire russe de l’Anneau d’Or.

Kostroma est une ancienne ville russe de la Volga, qui a non seulement une histoire fascinante, mais aussi une signification cruciale pour la Russie. La ville aurait été fondée en 1152 par le prince Iouri Dolgorouki, toutefois ceci n’a jamais pu être confirmé par les historiens. La première mention de la ville remonte à 1213. Kostroma tire son nom du cours d’eau éponyme qui se jette dans la Volga ; certains chercheurs pensent qu’il s’agit du nom d’un dieu païen. En 1247, Kostroma devint la capitale de la principauté de Kostroma et en 1338, elle devint une partie de la principauté de Moscou. Au XVIIe siècle, Kostroma était la demeure de la dynastie des Romanov. Au cours de leur règne, une partie importante de la ville a été incendiée puis restaurée dans un style plus européen. En 1796, Kostroma devint la capitale de la province de Kostroma et, en 1887, elle fut reliée par chemin de fer à Iaroslavl. À l’époque soviétique, de nombreux bâtiments religieux et culturels ont été détruits ; la ville s’est transformée en un centre industriel et s’étendit sur les deux rives de la Volga. En outre, plusieurs musées et monuments ont été construits. Aujourd’hui, de nombreuses usines ont été fermées à Kostroma pour laisser place au tourisme.

Si vous souhaitez vous y rendre, Alexandre de Russie s’occupe de tout!

Réserver son excursion vers Kostroma ici

Que faire à Kostroma ?

De par son histoire riche et mouvementée, Kostroma regorge de curiosités. Ses monastères que nous présenterons ci-dessous méritent une attention toute particulière. Viennent ensuite les musées : le Musée de la noblesse, le Musée de l’architecture en bois, le Musée du lin et de l’écorce, le Musée du jouet de Pierre Ier, le Musée Romanov et le Musée de l’art de la bijouterie.

Valent également le détour la Tour de feu, le pavillon d’Ostrovski, où a été filmée une partie du film « Romance cruelle » d’Eldar Riazanov, le bâtiment de l’ancien corps de garde, le vieux manoir du sénateur Borchtchov et le Théâtre dramatique de Kostroma.

Les immanquables de Kostroma

Kostroma la belle sur la Volga

1. Monastère Ipatiev (Свято-Троицкий Ипатьевский мужской монастырь)
Le monastère Ipatiev de Kostroma fait partie du patrimoine culturel de la Russie. Il est considéré comme le « berceau » de la dynastie Romanov. Chaque nouvel héritier du trône devenant souverain offrait de véritables cadeaux royaux au monastère Ipatiev. Ainsi, les Romanov ont présenté au monastère non seulement de l’or et de l’argent, mais également des livres rares, des icônes et des objets d’art.



2. Église de la Résurrection de la Debra (Церковь Воскресения Христова на Дебре)
Cette église est l’une des attractions les plus visitées de la Haute Volga. Ce monument d’architecture et de culture nationales unique de plus de 400 ans a été construit grâce aux dons des résidents locaux.

Kostroma la belle sur la Volga

3. Monastère de l’Épiphanie-Anastasin (Богоявленско-Анастасиин женский монастырь)
Le monastère de l’Épiphanie-Anastasin est un emblème de Kostroma. Ce monastère de femmes est connu non seulement pour son architecture charmante, mais également pour l’histoire qu’il renferme. On peut notamment y admirer l’icône Théodore de la Mère de Dieu, considérée comme miraculeuse. Cette icône relativement rare protège la famille et les enfants ; les personnes qui prient devant elle lui demandent le plus souvent de guérir leurs maux.

Kostroma la belle sur la Volga

4. Église Saint-Alexis (Храм Святого Преподобного Алексея Человека Божия)
Cette église orthodoxe, érigée dans la ville en 1762, est considérée comme un monument du patrimoine historique et culturel au niveau fédéral. Au 17e siècle, le faubourg Gacheev était situé à cet endroit. Cet espace a par la suite été transformé en cour pour les vaches et rattaché au monastère de femmes d’Anastasin qui a choisi d’y faire construire l’église orthodoxe que l’on connaît aujourd’hui.

5. Église de Ioann Zlatoust (Церковь Святителя Иоанна Златоуста)
Cette église se situe au cœur de Kostroma. Même à l’ère du pouvoir soviétique, elle n’a jamais été fermée et a continué d’être la principale église du diocèse local.

Kostroma la belle sur la Volga

6. L’église du Sauveur Zaproudnenski (Спасо-Запрудненская церковь)
L’église de deux étages, située sur les berges de la rivière Zaproudnia, a été construite au milieu du XVIIIe siècle. Le monastère éponyme qui se trouvait autrefois à sa place doit sa fondation au prince Vassili Iaroslavovitch, qui a découvert précisément à cet endroit une relique sacrée, à savoir l’icône Fiodorovskaïa de la Mère de Dieu. L’église construite au XIIIe siècle était en bois et relativement modeste. Quelques siècles plus tard, sur le territoire du monastère, fut construite une grande église en pierre qui se distingue par sa simplicité et son élégance.

Envie d’insolite ?

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent s’aventurer hors des sentiers battus, voici quelques suggestions d’activités originales pour égayer votre séjour :

  • Goûter du lait d’élan à la ferme de Soumarokovo.
  • Profiter des banias [bains publics traditionnels russes].
  • S’immiscer dans l’ambiance des mariages traditionnels russes au Musée de l’architecture en bois.
  • Goûter les champignons sauvages à la smetana [crème fraîche épaisse] du restaurant « Berendeevka ».
  • Expérimenter la vie nocturne locale au club « Poligon ».
  • Suivre l’itinéraire emprunté par le héros national russe Soussanine.

Ramener un souvenir de Kostroma

Oubliez les magnets, les porte-clés et les assiettes à l’effigie de la ville. Kostroma est renommée pour ses bijoux ainsi que pour ses articles en lin. Vous pouvez également rapporter en cadeau son célèbre sel noir ou encore son illustre fromage, qui est produit dans la ville depuis plus de 130 ans !

Où manger à Kostroma ?

La cuisine de Kostroma est connue pour être très fidèle aux traditions. Les restaurants locaux proposent des menus très variés : les visiteurs peuvent y savourer de délicieuses tartes, du koulitch [gâteau traditionnel de Pâques dans la religion orthodoxe], des plats à base de poisson, de viande et de champignons, toutes sortes d’aliments saumurés ainsi que des friandises et des boissons traditionnelles. Les déjeuners russes composés de trois plats y sont très populaires : soupe, borchtch ou solianka, viande ou poisson avec accompagnement et dessert.

Rendez-vous chez Slavianski pour un menu typiquement local !

Où ? ул. Молочная Гора, 1А, Кострома, Россия

Site Internet slavyanskiy-kostroma.ru



2019-06-30T20:31:47+00:00 30 juin 2019|Anneau d'or|